skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Savez-vous où vous vivrez à votre retraite?

Certaines personnes le savent. Elles ont déjà fait des plans et peut-être même acheté leur maison ou leur condo en prévision de leur retraite. Pour plusieurs autres, la planification de la retraite est moins bien établie, notamment car elle semble encore lointaine.

Pour celles dont les plans de retraite ne sont pas coulés dans le béton, la possibilité de se prévaloir d’une caisse de retraite, comme le RPC, que ce soit au Canada ou ailleurs dans le monde est importante. Il s’agit d’une solution pratique et souple qui vous donne une tranquillité d’esprit.

Le RPC a été conçu dès le départ pour que les retraités du Canada puissent en bénéficier de n’importe où. Que vous ayez travaillé toute votre vie dans la même province ou que vous ayez vécu un peu partout au pays, vous pouvez avoir l’esprit tranquille en sachant que les piliers de votre épargne-retraite vous suivront partout.

Le RPC a également été conçu pour être en sécurité et verse des prestations de retraite à des millions de Canadiens depuis 1966.

Grâce aux cotisations des travailleurs canadiens et de leurs employeurs à l’échelle du pays, le RPC a évité une grande partie des risques qui découlent d’une dépendance excessive aux finances d’une province.

Et si cette dernière année de lutte contre la pandémie nous a appris quelque chose, c’est que nous ne pouvons pas prédire l’avenir. En période d’incertitude, il est rassurant de savoir que l’on peut compter sur des chiffres fiables et les Canadiens excellent lorsqu’ils travaillent ensemble.

Parlant de chiffres, toutes les cotisations au RPC qui ne sont pas utilisées immédiatement pour verser des prestations sont investies et produisent des rendements de façon à vous assurer que vos prestations, et celles de vos concitoyens canadiens, seront versées lorsque vous en aurez besoin.

Pour préserver la solidité financière de la caisse du RPC, les gestionnaires de portefeuille professionnels d’Investissements RPC adoptent une approche à long terme et choisissent avec soin des placements qui peuvent produire des rendements stables pour aider à financer le RPC pendant des générations.

La loi qui a donné naissance à Investissements RPC a confié un mandat clair à ces gestionnaires : maximiser les rendements des placements sans prendre de risques excessifs. Il est également clairement établi dans la loi que les politiciens ne peuvent pas s’ingérer dans ces placements.

Au cours des 10 dernières années, les gestionnaires d’Investissements RPC ont permis de dégager un rendement annuel moyen de plus de 10 %, après déduction de tous les coûts. Il s’agit d’un rendement supérieur à celui de la plupart des caisses de retraite dans le monde. Et cet excellent rendement des placements contribue à maintenir les taux de cotisation des travailleurs canadiens et de leurs employeurs à un niveau stable.

Investissements RPC obtient ces rendements en investissant partout dans le monde, et ici au pays, dans l’immobilier, les nouveaux médicaments et vaccins, les routes à péage, les services publics et plus encore. Bien entendu, le secteur de l’énergie n’est pas en reste : des investissements sont effectués dans l’énergie éolienne et solaire et les nouvelles technologies qui captent les émissions de carbone.

La diversification de nos placements à l’échelle des secteurs et des régions est un élément clé de notre approche à long terme qui nous permet de nous assurer que la caisse sera là pour votre retraite – et celle de vos enfants et petits-enfants.

Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef du Canada (le BAC) effectue un examen indépendant de la viabilité du RPC pour les 75 prochaines années. Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2019, l’actuaire en chef a de nouveau confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC de base et le RPC supplémentaire demeurent viables, tout au long de la période de projection de 75 ans, selon les taux de cotisation prévus par la loi.

Les prévisions de l’actuaire en chef reposent sur l’hypothèse selon laquelle le taux de rendement annuel moyen du compte de base du RPC sera de 3,95 pour cent supérieur au taux d’inflation des prix à la consommation au Canada au cours des 75 années suivant l’année 2018. En ce qui a trait au compte supplémentaire du RPC, ces prévisions reposent sur l’hypothèse correspondante selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte supplémentaire du RPC sera de 3,38 pour cent.

Investissements RPC : investir aujourd’hui pour votre avenir.

