6117 08282012

Sources de revenus de retraite – À part le RPC et la SV, sur quoi pouvez-vous compter?

Service Des Informations De RPC Investissements
novembre 22, 2018

Au Canada, les retraités peuvent compter sur le RPC et la Sécurité de la vieillesse (SV) pour bâtir leur plan d’épargne-retraite.

Cela dit, les prestations du RPC et de la SV ne couvriront pas toutes vos dépenses et il serait erroné de croire que le régime de retraite national du Canada sera une source de revenus suffisante.

La somme à mettre de côté pour la retraite dépend d’un tas de choses : si vous comptez voyager beaucoup ou faire des travaux pour améliorer le confort de votre logement, le coût des médicaments sur ordonnance, les frais médicaux non pris en charge, entre autres.

Les planificateurs financiers et les spécialistes en régimes de retraite font souvent référence au « nombre magique ». C’est le pourcentage de votre revenu actuel qui sera utilisé pour calculer vos dépenses annuelles après votre départ à la retraite.

De nombreux experts estiment qu’il faut avoir 70 % de son revenu d’emploi pour profiter d’une retraite confortable. Donc si votre salaire s’élevait à 65 000 $ par an, vous auriez besoin de 45 500 $ une fois à la retraite.

Ce nombre magique s’accompagne de plusieurs hypothèses, notamment :

  • vous avez entièrement remboursé le prêt hypothécaire associé à votre résidence principale;
  • vos enfants ont terminé leurs études universitaires, ont quitté le domicile familial et vous ne les soutenez plus financièrement;
  • vous ne versez pas de pension alimentaire à un ex-conjoint (époux ou conjoint de fait);
  • vous êtes célibataire ou, si vous êtes marié, vous n’avez pas l’intention de divorcer;
  • vous êtes en bonne santé et vous prenez suffisamment soin de vous pour supposer que vous le resterez encore 15 ou 20 ans;
  • vous ne prévoyez pas de grosses dépenses comme l’achat d’un véhicule neuf ou d’une maison de campagne.

 

Choisissez votre multiplicateur

Une fois que vous avez établi le montant annuel  nécessaire, multipliez ce montant par la durée probable de votre retraite (en nombre d’années).

Donc, si vous prévoyez une retraite de 35 années (en supposant un départ à la retraite à 65 ans, cela vous mène à l’âge de 100 ans), on multiplie 45 000 $ par 35, ce qui porte le montant nécessaire à la retraite à 1,575 million de dollars.

C’est dur à avaler. Ce qui est encourageant, c’est qu’en cotisant suffisamment au RPC pour obtenir 10 000 $ par an, il ne vous manquera plus que 35 000 $ par année de retraite.

Par conséquent, le calcul devient : 35 000 $ x 35 = 1,225 million de dollars à épargner. C’est sans compter la SV qui, pour la majorité des Canadiens, s’élève à environ  7 400 $ par an.

Par ailleurs, de nombreux Canadiens choisissent de travailler un peu plus longtemps (jusqu’à 67 ans ou 70 ans), ce qui peut réduire le nombre d’années à comptabiliser pour vos besoins d’épargne.

N’oubliez pas : on suppose que tout cet argent sera à votre disposition le jour de votre départ à la retraite. Si vous continuez d’investir une partie de votre épargne et que le rendement moyen annuel soit compris entre 5 % et 7 %, votre bas de laine continuera de fructifier durant votre retraite.

Pour ceux qui n’ont pas encore commencé à épargner, ces chiffres devraient constituer un motif valable pour se pencher sur les options qui s’offrent à eux pour organiser leurs finances en vue d’une retraite confortable.

Un conseiller financier qualifié peut vous aider à déterminer le montant à épargner et vous indiquer la marche à suivre.

 

Investissements RPC : Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. Investissements RPC n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.

Au Canada, les retraités peuvent compter sur le RPC et la Sécurité de la vieillesse (SV) pour bâtir leur plan d’épargne-retraite.

Cela dit, les prestations du RPC et de la SV ne couvriront pas toutes vos dépenses et il serait erroné de croire que le régime de retraite national du Canada sera une source de revenus suffisante.

La somme à mettre de côté pour la retraite dépend d’un tas de choses : si vous comptez voyager beaucoup ou faire des travaux pour améliorer le confort de votre logement, le coût des médicaments sur ordonnance, les frais médicaux non pris en charge, entre autres.

Les planificateurs financiers et les spécialistes en régimes de retraite font souvent référence au « nombre magique ». C’est le pourcentage de votre revenu actuel qui sera utilisé pour calculer vos dépenses annuelles après votre départ à la retraite.

De nombreux experts estiment qu’il faut avoir 70 % de son revenu d’emploi pour profiter d’une retraite confortable. Donc si votre salaire s’élevait à 65 000 $ par an, vous auriez besoin de 45 500 $ une fois à la retraite.

Ce nombre magique s’accompagne de plusieurs hypothèses, notamment :

  • vous avez entièrement remboursé le prêt hypothécaire associé à votre résidence principale;
  • vos enfants ont terminé leurs études universitaires, ont quitté le domicile familial et vous ne les soutenez plus financièrement;
  • vous ne versez pas de pension alimentaire à un ex-conjoint (époux ou conjoint de fait);
  • vous êtes célibataire ou, si vous êtes marié, vous n’avez pas l’intention de divorcer;
  • vous êtes en bonne santé et vous prenez suffisamment soin de vous pour supposer que vous le resterez encore 15 ou 20 ans;
  • vous ne prévoyez pas de grosses dépenses comme l’achat d’un véhicule neuf ou d’une maison de campagne.

 

Choisissez votre multiplicateur

Une fois que vous avez établi le montant annuel  nécessaire, multipliez ce montant par la durée probable de votre retraite (en nombre d’années).

Donc, si vous prévoyez une retraite de 35 années (en supposant un départ à la retraite à 65 ans, cela vous mène à l’âge de 100 ans), on multiplie 45 000 $ par 35, ce qui porte le montant nécessaire à la retraite à 1,575 million de dollars.

C’est dur à avaler. Ce qui est encourageant, c’est qu’en cotisant suffisamment au RPC pour obtenir 10 000 $ par an, il ne vous manquera plus que 35 000 $ par année de retraite.

Par conséquent, le calcul devient : 35 000 $ x 35 = 1,225 million de dollars à épargner. C’est sans compter la SV qui, pour la majorité des Canadiens, s’élève à environ  7 400 $ par an.

Par ailleurs, de nombreux Canadiens choisissent de travailler un peu plus longtemps (jusqu’à 67 ans ou 70 ans), ce qui peut réduire le nombre d’années à comptabiliser pour vos besoins d’épargne.

N’oubliez pas : on suppose que tout cet argent sera à votre disposition le jour de votre départ à la retraite. Si vous continuez d’investir une partie de votre épargne et que le rendement moyen annuel soit compris entre 5 % et 7 %, votre bas de laine continuera de fructifier durant votre retraite.

Pour ceux qui n’ont pas encore commencé à épargner, ces chiffres devraient constituer un motif valable pour se pencher sur les options qui s’offrent à eux pour organiser leurs finances en vue d’une retraite confortable.

Un conseiller financier qualifié peut vous aider à déterminer le montant à épargner et vous indiquer la marche à suivre.

 

Investissements RPC : Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. Investissements RPC n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.