skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

La présente lettre d’opinion de Michel Leduc, directeur général principal et chef mondial, Affaires publiques et communications, a été publiée dans le Toronto Star du 7 mai 2022.

Le présent quotidien a récemment publié un rapport exhaustif sur les grandes caisses de retraite du Canada. À Investissements RPC, nous accueillons de tels examens. La vigueur du Régime de pensions du Canada (RPC) est importante pour ses 21 millions de cotisants et de bénéficiaires.

Aider le RPC à tenir sa promesse d’être une base fiable de revenu de retraite pour les générations à venir est au cœur de tout ce que nous faisons. Chaque dollar que nous dépensons, chaque risque que nous prenons, chaque marché que nous abordons est une décision délibérée, prise dans le but de produire de la valeur. Nous réalisons notre mission d’intérêt public en agissant comme une entreprise, de façon responsable.

Ce n’est pas une tâche facile. Nous recherchons des rendements susceptibles de surmonter les risques importants auxquels le RPC est confronté, comme l’inflation, la baisse des taux de fécondité, la hausse des taux de mortalité, le ralentissement de l’économie, les pandémies et les conflits armés. Plus le revenu net est important, plus il contribue à atténuer les difficultés, assurant par le fait même de solides assises au RPC pour de nombreuses années. En raison de ces facteurs, notre travail a toujours été de viser haut, et non de nous en tenir au seuil minimal de solvabilité.

Nous avons démontré que nous sommes sur la bonne voie. Après 16 ans, la caisse dispose de plus de 160 milliards de dollars de plus que si nous avions simplement respecté les prévisions de viabilité – après avoir pris en compte les ressources nécessaires pour amasser cet argent. Au total, nous avons ajouté plus de 343 milliards de dollars en revenu de placement net à la caisse depuis sa création, déduction faite de tous les coûts.

Pour obtenir de tels résultats, il ne suffit pas d’emprunter le chemin le plus direct. Nous affinons nos compétences, investissons à l’échelle mondiale et trouvons des personnes qui peuvent aider la caisse à surpasser les attentes et se mesurer à des investisseurs mondiaux de premier plan. Nous ne sommes pas timides et les Canadiens ne s’attendent à rien de moins.

Pour réussir, Investissements RPC doit non seulement trouver des placements de grande qualité, mais aussi contribuer au développement de ces entreprises au fil du temps, en améliorant l’efficacité, le potentiel de croissance et la viabilité. Par exemple, en tenant compte des risques liés au climat et aux pratiques opérationnelles douteuses, nous devenons de meilleurs investisseurs et sommes en mesure d’améliorer les rendements et de réduire le risque. Ce ne sont pas tous les placements qui porteront des fruits; c’est la nature des risques que nous prenons. Nous évaluons activement la façon d’améliorer leur trajectoire ou nous réduisons nos pertes au moment opportun.

Afin d’investir à l’échelle mondiale dans un éventail diversifié de stratégies, la caisse doit prendre les risques qui conviennent aux rendements que nous prévoyons. Mais le risque est aussi un concept relatif. Nous pourrions considérer Investissements RPC comme un investisseur de 29 ans puisque, tout comme celui-ci, nous avons un horizon de placement qui s’étend sur plusieurs décennies. Les jeunes investisseurs peuvent –et devraient – assumer plus de risques que les personnes sur le point de prendre leur retraite.

Bien que notre profil de risque corresponde à celui d’un jeune investisseur, nous devons préserver la confiance du public, ce qui signifie que notre portefeuille doit aussi être résilient. Certes, nous générons des rendements supérieurs à la moyenne au fil du temps, mais nous devons aussi assurer un refuge sûr à la caisse lors du repli des marchés, comme ce fut le cas au début de la pandémie. Nous continuons de voir les avantages d’un portefeuille adapté à toute conjoncture en cette période de volatilité. Des précisions suivront lorsque nous publierons nos résultats de l’exercice dans quelques semaines.

Tous les grands investisseurs savent que la prochaine décennie sera difficile. S’attendre à des rendements supérieurs à 10 % n’est probablement pas réaliste. C’est correct. Malgré les embûches à venir, nous sommes prêts : nous avons bâti un portefeuille qui, à notre avis, dégagera des rendements supérieurs à long terme par rapport à un portefeuille composé uniquement de titres cotés en bourse.

Le monde est de plus en plus complexe. Dans ce contexte de changements, il n’a jamais été aussi important d’assurer la solidité du pilier du système de sécurité de la retraite du Canada. De nombreuses personnes se souviennent encore des années 1990, lorsque le RPC a dû être remanié pour assurer sa solvabilité à long terme. C’est là notre raison d’être. Depuis, nous avons continuellement cherché à gagner la confiance des Canadiens en leur montrant que le RPC sera là au moment de leur retraite grâce au respect de normes élevées de transparence. Vous pouvez compter sur nous pour poursuivre ce travail.