Savez-vous où vous vivrez à votre retraite? Certaines personnes le savent. Elles ont déjà fait des plans et peut-être même acheté leur maison ou leur condo en prévision de leur retraite. Pour plusieurs autres, la planification de la retraite est moins bien établie, notamment car elle semble encore lointaine. Pour celles dont les plans de retraite ne sont pas coulés dans le béton, la possibilité de se prévaloir d’une caisse de retraite, comme le RPC, que ce soit au Canada ou ailleurs dans le monde est importante. Il s’agit d’une solution pratique et souple qui vous donne une tranquillité d’esprit. Le RPC a été conçu dès le départ pour que les retraités du Canada puissent en bénéficier de n’importe où. Que vous ayez travaillé toute votre vie dans la même province ou que vous ayez vécu un peu partout au pays, vous pouvez avoir l’esprit tranquille en sachant que les piliers de votre épargne-retraite vous suivront partout. Le RPC a également été conçu pour être en sécurité et verse des prestations de retraite à des millions de Canadiens depuis 1966. Grâce aux cotisations des travailleurs canadiens et de leurs employeurs à l’échelle du pays, le RPC a évité une grande partie des risques qui découlent d’une dépendance excessive aux finances d’une province. Et si cette dernière année de lutte contre la pandémie nous a appris quelque chose, c’est que nous ne pouvons pas prédire l’avenir. En période d’incertitude, il est rassurant de savoir que l’on peut compter sur des chiffres fiables et les Canadiens excellent lorsqu’ils travaillent ensemble. Parlant de chiffres, toutes les cotisations au RPC qui ne sont pas utilisées immédiatement pour verser des prestations sont investies et produisent des rendements de façon à vous assurer que vos prestations, et celles de vos concitoyens canadiens, seront versées lorsque vous en aurez besoin. Pour préserver la solidité financière de la caisse du RPC, les gestionnaires de portefeuille professionnels d’Investissements RPC adoptent une approche à long terme et choisissent avec soin des placements qui peuvent produire des rendements stables pour aider à financer le RPC pendant des générations. La loi qui a donné naissance à Investissements RPC a confié un mandat clair à ces gestionnaires : maximiser les rendements des placements sans prendre de risques excessifs. Il est également clairement établi dans la loi que les politiciens ne peuvent pas s’ingérer dans ces placements. Au cours des 10 dernières années, les gestionnaires d’Investissements RPC ont permis de dégager un rendement annuel moyen de plus de 10 %, après déduction de tous les coûts. Il s’agit d’un rendement supérieur à celui de la plupart des caisses de retraite dans le monde. Et cet excellent rendement des placements contribue à maintenir les taux de cotisation des travailleurs canadiens et de leurs employeurs à un niveau stable. Investissements RPC obtient ces rendements en investissant partout dans le monde, et ici au pays, dans l’immobilier, les nouveaux médicaments et vaccins, les routes à péage, les services publics et plus encore. Bien entendu, le secteur de l’énergie n’est pas en reste : des investissements sont effectués dans l’énergie éolienne et solaire et les nouvelles technologies qui captent les émissions de carbone. La diversification de nos placements à l’échelle des secteurs et des régions est un élément clé de notre approche à long terme qui nous permet de nous assurer que la caisse sera là pour votre retraite – et celle de vos enfants et petits-enfants. Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef du Canada (le BAC) effectue un examen indépendant de la viabilité du RPC pour les 75 prochaines années. Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2019, l’actuaire en chef a de nouveau confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC de base et le RPC supplémentaire demeurent viables, tout au long de la période de projection de 75 ans, selon les taux de cotisation prévus par la loi. Les prévisions de l’actuaire en chef reposent sur l’hypothèse selon laquelle le taux de rendement annuel moyen du compte de base du RPC sera de 3,95 pour cent supérieur au taux d’inflation des prix à la consommation au Canada au cours des 75 années suivant l’année 2018. En ce qui a trait au compte supplémentaire du RPC, ces prévisions reposent sur l’hypothèse correspondante selon laquelle le taux de rendement réel annuel moyen du compte supplémentaire du RPC sera de 3,38 pour cent. Investissements RPC : investir aujourd’hui pour votre avenir.
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.