skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Forte croissance annuelle malgré des circonstances difficiles au quatrième trimestre

Voici les faits saillants :

  • Rendement net de 6,8 pour cent
  • Rendement net sur cinq exercices de 10,0 pour cent
  • Rendement net sur 10 exercices de 10,8 pour cent
  • Augmentation de l’actif net de 42 milliards de dollars pour l’exercice
  • Valeur ajoutée en dollars sur un exercice de 10 milliards de dollars, soit un rendement supérieur de 2,1 pour cent par rapport aux portefeuilles de référence

TORONTO (ONTARIO) (le 19 mai 2022) : L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPC) a clôturé l’exercice le 31 mars 2022 avec un actif net de 539 milliards de dollars, comparativement à 497 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2021. Cette augmentation de l’actif net de 42 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 34 milliards de dollars et à des transferts nets du Régime de pensions du Canada (le RPC) de 8 milliards de dollars.

La caisse, qui comprend le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC, a réalisé un rendement net de 6,8 pour cent pour l’exercice, et des rendements nets annualisés sur cinq et sur 10 exercices de 10,0 pour cent et de 10,8 pour cent, respectivement.

Afin de gérer la caisse dans l’intérêt des cotisants, des cotisantes et des bénéficiaires, Investissements RPC s’assure de constituer un portefeuille conçu pour réaliser un rendement maximal tout en évitant des risques de perte indus et compte tenu des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du RPC ainsi que sur sa capacité à verser les prestations de retraite courantes. Étant donné que le RPC est destiné à servir les intérêts de plusieurs générations de bénéficiaires, il est plus approprié d’évaluer le rendement d’Investissements RPC sur de longues périodes que sur un seul exercice.

Au cours de la période de cinq exercices incluant l’exercice 2022, Investissements RPC a contribué à hauteur de 199 milliards de dollars au bénéfice net cumulatif de la caisse. Depuis sa création en 1999, Investissements RPC a fourni un apport de 378 milliards de dollars à la caisse sur une base nette.

« Investissements RPC a généré de solides rendements au cours de l’exercice 2022, malgré des conditions de marché turbulentes dans la foulée de la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine, des perturbations de la chaîne d’approvisionnement causées par la pandémie et de la hausse de l’inflation », a déclaré John Graham, président et chef de la direction. « Notre rendement sur 10 exercices de près de 11 pour cent, soit un résultat stable par rapport à la fin du dernier exercice financier, témoigne de la croissance durable de la caisse sur le long terme, d’une part, et de sa résilience constante en période d’incertitude, d’autre part. »

Les placements en actions de sociétés fermées, en infrastructures, en biens immobiliers et en instruments de crédit ont eu le plus grand apport au rendement global de la caisse pour l’exercice 2022. La volatilité des actions de sociétés ouvertes au cours du dernier trimestre, à des niveaux inédits depuis les sommets enregistrés au début de la pandémie, a atténué les rendements obtenus durant les neuf premiers mois de l’exercice. Le cours des obligations a également diminué au quatrième trimestre, à un rythme sans précédent depuis plus de 40 ans. À titre de référence, le rendement d’Investissements RPC pour l’année civile 2021 s’est établi à 13,8 pour cent.

« Profitant de notre position de force, nous allons de l’avant en misant sur notre stratégie de diversification avisée et sur une vision rigoureuse qui s’étend au-delà des événements actuels. Notre confiance repose sur la plateforme solide d’Investissements RPC, conçue pour assurer la résilience grâce à des programmes matures à grande échelle qui couvrent l’ensemble du marché tout en maintenant une présence locale, et qui sont largement soutenus par une marque mondiale renommée. Nos équipes motivées par notre mission mettent à profit leur expérience éprouvée en matière de placement et leur savoir-faire opérationnel afin d’aider les bénéficiaires actuels et futurs à s’assurer une sécurité financière pour la retraite, » a ajouté M. Graham.

L’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain et aux autres principales monnaies au cours de l’exercice, qui a été influencée par la hausse des prix des marchandises et par l’évolution des politiques budgétaires et monétaires dans les économies mondiales, a eu une incidence négative sur le rendement des placements, la perte de change s’étant chiffrée à 4 milliards de dollars.

« En ce qui concerne l’avenir, nous sommes confrontés à des conditions d’affaires et de placement incertaines, marquées par des hausses de l’inflation attendues, des interruptions de la chaîne d’approvisionnement qui risquent de s’aggraver, des estimations de croissance économique mondiale timide et les réactions de la communauté internationale à la guerre en Europe, et ce, dans le contexte d’une pandémie mondiale persistante et des changements climatiques, » a conclu M. Graham.

Rendement du compte de base du RPC et du compte supplémentaire du RPC

Le compte de base du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2022 avec un actif net de 527 milliards de dollars, comparativement à 491 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2021. Cette augmentation de l’actif net de 36 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 34 milliards de dollars et à des transferts nets du RPC de 2 milliards de dollars. Le compte de base du RPC a réalisé un rendement net de 6,9 pour cent pour l’exercice, et un rendement net annualisé sur cinq exercices de 10,0 pour cent.

Le compte supplémentaire du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2022 avec un actif net de 12 milliards de dollars, comparativement à 6 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2021. Cette augmentation de l’actif net de plus de 6 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 147 millions de dollars et à des transferts nets du RPC de 6 milliards de dollars. Le compte supplémentaire du RPC a réalisé un rendement net de 2,8 pour cent pour l’exercice, et un rendement net annualisé de 7,2 pour cent depuis sa création en 2019.

Le RPC supplémentaire a été conçu en fonction d’un cadre législatif de financement et d’un taux de cotisation différents de ceux du RPC de base. Compte tenu des différences dans leur conception respective, le RPC supplémentaire présente un profil de risque de marché et un profil de placement différents depuis sa création en 2019. La performance du RPC supplémentaire diffère de celle du RPC de base. De plus, en raison des différences dans leur profil de cotisations nettes, l’actif du compte supplémentaire du RPC devrait également croître beaucoup plus rapidement que celui du compte de base du RPC.

Rendements sur cinq et 10 exercices de la caisse1
(pour l’exercice clos le 31 mars 2022)

5 10 Year Net Nominal Fr

Viabilité à long terme

Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef du Canada (le BAC) effectue un examen indépendant de la viabilité du RPC pour les 75 prochaines années. Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2019, l’actuaire en chef a de nouveau confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC de base et le RPC supplémentaire demeurent viables, tout au long de la période de projection de 75 ans, selon les taux de cotisation prévus par la loi.

Les prévisions de l’actuaire en chef reposent sur l’hypothèse selon laquelle le taux de rendement annuel moyen du compte de base du RPC sera de 3,95 pour cent supérieur au taux d’inflation des prix à la consommation au Canada au cours des 75 années suivant l’année 2018. En ce qui a trait au compte supplémentaire du RPC, ces prévisions reposent sur l’hypothèse correspondante selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte supplémentaire du RPC sera de 3,38 pour cent.

Rendements réels sur cinq et 10 exercices de la caisse1, 2
(pour l’exercice clos le 31 mars 2022)

5 10 Year Real Return Fr

Nos principales sources de rendement

Les cotisations au RPC qui ne sont pas nécessaires au versement des prestations courantes au titre du RPC sont transférées à Investissements RPC. Afin d’aider le RPC à demeurer viable, nous cherchons à accroître l’actif en obtenant des rendements proportionnels aux niveaux de risque prudents. L’appétence au risque est l’une des décisions les plus importantes prises par Investissements RPC. Tout comme un risque excessif pourrait avoir une incidence défavorable sur la sécurité et la solidité du RPC, la prudence excessive pourrait également être néfaste. Nous représentons le niveau minimal de risque de marché requis pour le RPC de base et le RPC supplémentaire sous la forme d’un portefeuille simple composé de deux catégories d’actifs, soit des actions mondiales et des obligations d’État canadiennes, ce qui constitue notre point de départ pour évaluer l’incidence marginale de nos principales décisions de placement. Il faut souligner qu’Investissements RPC va au-delà de ce niveau minimal afin de réaliser, conformément à ses objectifs prescrits par la loi, un rendement maximal tout en respectant un niveau de risque prudent. Les décisions que nous avons prises conformément à notre mandat défini par la loi sont les suivantes :

  • Cibler un niveau de risque de marché plus élevé que le niveau minimal requis, tel qu’il est représenté par nos portefeuilles de référence;
  • Avoir recours au levier financier pour constituer un portefeuille plus diversifié à notre niveau cible de risque de marché;
  • Avoir recours à la sélection de placements afin de générer un rendement supérieur à celui que l’on peut obtenir en investissant dans des indices des marchés publics.

Ces décisions représentent nos principales sources de rendement, car, selon le niveau de risque de marché que nous choisissons de cibler ou la façon dont nous choisissons de diversifier la caisse, les résultats de ces décisions ont l’incidence la plus significative sur la performance globale de la caisse. Nous évaluons les incidences successives de ces décisions principalement sur une période de cinq exercices, compte tenu de la nature à long terme de notre mandat qui consiste à maximiser les rendements tout en évitant des risques de perte indus.

Au cours des cinq derniers exercices, le portefeuille simple composé de deux catégories d’actifs, qui représente le niveau minimal de risque de marché présumé pour maintenir la viabilité du régime, a généré un rendement nominal net annualisé de 6,1 pour cent, en raison du rendement solide des actions mondiales de sociétés ouvertes. Le fait de cibler un niveau de risque de marché plus élevé, conformément à nos objectifs prescrits par la loi, a contribué à réaliser un rendement annualisé additionnel de 3,1 pour cent, en raison de la pondération plus élevée en actions mondiales de sociétés ouvertes des portefeuilles de référence du RPC de base et du RPC supplémentaire.

L’incidence marginale de notre décision d’avoir recours au levier financier pour diversifier davantage la caisse a représenté un rendement annualisé inférieur estimatif de 1,9 pour cent pour les cinq derniers exercices. Le portefeuille plus diversifié de la caisse n’a pas suivi le rendement des portefeuilles de référence, qui sont davantage pondérés en actions mondiales de sociétés ouvertes. Bien que notre décision de diversifier nos placements parmi un large éventail de catégories d’actifs se soit traduite par une valeur inférieure à celle des portefeuilles de référence au cours des cinq derniers exercices, nous continuons de croire que la diversification ajoutera de la valeur à plus long terme et accroîtra la résilience en période de ralentissement du marché.

