skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

L’actif de la caisse approche le demi-billion de dollars avec sept années d’avance par rapport aux prévisions établies à sa création

Voici les faits saillants :

  • Rendement annuel net record de 20,4 pour cent
  • Rendement net sur 10 exercices de 10,8 pour cent
  • Hausse de l’actif net de 87,6 milliards de dollars

TORONTO (ONTARIO) (le 20 mai 2021) : L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPC) a clôturé l’exercice le 31 mars 2021, avec un actif net de 497,2 milliards de dollars, comparativement à 409,6 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2020. Cette augmentation de l’actif net de 87,6 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 83,9 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts, et à des cotisations nettes au Régime de pensions du Canada (le RPC) de 3,7 milliards de dollars.

Pour l’exercice considéré, la caisse a généré un rendement de 20,4 pour cent, déduction faite de tous les coûts, soit le rendement le plus élevé depuis sa création. La caisse, qui comprend le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC, a réalisé des rendements nets nominaux annualisés sur 10 et sur cinq exercices de 10,8 pour cent et de 11,0 pour cent, respectivement.

Investissements RPC continue de constituer un portefeuille conçu pour réaliser un rendement maximal tout en évitant des risques de perte indus, en tenant compte des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du RPC et sur sa capacité à s’acquitter de ses obligations financières. Le RPC est destiné à servir les intérêts des cotisants et des bénéficiaires actuels, tout en prévoyant plusieurs décennies à l’avance les besoins des générations futures. Par conséquent, les résultats à long terme constituent une mesure plus appropriée de la performance d’Investissements RPC que les résultats trimestriels ou annuels.

Au cours de la période de cinq exercices incluant l’exercice 2021, Investissements RPC a contribué à hauteur de 198,2 milliards de dollars au bénéfice net cumulatif de la caisse, déduction faite des coûts engagés par Investissements RPC. Depuis sa création en 1999, Investissements RPC a fourni un apport de 343,7 milliards de dollars à la caisse sur une base nette.

« La caisse a enregistré un rendement exceptionnel au cours de l’exercice 2021, tous les services de placement ayant tiré parti de la remontée des marchés boursiers mondiaux à la suite des baisses marquées observées à la fin de l’exercice 2020, a déclaré John Graham, président et chef de la direction d’Investissements RPC. Les marchés sont passés d’un extrême à l’autre au cours de l’exercice, atteignant de nouveaux sommets après avoir touché des creux importants à peine 12 mois auparavant. Notre rigueur nous permet de maintenir la caisse sur la bonne voie, mettant en évidence notre résilience en situation de crise et notre forte croissance lors des phases ascendantes. Grâce à une diversification optimale, y compris l’accès à des actifs privés, la caisse continue d’offrir un rendement comme prévu. »

Investissements RPC a établi un plan d’affaires ambitieux à l’aube de l’exercice 2021, alors que la pandémie mondiale atteignait nos bureaux sur cinq continents. La quasi-totalité des employés ont commencé à travailler à distance pour demeurer en sécurité et aider à protéger nos collectivités. Les circonstances ont eu une incidence sur nos activités d’affaires courantes, y compris les rencontres en personne avec des partenaires et des sociétés de portefeuille. Les équipes à l’échelle de l’organisme se sont adaptées rapidement afin d’assurer la mise en œuvre complète de notre plan d’affaires et l’exercice de nos activités normales, notamment la gestion des actifs existants et la conclusion de centaines de nouvelles transactions, tout en respectant des normes élevées en matière de gestion des risques et de conformité.

« L’organisme n’a jamais interrompu ses activités, en dépit des difficultés personnelles et professionnelles à les exercer dans le contexte d’une pandémie mondiale. Tous se sont attelés à la tâche, et ont collaboré à distance pour servir au mieux les intérêts des cotisants et des bénéficiaires du RPC. L’atteinte de solides résultats qui contribuent à la viabilité de la caisse permet de dissiper au moins une éventuelle inquiétude pour des millions de ménages. Il n’y a pas de plus grande motivation pour nous conformément à l’esprit de notre mandat », a ajouté M. Graham.

Les six services de placement ont affiché des rendements positifs au cours de l’exercice. Les actions mondiales tant sur les marchés émergents qu’établis ont contribué aux rendements importants des placements de la caisse. En dépit de l’effervescence des marchés, des pertes de change de 35,5 milliards de dollars ont réduit les profits de la caisse en raison de l’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain au cours de l’exercice.

« La diversification, la prise de risques prudente dans la sélection des placements et les équipes mondiales de haut calibre ont fait grandement progresser la caisse, dont l’actif approche la barre du demi-billion de dollars environ sept ans plus tôt que nous l’avions prévu à la création de l’organisme », a souligné M. Graham.

Rendements sur 10 et cinq exercices1, 2, 3
(pour l’exercice clos le 31 mars 2021)
5 10 Year Returns Fr F21q4v2

Rendement du compte de base du RPC et du compte supplémentaire du RPC

Le compte de base du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2021, avec un actif net de 490,9 milliards de dollars, comparativement à 407,3 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2020. Cette augmentation de l’actif net de 83,6 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 83,5 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts, et à des cotisations nettes au RPC de base de 0,1 milliard de dollars. Le compte de base du RPC a réalisé un rendement net de 20,5 pour cent pour l’exercice.

Le compte supplémentaire du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2021, avec un actif net de 6,3 milliards de dollars, comparativement à 2,3 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2020. Cette augmentation de 4,0 milliards de dollars de l’actif net est attribuable à un bénéfice net de 0,4 milliard de dollars et à des cotisations nettes au RPC supplémentaire de 3,6 milliards de dollars. Le compte supplémentaire du RPC a réalisé un rendement net de 11,6 pour cent pour l’exercice.

Le RPC supplémentaire, qui a été créé en 2019, diffère du RPC de base quant aux cotisations, au profil de placement et aux niveaux de risque cibles en raison de la conception et de la capitalisation propres à chacun. Nous prévoyons ainsi que le rendement des placements de chacune de ces composantes différera chaque trimestre.

Viabilité à long terme

Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef effectue un examen indépendant de la viabilité du RPC de base et du RPC supplémentaire pour les 75 prochaines années. Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2019, l’actuaire en chef a de nouveau confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC de base et le RPC supplémentaire demeurent viables, tout au long de la période de projection de 75 ans, selon les taux de cotisation prévus par la loi.

Les prévisions de l’actuaire en chef reposent sur l’hypothèse selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte de base du RPC, déduction faite de tous les coûts, sera de 3,95 pour cent supérieur au taux d’inflation des prix à la consommation au Canada au cours des 75 années suivant l’année 2018. En ce qui a trait au compte supplémentaire du RPC, ces prévisions reposent sur l’hypothèse correspondante selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte supplémentaire du RPC sera de 3,38 pour cent.

La caisse, qui comprend le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC, a réalisé des rendements réels nets annualisés sur 10 et sur cinq exercices de 9,1 pour cent.

Rendement relatif par rapport aux portefeuilles de référence

Investissements RPC a établi des portefeuilles à gestion passive d’indices de marchés publics appelés « portefeuilles de référence », qui reflètent le niveau de risque de marché cible que nous jugeons approprié pour le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC. Ces portefeuilles servent également de points de référence pour l’évaluation de la performance à long terme de la caisse. Le rendement relatif d’Investissements RPC par rapport aux portefeuilles de référence peut être évalué en dollars, soit la valeur ajoutée en dollars, déduction faite de tous les coûts.

Sur une base relative, les portefeuilles de référence combinés ont affiché un rendement de 30,4 pour cent, ce qui est supérieur de 10,0 pour cent au rendement net de 20,4 pour cent de la caisse. Par conséquent, pour l’exercice 2021, la valeur ajoutée en dollars nette correspond à un montant négatif de 35,3 milliards de dollars pour la caisse.

Le compte de base du RPC a généré un rendement net de 20,5 pour cent, qui a été inférieur de 10,0 pour cent au rendement de 30,5 pour cent de son portefeuille de référence, ce qui correspond à un montant négatif de 35,2 milliards de dollars au titre de la valeur ajoutée en dollars nette sur un exercice, déduction faite de tous les coûts. Le compte supplémentaire du RPC a généré un rendement net de 11,6 pour cent, qui a été inférieur de 5,4 pour cent au rendement de 17,0 pour cent de son portefeuille de référence, ce qui correspond à un montant négatif de 93,7 millions de dollars au titre de la valeur ajoutée en dollars nette sur un exercice, déduction faite de tous les coûts.

