skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Les enfants arrivent en général à peu près en même temps que le prêt hypothécaire de la première maison.

Aussi, bien des parents raclent les fonds de tiroir afin d’épargner pour les études des enfants.

Bien entendu, certains souscrivent un régime enregistré d’épargne-études (REEE) le lendemain qu’ils obtiennent le numéro d’assurance sociale de leur enfant. Mais, ils ne sont pas légion.

Alors, au lieu d’aider vos enfants adultes à régler leurs dépenses de base, vous pourriez leur faire un cadeau dont ils vous seront reconnaissants plus tard, en finançant les études de vos petits-enfants.

Il y a des douzaines de façons d’apporter votre aide.

L’une des plus efficaces consiste à cotiser à un REEE souscrit par les parents. Lorsque les parents cotisent au REEE, Ottawa ajoute la Subvention canadienne pour l’épargne-études, soit 20 cents pour chaque dollar jusqu’à concurrence de 500 $ pour les parents qui cotisent 2 500 $.

Un planificateur financier vous dira sans doute que de bonifier le REEE est un excellent premier pas, parce que les petits-enfants ont ainsi droit à la subvention maximale chaque année (l’enfant ne doit avoir plus de 17 ans).

Vous pourriez aussi ouvrir un compte de placement non enregistré, un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou simplement établir un régime d’épargne pour les études des petits-enfants.

La fiscalité canadienne est généreuse à l’égard des dons. Mais, veillez à confier vos déclarations de revenus à un conseiller fiscal – surtout si les enfants vont à l’école aux États-Unis ou en Europe, où les frais peuvent être beaucoup plus élevés.

Il faut aussi concilier le désir d’aider avec votre réalité financière. Parents et grands-parents veulent faire tout leur possible pour les générations futures. Mais, prenez garde d’engager des dépenses qui nuiront à votre propre qualité de vie.

 

Investissements RPC : Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. Investissements RPC n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.

Les enfants arrivent en général à peu près en même temps que le prêt hypothécaire de la première maison.

Aussi, bien des parents raclent les fonds de tiroir afin d’épargner pour les études des enfants.

Bien entendu, certains souscrivent un régime enregistré d’épargne-études (REEE) le lendemain qu’ils obtiennent le numéro d’assurance sociale de leur enfant. Mais, ils ne sont pas légion.

Alors, au lieu d’aider vos enfants adultes à régler leurs dépenses de base, vous pourriez leur faire un cadeau dont ils vous seront reconnaissants plus tard, en finançant les études de vos petits-enfants.

Il y a des douzaines de façons d’apporter votre aide.

L’une des plus efficaces consiste à cotiser à un REEE souscrit par les parents. Lorsque les parents cotisent au REEE, Ottawa ajoute la Subvention canadienne pour l’épargne-études, soit 20 cents pour chaque dollar jusqu’à concurrence de 500 $ pour les parents qui cotisent 2 500 $.

Un planificateur financier vous dira sans doute que de bonifier le REEE est un excellent premier pas, parce que les petits-enfants ont ainsi droit à la subvention maximale chaque année (l’enfant ne doit avoir plus de 17 ans).

Vous pourriez aussi ouvrir un compte de placement non enregistré, un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou simplement établir un régime d’épargne pour les études des petits-enfants.

La fiscalité canadienne est généreuse à l’égard des dons. Mais, veillez à confier vos déclarations de revenus à un conseiller fiscal – surtout si les enfants vont à l’école aux États-Unis ou en Europe, où les frais peuvent être beaucoup plus élevés.

Il faut aussi concilier le désir d’aider avec votre réalité financière. Parents et grands-parents veulent faire tout leur possible pour les générations futures. Mais, prenez garde d’engager des dépenses qui nuiront à votre propre qualité de vie.

 

Investissements RPC : Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. Investissements RPC n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.