Notre décision de recourir à la sélection de placements a créé une valeur ajoutée annualisée de 2,7 pour cent au cours des cinq derniers exercices. La valeur gagnée ou perdue en raison de la sélection des placements est évaluée par rapport à des portefeuilles à gestion passive comparables composés d’indices de référence des marchés publics ajustés en fonction des risques afin de permettre une évaluation objective de l’apport de chaque stratégie de gestion active à la performance de la caisse.

La performance globale de la caisse par rapport aux portefeuilles de référence peut être évaluée en pourcentage ou en dollars, ce que nous appelons la valeur ajoutée en pourcentage et la valeur ajoutée en dollars, respectivement. Sur une base relative, la caisse a généré une valeur ajoutée en pourcentage de 2,1 pour cent, ou une valeur ajoutée en dollars nette de 10 milliards de dollars pour l’exercice. Au cours des cinq derniers exercices, la caisse a généré une valeur ajoutée nette globale de 0,8 pour cent, ou 10 milliards de dollars.

Bien que les principales sources de rendement ne puissent pas toutes donner des résultats positifs à chaque période, nous sommes d’avis que nos avantages comparatifs nous permettent de créer de la valeur à long terme. Le rendement de nos placements à ce jour confirme notre certitude que la recherche de sources additionnelles de rendements peut augmenter les rendements à long terme. Notre volonté de maximiser les rendements tout en évitant les risques de perte indus provenant de toutes les sources nous permet collectivement de contribuer à la viabilité à long terme du RPC.

Pour de plus amples renseignements sur nos principales sources de rendement, se reporter à la page 20 du rapport annuel 2022 d’Investissements RPC.

Composition de l’actif et répartition géographique

Les portefeuilles de placement du RPC de base et du RPC supplémentaire d’Investissements RPC sont répartis dans les catégories d’actifs et les régions suivantes :

fre Page 12 Asset Class@3x 80
fre Page 12 Geo Comp@3x 80

1Les placements à revenu fixe comprennent la trésorerie et les équivalents de trésorerie, les titres du marché monétaire et les obligations d’État, déduction faite des passifs liés au financement par emprunt. Les actions de sociétés ouvertes comprennent les stratégies de rendement absolu et les passifs liés aux placements connexes.

2Au 31 mars 2022, les placements en biens immobiliers d’une valeur de 49 milliards de dollars, les placements en infrastructures d’une valeur de 48 milliards de dollars et les placements en actions de sociétés fermées liés aux énergies durables d’une valeur de 26 milliards de dollars, qui représentaient collectivement 23 pour cent de l’actif net, sont gérés par le service de placement Actifs réels.

Rendement par catégorie d’actifs et par région

Les tableaux ci-après présentent le rendement de la caisse par catégorie d’actifs et par région pour les cinq derniers exercices. Une ventilation plus détaillée du rendement par service de placement est présentée à la page 54 du rapport annuel de l’exercice 2022.

annualized Net Return Asset Geography Fr22
Gestion des coûts engagés par Investissements RPC

Nous plaçons la gestion des coûts au cœur de notre obligation de reddition de comptes au public à l’égard de notre objectif visant à établir une plateforme de placement concurrentielle à l’échelle internationale afin de maximiser les rendements à long terme. Bien que le total des coûts ait diminué par rapport à l’exercice précédent, les charges d’exploitation ont augmenté de 106 millions de dollars en raison de l’augmentation du nombre de talents à temps plein à l’échelle mondiale, de la hausse de la rémunération au rendement, compte tenu de l’amélioration du rendement à long terme de la caisse d’un exercice à l’autre, ainsi que des investissements continus dans le développement de notre infrastructure de technologie et de données. Notre ratio des charges d’exploitation s’est établi à 27,1 points de base, en baisse par rapport à 29,3 points de base à l’exercice précédent, et il est également inférieur à notre moyenne sur cinq exercices de 29,1 points de base. Les frais de gestion ont diminué de 125 millions de dollars, en raison de la comptabilisation de frais de gestion qui étaient assujettis à des ententes de paiement différé au cours de l’exercice précédent. Les commissions de performance ont augmenté de 98 millions de dollars, ce qui est attribuable aux solides réalisations d’actifs au sein de notre portefeuille d’actions de sociétés fermées. Les charges liées aux transactions, qui ont augmenté de 172 millions de dollars, varient d’un exercice à l’autre en fonction du nombre, de la taille et de la complexité de nos activités de placement. Les autres catégories ayant une incidence sur notre profil des coûts totaux comprennent les impôts et les charges liés à diverses formes de levier financier. La page 33 du rapport annuel de l’exercice 2022 présente une analyse de la façon dont nous gérons nos coûts. Pour un aperçu complet du profil combiné des coûts d’Investissements RPC, y compris une analyse comparative des résultats d’un exercice à l’autre, se reporter à la page 52.

Faits saillants de l’exploitation pour l’exercice:

Annonces concernant la direction

  • Annonce des nominations suivantes au sein de l’équipe de la haute direction :
    • Maximilian Biagosch a été nommé directeur général principal, chef, Europe et chef, Placements directs en actions de sociétés fermées.
    • Suyi Kim a été nommée directrice générale principale et chef mondiale, Actions de sociétés fermées.
    • Deborah Orida a été nommée comme toute première chef du développement durable. MmeOrida conserve également son rôle de directrice générale principale et chef mondiale, Actifs réels.
    • Agus Tandiono a été nommé directeur général principal, chef, Asie-Pacifique et chef, Actions à gestion active, Asie.
    • Après la fin de l’exercice, Priti Singh a été nommée directrice générale principale et chef mondiale, Marchés financiers et placements factoriels, avec prise d’effet le 2 mai 2022.

Nominations au conseil

  • Nous avons accueilli Barry Perry au sein du conseil d’administration. Nommé en août 2021, M. Perry était auparavant président et chef de la direction de Fortis Inc., et il est un dirigeant très respecté qui possède une vaste expérience dans le secteur des services publics.
  • Nous avons accueilli Dean Connor au sein du conseil d’administration. Nommé en août 2021, M. Connor a occupé pendant 10 ans le poste de président et chef de la direction de la Financière Sun Life et il est reconnu comme un leader d’affaires exceptionnel au Canada et à l’échelle internationale.

Faits nouveaux stratégiques

  • Nous avons annoncé nous être engagés à ce que notre portefeuille et nos activités soient carboneutres dans toutes les catégories d’émissions d’ici 2050. Notre engagement vise notamment à investir dans la transition de l’économie globale et à exercer notre influence à titre d’investisseur actif, plutôt que d’avoir recours à un désinvestissement général; à atteindre la carboneutralité dans nos activités internes d’ici la fin de l’exercice 2023; à accroître nos placements dans des actifs verts et de transition pour les faire passer de 67 milliards de dollars à un minimum de 130 milliards de dollars d’ici 2030; et à miser sur notre nouvelle approche de placement axée sur la décarbonisation.
  • Mise à jour de nos Principes et directives de vote par procuration afin de rehausser les attentes à l’égard des sociétés de notre portefeuille en ce qui a trait à la diversité au sein des conseils d’administration et aux élections annuelles d’administrateurs. Ces changements étendent à de nouveaux pays le seuil de 30 pour cent pour la diversité de genre au sein du conseil d’administration et signalent des ambitions futures pour les marchés émergents. Nous envisagerons également de voter contre tous les administrateurs soumis à une élection au sein d’un conseil renouvelable par tranches lorsque nous repérons des lacunes en matière de surveillance liées aux changements climatiques, à la diversité de genre au sein du conseil ou à une gouvernance d’entreprise déficiente.
  • Nous avons créé le groupe Énergie durable, qui regroupe le savoir-faire de l’organisme en matière d’énergies renouvelables, d’énergies conventionnelles et de nouvelles solutions de technologies et de services dans un seul groupe de placement et nous permet de nous positionner en tant qu’investisseur mondial de premier plan dans le secteur de l’énergie.

Émission d’obligations

  • Au cours de l’exercice 2022, Investissements RPC a continué de jouer un rôle de chef de file dans la transition mondiale vers les nouveaux taux de référence par l’entremise de sa plateforme d’émission de titres libellés en dollars américains, en effectuant une émission de titres liés au taux de référence Secured Overnight Financing Rate (SOFR) en dollars américains sur trois ans totalisant 1,4 milliard de dollars américains, la plus importante émission liée au SOFR sur trois ans jamais réalisée par un émetteur souverain, supranational ou organisme à ce jour. L’émission de titres d’emprunt procure à Investissements RPC la souplesse dont il a besoin pour financer des placements qui ne correspondent pas nécessairement au cycle des cotisations. Investissements RPC utilisera le produit net tiré de ces émissions à des fins générales.
  • En raison de son engagement continu en matière d’investissement durable, Investissements RPC a augmenté sa présence sur le marché des obligations vertes libellées en dollars australiens grâce à l’émission d’une obligation verte sur sept ans de référence évaluée à 750 millions de dollars australiens. La valeur totale des obligations vertes émises depuis la création du programme s’établit maintenant à 6,2 milliards de dollars canadiens. Les obligations vertes permettent à Investissements RPC d’investir davantage dans des actifs admissibles comme des projets d’énergie renouvelable ou de gestion de l’eau ainsi que des projets immobiliers respectueux de l’environnement, en plus de diversifier le bassin d’investisseurs.