Sur un horizon de placement à long terme, la croissance de la caisse tient non seulement à la valeur ajoutée pour un exercice donné, mais également à l’incidence cumulative du réinvestissement continu des profits (ou des pertes). Nous calculons la valeur ajoutée en dollars composée comme étant l’excédent de la valeur en dollars nette totale qu’Investissements RPC a ajoutée à la caisse au moyen de toutes les sources de gestion active, sur les rendements des portefeuilles de référence. Investissements RPC a généré une valeur ajoutée en dollars composée de 28,4 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts, depuis l’adoption de la stratégie de gestion active le 1er avril 2006.

Bien que les portefeuilles de référence offrent une mesure comparable du niveau de risque requis pour respecter le mandat d’investissement à long terme de la caisse, Investissements RPC a constitué de manière délibérée et prudente un portefeuille beaucoup plus diversifié, notamment sur le plan des types d’actifs, des régions géographiques et des secteurs, et comptant de fortes pondérations en actions de sociétés fermées et en actifs réels. Ce portefeuille est conçu pour réduire au minimum la volatilité à court terme et générer des rendements plus constants par rapport à un portefeuille surtout exposé aux marchés boursiers. Notre stratégie de gestion active a permis à la caisse d’afficher un rendement supérieur à ceux des portefeuilles de référence sur une base cumulée depuis sa mise en œuvre, les placements à gestion active affichant une volatilité moindre, tout en constituant une valeur refuge en période de crise.

Gestion des coûts engagés par Investissements RPC

Investissements RPC s’est engagé à assurer une gestion rigoureuse des coûts alors que nous continuons de créer une plateforme concurrentielle à l’échelle mondiale qui améliorera notre capacité à investir à long terme. Le rendement de la caisse, tout comme le bénéfice net généré par chaque service de placement, est présenté déduction faite des coûts.

Afin de générer un bénéfice net de 83,9 milliards de dollars, Investissements RPC a engagé, de façon directe et indirecte, des charges d’exploitation de 1 417 millions de dollars, des frais de gestion des placements versés aux gestionnaires externes de 2 723 millions de dollars et des coûts de transaction de 291 millions de dollars. Au total, ces coûts se chiffrent à 4 431 millions de dollars pour l’exercice 2021, comparativement à 3 452 millions de dollars pour l’exercice précédent.

Les charges d’exploitation ont totalisé 1 417 millions de dollars, ce qui représente 31,4 cents par tranche de 100 dollars d’actifs investis, comparativement à 1 254 millions de dollars ou 30,6 cents pour l’exercice 2020. Le ratio des charges d’exploitation de 31,4 cents est comparable à la moyenne sur cinq ans de 31,5 cents, et ce, tout en continuant à accroître nos capacités en matière de technologie et à renforcer notre bassin de talents à l’échelle mondiale. Les frais de gestion des placements ont augmenté de 915 millions de dollars au cours de l’exercice, en raison de la hausse des actifs sous gestion confiés à des gestionnaires de fonds externes, de la croissance des fonds sur les marchés émergents et de l’augmentation des commissions de performance payées aux gestionnaires de fonds relativement aux stratégies sur les marchés publics et aux biens immobiliers. Les commissions de performance sont payées aux gestionnaires externes lorsque le rendement touché par Investissements RPC est supérieur au rendement prévu, ce qui contribue à assurer l’harmonisation des intérêts. Les coûts de transaction ont diminué de 99 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent, car nous avons effectué un moins grand nombre de placements sur les marchés privés. Les coûts de transaction varient d’un exercice à l’autre puisqu’ils sont directement liés au nombre, à la taille et à la complexité de nos activités de placement au cours d’une période donnée.

En outre, Investissements RPC a engagé des coûts de financement liés à son recours au levier financier. Le solide bilan d’Investissements RPC, qui bénéficie d’une notation de « AAA », offre un accès à une gamme toujours plus large d’options de financement rentables afin d’effectuer des placements additionnels et plus diversifiés tout en respectant les cibles de la caisse en ce qui a trait au risque et aux liquidités. Les coûts de financement comprennent les charges liées à diverses stratégies génératrices de levier financier, qui vont de l’émission de titres d’emprunt aux opérations sur dérivés. Les coûts de financement se chiffrent à 1 217 millions de dollars pour l’exercice 2021, en baisse de près de 50 pour cent par rapport à 2 429 millions de dollars pour l’exercice précédent. La diminution de 1 212 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent est attribuable à la baisse des taux d’intérêt effectifs sur le marché.

Une ventilation des coûts pour les comptes de base et supplémentaire du RPC est présentée dans le rapport annuel d’Investissements RPC pour l’exercice 2021, qui est disponible à l’adresse www.investissementsrpc.com.

Rendement du portefeuille par catégorie d’actifs

Le tableau ci-après présente le rendement de la caisse par catégorie d’actifs. Une ventilation plus détaillée du rendement par service de placement est présentée dans le rapport annuel d’Investissements RPC pour l’exercice 2021.

asset Class Fr F21q4

Diversification de la composition de l’actif

Nous avons continué à diversifier la caisse en fonction des caractéristiques de risque et de rendement de divers actifs et pays au cours de l’exercice 2021. Les actifs canadiens représentaient 15,7 pour cent de la caisse et totalisaient 78,3 milliards de dollars. Les actifs étrangers représentaient au total 84,3 pour cent de la caisse et totalisaient 419,0 milliards de dollars. Le tableau qui suit présente la composition de l’actif de la caisse.

asset Mix Fr F21q4

Voici les faits saillants de l’exploitation pour l’exercice :

 Annonces de la direction

  • John Graham a été nommé président et chef de la direction en février 2021, prenant ainsi la relève de Mark Machin. Dans le cadre de ses fonctions, M. Graham est chargé de diriger Investissements RPC et ses activités de placement à l’échelle mondiale. Il a joué un rôle déterminant dans l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie d’Investissements RPC au cours de la dernière décennie. En tant que membre de l’équipe de la haute direction et pour l’ensemble de sa carrière, il présente une feuille de route exemplaire pour ce qui est de faire croître et de diriger des activités de placement mondiales.
  • Annonce des nominations suivantes au sein de l’équipe de la haute direction :
    • Ed Cass a été nommé premier chef des placements d’Investissements RPC et chef, Gestion de fonds globale;
    • Deborah Orida a été nommée directrice générale principale et chef mondiale, Actifs réels;
    • Frank Ieraci a été nommé directeur général principal et chef mondial, Actions à gestion active;
    • Andrew Edgell a été nommé directeur général principal et chef mondial, Placements en instruments de crédit.

Annonces concernant le conseil

  • Le conseil d’administration d’Investissements RPC a été nommé l’un des récipiendaires des prix NACD NXT® décernés par la National Association of Corporate Directors (NACD) pour l’année 2020. NACD NXT souligne le travail des conseils d’administration qui tirent parti de l’innovation et de la diversité pour accroître le rendement de leur entreprise. C’est la toute première fois qu’un organisme canadien se voit décerner cet honneur. 

Faits nouveaux concernant l’organisme

  • Nous avons tenu nos assemblées publiques, une pour chacune des neuf provinces participant au RPC ainsi qu’une assemblée pour les trois territoires, afin d’informer la population canadienne de la performance financière de la caisse et de notre stratégie de placement.
  • Publication d’une mise à jour de la Politique en matière d’investissement durable qui reflète notre conviction réaffirmée quant à l’importance de tenir compte des risques et des occasions liés aux facteurs environnementaux, sociaux et relatifs à la gouvernance dans un contexte d’affaire de plus en plus concurrentiel. La nouvelle Politique en matière d’investissement durable décrit en détail l’appui d’Investissements RPC aux sociétés qui harmonisent leur communication de l’information à fournir avec les recommandations du Sustainability Accounting Standards Board et du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques.

Émission d’obligations

L’émission d’un montant prudent de titres d’emprunt à court et à moyen terme est l’un des moyens auxquels Investissements RPC a recours pour gérer ses opérations de placement.