La présente lettre d’opinion de Michel Leduc, directeur général principal et chef mondial, Affaires publiques et communications, a été publiée dans le Toronto Star du 7 mai 2022. Le présent quotidien a récemment publié un rapport exhaustif sur les grandes caisses de retraite du Canada. À Investissements RPC, nous accueillons de tels examens. La vigueur du Régime de pensions du Canada (RPC) est importante pour ses 21 millions de cotisants et de bénéficiaires. Aider le RPC à tenir sa promesse d’être une base fiable de revenu de retraite pour les générations à venir est au cœur de tout ce que nous faisons. Chaque dollar que nous dépensons, chaque risque que nous prenons, chaque marché que nous abordons est une décision délibérée, prise dans le but de produire de la valeur. Nous réalisons notre mission d’intérêt public en agissant comme une entreprise, de façon responsable. Ce n’est pas une tâche facile. Nous recherchons des rendements susceptibles de surmonter les risques importants auxquels le RPC est confronté, comme l’inflation, la baisse des taux de fécondité, la hausse des taux de mortalité, le ralentissement de l’économie, les pandémies et les conflits armés. Plus le revenu net est important, plus il contribue à atténuer les difficultés, assurant par le fait même de solides assises au RPC pour de nombreuses années. En raison de ces facteurs, notre travail a toujours été de viser haut, et non de nous en tenir au seuil minimal de solvabilité. Nous avons démontré que nous sommes sur la bonne voie. Après 16 ans, la caisse dispose de plus de 160 milliards de dollars de plus que si nous avions simplement respecté les prévisions de viabilité – après avoir pris en compte les ressources nécessaires pour amasser cet argent. Au total, nous avons ajouté plus de 343 milliards de dollars en revenu de placement net à la caisse depuis sa création, déduction faite de tous les coûts. Pour obtenir de tels résultats, il ne suffit pas d’emprunter le chemin le plus direct. Nous affinons nos compétences, investissons à l’échelle mondiale et trouvons des personnes qui peuvent aider la caisse à surpasser les attentes et se mesurer à des investisseurs mondiaux de premier plan. Nous ne sommes pas timides et les Canadiens ne s’attendent à rien de moins. Pour réussir, Investissements RPC doit non seulement trouver des placements de grande qualité, mais aussi contribuer au développement de ces entreprises au fil du temps, en améliorant l’efficacité, le potentiel de croissance et la viabilité. Par exemple, en tenant compte des risques liés au climat et aux pratiques opérationnelles douteuses, nous devenons de meilleurs investisseurs et sommes en mesure d’améliorer les rendements et de réduire le risque. Ce ne sont pas tous les placements qui porteront des fruits; c’est la nature des risques que nous prenons. Nous évaluons activement la façon d’améliorer leur trajectoire ou nous réduisons nos pertes au moment opportun. Afin d’investir à l’échelle mondiale dans un éventail diversifié de stratégies, la caisse doit prendre les risques qui conviennent aux rendements que nous prévoyons. Mais le risque est aussi un concept relatif. Nous pourrions considérer Investissements RPC comme un investisseur de 29 ans puisque, tout comme celui-ci, nous avons un horizon de placement qui s’étend sur plusieurs décennies. Les jeunes investisseurs peuvent –et devraient – assumer plus de risques que les personnes sur le point de prendre leur retraite. Bien que notre profil de risque corresponde à celui d’un jeune investisseur, nous devons préserver la confiance du public, ce qui signifie que notre portefeuille doit aussi être résilient. Certes, nous générons des rendements supérieurs à la moyenne au fil du temps, mais nous devons aussi assurer un refuge sûr à la caisse lors du repli des marchés, comme ce fut le cas au début de la pandémie. Nous continuons de voir les avantages d’un portefeuille adapté à toute conjoncture en cette période de volatilité. Des précisions suivront lorsque nous publierons nos résultats de l’exercice dans quelques semaines. Tous les grands investisseurs savent que la prochaine décennie sera difficile. S’attendre à des rendements supérieurs à 10 % n’est probablement pas réaliste. C’est correct. Malgré les embûches à venir, nous sommes prêts : nous avons bâti un portefeuille qui, à notre avis, dégagera des rendements supérieurs à long terme par rapport à un portefeuille composé uniquement de titres cotés en bourse. Le monde est de plus en plus complexe. Dans ce contexte de changements, il n’a jamais été aussi important d’assurer la solidité du pilier du système de sécurité de la retraite du Canada. De nombreuses personnes se souviennent encore des années 1990, lorsque le RPC a dû être remanié pour assurer sa solvabilité à long terme. C’est là notre raison d’être. Depuis, nous avons continuellement cherché à gagner la confiance des Canadiens en leur montrant que le RPC sera là au moment de leur retraite grâce au respect de normes élevées de transparence. Vous pouvez compter sur nous pour poursuivre ce travail.
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.