Faits saillants de nos activités de placement pour l’exercice :

Actions à gestion active

  • Placement additionnel de 50 millions de dollars américains dans Databricks, une société de données, d’analytique et d’IA établie à San Francisco, dans le cadre du financement de 1,6 milliard de dollars américains de la série H, ce qui a porté notre participation à 0,3 pour cent. Nous avions précédemment investi 65 millions de dollars américains dans le financement de 1 milliard de dollars américains de la série G de la société en février 2021.
  • Investissement de 350 millions de dollars américains dans Advanced Drainage Systems, un des principaux fournisseurs de solutions de gestion de l’eau destinées au marché de la construction et de l’agriculture, ce qui porte notre participation dans la société à 4,6 pour cent.
  • Investissement d’un montant de 200 millions de dollars canadiens à titre d’investisseur principal dans le cadre du premier appel public à l’épargne de Volvo Cars, un chef de file du virage mondial vers les véhicules électriques, ce qui représente une participation de 0,9 pour cent.
  • Investissement d’un montant de 25 millions de dollars américains pour une participation de 0,75 pour cent dans ITM Power, une entreprise du Royaume-Uni qui fabrique des systèmes d’électrolyse utilisant la technologie de la membrane échangeuse de protons pour générer de l’hydrogène d’origine renouvelable pour les secteurs du stockage et du transport de l’énergie, de la chaleur renouvelable et des industries.
  • Investissement d’un montant additionnel de 362 millions d’euros dans le cadre d’une émission de droits de Cellnex Telecom S.A., l’un des principaux propriétaires et exploitants de tours de télécommunications établi en Espagne, portant notre participation totale dans la société à environ 5,2 pour cent.
  • Investissement d’un montant de 800 millions de dollars américains dans The Flipkart Group, l’une des principales entités de commerce numérique en Inde, qui comprend les sociétés Flipkart, Myntra, Flipkart Wholesale, Flipkart Health+ et Cleartrip. Le groupe est également un actionnaire majoritaire de PhonePe, une importante application de paiements et de services financiers numériques en Inde.
  • Investissement d’un montant de 150 millions de dollars américains dans la National Stock Exchange of India, la principale bourse d’actions et de dérivés en Inde.

Placements en instruments de crédit

  • Engagement à investir un montant de 150 millions de dollars américains dans la facilité d’emprunt de 450 millions de dollars américains de Cypress Creek Renewables afin de refinancer l’emprunt existant et de financer la croissance du portefeuille robuste de projets d’énergie solaire et de stockage de la société. Cypress Creek Renewables est l’un des plus importants promoteurs indépendants d’énergie solaire et de stockage verticalement intégrés aux États-Unis.
  • Engagement à investir un montant de 220 millions de dollars américains dans une facilité de financement garantie de premier rang pour l’aménagement de projets d’énergie solaire à grande échelle aux États-Unis par l’entremise d’un partenariat avec HPS Investment Partners, une société d’investissement internationale de premier plan.
  • Conclusion d’un prêt entier de 421 millions de dollars américains à Spear Street Capital, un propriétaire et exploitant américain d’immeubles de bureaux situés au Canada, aux États-Unis et en Europe, pour le réaménagement d’un complexe de bureaux existant en un projet d’aménagement destiné aux sciences de la vie à Watertown, dans le Massachusetts.
  • Engagement à fournir un financement pouvant atteindre 500 millions de dollars américains à Prodigy Finance, un fournisseur de prêts d’études universitaires supérieures pour les étudiants étrangers fréquentant les meilleures institutions.
  • Investissement d’un montant de 325 millions de dollars américains dans un prêt unitranche accordé à Straive, une société d’externalisation de processus d’affaires axée sur les marchés verticaux de l’éducation, des données et de l’édition qui exerce principalement ses activités en Inde et aux Philippines.
  • Engagement à investir un montant de 112 millions de dollars canadiens dans un prêt à terme de premier rang consenti à BAPE Hong Kong Limited, une société de vêtements de style streetwear établie à Hong Kong qui conçoit et vend au détail les marques BAPE et AAPE et en assure l’approvisionnement.

Actions de sociétés fermées

  • Soutien au regroupement d’Inmarsat, un important fournisseur de services mobiles par satellite, avec Viasat, une société de communications internationale, dans le cadre d’un consortium à quatre parties, une transaction évaluée à environ 4 milliards de dollars américains. Le consortium détiendra une participation de 37,5 pour cent dans l’entité regroupée, et nous en détiendrons une quote-part de 9,4 pour cent. Notre participation initiale dans Inmarsat avait été acquise en 2019.
  • Engagement à investir dans FNZ, la plateforme mondiale de gestion de patrimoine, en partenariat avec Motive Partners, dans le cadre de l’un des plus importants financements par actions sur le marché primaire jamais effectués dans le secteur de la gestion de patrimoine. Le financement valorise FNZ à plus de 20 milliards de dollars américains, et Investissements RPC a engagé un montant total de 1,1 milliard de dollars américains. Après la fin de l’exercice, un montant de 200 millions de dollars américains a fait l’objet d’une syndication auprès d’autres investisseurs.
  • Conclusion d’une entente définitive visant l’acquisition de toutes les actions ordinaires en circulation de McAfee, une société mondiale de premier plan en matière de protection numérique pour les consommateurs, conjointement avec un groupe d’investisseurs composé d’Advent, de Permira, de Crosspoint Capital, de GIC et d’ADIA, dans le cadre d’une transaction entièrement en numéraire évaluée à environ 14 milliards de dollars américains en fonction de la valeur de l’entreprise.
  • Investissement d’un montant de 23 millions de dollars américains en partenariat avec Genesis Capital pour une participation d’environ 3,5 pour cent dans Bluepha, une société de biologie synthétique de premier plan en Chine qui travaille au développement et à la production de PHA, un type de plastique biodégradable.
  • Engagement à investir un montant de 303 millions de dollars canadiens dans BGH Capital Fund II. BGH Capital est un gestionnaire de capital-investissement axé sur les marchés de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande qui exerce ses activités dans le domaine du rachat d’entreprises à moyenne et à forte capitalisation.
  • Engagement à investir un montant de 325 millions de dollars américains dans Anchor Equity Partners Fund IV, une société coréenne de capital-investissement de taille moyenne axée sur les placements dans le cadre de regroupements d’entreprises avec prise de contrôle et les occasions de participations minoritaires importantes dans des sociétés en croissance.
  • Investissement d’un montant de 120 millions de dollars américains dans Eruditus, une société indienne de technologies éducatives qui s’associe à des universités de premier plan à l’échelle mondiale pour offrir des cours en ligne et d’autres programmes à une clientèle mondiale d’apprenants, ce qui s’est traduit par une participation de 3,8 pour cent dans la société.
  • Engagement à investir un montant de 600 millions de dollars américains dans Baring Asia Private Equity Fund VIII, L.P. Baring Private Equity Asia est une société de capital-investissement panasiatique axée sur les rachats d’entreprises avec prise de contrôle et sur les participations minoritaires dans des sociétés en croissance.

Actifs réels

  • Formation d’une coentreprise de 979 millions de dollars américains avec Lennar Multifamily Communities, un chef de file dans le domaine de l’aménagement et de la gestion d’appartements, en vue de l’aménagement de quartiers résidentiels de catégorie A dans des régions métropolitaines à forte croissance aux États-Unis. Nous détenons une participation de 96 pour cent dans la coentreprise.
  • Investissement de plus de 3 milliards de dollars américains afin d’acquérir une participation de 100 pour cent dans Ports America, le plus important exploitant indépendant de terminaux portuaires diversifiés en Amérique du Nord, incluant 70 emplacements situés dans 33 ports répartis sur chacune des trois côtes des États-Unis.
  • Investissement d’un montant de 10 millions de dollars américains dans la levée de capitaux institutionnels de série B du projet Canary. Le projet Canary est une entreprise qui effectue le suivi des émissions établie à Denver qui fournit des services de surveillance des émissions de méthane en temps réel et de certification indépendante en matière de facteurs ESG pour les puits de pétrole et de gaz.
  • Formation d’une coentreprise de 1,1 milliard de dollars américains avec Bridge Industrial, une société d’exploitation immobilière et un gestionnaire de placements verticalement intégrée, en vue d’aménager des immeubles industriels dans plusieurs marchés importants aux États-Unis. Nous détenons une participation de 95 pour cent dans la coentreprise.
  • Engagement à investir un montant de 20 millions de dollars américains dans un partenariat avec Conservation International, un organisme qui œuvre à protéger les avantages essentiels que la nature procure aux gens, afin d’investir dans des solutions pour le climat axées sur la nature.
  • Annonce d’un investissement de 340 millions de dollars canadiens, en partenariat avec Votorantim S.A., visant à soutenir le regroupement d’actifs et l’inscription en bourse de plusieurs actifs énergétiques brésiliens par l’entremise de deux opérations distinctes afin de créer Auren, l’un des producteurs et négociants les plus importants dans le secteur de l’énergie au Brésil. Nous détenons une participation d’environ 32 pour cent dans Auren.
  • Engagement à investir un montant de 380 millions de dollars canadiens dans Iguá Saneamento S.A., une entreprise de gestion des eaux et des eaux usées du Brésil dans laquelle nous détenons une participation totale de 46,7 pour cent, afin de soutenir la privatisation des services de gestion des eaux et des égouts de la CEDAE, la société de services publics de gestion des eaux et d’assainissement de l’État de Rio de Janeiro.
  • Annonce d’un partenariat stratégique avec Octopus Energy Group (Octopus), une société établie au Royaume-Uni, pionnière mondiale en matière de technologie d’énergie propre, qui comprend un investissement de 300 millions de dollars américains pour une participation de 6 pour cent en vue de soutenir la stratégie d’expansion mondiale d’Octopus et sa plateforme technologique Kraken, qui déploiera l’énergie intelligente dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement énergétique, ce qui a fait augmenter la valeur d’Octopus Energy Group à environ 5 milliards de dollars américains.
  • Formation de deux coentreprises avec Greystar Real Estate Partners, un chef de file mondial en matière d’investissement, d’aménagement et de gestion de biens immobiliers de grande qualité. Apport en capital initial de 1,2 milliard de dollars américains pour la formation d’une coentreprise afin de saisir des occasions d’aménagement immobilier dans le secteur des sciences de la vie sur des marchés cibles aux États-Unis, la première étant l’acquisition de 74M, un projet situé à Somerville, au Massachusetts, dans lequel nous détiendrons une participation de 90 pour cent. Formation d’une coentreprise en vue d’aménager et d’acquérir des immeubles de logement locatif unifamiliaux construits sur mesure aux États-Unis, avec un apport en capital d’environ 840 millions de dollars américains pour une participation de 95 pour cent.
  • Investissement dans trois entités de GLP, un gestionnaire de placements mondial et un bâtisseur d’entreprises dans les domaines de la logistique, de l’immobilier, des infrastructures, des finances et des technologies connexes à ces domaines. Nous avons engagé un montant de 210 millions de dollars américains pour une participation de 39,6 pour cent dans le fonds GLP Brazil Development Partners II afin de financer l’aménagement de neuf parcs logistiques dans les sous-marchés de São Paulo qui connaissent une forte demande pour des installations logistiques modernes. Nous nous sommes engagés à fournir un apport en capital de 900 millions d’euros dans GLP Continental Europe Development Partners I (GLP CDP I), ce qui représente une participation de 45 pour cent pour aménager des installations logistiques modernes, ce qui a permis d’accroître l’ampleur de GLP CPD I pour en faire une entité véritablement paneuropéenne. Nous nous sommes engagés à investir 1,3 milliard de dollars canadiens dans le nouveau partenariat GLP Japan Development Partners IV, notre quatrième partenariat de logistique moderne au Japon avec GLP.
  • Création de deux nouvelles coentreprises, avec une participation de 50 pour cent dans chacune, en partenariat avec Lendlease, un groupe immobilier international. Formation d’une coentreprise qui se consacrera à l’aménagement d’un nouveau quartier principalement constitué d’immeubles de bureaux dans le projet International Quarter London, avec un engagement initial de 215 millions de livres sterling pour l’aménagement du Turing Building. Nous avons aussi formé une coentreprise en vue d’investir dans un fonds italien spécialisé de placements immobiliers non traditionnels et de poursuivre les travaux d’aménagement de la phase 1 du Milano Innovation District, en fournissant un apport en capital d’environ 200 millions d’euros.
  • Création d’une nouvelle coentreprise avec Round Hill Capital, un investisseur, promoteur et gestionnaire immobilier mondial, afin d’investir dans des logements pour étudiants en Europe continentale. Notre apport en capital initial totalisera 475 millions d’euros pour une participation de 95 pour cent.
  • Engagement à investir un montant de 2,1 milliards de dollars canadiens dans BAI Communications (BAI), un fournisseur mondial d’infrastructures de communications, afin de soutenir la stratégie de croissance mondiale de BAI, y compris l’acquisition de Mobilitie, l’une des plus importantes sociétés fermées d’infrastructure de télécommunications sans fil aux États- Unis. Nous sommes un actionnaire majoritaire de BAI depuis 2009 et détenons une participation d’environ 86 pour cent.
  • Formation d’une coentreprise avec CSI Properties, un promoteur immobilier de Hong Kong coté en bourse, en vue de réaménager un projet immobilier à usage mixte comprenant des locaux résidentiels et commerciaux à Kowloon, à Hong Kong, avec un engagement en capitaux propres de 169 millions de dollars canadiens pour une participation de 48 pour cent.
  • Apport en capital d’environ 400 millions de dollars canadiens dans notre nouvelle coentreprise japonaise d’aménagement de centres de données avec Mitsui & Co. Ltd., l’une des plus grandes sociétés commerciales et d’investissement générales du Japon, pour l’aménagement de centres de données à très grande échelle au Japon.
  • Établissement de deux coentreprises avec RMZ Corp., l’un des plus importants propriétaires, investisseurs et promoteurs immobiliers privés en Inde. Formation d’une coentreprise afin d’aménager et de détenir des bureaux commerciaux à Chennai et à Hyderabad, en Inde, avec un apport en capital de 210 millions de dollars américains pour une participation de 50 pour cent. Engagement à investir un montant de 449 millions de dollars canadiens pour une participation pouvant atteindre 80 pour cent dans une deuxième coentreprise afin de soutenir l’aménagement et l’acquisition de projets commerciaux partout en Inde, à commencer par StarTech, un immeuble de bureaux de catégorie A d’une superficie de 1,37 million de pieds carrés situé dans le quartier Koramangala, à Bangalore.