  • Au cours de l’exercice 2021, Investissements RPC a continué à jouer un rôle de chef de file dans le cadre de la transition vers de nouveaux taux de référence à l’échelle mondiale grâce à sa plateforme d’émission de titres libellés en livres sterling, en effectuant deux émissions de référence totalisant 1,75 milliard de livres sterling. L’organisme a également émis, entre autres, ses premiers billets à taux variable liés au Sterling Overnight Index Average (SONIA) d’une valeur totale de 200 millions de livres sterling. L’émission de titres d’emprunt procure à Investissements RPC la souplesse dont il a besoin pour financer des placements qui ne correspondent pas nécessairement au cycle des cotisations. Investissements RPC utilisera le produit net tiré de ces émissions à des fins générales.
  • En raison de son engagement continu en matière d’investissement durable, Investissements RPC a émis ses premières obligations vertes libellées en dollars australiens d’une durée de 20 ans, pour une valeur de 150 millions de dollars australiens, ajoutant ainsi une quatrième devise pour l’émission de ce type de titres. La valeur totale des obligations vertes émises depuis la création du programme s’établit maintenant à 5,5 milliards de dollars canadiens. Les obligations vertes permettent à Investissements RPC d’investir davantage dans des actifs admissibles comme des projets d’énergie renouvelable ou de gestion de l’eau ainsi que des projets immobiliers respectueux de l’environnement, en plus de diversifier le bassin d’investisseurs. 

Voici les faits saillants de nos activités de placement pour l’exercice : 

Actions à gestion active

  • Investissement d’un montant total de 150 millions de dollars américains dans le financement de série B et, à titre d’investisseur principal, dans le financement de série C d’insitro, une société biopharmaceutique utilisant l’apprentissage automatique tout au long du processus de découverte et de développement de médicaments. Investissements RPC s’est joint au conseil d’administration de la société à la conclusion de l’investissement.
  • Investissement d’un montant de 150 millions de dollars américains à titre d’investisseur important dans le cadre du PAPE de Kuaishou Technology, une plateforme de partage de vidéos de courte durée et de lecture en continu en direct pour appareils mobiles en Chine.
  • Investissement d’un montant de 1,2 milliard de dollars canadiens à titre de financement important afin de soutenir Intact Corporation financière (Intact) dans le cadre de son acquisition des activités de RSA Insurance Group plc. au Canada, au Royaume-Uni et à l’international. Intact est le premier fournisseur d’assurance de dommages au Canada.
  • Conclusion d’un placement de 100 millions de dollars américains dans HUTCHMED dans le cadre d’un placement privé. HUTCHMED est une société biopharmaceutique innovante qui possède un portefeuille de neuf médicaments candidats contre le cancer actuellement en études cliniques ou aux premières étapes de la commercialisation à l’échelle mondiale.
  • Investissement d’un montant additionnel de 92 millions de dollars canadiens dans Premium Brands Holdings Corporation, une entreprise canadienne de fabrication de produits alimentaires de spécialité et de distribution de produits alimentaires différenciés, dans le cadre de deux placements privés d’actions ordinaires. Notre participation dans la société s’établit à environ 8,3 pour cent.
  • Investissement combiné d’un montant de 499 millions d’euros dans Embracer Group, le plus important développeur et éditeur européen sur le marché mondial des jeux vidéo coté en bourse en Suède, afin d’acquérir une participation de 5,4 pour cent dans l’entreprise. 

Placements en instruments de crédit

  • Création d’une entité de placement en partenariat avec Angel Oak Capital afin d’investir un montant maximal de 250 millions de dollars américains dans des fonds américains de prêts hypothécaires résidentiels. Angel Oak Capital est responsable de la gestion des activités et des actifs ainsi que du financement.
  • Engagement à investir un montant maximal de 125 millions de dollars américains à titre d’investisseur important dans le India Credit Fund III de Baring Private Equity Asia, et un montant maximal de 125 millions de dollars américains dans un véhicule de placement excédentaire (overflow vehicle) du Credit Fund III. La stratégie du fonds est axée sur les prêts garantis libellés en roupies indiennes octroyés à des sociétés indiennes de taille moyenne performantes. 
  • Investissement d’un montant de 175 millions de dollars américains dans le prêt à terme de premier rang, les billets garantis de premier rang et les prêts à terme de second rang de LogMeln, Inc., un fournisseur de solutions de logiciel-service pour le télétravail, la collaboration et la fidélisation de la clientèle. 
  • Engagement à acquérir des prêts à la consommation axés sur les rénovations résidentielles d’un montant de 1 milliard de dollars américains auprès de Service Finance Company, LLC, une entreprise de financement de ventes détenue par ECN Capital Corp. En vertu de l’entente, les acquisitions seront effectuées en 2020 et en 2021. 

Actions de sociétés fermées

  • Apport en capital de 300 millions de dollars américains visant l’acquisition d’une participation de 24,99 pour cent dans Virtusa Corporation (Virtusa), en partenariat avec Baring Private Equity Asia. Virtusa est une entreprise mondiale offrant une gamme complète de services informatiques.
  • Hausse de notre investissement dans Visma, l’un des principaux fournisseurs de logiciels indispensables aux entreprises des pays nordiques, du Benelux et des pays baltes, en Europe, ce qui porte à environ 6 pour cent notre participation dans la société.
  • Engagement à investir environ 160 millions de dollars américains dans CITIC aiBank, une banque de financement à la consommation établie sur Internet en Chine, ce qui représente une participation d’environ 8,3 pour cent dans la société.
  • Engagement à investir un montant de 30 millions de dollars américains dans Y Combinator ES20 et YCC20, deux fonds de capital-risque appuyant l’accélérateur d’entreprises mondial connu pour ses investissements de capitaux d’amorçage dans des sociétés de technologie comme Stripe, Dropbox, Doordash et Coinbase.
  • Engagement à investir un montant de 750 millions de dollars américains dans Silver Lake Partners VI, qui cible des investissements importants axés sur la croissance dans le secteur des technologies, des médias et des télécommunications et les secteurs axés sur la technologie.

Actifs réels

  • Formation d’une coentreprise avec Tricon Residential Inc. afin d’investir dans des projets axés sur l’aménagement d’immeubles locatifs multifamiliaux principaux dans la région du Grand Toronto, avec un apport en capital de 350 millions de dollars canadiens pour une participation de 70 pour cent.
  • Établissement d’une nouvelle coentreprise pour investir 200 millions de dollars américains afin d’acquérir et de mettre en valeur un portefeuille d’installations de qualité supérieure en Indonésie avec le spécialiste de l’immobilier logistique LOGOS.
  • Investissement d’un montant d’environ 624 millions de dollars américains afin d’acquérir une participation de 15 pour cent dans Transurban Chesapeake, une entreprise de routes à péage qui exploite les voies express des autoroutes 495, 95 et 395 dans la région du Grand Washington, aux États-Unis. L’acquisition a été réalisée de concert avec d’autres investisseurs pour collectivement acquérir une participation de 50 pour cent.
  • Création d’une nouvelle plateforme basée au Royaume-Uni, Renewable Power Capital, qui investira dans l’énergie solaire, l’énergie éolienne terrestre et le stockage par batteries, entre autres technologies liées à la production terrestre d’énergie renouvelable, dans l’ensemble de l’Europe. Nous détenons une participation majoritaire dans cette entreprise qui est exploitée de façon indépendante. Renewable Power Capital a annoncé son premier investissement en janvier 2021, pour lequel nous avons engagé un montant de 245 millions d’euros pour soutenir son acquisition d’un portefeuille de projets éoliens terrestres en Finlande. Par la suite, la société a annoncé la formation d’une coentreprise en Espagne afin de constituer un portefeuille de projets liés à l’énergie solaire de 3,4 GW.
  • Apport en capital additionnel de 300 millions de livres sterling en vue d’investir dans des instruments de placement au Royaume-Uni ciblant le secteur logistique, en partenariat avec Goodman Group et APG Asset Management N.V. Cette expansion fait suite au succès du Goodman UK Partnership établi en 2015. 
  • Élargissement de notre partenariat avec GLP grâce à la création du GLP Japan Income Fund (GLP JIF), le plus important fonds privé à capital variable axé sur la logistique au Japon. Le partenariat avec GLP a été établi en 2011, et à la fin d’août 2020, Investissements RPC a liquidé son placement dans GLP JDV I pour un produit net d’environ 48 milliards de yens (590 millions de dollars canadiens). À la suite de cette cession, Investissements RPC a réinvesti une tranche de 25 milliards de yens (307 millions de dollars canadiens) de ce produit dans le nouveau fonds GLP JIF. En décembre 2020, un engagement a été pris afin d’investir un montant supplémentaire de 8,2 milliards de yens (105 millions de dollars canadiens) dans le fonds parallèlement à la cession à GLP JIF d’autres actifs de GLP JDV II.

Voici les faits saillants liés aux cessions pour l’exercice : 

  • Acceptation de vendre à Hitachi, Ltd. pour une valeur d’entreprise de 9,5 milliards de dollars américains, notre participation de 45 pour cent dans GlobalLogic Worldwide Holdings, Inc., un chef de file du secteur des services d’ingénierie numérique axés sur la conception qui développe des plateformes logicielles de nouvelle génération pour des entreprises du monde entier. Le produit net de cette transaction devrait s’élever à environ 3,8 milliards de dollars américains. Notre participation a été initialement acquise en 2017.
  • Vente de notre participation de 80 pour cent dans un centre de distribution situé à Lytton, dans le Queensland, en Australie, détenue par l’entremise du Goodman Australia Development Partnership. Le produit net de la vente devrait se chiffrer à environ 138 millions de dollars australiens. Notre participation a été financée progressivement entre 2011 et 2012.
  • Vente de notre participation de 7,5 pour cent dans Citycon, ou de la moitié de notre position dans le propriétaire, gestionnaire et promoteur de centres à usage mixte des pays nordiques. Le produit net de la vente s’élève à environ 147 millions de dollars canadiens. Notre participation avait été initialement acquise en 2014.
  • Vente de notre participation dans Zoox, une société de technologie américaine qui se concentre sur l’élaboration d’une solution entièrement intégrée de déplacement par véhicules autonomes, dans le cadre de l’acquisition de la société par Amazon.com, Inc. Notre participation avait été initialement acquise en 2018.
  • Liquidation de notre participation de 18 pour cent dans Advanced Disposal Services Inc., une société américaine de services de gestion de déchets solides, dans le cadre de son acquisition par Waste Management Inc. Le produit net de la vente s’est établi à 502 millions de dollars américains. Notre participation avait été initialement acquise en 2016.
  • Vente de notre participation de 50 pour cent dans Nova, un projet d’aménagement immobilier à usage mixte axé sur les locaux pour bureaux près de la gare Victoria de Londres, au Royaume-Uni. Le produit net de la vente conclue dans le cadre de deux transactions distinctes s’est établi à environ 725 millions de dollars canadiens. Notre participation avait été initialement acquise en 2012.
  • Vente de nos participations de 45 pour cent dans AMLI 900, AMLI Lofts, AMLI Campion Trail et AMLI Arts Center, des immeubles résidentiels situés aux États-Unis. Le produit net combiné des ventes s’élève à environ 223 millions de dollars américains. Nos participations avaient été initialement acquises en 2012 et en 2013.

Voici les faits saillants des transactions réalisées après la fin du trimestre :

  • Acquisition de 15,9 pour cent de parts supplémentaires dans IndInfravit Trust (IndInfravit) dans le cadre de deux transactions distinctes pour un montant combiné de 173 millions de dollars canadiens, ce qui porte notre participation à 43,8 pour cent. IndInfravit, dont le promoteur est L&T Infrastructure Development Projects Limited, est une fiducie de placement en infrastructures qui acquiert et entretient des concessions routières bien établies et stables en Inde et détient un portefeuille de 13 actifs opérationnels.
  • Engagement à investir un montant de 185 millions d’euros dans le nouveau partenariat Commercial Real Estate Debt Opportunities conclu avec Acofi Gestion. La stratégie du partenariat consiste à investir dans des titres de créances immobilières du marché intermédiaire en France.
  • Engagement à investir un montant maximal de 1,7 milliard de reales (385 millions de dollars canadiens) dans Iguá Saneamento S.A., une entreprise de gestion des eaux et des eaux usées du Brésil dans laquelle nous détenons une participation totale de 46,7 pour cent, afin de soutenir la privatisation des services de gestion des eaux et des égouts de la CEDAE dans la région du Grand Rio de Janeiro.
  • Investissement d’un montant de 70 millions de dollars américains dans un prêt à terme super-prioritaire de David’s Bridal, un détaillant de vêtements de mariage et d’occasions spéciales.
  • Investissement d’un montant de 150 millions de dollars américains dans la National Stock Exchange of India, la principale bourse d’actions et de dérivés en Inde.
  • Formation d’une coentreprise avec RMZ Corp afin d’aménager et de détenir des bureaux commerciaux à Chennai et à Hyderabad, en Inde. L’entente prévoit un apport en capital de 15 000 000 000 de roupies indiennes (210 millions de dollars américains) pour une participation de 50 pour cent.

À propos d’Investissements RPC

L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPCMC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui gère la caisse du Régime de pensions du Canada dans l’intérêt de plus de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires. Afin de diversifier les portefeuilles d’actifs, Investissements RPC investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe partout dans le monde. Investissements RPC a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à San Francisco, à São Paulo et à Sydney. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. Investissements RPC n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 mars 2021, la caisse totalisait 497,2 milliards de dollars. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site www.investissementsrpc.com ou nous suivre sur LinkedIn, Facebook ou Twitter.

Mise en garde

Le présent communiqué contient de l’« information prospective » au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières et des « déclarations prospectives » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et d’autres dispositions refuges de lois américaines applicables. Toutes ces déclarations prospectives sont formulées et présentées conformément aux dispositions refuges des lois américaines applicables en matière de valeurs mobilières. L’information et les déclarations prospectives comprennent toute l’information et toutes les déclarations au sujet des intentions, des plans, des attentes, des croyances, des objectifs, de la performance future et de la stratégie d’Investissements RPC, ainsi que toute autre information ou déclaration à l’égard de circonstances ou d’événements futurs qui ne se rapportent ni directement, ni exclusivement à des faits passés. L’information et les déclarations prospectives se caractérisent souvent, mais pas toujours, par l’emploi de termes comme « tendance », « éventuel », « possibilité », « croire », « prévoir », « s’attendre à », « actuel », « avoir l’intention de », « estimer », « position », « supposer », « perspectives », « continuer », « demeurer », « maintenir », « soutenir », « viser », « atteindre », ainsi que par l’emploi de la forme future ou conditionnelle des verbes tels que « être », « devoir » ou « pouvoir » et d’expressions similaires. L’information et les déclarations prospectives ne représentent pas des faits passés, mais plutôt les prévisions actuelles d’Investissements RPC à l’égard des résultats et des événements futurs. Cette information et ces déclarations prospectives sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent considérablement des attentes actuelles, notamment en ce qui a trait au revenu de placement disponible, aux acquisitions prévues, aux approbations réglementaires et autres et aux conditions de placement en général. Bien qu’Investissements RPC soit d’avis que les hypothèses qui les sous-tendent sont raisonnables, cette information et ces déclarations prospectives ne constituent pas une garantie de la performance future et, par conséquent, les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations en raison de leur nature incertaine. Investissements RPC ne s’engage pas à mettre à jour publiquement ces déclarations à la lumière de nouvelles informations, par suite d’événements futurs, de changements de circonstances ou pour toute autre raison. L’information présentée sur le site Web et les comptes LinkedIn, Facebook et Twitter d’Investissements RPC ne fait pas partie intégrante de ce communiqué. CPP INVESTMENTS, INVESTISSEMENTS RPC, Canada Pension Plan Investment Board, OFFICE D’INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA, CPPIB, OIRPC et les autres noms, slogans, logos, icônes, illustrations, images, dessins ou tout autre contenu utilisé dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des dénominations commerciales, des marques de commerce déposées, des marques de commerce non déposées ou une autre forme de propriété intellectuelle de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, et sont utilisés sous licence par l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada ou ses sociétés affiliées. Tous droits réservés.