Voici les faits saillants liés aux cessions pour l’exercice :

  • Vente de notre participation de 31,6 pour cent dans Puget Holdings, pour un produit net d’environ 2,7 milliards de dollars américains. La filiale en exploitation de la société, Puget Sound Energy, est la plus ancienne et la plus importante entreprise de services publics d’électricité et de gaz naturel dans l’État de Washington, et elle fournit environ 1,2 million de clients en électricité et 900 000 clients en gaz naturel. Notre participation avait été initialement acquise en 2007.
  • Conclusion de la vente de Royal Bank Plaza à Toronto, en Ontario, de concert avec notre partenaire de coentreprise Oxford Properties, pour un produit net d’environ 300 millions de dollars canadiens pour Investissements RPC. La coentreprise a initialement acquis la propriété en 2005.
  • Vente de notre participation de 85 pour cent dans les immeubles 1, 2 et 3 du parc industriel Henday, à Edmonton, en Alberta. Le produit net de la vente s’élève à 80 millions de dollars canadiens. Notre participation dans le site a été initialement acquise en 2014 et nous continuons de détenir une participation dans le reste du site destiné à l’aménagement.
  • Acceptation de vendre notre participation de 15 pour cent à 18 pour cent dans six projets immobiliers de Raffles City en Chine. Le produit net de la vente sera d’environ 800 millions de dollars canadiens, avant les ajustements de clôture. Notre investissement initial dans le premier projet d’aménagement de Raffles City en Chine, détenu en majorité et géré par CapitaLand, a été effectué en 2008.
  • Vente de notre participation de 40 pour cent dans Avalon North Point et Avalon North Point Lofts, deux immeubles résidentiels situés à Cambridge, au Massachusetts. Le produit net de la vente s’élève à 128 millions de dollars américains. Nous avions fait l’acquisition d’Avalon North Point en 2011 et d’Avalon North Point Lofts en 2012.
  • Vente de notre participation de 2,9 pour cent dans SBI Life Insurance Company, en Inde. Le produit net de la vente s’élève à environ 562 millions de dollars canadiens. Nous avions initialement investi dans la société en 2017.
  • Vente de notre participation dans Velvet Energy, un producteur privé de pétrole léger de Montney qui exerce ses activités dans le nord-ouest de l’Alberta. Le produit net de la vente s’élève à 183 millions de dollars canadiens. Nous avions initialement investi dans Velvet Energy en 2017.
  • Liquidation de notre participation de 37 pour cent dans AMP Capital Retail Trust (ACRT), de concert avec d’autres porteurs de parts d’ACRT, pour un prix de transaction de 2 milliards de dollars canadiens. AMP Capital (renommée Collimate Capital) est un gestionnaire de placements mondial établi en Australie, et nous avions initialement investi dans ACRT en 2012.

Voici les faits saillants des transactions réalisées après la fin du trimestre :

  • Engagement à investir un montant de 25 millions de dollars américains dans Hydrostor, un fournisseur de solutions de stockage d’énergie à longue durée, afin de soutenir l’aménagement et l’exploitation d’installations de stockage à l’échelle mondiale par la société établie à Toronto.
  • Annonce de la création d’une nouvelle coentreprise avec TATA Realty and Infrastructure Limited afin d’aménager et de détenir des bureaux commerciaux partout en Inde. La valeur totale en capitaux propres de la coentreprise s’établira à 866 millions de dollars canadiens, et l’engagement en capitaux propres d’Investissements RPC se chiffre à 438 millions de dollars canadiens.
  • Conclusion d’un apport en capital de 375 millions de dollars américains dans The Amherst Group, une plateforme immobilière verticalement intégrée dans le secteur résidentiel unifamilial, afin de soutenir un rachat d’actions et un remboursement de prêts.
  • Investissement de 425 millions de dollars américains pour une participation de 13,8 pour cent dans VerSe Innovation Private Limited, l’une des plateformes de contenu axées sur l’intelligence artificielle (IA) en langue locale qui connaît la croissance la plus rapide en Inde.

À propos d’Investissements RPC

L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPCMC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui gère la caisse du Régime de pensions du Canada dans l’intérêt des 21 millions de cotisants, de cotisantes et de bénéficiaires. Afin de diversifier les portefeuilles d’actifs, Investissements RPC investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe partout dans le monde. Investissements RPC a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à San Francisco, à São Paulo et à Sydney. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. Investissements RPC n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 mars 2022, la caisse totalisait 539 milliards de dollars. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site www.investissementsrpc.com ou nous suivre sur LinkedIn, Facebook ou Twitter.

Mise en garde

Le présent communiqué contient de l’« information prospective » au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières et des « déclarations prospectives » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et d’autres dispositions refuges de lois américaines applicables. Toutes ces déclarations prospectives sont formulées et présentées conformément aux dispositions refuges des lois américaines applicables en matière de valeurs mobilières. L’information et les déclarations prospectives comprennent toute l’information et toutes les déclarations au sujet des intentions, des plans, des attentes, des croyances, des objectifs, de la performance future et de la stratégie d’Investissements RPC, ainsi que toute autre information ou déclaration à l’égard de circonstances ou d’événements futurs qui ne se rapportent ni directement, ni exclusivement à des faits passés. L’information et les déclarations prospectives se caractérisent souvent, mais pas toujours, par l’emploi de termes comme « tendance », « éventuel », « possibilité », « croire », « prévoir », « s’attendre à », « actuel », « avoir l’intention de », « estimer », « position », « supposer », « perspectives », « continuer », « demeurer », « maintenir », « soutenir », « viser », « atteindre », ainsi que par l’emploi de la forme future ou conditionnelle des verbes tels que « être », « devoir » ou « pouvoir » et d’expressions similaires. L’information et les déclarations prospectives ne représentent pas des faits passés, mais plutôt les prévisions actuelles d’Investissements RPC à l’égard des résultats et des événements futurs. Cette information et ces déclarations prospectives sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent considérablement des attentes actuelles, notamment en ce qui a trait au revenu de placement disponible, aux acquisitions prévues, aux approbations réglementaires et autres et aux conditions de placement en général. Bien qu’Investissements RPC soit d’avis que les hypothèses qui les sous-tendent sont raisonnables, cette information et ces déclarations prospectives ne constituent pas une garantie de la performance future et, par conséquent, les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations en raison de leur nature incertaine. Investissements RPC ne s’engage pas à mettre à jour publiquement ces déclarations à la lumière de nouvelles informations, par suite d’événements futurs, de changements de circonstances ou pour toute autre raison. L’information présentée sur le site Web et les comptes LinkedIn, Facebook et Twitter d’Investissements RPC ne fait pas partie intégrante de ce communiqué. CPP INVESTMENTS, INVESTISSEMENTS RPC, Canada Pension Plan Investment Board, OFFICE D’INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA, CPPIB, OIRPC et les autres noms, slogans, logos, icônes, illustrations, images, dessins ou tout autre contenu utilisé dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des dénominations commerciales, des marques de commerce déposées, des marques de commerce non déposées ou une autre forme de propriété intellectuelle de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, et sont utilisés sous licence par l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada ou ses sociétés affiliées. Tous droits réservés.

Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Forte croissance annuelle malgré des circonstances difficiles au quatrième trimestre Voici les faits saillants : Rendement net de 6,8 pour cent Rendement net sur cinq exercices de 10,0 pour cent Rendement net sur 10 exercices de 10,8 pour cent Augmentation de l’actif net de 42 milliards de dollars pour l’exercice Valeur ajoutée en dollars sur un exercice de 10 milliards de dollars, soit un rendement supérieur de 2,1 pour cent par rapport aux portefeuilles de référence TORONTO (ONTARIO) (le 19 mai 2022) : L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPC) a clôturé l’exercice le 31 mars 2022 avec un actif net de 539 milliards de dollars, comparativement à 497 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2021. Cette augmentation de l’actif net de 42 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 34 milliards de dollars et à des transferts nets du Régime de pensions du Canada (le RPC) de 8 milliards de dollars. La caisse, qui comprend le compte de base du RPC et le compte supplémentaire du RPC, a réalisé un rendement net de 6,8 pour cent pour l’exercice, et des rendements nets annualisés sur cinq et sur 10 exercices de 10,0 pour cent et de 10,8 pour cent, respectivement. Afin de gérer la caisse dans l’intérêt des cotisants, des cotisantes et des bénéficiaires, Investissements RPC s’assure de constituer un portefeuille conçu pour réaliser un rendement maximal tout en évitant des risques de perte indus et compte tenu des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du RPC ainsi que sur sa capacité à verser les prestations de retraite courantes. Étant donné que le RPC est destiné à servir les intérêts de plusieurs générations de bénéficiaires, il est plus approprié d’évaluer le rendement d’Investissements RPC sur de longues périodes que sur un seul exercice. Au cours de la période de cinq exercices incluant l’exercice 2022, Investissements RPC a contribué à hauteur de 199 milliards de dollars au bénéfice net cumulatif de la caisse. Depuis sa création en 1999, Investissements RPC a fourni un apport de 378 milliards de dollars à la caisse sur une base nette. « Investissements RPC a généré de solides rendements au cours de l’exercice 2022, malgré des conditions de marché turbulentes dans la foulée de la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine, des perturbations de la chaîne d’approvisionnement causées par la pandémie et de la hausse de l’inflation », a déclaré John Graham, président et chef de la direction. « Notre rendement sur 10 exercices de près de 11 pour cent, soit un résultat stable par rapport à la fin du dernier exercice financier, témoigne de la croissance durable de la caisse sur le long terme, d’une part, et de sa résilience constante en période d’incertitude, d’autre part. » Les placements en actions de sociétés fermées, en infrastructures, en biens immobiliers et en instruments de crédit ont eu le plus grand apport au rendement global de la caisse pour l’exercice 2022. La volatilité des actions de sociétés ouvertes au cours du dernier trimestre, à des niveaux inédits depuis les sommets enregistrés au début de la pandémie, a atténué les rendements obtenus durant les neuf premiers mois de l’exercice. Le cours des obligations a également diminué au quatrième trimestre, à un rythme sans précédent depuis plus de 40 ans. À titre de référence, le rendement d’Investissements RPC pour l’année civile 2021 s’est établi à 13,8 pour cent. « Profitant de notre position de force, nous allons de l’avant en misant sur notre stratégie de diversification avisée et sur une vision rigoureuse qui s’étend au-delà des événements actuels. Notre confiance repose sur la plateforme solide d’Investissements RPC, conçue pour assurer la résilience grâce à des programmes matures à grande échelle qui couvrent l’ensemble du marché tout en maintenant une présence locale, et qui sont largement soutenus par une marque mondiale renommée. Nos équipes motivées par notre mission mettent à profit leur expérience éprouvée en matière de placement et leur savoir-faire opérationnel afin d’aider les bénéficiaires actuels et futurs à s’assurer une sécurité financière pour la retraite, » a ajouté M. Graham. L’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain et aux autres principales monnaies au cours de l’exercice, qui a été influencée par la hausse des prix des marchandises et par l’évolution des politiques budgétaires et monétaires dans les économies mondiales, a eu une incidence négative sur le rendement des placements, la perte de change s’étant chiffrée à 4 milliards de dollars. « En ce qui concerne l’avenir, nous sommes confrontés à des conditions d’affaires et de placement incertaines, marquées par des hausses de l’inflation attendues, des interruptions de la chaîne d’approvisionnement qui risquent de s’aggraver, des estimations de croissance économique mondiale timide et les réactions de la communauté internationale à la guerre en Europe, et ce, dans le contexte d’une pandémie mondiale persistante et des changements climatiques, » a conclu M. Graham. Rendement du compte de base du RPC et du compte supplémentaire du RPC Le compte de base du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2022 avec un actif net de 527 milliards de dollars, comparativement à 491 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2021. Cette augmentation de l’actif net de 36 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 34 milliards de dollars et à des transferts nets du RPC de 2 milliards de dollars. Le compte de base du RPC a réalisé un rendement net de 6,9 pour cent pour l’exercice, et un rendement net annualisé sur cinq exercices de 10,0 pour cent. Le compte supplémentaire du RPC a clôturé l’exercice le 31 mars 2022 avec un actif net de 12 milliards de dollars, comparativement à 6 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2021. Cette augmentation de l’actif net de plus de 6 milliards de dollars est attribuable à un bénéfice net de 147 millions de dollars et à des transferts nets du RPC de 6 milliards de dollars. Le compte supplémentaire du RPC a réalisé un rendement net de 2,8 pour cent pour l’exercice, et un rendement net annualisé de 7,2 pour cent depuis sa création en 2019. Le RPC supplémentaire a été conçu en fonction d’un cadre législatif de financement et d’un taux de cotisation différents de ceux du RPC de base. Compte tenu des différences dans leur conception respective, le RPC supplémentaire présente un profil de risque de marché et un profil de placement différents depuis sa création en 2019. La performance du RPC supplémentaire diffère de celle du RPC de base. De plus, en raison des différences dans leur profil de cotisations nettes, l’actif du compte supplémentaire du RPC devrait également croître beaucoup plus rapidement que celui du compte de base du RPC. Rendements sur cinq et 10 exercices de la caisse1 (pour l’exercice clos le 31 mars 2022) Viabilité à long terme Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef du Canada (le BAC) effectue un examen indépendant de la viabilité du RPC pour les 75 prochaines années. Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2019, l’actuaire en chef a de nouveau confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC de base et le RPC supplémentaire demeurent viables, tout au long de la période de projection de 75 ans, selon les taux de cotisation prévus par la loi. Les prévisions de l’actuaire en chef reposent sur l’hypothèse selon laquelle le taux de rendement annuel moyen du compte de base du RPC sera de 3,95 pour cent supérieur au taux d’inflation des prix à la consommation au Canada au cours des 75 années suivant l’année 2018. En ce qui a trait au compte supplémentaire du RPC, ces prévisions reposent sur l’hypothèse correspondante selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte supplémentaire du RPC sera de 3,38 pour cent. Rendements réels sur cinq et 10 exercices de la caisse1, 2 (pour l’exercice clos le 31 mars 2022) Nos principales sources de rendement Les cotisations au RPC qui ne sont pas nécessaires au versement des prestations courantes au titre du RPC sont transférées à Investissements RPC. Afin d’aider le RPC à demeurer viable, nous cherchons à accroître l’actif en obtenant des rendements proportionnels aux niveaux de risque prudents. L’appétence au risque est l’une des décisions les plus importantes prises par Investissements RPC. Tout comme un risque excessif pourrait avoir une incidence défavorable sur la sécurité et la solidité du RPC, la prudence excessive pourrait également être néfaste. Nous représentons le niveau minimal de risque de marché requis pour le RPC de base et le RPC supplémentaire sous la forme d’un portefeuille simple composé de deux catégories d’actifs, soit des actions mondiales et des obligations d’État canadiennes, ce qui constitue notre point de départ pour évaluer l’incidence marginale de nos principales décisions de placement. Il faut souligner qu’Investissements RPC va au-delà de ce niveau minimal afin de réaliser, conformément à ses objectifs prescrits par la loi, un rendement maximal tout en respectant un niveau de risque prudent. Les décisions que nous avons prises conformément à notre mandat défini par la loi sont les suivantes : Cibler un niveau de risque de marché plus élevé que le niveau minimal requis, tel qu’il est représenté par nos portefeuilles de référence; Avoir recours au levier financier pour constituer un portefeuille plus diversifié à notre niveau cible de risque de marché; Avoir recours à la sélection de placements afin de générer un rendement supérieur à celui que l’on peut obtenir en investissant dans des indices des marchés publics. Ces décisions représentent nos principales sources de rendement, car, selon le niveau de risque de marché que nous choisissons de cibler ou la façon dont nous choisissons de diversifier la caisse, les résultats de ces décisions ont l’incidence la plus significative sur la performance globale de la caisse. Nous évaluons les incidences successives de ces décisions principalement sur une période de cinq exercices, compte tenu de la nature à long terme de notre mandat qui consiste à maximiser les rendements tout en évitant des risques de perte indus. Au cours des cinq derniers exercices, le portefeuille simple composé de deux catégories d’actifs, qui représente le niveau minimal de risque de marché présumé pour maintenir la viabilité du régime, a généré un rendement nominal net annualisé de 6,1 pour cent, en raison du rendement solide des actions mondiales de sociétés ouvertes. Le fait de cibler un niveau de risque de marché plus élevé, conformément à nos objectifs prescrits par la loi, a contribué à réaliser un rendement annualisé additionnel de 3,1 pour cent, en raison de la pondération plus élevée en actions mondiales de sociétés ouvertes des portefeuilles de référence du RPC de base et du RPC supplémentaire. L’incidence marginale de notre décision d’avoir recours au levier financier pour diversifier davantage la caisse a représenté un rendement annualisé inférieur estimatif de 1,9 pour cent pour les cinq derniers exercices. Le portefeuille plus diversifié de la caisse n’a pas suivi le rendement des portefeuilles de référence, qui sont davantage pondérés en actions mondiales de sociétés ouvertes. Bien que notre décision de diversifier nos placements parmi un large éventail de catégories d’actifs se soit