L’actif de la caisse approche le demi-billion de dollars avec sept années d’avance par rapport aux prévisions établies à sa création

Voici les faits saillants :

  • Rendement annuel net record de 20,4 pour cent
  • Rendement net sur 10 exercices de 10,8 pour cent
  • Hausse de l’actif net de 87,6 milliards de dollars

TORONTO (ONTARIO) (le 20 mai 2021) : L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPC) a clôturé l’exercice le 31 mars 2021, avec un actif net de 497,2 milliards de dollars, comparativement à 409,6 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2020. Cette augmentation de l’actif net de 87,6 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 83,9 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts, et à des cotisations nettes au Régime de pensions du Canada (le RPC) de 3,7 milliards de dollars.

Pour l’exercice considéré, la caisse a généré un rendement de 20,4 pour cent, déduction faite de tous les coûts, soit le rendement le plus élevé depuis sa création. La caisse, qui comprend le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC, a réalisé des rendements nets nominaux annualisés sur 10 et sur cinq exercices de 10,8 pour cent et de 11,0 pour cent, respectivement.

Investissements RPC continue de constituer un portefeuille conçu pour réaliser un rendement maximal tout en évitant des risques de perte indus, en tenant compte des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du RPC et sur sa capacité à s’acquitter de ses obligations financières. Le RPC est destiné à servir les intérêts des cotisants et des bénéficiaires actuels, tout en prévoyant plusieurs décennies à l’avance les besoins des générations futures. Par conséquent, les résultats à long terme constituent une mesure plus appropriée de la performance d’Investissements RPC que les résultats trimestriels ou annuels.

Au cours de la période de cinq exercices incluant l’exercice 2021, Investissements RPC a contribué à hauteur de 198,2 milliards de dollars au bénéfice net cumulatif de la caisse, déduction faite des coûts engagés par Investissements RPC. Depuis sa création en 1999, Investissements RPC a fourni un apport de 343,7 milliards de dollars à la caisse sur une base nette.

« La caisse a enregistré un rendement exceptionnel au cours de l’exercice 2021, tous les services de placement ayant tiré parti de la remontée des marchés boursiers mondiaux à la suite des baisses marquées observées à la fin de l’exercice 2020, a déclaré John Graham, président et chef de la direction d’Investissements RPC. Les marchés sont passés d’un extrême à l’autre au cours de l’exercice, atteignant de nouveaux sommets après avoir touché des creux importants à peine 12 mois auparavant. Notre rigueur nous permet de maintenir la caisse sur la bonne voie, mettant en évidence notre résilience en situation de crise et notre forte croissance lors des phases ascendantes. Grâce à une diversification optimale, y compris l’accès à des actifs privés, la caisse continue d’offrir un rendement comme prévu. »

Investissements RPC a établi un plan d’affaires ambitieux à l’aube de l’exercice 2021, alors que la pandémie mondiale atteignait nos bureaux sur cinq continents. La quasi-totalité des employés ont commencé à travailler à distance pour demeurer en sécurité et aider à protéger nos collectivités. Les circonstances ont eu une incidence sur nos activités d’affaires courantes, y compris les rencontres en personne avec des partenaires et des sociétés de portefeuille. Les équipes à l’échelle de l’organisme se sont adaptées rapidement afin d’assurer la mise en œuvre complète de notre plan d’affaires et l’exercice de nos activités normales, notamment la gestion des actifs existants et la conclusion de centaines de nouvelles transactions, tout en respectant des normes élevées en matière de gestion des risques et de conformité.

« L’organisme n’a jamais interrompu ses activités, en dépit des difficultés personnelles et professionnelles à les exercer dans le contexte d’une pandémie mondiale. Tous se sont attelés à la tâche, et ont collaboré à distance pour servir au mieux les intérêts des cotisants et des bénéficiaires du RPC. L’atteinte de solides résultats qui contribuent à la viabilité de la caisse permet de dissiper au moins une éventuelle inquiétude pour des millions de ménages. Il n’y a pas de plus grande motivation pour nous conformément à l’esprit de notre mandat », a ajouté M. Graham.

Les six services de placement ont affiché des rendements positifs au cours de l’exercice. Les actions mondiales tant sur les marchés émergents qu’établis ont contribué aux rendements importants des placements de la caisse. En dépit de l’effervescence des marchés, des pertes de change de 35,5 milliards de dollars ont réduit les profits de la caisse en raison de l’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain au cours de l’exercice.

« La diversification, la prise de risques prudente dans la sélection des placements et les équipes mondiales de haut calibre ont fait grandement progresser la caisse, dont l’actif approche la barre du demi-billion de dollars environ sept ans plus tôt que nous l’avions prévu à la création de l’organisme », a souligné M. Graham.

Rendements sur 10 et cinq exercices1, 2, 3
(pour l’exercice clos le 31 mars 2021)
5 10 Year Returns Fr F21q4v2

Rendement du compte de base du RPC et du compte supplémentaire du RPC

Le compte de base du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2021, avec un actif net de 490,9 milliards de dollars, comparativement à 407,3 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2020. Cette augmentation de l’actif net de 83,6 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 83,5 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts, et à des cotisations nettes au RPC de base de 0,1 milliard de dollars. Le compte de base du RPC a réalisé un rendement net de 20,5 pour cent pour l’exercice.

Le compte supplémentaire du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2021, avec un actif net de 6,3 milliards de dollars, comparativement à 2,3 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2020. Cette augmentation de 4,0 milliards de dollars de l’actif net est attribuable à un bénéfice net de 0,4 milliard de dollars et à des cotisations nettes au RPC supplémentaire de 3,6 milliards de dollars. Le compte supplémentaire du RPC a réalisé un rendement net de 11,6 pour cent pour l’exercice.

Le RPC supplémentaire, qui a été créé en 2019, diffère du RPC de base quant aux cotisations, au profil de placement et aux niveaux de risque cibles en raison de la conception et de la capitalisation propres à chacun. Nous prévoyons ainsi que le rendement des placements de chacune de ces composantes différera chaque trimestre.

Viabilité à long terme

Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef effectue un examen indépendant de la viabilité du RPC de base et du RPC supplémentaire pour les 75 prochaines années. Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2019, l’actuaire en chef a de nouveau confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC de base et le RPC supplémentaire demeurent viables, tout au long de la période de projection de 75 ans, selon les taux de cotisation prévus par la loi.

Les prévisions de l’actuaire en chef reposent sur l’hypothèse selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte de base du RPC, déduction faite de tous les coûts, sera de 3,95 pour cent supérieur au taux d’inflation des prix à la consommation au Canada au cours des 75 années suivant l’année 2018. En ce qui a trait au compte supplémentaire du RPC, ces prévisions reposent sur l’hypothèse correspondante selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte supplémentaire du RPC sera de 3,38 pour cent.

La caisse, qui comprend le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC, a réalisé des rendements réels nets annualisés sur 10 et sur cinq exercices de 9,1 pour cent.

Rendement relatif par rapport aux portefeuilles de référence

Investissements RPC a établi des portefeuilles à gestion passive d’indices de marchés publics appelés « portefeuilles de référence », qui reflètent le niveau de risque de marché cible que nous jugeons approprié pour le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC. Ces portefeuilles servent également de points de référence pour l’évaluation de la performance à long terme de la caisse. Le rendement relatif d’Investissements RPC par rapport aux portefeuilles de référence peut être évalué en dollars, soit la valeur ajoutée en dollars, déduction faite de tous les coûts.

Sur une base relative, les portefeuilles de référence combinés ont affiché un rendement de 30,4 pour cent, ce qui est supérieur de 10,0 pour cent au rendement net de 20,4 pour cent de la caisse. Par conséquent, pour l’exercice 2021, la valeur ajoutée en dollars nette correspond à un montant négatif de 35,3 milliards de dollars pour la caisse.

Le compte de base du RPC a généré un rendement net de 20,5 pour cent, qui a été inférieur de 10,0 pour cent au rendement de 30,5 pour cent de son portefeuille de référence, ce qui correspond à un montant négatif de 35,2 milliards de dollars au titre de la valeur ajoutée en dollars nette sur un exercice, déduction faite de tous les coûts. Le compte supplémentaire du RPC a généré un rendement net de 11,6 pour cent, qui a été inférieur de 5,4 pour cent au rendement de 17,0 pour cent de son portefeuille de référence, ce qui correspond à un montant négatif de 93,7 millions de dollars au titre de la valeur ajoutée en dollars nette sur un exercice, déduction faite de tous les coûts.

Sur un horizon de placement à long terme, la croissance de la caisse tient non seulement à la valeur ajoutée pour un exercice donné, mais également à l’incidence cumulative du réinvestissement continu des profits (ou des pertes). Nous calculons la valeur ajoutée en dollars composée comme étant l’excédent de la valeur en dollars nette totale qu’Investissements RPC a ajoutée à la caisse au moyen de toutes les sources de gestion active, sur les rendements des portefeuilles de référence. Investissements RPC a généré une valeur ajoutée en dollars composée de 28,4 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts, depuis l’adoption de la stratégie de gestion active le 1er avril 2006.

Bien que les portefeuilles de référence offrent une mesure comparable du niveau de risque requis pour respecter le mandat d’investissement à long terme de la caisse, Investissements RPC a constitué de manière délibérée et prudente un portefeuille beaucoup plus diversifié, notamment sur le plan des types d’actifs, des régions géographiques et des secteurs, et comptant de fortes pondérations en actions de sociétés fermées et en actifs réels. Ce portefeuille est conçu pour réduire au minimum la volatilité à court terme et générer des rendements plus constants par rapport à un portefeuille surtout exposé aux marchés boursiers. Notre stratégie de gestion active a permis à la caisse d’afficher un rendement supérieur à ceux des portefeuilles de référence sur une base cumulée depuis sa mise en œuvre, les placements à gestion active affichant une volatilité moindre, tout en constituant une valeur refuge en période de crise.

Gestion des coûts engagés par Investissements RPC

Investissements RPC s’est engagé à assurer une gestion rigoureuse des coûts alors que nous continuons de créer une plateforme concurrentielle à l’échelle mondiale qui améliorera notre capacité à investir à long terme. Le rendement de la caisse, tout comme le bénéfice net généré par chaque service de placement, est présenté déduction faite des coûts.

Afin de générer un bénéfice net de 83,9 milliards de dollars, Investissements RPC a engagé, de façon directe et indirecte, des charges d’exploitation de 1 417 millions de dollars, des frais de gestion des placements versés aux gestionnaires externes de 2 723 millions de dollars et des coûts de transaction de 291 millions de dollars. Au total, ces coûts se chiffrent à 4 431 millions de dollars pour l’exercice 2021, comparativement à 3 452 millions de dollars pour l’exercice précédent.

Les charges d’exploitation ont totalisé 1 417 millions de dollars, ce qui représente 31,4 cents par tranche de 100 dollars d’actifs investis, comparativement à 1 254 millions de dollars ou 30,6 cents pour l’exercice 2020. Le ratio des charges d’exploitation de 31,4 cents est comparable à la moyenne sur cinq ans de 31,5 cents, et ce, tout en continuant à accroître nos capacités en matière de technologie et à renforcer notre bassin de talents à l’échelle mondiale. Les frais de gestion des placements ont augmenté de 915 millions de dollars au cours de l’exercice, en raison de la hausse des actifs sous gestion confiés à des gestionnaires de fonds externes, de la croissance des fonds sur les marchés émergents et de l’augmentation des commissions de performance payées aux gestionnaires de fonds relativement aux stratégies sur les marchés publics et aux biens immobiliers. Les commissions de performance sont payées aux gestionnaires externes lorsque le rendement touché par Investissements RPC est supérieur au rendement prévu, ce qui contribue à assurer l’harmonisation des intérêts. Les coûts de transaction ont diminué de 99 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent, car nous avons effectué un moins grand nombre de placements sur les marchés privés. Les coûts de transaction varient d’un exercice à l’autre puisqu’ils sont directement liés au nombre, à la taille et à la complexité de nos activités de placement au cours d’une période donnée.

En outre, Investissements RPC a engagé des coûts de financement liés à son recours au levier financier. Le solide bilan d’Investissements RPC, qui bénéficie d’une notation de « AAA », offre un accès à une gamme toujours plus large d’options de financement rentables afin d’effectuer des placements additionnels et plus diversifiés tout en respectant les cibles de la caisse en ce qui a trait au risque et aux liquidités. Les coûts de financement comprennent les charges liées à diverses stratégies génératrices de levier financier, qui vont de l’émission de titres d’emprunt aux opérations sur dérivés. Les coûts de financement se chiffrent à 1 217 millions de dollars pour l’exercice 2021, en baisse de près de 50 pour cent par rapport à 2 429 millions de dollars pour l’exercice précédent. La diminution de 1 212 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent est attribuable à la baisse des taux d’intérêt effectifs sur le marché.

Une ventilation des coûts pour les comptes de base et supplémentaire du RPC est présentée dans le rapport annuel d’Investissements RPC pour l’exercice 2021, qui est disponible à l’adresse www.investissementsrpc.com.

Rendement du portefeuille par catégorie d’actifs

Le tableau ci-après présente le rendement de la caisse par catégorie d’actifs. Une ventilation plus détaillée du rendement par service de placement est présentée dans le rapport annuel d’Investissements RPC pour l’exercice 2021.

asset Class Fr F21q4

Diversification de la composition de l’actif

Nous avons continué à diversifier la caisse en fonction des caractéristiques de risque et de rendement de divers actifs et pays au cours de l’exercice 2021. Les actifs canadiens représentaient 15,7 pour cent de la caisse et totalisaient 78,3 milliards de dollars. Les actifs étrangers représentaient au total 84,3 pour cent de la caisse et totalisaient 419,0 milliards de dollars. Le tableau qui suit présente la composition de l’actif de la caisse.

asset Mix Fr F21q4

Voici les faits saillants de l’exploitation pour l’exercice :

 Annonces de la direction

  • John Graham a été nommé président et chef de la direction en février 2021, prenant ainsi la relève de Mark Machin. Dans le cadre de ses fonctions, M. Graham est chargé de diriger Investissements RPC et ses activités de placement à l’échelle mondiale. Il a joué un rôle déterminant dans l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie d’Investissements RPC au cours de la dernière décennie. En tant que membre de l’équipe de la haute direction et pour l’ensemble de sa carrière, il présente une feuille de route exemplaire pour ce qui est de faire croître et de diriger des activités de placement mondiales.
  • Annonce des nominations suivantes au sein de l’équipe de la haute direction :
    • Ed Cass a été nommé premier chef des placements d’Investissements RPC et chef, Gestion de fonds globale;
    • Deborah Orida a été nommée directrice générale principale et chef mondiale, Actifs réels;
    • Frank Ieraci a été nommé directeur général principal et chef mondial, Actions à gestion active;
    • Andrew Edgell a été nommé directeur général principal et chef mondial, Placements en instruments de crédit.

Annonces concernant le conseil

  • Le conseil d’administration d’Investissements RPC a été nommé l’un des récipiendaires des prix NACD NXT® décernés par la National Association of Corporate Directors (NACD) pour l’année 2020. NACD NXT souligne le travail des conseils d’administration qui tirent parti de l’innovation et de la diversité pour accroître le rendement de leur entreprise. C’est la toute première fois qu’un organisme canadien se voit décerner cet honneur. 

Faits nouveaux concernant l’organisme

  • Nous avons tenu nos assemblées publiques, une pour chacune des neuf provinces participant au RPC ainsi qu’une assemblée pour les trois territoires, afin d’informer la population canadienne de la performance financière de la caisse et de notre stratégie de placement.
  • Publication d’une mise à jour de la Politique en matière d’investissement durable qui reflète notre conviction réaffirmée quant à l’importance de tenir compte des risques et des occasions liés aux facteurs environnementaux, sociaux et relatifs à la gouvernance dans un contexte d’affaire de plus en plus concurrentiel. La nouvelle Politique en matière d’investissement durable décrit en détail l’appui d’Investissements RPC aux sociétés qui harmonisent leur communication de l’information à fournir avec les recommandations du Sustainability Accounting Standards Board et du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques.

Émission d’obligations

L’émission d’un montant prudent de titres d’emprunt à court et à moyen terme est l’un des moyens auxquels Investissements RPC a recours pour gérer ses opérations de placement.