traduite par une valeur inférieure à celle des portefeuilles de référence au cours des cinq derniers exercices, nous continuons de croire que la diversification ajoutera de la valeur à plus long terme et accroîtra la résilience en période de ralentissement du marché. Notre décision de recourir à la sélection de placements a créé une valeur ajoutée annualisée de 2,7 pour cent au cours des cinq derniers exercices. La valeur gagnée ou perdue en raison de la sélection des placements est évaluée par rapport à des portefeuilles à gestion passive comparables composés d’indices de référence des marchés publics ajustés en fonction des risques afin de permettre une évaluation objective de l’apport de chaque stratégie de gestion active à la performance de la caisse. La performance globale de la caisse par rapport aux portefeuilles de référence peut être évaluée en pourcentage ou en dollars, ce que nous appelons la valeur ajoutée en pourcentage et la valeur ajoutée en dollars, respectivement. Sur une base relative, la caisse a généré une valeur ajoutée en pourcentage de 2,1 pour cent, ou une valeur ajoutée en dollars nette de 10 milliards de dollars pour l’exercice. Au cours des cinq derniers exercices, la caisse a généré une valeur ajoutée nette globale de 0,8 pour cent, ou 10 milliards de dollars. Bien que les principales sources de rendement ne puissent pas toutes donner des résultats positifs à chaque période, nous sommes d’avis que nos avantages comparatifs nous permettent de créer de la valeur à long terme. Le rendement de nos placements à ce jour confirme notre certitude que la recherche de sources additionnelles de rendements peut augmenter les rendements à long terme. Notre volonté de maximiser les rendements tout en évitant les risques de perte indus provenant de toutes les sources nous permet collectivement de contribuer à la viabilité à long terme du RPC. Pour de plus amples renseignements sur nos principales sources de rendement, se reporter à la page 20 du rapport annuel 2022 d’Investissements RPC. Composition de l’actif et répartition géographique Les portefeuilles de placement du RPC de base et du RPC supplémentaire d’Investissements RPC sont répartis dans les catégories d’actifs et les régions suivantes : 1Les placements à revenu fixe comprennent la trésorerie et les équivalents de trésorerie, les titres du marché monétaire et les obligations d’État, déduction faite des passifs liés au financement par emprunt. Les actions de sociétés ouvertes comprennent les stratégies de rendement absolu et les passifs liés aux placements connexes. 2Au 31 mars 2022, les placements en biens immobiliers d’une valeur de 49 milliards de dollars, les placements en infrastructures d’une valeur de 48 milliards de dollars et les placements en actions de sociétés fermées liés aux énergies durables d’une valeur de 26 milliards de dollars, qui représentaient collectivement 23 pour cent de l’actif net, sont gérés par le service de placement Actifs réels. Rendement par catégorie d’actifs et par région Les tableaux ci-après présentent le rendement de la caisse par catégorie d’actifs et par région pour les cinq derniers exercices. Une ventilation plus détaillée du rendement par service de placement est présentée à la page 54 du rapport annuel de l’exercice 2022. Gestion des coûts engagés par Investissements RPC Nous plaçons la gestion des coûts au cœur de notre obligation de reddition de comptes au public à l’égard de notre objectif visant à établir une plateforme de placement concurrentielle à l’échelle internationale afin de maximiser les rendements à long terme. Bien que le total des coûts ait diminué par rapport à l’exercice précédent, les charges d’exploitation ont augmenté de 106 millions de dollars en raison de l’augmentation du nombre de talents à temps plein à l’échelle mondiale, de la hausse de la rémunération au rendement, compte tenu de l’amélioration du rendement à long terme de la caisse d’un exercice à l’autre, ainsi que des investissements continus dans le développement de notre infrastructure de technologie et de données. Notre ratio des charges d’exploitation s’est établi à 27,1 points de base, en baisse par rapport à 29,3 points de base à l’exercice précédent, et il est également inférieur à notre moyenne sur cinq exercices de 29,1 points de base. Les frais de gestion ont diminué de 125 millions de dollars, en raison de la comptabilisation de frais de gestion qui étaient assujettis à des ententes de paiement différé au cours de l’exercice précédent. Les commissions de performance ont augmenté de 98 millions de dollars, ce qui est attribuable aux solides réalisations d’actifs au sein de notre portefeuille d’actions de sociétés fermées. Les charges liées aux transactions, qui ont augmenté de 172 millions de dollars, varient d’un exercice à l’autre en fonction du nombre, de la taille et de la complexité de nos activités de placement. Les autres catégories ayant une incidence sur notre profil des coûts totaux comprennent les impôts et les charges liés à diverses formes de levier financier. La page 33 du rapport annuel de l’exercice 2022 présente une analyse de la façon dont nous gérons nos coûts. Pour un aperçu complet du profil combiné des coûts d’Investissements RPC, y compris une analyse comparative des résultats d’un exercice à l’autre, se reporter à la page 52. Faits saillants de l’exploitation pour l’exercice: Annonces concernant la direction Annonce des nominations suivantes au sein de l’équipe de la haute direction : Maximilian Biagosch a été nommé directeur général principal, chef, Europe et chef, Placements directs en actions de sociétés fermées. Suyi Kim a été nommée directrice générale principale et chef mondiale, Actions de sociétés fermées. Deborah Orida a été nommée comme toute première chef du développement durable. MmeOrida conserve également son rôle de directrice générale principale et chef mondiale, Actifs réels. Agus Tandiono a été nommé directeur général principal, chef, Asie-Pacifique et chef, Actions à gestion active, Asie. Après la fin de l’exercice, Priti Singh a été nommée directrice générale principale et chef mondiale, Marchés financiers et placements factoriels, avec prise d’effet le 2 mai 2022. Nominations au conseil Nous avons accueilli Barry Perry au sein du conseil d’administration. Nommé en août 2021, M. Perry était auparavant président et chef de la direction de Fortis Inc., et il est un dirigeant très respecté qui possède une vaste expérience dans le secteur des services publics. Nous avons accueilli Dean Connor au sein du conseil d’administration. Nommé en août 2021, M. Connor a occupé pendant 10 ans le poste de président et chef de la direction de la Financière Sun Life et il est reconnu comme un leader d’affaires exceptionnel au Canada et à l’échelle internationale. Faits nouveaux stratégiques Nous avons annoncé nous être engagés à ce que notre portefeuille et nos activités soient carboneutres dans toutes les catégories d’émissions d’ici 2050. Notre engagement vise notamment à investir dans la transition de l’économie globale et à exercer notre influence à titre d’investisseur actif, plutôt que d’avoir recours à un désinvestissement général; à atteindre la carboneutralité dans nos activités internes d’ici la fin de l’exercice 2023; à accroître nos placements dans des actifs verts et de transition pour les faire passer de 67 milliards de dollars à un minimum de 130 milliards de dollars d’ici 2030; et à miser sur notre nouvelle approche de placement axée sur la décarbonisation. Mise à jour de nos Principes et directives de vote par procuration afin de rehausser les attentes à l’égard des sociétés de notre portefeuille en ce qui a trait à la diversité au sein des conseils d’administration et aux élections annuelles d’administrateurs. Ces changements étendent à de nouveaux pays le seuil de 30 pour cent pour la diversité de genre au sein du conseil d’administration et signalent des ambitions futures pour les marchés émergents. Nous envisagerons également de voter contre tous les administrateurs soumis à une élection au sein d’un conseil renouvelable par tranches lorsque nous repérons des lacunes en matière de surveillance liées aux changements climatiques, à la diversité de genre au sein du conseil ou à une gouvernance d’entreprise déficiente. Nous avons créé le groupe Énergie durable, qui regroupe le savoir-faire de l’organisme en matière d’énergies renouvelables, d’énergies conventionnelles et de nouvelles solutions de technologies et de services dans un seul groupe de placement et nous permet de nous positionner en tant qu’investisseur mondial de premier plan dans le secteur de l’énergie. Émission d’obligations Au cours de l’exercice 2022, Investissements RPC a continué de jouer un rôle de chef de file dans la transition mondiale vers les nouveaux taux de référence par l’entremise de sa plateforme d’émission de titres libellés en dollars américains, en effectuant une émission de titres liés au taux de référence Secured Overnight Financing Rate (SOFR) en dollars américains sur trois ans totalisant 1,4 milliard de dollars américains, la plus importante émission liée au SOFR sur trois ans jamais réalisée par un émetteur souverain, supranational ou organisme à ce jour. L’émission de titres d’emprunt procure à Investissements RPC la souplesse dont il a besoin pour financer des placements qui ne correspondent pas nécessairement au cycle des cotisations. Investissements RPC utilisera le produit net tiré de ces émissions à des fins générales. En raison de son engagement continu en matière d’investissement durable, Investissements RPC a augmenté sa présence sur le marché des obligations vertes libellées en dollars australiens grâce à l’émission d’une obligation verte sur sept ans de référence évaluée à 750 millions de dollars australiens. La valeur totale des obligations vertes émises depuis la création du programme s’établit maintenant à 6,2 milliards de dollars canadiens. Les obligations vertes permettent à Investissements RPC d’investir davantage dans des actifs admissibles comme des projets d’énergie renouvelable ou de gestion de l’eau ainsi que des projets immobiliers respectueux de l’environnement, en plus de diversifier le bassin d’investisseurs. Faits saillants de nos activités de placement pour l’exercice : Actions à gestion active Placement additionnel de 50 millions de dollars américains dans Databricks, une société de données, d’analytique et d’IA établie à San Francisco, dans le cadre du financement de 1,6 milliard de dollars américains de la série H, ce qui a porté notre participation à 0,3 pour cent. Nous avions précédemment investi 65 millions de dollars américains dans le financement de 1 milliard de dollars américains de la série G de la société en février 2021. Investissement de 350 millions de dollars américains dans Advanced Drainage Systems, un des principaux fournisseurs de solutions de gestion de l’eau destinées au marché de la construction et de l’agriculture, ce qui porte notre participation dans la société à 4,6 pour cent. Investissement d’un montant de 200 millions de dollars canadiens à titre d’investisseur principal dans le cadre du premier appel public à l’épargne de Volvo Cars, un chef de file du virage mondial vers les véhicules électriques, ce qui représente une participation de 0,9 pour cent. Investissement d’un montant de 25 millions de dollars américains pour une participation de 0,75 pour