  • Au cours de l’exercice 2021, Investissements RPC a continué à jouer un rôle de chef de file dans le cadre de la transition vers de nouveaux taux de référence à l’échelle mondiale grâce à sa plateforme d’émission de titres libellés en livres sterling, en effectuant deux émissions de référence totalisant 1,75 milliard de livres sterling. L’organisme a également émis, entre autres, ses premiers billets à taux variable liés au Sterling Overnight Index Average (SONIA) d’une valeur totale de 200 millions de livres sterling. L’émission de titres d’emprunt procure à Investissements RPC la souplesse dont il a besoin pour financer des placements qui ne correspondent pas nécessairement au cycle des cotisations. Investissements RPC utilisera le produit net tiré de ces émissions à des fins générales.
  • En raison de son engagement continu en matière d’investissement durable, Investissements RPC a émis ses premières obligations vertes libellées en dollars australiens d’une durée de 20 ans, pour une valeur de 150 millions de dollars australiens, ajoutant ainsi une quatrième devise pour l’émission de ce type de titres. La valeur totale des obligations vertes émises depuis la création du programme s’établit maintenant à 5,5 milliards de dollars canadiens. Les obligations vertes permettent à Investissements RPC d’investir davantage dans des actifs admissibles comme des projets d’énergie renouvelable ou de gestion de l’eau ainsi que des projets immobiliers respectueux de l’environnement, en plus de diversifier le bassin d’investisseurs. 

Voici les faits saillants de nos activités de placement pour l’exercice : 

Actions à gestion active

  • Investissement d’un montant total de 150 millions de dollars américains dans le financement de série B et, à titre d’investisseur principal, dans le financement de série C d’insitro, une société biopharmaceutique utilisant l’apprentissage automatique tout au long du processus de découverte et de développement de médicaments. Investissements RPC s’est joint au conseil d’administration de la société à la conclusion de l’investissement.
  • Investissement d’un montant de 150 millions de dollars américains à titre d’investisseur important dans le cadre du PAPE de Kuaishou Technology, une plateforme de partage de vidéos de courte durée et de lecture en continu en direct pour appareils mobiles en Chine.
  • Investissement d’un montant de 1,2 milliard de dollars canadiens à titre de financement important afin de soutenir Intact Corporation financière (Intact) dans le cadre de son acquisition des activités de RSA Insurance Group plc. au Canada, au Royaume-Uni et à l’international. Intact est le premier fournisseur d’assurance de dommages au Canada.
  • Conclusion d’un placement de 100 millions de dollars américains dans HUTCHMED dans le cadre d’un placement privé. HUTCHMED est une société biopharmaceutique innovante qui possède un portefeuille de neuf médicaments candidats contre le cancer actuellement en études cliniques ou aux premières étapes de la commercialisation à l’échelle mondiale.
  • Investissement d’un montant additionnel de 92 millions de dollars canadiens dans Premium Brands Holdings Corporation, une entreprise canadienne de fabrication de produits alimentaires de spécialité et de distribution de produits alimentaires différenciés, dans le cadre de deux placements privés d’actions ordinaires. Notre participation dans la société s’établit à environ 8,3 pour cent.
  • Investissement combiné d’un montant de 499 millions d’euros dans Embracer Group, le plus important développeur et éditeur européen sur le marché mondial des jeux vidéo coté en bourse en Suède, afin d’acquérir une participation de 5,4 pour cent dans l’entreprise. 

Placements en instruments de crédit

  • Création d’une entité de placement en partenariat avec Angel Oak Capital afin d’investir un montant maximal de 250 millions de dollars américains dans des fonds américains de prêts hypothécaires résidentiels. Angel Oak Capital est responsable de la gestion des activités et des actifs ainsi que du financement.
  • Engagement à investir un montant maximal de 125 millions de dollars américains à titre d’investisseur important dans le India Credit Fund III de Baring Private Equity Asia, et un montant maximal de 125 millions de dollars américains dans un véhicule de placement excédentaire (overflow vehicle) du Credit Fund III. La stratégie du fonds est axée sur les prêts garantis libellés en roupies indiennes octroyés à des sociétés indiennes de taille moyenne performantes. 
  • Investissement d’un montant de 175 millions de dollars américains dans le prêt à terme de premier rang, les billets garantis de premier rang et les prêts à terme de second rang de LogMeln, Inc., un fournisseur de solutions de logiciel-service pour le télétravail, la collaboration et la fidélisation de la clientèle. 
  • Engagement à acquérir des prêts à la consommation axés sur les rénovations résidentielles d’un montant de 1 milliard de dollars américains auprès de Service Finance Company, LLC, une entreprise de financement de ventes détenue par ECN Capital Corp. En vertu de l’entente, les acquisitions seront effectuées en 2020 et en 2021. 

Actions de sociétés fermées

  • Apport en capital de 300 millions de dollars américains visant l’acquisition d’une participation de 24,99 pour cent dans Virtusa Corporation (Virtusa), en partenariat avec Baring Private Equity Asia. Virtusa est une entreprise mondiale offrant une gamme complète de services informatiques.
  • Hausse de notre investissement dans Visma, l’un des principaux fournisseurs de logiciels indispensables aux entreprises des pays nordiques, du Benelux et des pays baltes, en Europe, ce qui porte à environ 6 pour cent notre participation dans la société.
  • Engagement à investir environ 160 millions de dollars américains dans CITIC aiBank, une banque de financement à la consommation établie sur Internet en Chine, ce qui représente une participation d’environ 8,3 pour cent dans la société.
  • Engagement à investir un montant de 30 millions de dollars américains dans Y Combinator ES20 et YCC20, deux fonds de capital-risque appuyant l’accélérateur d’entreprises mondial connu pour ses investissements de capitaux d’amorçage dans des sociétés de technologie comme Stripe, Dropbox, Doordash et Coinbase.
  • Engagement à investir un montant de 750 millions de dollars américains dans Silver Lake Partners VI, qui cible des investissements importants axés sur la croissance dans le secteur des technologies, des médias et des télécommunications et les secteurs axés sur la technologie.

Actifs réels

  • Formation d’une coentreprise avec Tricon Residential Inc. afin d’investir dans des projets axés sur l’aménagement d’immeubles locatifs multifamiliaux principaux dans la région du Grand Toronto, avec un apport en capital de 350 millions de dollars canadiens pour une participation de 70 pour cent.
  • Établissement d’une nouvelle coentreprise pour investir 200 millions de dollars américains afin d’acquérir et de mettre en valeur un portefeuille d’installations de qualité supérieure en Indonésie avec le spécialiste de l’immobilier logistique LOGOS.
  • Investissement d’un montant d’environ 624 millions de dollars américains afin d’acquérir une participation de 15 pour cent dans Transurban Chesapeake, une entreprise de routes à péage qui exploite les voies express des autoroutes 495, 95 et 395 dans la région du Grand Washington, aux États-Unis. L’acquisition a été réalisée de concert avec d’autres investisseurs pour collectivement acquérir une participation de 50 pour cent.
  • Création d’une nouvelle plateforme basée au Royaume-Uni, Renewable Power Capital, qui investira dans l’énergie solaire, l’énergie éolienne terrestre et le stockage par batteries, entre autres technologies liées à la production terrestre d’énergie renouvelable, dans l’ensemble de l’Europe. Nous détenons une participation majoritaire dans cette entreprise qui est exploitée de façon indépendante. Renewable Power Capital a annoncé son premier investissement en janvier 2021, pour lequel nous avons engagé un montant de 245 millions d’euros pour soutenir son acquisition d’un portefeuille de projets éoliens terrestres en Finlande. Par la suite, la société a annoncé la formation d’une coentreprise en Espagne afin de constituer un portefeuille de projets liés à l’énergie solaire de 3,4 GW.
  • Apport en capital additionnel de 300 millions de livres sterling en vue d’investir dans des instruments de placement au Royaume-Uni ciblant le secteur logistique, en partenariat avec Goodman Group et APG Asset Management N.V. Cette expansion fait suite au succès du Goodman UK Partnership établi en 2015. 
  • Élargissement de notre partenariat avec GLP grâce à la création du GLP Japan Income Fund (GLP JIF), le plus important fonds privé à capital variable axé sur la logistique au Japon. Le partenariat avec GLP a été établi en 2011, et à la fin d’août 2020, Investissements RPC a liquidé son placement dans GLP JDV I pour un produit net d’environ 48 milliards de yens (590 millions de dollars canadiens). À la suite de cette cession, Investissements RPC a réinvesti une tranche de 25 milliards de yens (307 millions de dollars canadiens) de ce produit dans le nouveau fonds GLP JIF. En décembre 2020, un engagement a été pris afin d’investir un montant supplémentaire de 8,2 milliards de yens (105 millions de dollars canadiens) dans le fonds parallèlement à la cession à GLP JIF d’autres actifs de GLP JDV II.