cent dans ITM Power, une entreprise du Royaume-Uni qui fabrique des systèmes d’électrolyse utilisant la technologie de la membrane échangeuse de protons pour générer de l’hydrogène d’origine renouvelable pour les secteurs du stockage et du transport de l’énergie, de la chaleur renouvelable et des industries. Investissement d’un montant additionnel de 362 millions d’euros dans le cadre d’une émission de droits de Cellnex Telecom S.A., l’un des principaux propriétaires et exploitants de tours de télécommunications établi en Espagne, portant notre participation totale dans la société à environ 5,2 pour cent. Investissement d’un montant de 800 millions de dollars américains dans The Flipkart Group, l’une des principales entités de commerce numérique en Inde, qui comprend les sociétés Flipkart, Myntra, Flipkart Wholesale, Flipkart Health+ et Cleartrip. Le groupe est également un actionnaire majoritaire de PhonePe, une importante application de paiements et de services financiers numériques en Inde. Investissement d’un montant de 150 millions de dollars américains dans la National Stock Exchange of India, la principale bourse d’actions et de dérivés en Inde. Placements en instruments de crédit Engagement à investir un montant de 150 millions de dollars américains dans la facilité d’emprunt de 450 millions de dollars américains de Cypress Creek Renewables afin de refinancer l’emprunt existant et de financer la croissance du portefeuille robuste de projets d’énergie solaire et de stockage de la société. Cypress Creek Renewables est l’un des plus importants promoteurs indépendants d’énergie solaire et de stockage verticalement intégrés aux États-Unis. Engagement à investir un montant de 220 millions de dollars américains dans une facilité de financement garantie de premier rang pour l’aménagement de projets d’énergie solaire à grande échelle aux États-Unis par l’entremise d’un partenariat avec HPS Investment Partners, une société d’investissement internationale de premier plan. Conclusion d’un prêt entier de 421 millions de dollars américains à Spear Street Capital, un propriétaire et exploitant américain d’immeubles de bureaux situés au Canada, aux États-Unis et en Europe, pour le réaménagement d’un complexe de bureaux existant en un projet d’aménagement destiné aux sciences de la vie à Watertown, dans le Massachusetts. Engagement à fournir un financement pouvant atteindre 500 millions de dollars américains à Prodigy Finance, un fournisseur de prêts d’études universitaires supérieures pour les étudiants étrangers fréquentant les meilleures institutions. Investissement d’un montant de 325 millions de dollars américains dans un prêt unitranche accordé à Straive, une société d’externalisation de processus d’affaires axée sur les marchés verticaux de l’éducation, des données et de l’édition qui exerce principalement ses activités en Inde et aux Philippines. Engagement à investir un montant de 112 millions de dollars canadiens dans un prêt à terme de premier rang consenti à BAPE Hong Kong Limited, une société de vêtements de style streetwear établie à Hong Kong qui conçoit et vend au détail les marques BAPE et AAPE et en assure l’approvisionnement. Actions de sociétés fermées Soutien au regroupement d’Inmarsat, un important fournisseur de services mobiles par satellite, avec Viasat, une société de communications internationale, dans le cadre d’un consortium à quatre parties, une transaction évaluée à environ 4 milliards de dollars américains. Le consortium détiendra une participation de 37,5 pour cent dans l’entité regroupée, et nous en détiendrons une quote-part de 9,4 pour cent. Notre participation initiale dans Inmarsat avait été acquise en 2019. Engagement à investir dans FNZ, la plateforme mondiale de gestion de patrimoine, en partenariat avec Motive Partners, dans le cadre de l’un des plus importants financements par actions sur le marché primaire jamais effectués dans le secteur de la gestion de patrimoine. Le financement valorise FNZ à plus de 20 milliards de dollars américains, et Investissements RPC a engagé un montant total de 1,1 milliard de dollars américains. Après la fin de l’exercice, un montant de 200 millions de dollars américains a fait l’objet d’une syndication auprès d’autres investisseurs. Conclusion d’une entente définitive visant l’acquisition de toutes les actions ordinaires en circulation de McAfee, une société mondiale de premier plan en matière de protection numérique pour les consommateurs, conjointement avec un groupe d’investisseurs composé d’Advent, de Permira, de Crosspoint Capital, de GIC et d’ADIA, dans le cadre d’une transaction entièrement en numéraire évaluée à environ 14 milliards de dollars américains en fonction de la valeur de l’entreprise. Investissement d’un montant de 23 millions de dollars américains en partenariat avec Genesis Capital pour une participation d’environ 3,5 pour cent dans Bluepha, une société de biologie synthétique de premier plan en Chine qui travaille au développement et à la production de PHA, un type de plastique biodégradable. Engagement à investir un montant de 303 millions de dollars canadiens dans BGH Capital Fund II. BGH Capital est un gestionnaire de capital-investissement axé sur les marchés de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande qui exerce ses activités dans le domaine du rachat d’entreprises à moyenne et à forte capitalisation. Engagement à investir un montant de 325 millions de dollars américains dans Anchor Equity Partners Fund IV, une société coréenne de capital-investissement de taille moyenne axée sur les placements dans le cadre de regroupements d’entreprises avec prise de contrôle et les occasions de participations minoritaires importantes dans des sociétés en croissance. Investissement d’un montant de 120 millions de dollars américains dans Eruditus, une société indienne de technologies éducatives qui s’associe à des universités de premier plan à l’échelle mondiale pour offrir des cours en ligne et d’autres programmes à une clientèle mondiale d’apprenants, ce qui s’est traduit par une participation de 3,8 pour cent dans la société. Engagement à investir un montant de 600 millions de dollars américains dans Baring Asia Private Equity Fund VIII, L.P. Baring Private Equity Asia est une société de capital-investissement panasiatique axée sur les rachats d’entreprises avec prise de contrôle et sur les participations minoritaires dans des sociétés en croissance. Actifs réels Formation d’une coentreprise de 979 millions de dollars américains avec Lennar Multifamily Communities, un chef de file dans le domaine de l’aménagement et de la gestion d’appartements, en vue de l’aménagement de quartiers résidentiels de catégorie A dans des régions métropolitaines à forte croissance aux États-Unis. Nous détenons une participation de 96 pour cent dans la coentreprise. Investissement de plus de 3 milliards de dollars américains afin d’acquérir une participation de 100 pour cent dans Ports America, le plus important exploitant indépendant de terminaux portuaires diversifiés en Amérique du Nord, incluant 70 emplacements situés dans 33 ports répartis sur chacune des trois côtes des États-Unis. Investissement d’un montant de 10 millions de dollars américains dans la levée de capitaux institutionnels de série B du projet Canary. Le projet Canary est une entreprise qui effectue le suivi des émissions établie à Denver qui fournit des services de surveillance des émissions de méthane en temps réel et de certification indépendante en matière de facteurs ESG pour les puits de pétrole et de gaz. Formation d’une coentreprise de 1,1 milliard de dollars américains avec Bridge Industrial, une société d’exploitation immobilière et un gestionnaire de placements verticalement intégrée, en vue d’aménager des immeubles industriels dans plusieurs marchés importants aux États-Unis. Nous détenons une participation de 95 pour cent dans la coentreprise. Engagement à investir un montant de 20 millions de dollars américains dans un partenariat avec Conservation International, un organisme qui œuvre à protéger les avantages essentiels que la nature procure aux gens, afin d’investir dans des solutions pour le climat axées sur la nature. Annonce d’un investissement de 340 millions de dollars canadiens, en partenariat avec Votorantim S.A., visant à soutenir le regroupement d’actifs et l’inscription en bourse de plusieurs actifs énergétiques brésiliens par l’entremise de deux opérations distinctes afin de créer Auren, l’un des producteurs et négociants les plus importants dans le secteur de l’énergie au Brésil. Nous détenons une participation d’environ 32 pour cent dans Auren. Engagement à investir un montant de 380 millions de dollars canadiens dans Iguá Saneamento S.A., une entreprise de gestion des eaux et des eaux usées du Brésil dans laquelle nous détenons une participation totale de 46,7 pour cent, afin de soutenir la privatisation des services de gestion des eaux et des égouts de la CEDAE, la société de services publics de gestion des eaux et d’assainissement de l’État de Rio de Janeiro. Annonce d’un partenariat stratégique avec Octopus Energy Group (Octopus), une société établie au Royaume-Uni, pionnière mondiale en matière de technologie d’énergie propre, qui comprend un investissement de 300 millions de dollars américains pour une participation de 6 pour cent en vue de soutenir la stratégie d’expansion mondiale d’Octopus et sa plateforme technologique Kraken, qui déploiera l’énergie intelligente dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement énergétique, ce qui a fait augmenter la valeur d’Octopus Energy Group à environ 5 milliards de dollars américains. Formation de deux coentreprises avec Greystar Real Estate Partners, un chef de file mondial en matière d’investissement, d’aménagement et de gestion de biens immobiliers de grande qualité. Apport en capital initial de 1,2 milliard de dollars américains pour la formation d’une coentreprise afin de saisir des occasions d’aménagement immobilier dans le secteur des sciences de la vie sur des marchés cibles aux États-Unis, la première étant l’acquisition de 74M, un projet situé à Somerville, au Massachusetts, dans lequel nous détiendrons une participation de 90 pour cent. Formation d’une coentreprise en vue d’aménager et d’acquérir des immeubles de logement locatif unifamiliaux construits sur mesure aux États-Unis, avec un apport en capital d’environ 840 millions de dollars américains pour une participation de 95 pour cent. Investissement dans trois entités de GLP, un gestionnaire de placements mondial et un bâtisseur d’entreprises dans les domaines de la logistique, de l’immobilier, des infrastructures, des finances et des technologies connexes à ces domaines. Nous avons engagé un montant de 210 millions de dollars américains pour une participation de 39,6 pour cent dans le fonds GLP Brazil Development Partners II afin de financer l’aménagement de neuf parcs logistiques dans les sous-marchés de São Paulo qui connaissent une forte demande pour des installations logistiques modernes. Nous nous sommes engagés à fournir un apport en capital de 900 millions d’euros dans GLP Continental Europe Development Partners I (GLP CDP I), ce qui représente une participation de 45 pour cent pour aménager des installations logistiques modernes, ce qui a permis d’accroître l’ampleur de GLP CPD I pour en faire une entité véritablement paneuropéenne. Nous nous