Voici les faits saillants liés aux cessions pour l’exercice : 

  • Acceptation de vendre à Hitachi, Ltd. pour une valeur d’entreprise de 9,5 milliards de dollars américains, notre participation de 45 pour cent dans GlobalLogic Worldwide Holdings, Inc., un chef de file du secteur des services d’ingénierie numérique axés sur la conception qui développe des plateformes logicielles de nouvelle génération pour des entreprises du monde entier. Le produit net de cette transaction devrait s’élever à environ 3,8 milliards de dollars américains. Notre participation a été initialement acquise en 2017.
  • Vente de notre participation de 80 pour cent dans un centre de distribution situé à Lytton, dans le Queensland, en Australie, détenue par l’entremise du Goodman Australia Development Partnership. Le produit net de la vente devrait se chiffrer à environ 138 millions de dollars australiens. Notre participation a été financée progressivement entre 2011 et 2012.
  • Vente de notre participation de 7,5 pour cent dans Citycon, ou de la moitié de notre position dans le propriétaire, gestionnaire et promoteur de centres à usage mixte des pays nordiques. Le produit net de la vente s’élève à environ 147 millions de dollars canadiens. Notre participation avait été initialement acquise en 2014.
  • Vente de notre participation dans Zoox, une société de technologie américaine qui se concentre sur l’élaboration d’une solution entièrement intégrée de déplacement par véhicules autonomes, dans le cadre de l’acquisition de la société par Amazon.com, Inc. Notre participation avait été initialement acquise en 2018.
  • Liquidation de notre participation de 18 pour cent dans Advanced Disposal Services Inc., une société américaine de services de gestion de déchets solides, dans le cadre de son acquisition par Waste Management Inc. Le produit net de la vente s’est établi à 502 millions de dollars américains. Notre participation avait été initialement acquise en 2016.
  • Vente de notre participation de 50 pour cent dans Nova, un projet d’aménagement immobilier à usage mixte axé sur les locaux pour bureaux près de la gare Victoria de Londres, au Royaume-Uni. Le produit net de la vente conclue dans le cadre de deux transactions distinctes s’est établi à environ 725 millions de dollars canadiens. Notre participation avait été initialement acquise en 2012.
  • Vente de nos participations de 45 pour cent dans AMLI 900, AMLI Lofts, AMLI Campion Trail et AMLI Arts Center, des immeubles résidentiels situés aux États-Unis. Le produit net combiné des ventes s’élève à environ 223 millions de dollars américains. Nos participations avaient été initialement acquises en 2012 et en 2013.

Voici les faits saillants des transactions réalisées après la fin du trimestre :

  • Acquisition de 15,9 pour cent de parts supplémentaires dans IndInfravit Trust (IndInfravit) dans le cadre de deux transactions distinctes pour un montant combiné de 173 millions de dollars canadiens, ce qui porte notre participation à 43,8 pour cent. IndInfravit, dont le promoteur est L&T Infrastructure Development Projects Limited, est une fiducie de placement en infrastructures qui acquiert et entretient des concessions routières bien établies et stables en Inde et détient un portefeuille de 13 actifs opérationnels.
  • Engagement à investir un montant de 185 millions d’euros dans le nouveau partenariat Commercial Real Estate Debt Opportunities conclu avec Acofi Gestion. La stratégie du partenariat consiste à investir dans des titres de créances immobilières du marché intermédiaire en France.
  • Engagement à investir un montant maximal de 1,7 milliard de reales (385 millions de dollars canadiens) dans Iguá Saneamento S.A., une entreprise de gestion des eaux et des eaux usées du Brésil dans laquelle nous détenons une participation totale de 46,7 pour cent, afin de soutenir la privatisation des services de gestion des eaux et des égouts de la CEDAE dans la région du Grand Rio de Janeiro.
  • Investissement d’un montant de 70 millions de dollars américains dans un prêt à terme super-prioritaire de David’s Bridal, un détaillant de vêtements de mariage et d’occasions spéciales.
  • Investissement d’un montant de 150 millions de dollars américains dans la National Stock Exchange of India, la principale bourse d’actions et de dérivés en Inde.
  • Formation d’une coentreprise avec RMZ Corp afin d’aménager et de détenir des bureaux commerciaux à Chennai et à Hyderabad, en Inde. L’entente prévoit un apport en capital de 15 000 000 000 de roupies indiennes (210 millions de dollars américains) pour une participation de 50 pour cent.

À propos d’Investissements RPC

L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPCMC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui gère la caisse du Régime de pensions du Canada dans l’intérêt de plus de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires. Afin de diversifier les portefeuilles d’actifs, Investissements RPC investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe partout dans le monde. Investissements RPC a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à San Francisco, à São Paulo et à Sydney. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. Investissements RPC n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 mars 2021, la caisse totalisait 497,2 milliards de dollars. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site www.investissementsrpc.com ou nous suivre sur LinkedIn, Facebook ou Twitter.

Mise en garde

Le présent communiqué contient de l’« information prospective » au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières et des « déclarations prospectives » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et d’autres dispositions refuges de lois américaines applicables. Toutes ces déclarations prospectives sont formulées et présentées conformément aux dispositions refuges des lois américaines applicables en matière de valeurs mobilières. L’information et les déclarations prospectives comprennent toute l’information et toutes les déclarations au sujet des intentions, des plans, des attentes, des croyances, des objectifs, de la performance future et de la stratégie d’Investissements RPC, ainsi que toute autre information ou déclaration à l’égard de circonstances ou d’événements futurs qui ne se rapportent ni directement, ni exclusivement à des faits passés. L’information et les déclarations prospectives se caractérisent souvent, mais pas toujours, par l’emploi de termes comme « tendance », « éventuel », « possibilité », « croire », « prévoir », « s’attendre à », « actuel », « avoir l’intention de », « estimer », « position », « supposer », « perspectives », « continuer », « demeurer », « maintenir », « soutenir », « viser », « atteindre », ainsi que par l’emploi de la forme future ou conditionnelle des verbes tels que « être », « devoir » ou « pouvoir » et d’expressions similaires. L’information et les déclarations prospectives ne représentent pas des faits passés, mais plutôt les prévisions actuelles d’Investissements RPC à l’égard des résultats et des événements futurs. Cette information et ces déclarations prospectives sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent considérablement des attentes actuelles, notamment en ce qui a trait au revenu de placement disponible, aux acquisitions prévues, aux approbations réglementaires et autres et aux conditions de placement en général. Bien qu’Investissements RPC soit d’avis que les hypothèses qui les sous-tendent sont raisonnables, cette information et ces déclarations prospectives ne constituent pas une garantie de la performance future et, par conséquent, les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations en raison de leur nature incertaine. Investissements RPC ne s’engage pas à mettre à jour publiquement ces déclarations à la lumière de nouvelles informations, par suite d’événements futurs, de changements de circonstances ou pour toute autre raison. L’information présentée sur le site Web et les comptes LinkedIn, Facebook et Twitter d’Investissements RPC ne fait pas partie intégrante de ce communiqué. CPP INVESTMENTS, INVESTISSEMENTS RPC, Canada Pension Plan Investment Board, OFFICE D’INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA, CPPIB, OIRPC et les autres noms, slogans, logos, icônes, illustrations, images, dessins ou tout autre contenu utilisé dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des dénominations commerciales, des marques de commerce déposées, des marques de commerce non déposées ou une autre forme de propriété intellectuelle de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, et sont utilisés sous licence par l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada ou ses sociétés affiliées. Tous droits réservés.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.