sommes engagés à investir 1,3 milliard de dollars canadiens dans le nouveau partenariat GLP Japan Development Partners IV, notre quatrième partenariat de logistique moderne au Japon avec GLP. Création de deux nouvelles coentreprises, avec une participation de 50 pour cent dans chacune, en partenariat avec Lendlease, un groupe immobilier international. Formation d’une coentreprise qui se consacrera à l’aménagement d’un nouveau quartier principalement constitué d’immeubles de bureaux dans le projet International Quarter London, avec un engagement initial de 215 millions de livres sterling pour l’aménagement du Turing Building. Nous avons aussi formé une coentreprise en vue d’investir dans un fonds italien spécialisé de placements immobiliers non traditionnels et de poursuivre les travaux d’aménagement de la phase 1 du Milano Innovation District, en fournissant un apport en capital d’environ 200 millions d’euros. Création d’une nouvelle coentreprise avec Round Hill Capital, un investisseur, promoteur et gestionnaire immobilier mondial, afin d’investir dans des logements pour étudiants en Europe continentale. Notre apport en capital initial totalisera 475 millions d’euros pour une participation de 95 pour cent. Engagement à investir un montant de 2,1 milliards de dollars canadiens dans BAI Communications (BAI), un fournisseur mondial d’infrastructures de communications, afin de soutenir la stratégie de croissance mondiale de BAI, y compris l’acquisition de Mobilitie, l’une des plus importantes sociétés fermées d’infrastructure de télécommunications sans fil aux États- Unis. Nous sommes un actionnaire majoritaire de BAI depuis 2009 et détenons une participation d’environ 86 pour cent. Formation d’une coentreprise avec CSI Properties, un promoteur immobilier de Hong Kong coté en bourse, en vue de réaménager un projet immobilier à usage mixte comprenant des locaux résidentiels et commerciaux à Kowloon, à Hong Kong, avec un engagement en capitaux propres de 169 millions de dollars canadiens pour une participation de 48 pour cent. Apport en capital d’environ 400 millions de dollars canadiens dans notre nouvelle coentreprise japonaise d’aménagement de centres de données avec Mitsui & Co. Ltd., l’une des plus grandes sociétés commerciales et d’investissement générales du Japon, pour l’aménagement de centres de données à très grande échelle au Japon. Établissement de deux coentreprises avec RMZ Corp., l’un des plus importants propriétaires, investisseurs et promoteurs immobiliers privés en Inde. Formation d’une coentreprise afin d’aménager et de détenir des bureaux commerciaux à Chennai et à Hyderabad, en Inde, avec un apport en capital de 210 millions de dollars américains pour une participation de 50 pour cent. Engagement à investir un montant de 449 millions de dollars canadiens pour une participation pouvant atteindre 80 pour cent dans une deuxième coentreprise afin de soutenir l’aménagement et l’acquisition de projets commerciaux partout en Inde, à commencer par StarTech, un immeuble de bureaux de catégorie A d’une superficie de 1,37 million de pieds carrés situé dans le quartier Koramangala, à Bangalore. Voici les faits saillants liés aux cessions pour l’exercice : Vente de notre participation de 31,6 pour cent dans Puget Holdings, pour un produit net d’environ 2,7 milliards de dollars américains. La filiale en exploitation de la société, Puget Sound Energy, est la plus ancienne et la plus importante entreprise de services publics d’électricité et de gaz naturel dans l’État de Washington, et elle fournit environ 1,2 million de clients en électricité et 900 000 clients en gaz naturel. Notre participation avait été initialement acquise en 2007. Conclusion de la vente de Royal Bank Plaza à Toronto, en Ontario, de concert avec notre partenaire de coentreprise Oxford Properties, pour un produit net d’environ 300 millions de dollars canadiens pour Investissements RPC. La coentreprise a initialement acquis la propriété en 2005. Vente de notre participation de 85 pour cent dans les immeubles 1, 2 et 3 du parc industriel Henday, à Edmonton, en Alberta. Le produit net de la vente s’élève à 80 millions de dollars canadiens. Notre participation dans le site a été initialement acquise en 2014 et nous continuons de détenir une participation dans le reste du site destiné à l’aménagement. Acceptation de vendre notre participation de 15 pour cent à 18 pour cent dans six projets immobiliers de Raffles City en Chine. Le produit net de la vente sera d’environ 800 millions de dollars canadiens, avant les ajustements de clôture. Notre investissement initial dans le premier projet d’aménagement de Raffles City en Chine, détenu en majorité et géré par CapitaLand, a été effectué en 2008. Vente de notre participation de 40 pour cent dans Avalon North Point et Avalon North Point Lofts, deux immeubles résidentiels situés à Cambridge, au Massachusetts. Le produit net de la vente s’élève à 128 millions de dollars américains. Nous avions fait l’acquisition d’Avalon North Point en 2011 et d’Avalon North Point Lofts en 2012. Vente de notre participation de 2,9 pour cent dans SBI Life Insurance Company, en Inde. Le produit net de la vente s’élève à environ 562 millions de dollars canadiens. Nous avions initialement investi dans la société en 2017. Vente de notre participation dans Velvet Energy, un producteur privé de pétrole léger de Montney qui exerce ses activités dans le nord-ouest de l’Alberta. Le produit net de la vente s’élève à 183 millions de dollars canadiens. Nous avions initialement investi dans Velvet Energy en 2017. Liquidation de notre participation de 37 pour cent dans AMP Capital Retail Trust (ACRT), de concert avec d’autres porteurs de parts d’ACRT, pour un prix de transaction de 2 milliards de dollars canadiens. AMP Capital (renommée Collimate Capital) est un gestionnaire de placements mondial établi en Australie, et nous avions initialement investi dans ACRT en 2012. Voici les faits saillants des transactions réalisées après la fin du trimestre : Engagement à investir un montant de 25 millions de dollars américains dans Hydrostor, un fournisseur de solutions de stockage d’énergie à longue durée, afin de soutenir l’aménagement et l’exploitation d’installations de stockage à l’échelle mondiale par la société établie à Toronto. Annonce de la création d’une nouvelle coentreprise avec TATA Realty and Infrastructure Limited afin d’aménager et de détenir des bureaux commerciaux partout en Inde. La valeur totale en capitaux propres de la coentreprise s’établira à 866 millions de dollars canadiens, et l’engagement en capitaux propres d’Investissements RPC se chiffre à 438 millions de dollars canadiens. Conclusion d’un apport en capital de 375 millions de dollars américains dans The Amherst Group, une plateforme immobilière verticalement intégrée dans le secteur résidentiel unifamilial, afin de soutenir un rachat d’actions et un remboursement de prêts. Investissement de 425 millions de dollars américains pour une participation de 13,8 pour cent dans VerSe Innovation Private Limited, l’une des plateformes de contenu axées sur l’intelligence artificielle (IA) en langue locale qui connaît la croissance la plus rapide en Inde. À propos d’Investissements RPC L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (Investissements RPCMC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui gère la caisse du Régime de pensions du Canada dans l’intérêt des 21 millions de cotisants, de cotisantes et de bénéficiaires. Afin de diversifier les portefeuilles d’actifs, Investissements RPC investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe partout dans le monde. Investissements RPC a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à San Francisco, à São Paulo et à Sydney. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. Investissements RPC n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 mars 2022, la caisse totalisait 539 milliards de dollars. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site www.investissementsrpc.com ou nous suivre sur LinkedIn, Facebook ou Twitter. Mise en garde Le présent communiqué contient de l’« information prospective » au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières et des « déclarations prospectives » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et d’autres dispositions refuges de lois américaines applicables. Toutes ces déclarations prospectives sont formulées et présentées conformément aux dispositions refuges des lois américaines applicables en matière de valeurs mobilières. L’information et les déclarations prospectives comprennent toute l’information et toutes les déclarations au sujet des intentions, des plans, des attentes, des croyances, des objectifs, de la performance future et de la stratégie d’Investissements RPC, ainsi que toute autre information ou déclaration à l’égard de circonstances ou d’événements futurs qui ne se rapportent ni directement, ni exclusivement à des faits passés. L’information et les déclarations prospectives se caractérisent souvent, mais pas toujours, par l’emploi de termes comme « tendance », « éventuel », « possibilité », « croire », « prévoir », « s’attendre à », « actuel », « avoir l’intention de », « estimer », « position », « supposer », « perspectives », « continuer », « demeurer », « maintenir », « soutenir », « viser », « atteindre », ainsi que par l’emploi de la forme future ou conditionnelle des verbes tels que « être », « devoir » ou « pouvoir » et d’expressions similaires. L’information et les déclarations prospectives ne représentent pas des faits passés, mais plutôt les prévisions actuelles d’Investissements RPC à l’égard des résultats et des événements futurs. Cette information et ces déclarations prospectives sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent considérablement des attentes actuelles, notamment en ce qui a trait au revenu de placement disponible, aux acquisitions prévues, aux approbations réglementaires et autres et aux conditions de placement en général. Bien qu’Investissements RPC soit d’avis que les hypothèses qui les sous-tendent sont raisonnables, cette information et ces déclarations prospectives ne constituent pas une garantie de la performance future et, par conséquent, les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations en raison de leur nature incertaine. Investissements RPC ne s’engage pas à mettre à jour publiquement ces déclarations à la lumière de nouvelles informations, par suite d’événements futurs, de changements de circonstances ou pour toute autre raison. L’information présentée sur le site Web et les comptes LinkedIn, Facebook et Twitter d’Investissements RPC ne fait pas partie intégrante de ce communiqué. CPP INVESTMENTS, INVESTISSEMENTS RPC, Canada Pension Plan Investment Board, OFFICE D’INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA, CPPIB, OIRPC et les autres noms, slogans, logos, icônes, illustrations, images, dessins ou tout autre contenu utilisé dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des dénominations commerciales, des marques de commerce déposées, des marques de commerce non déposées ou une autre forme de propriété intellectuelle de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, et sont utilisés sous licence par l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada ou ses sociétés affiliées. Tous droits réservés. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.