start Saving Early 1440x627

Commencez tôt à épargner

Service Des Informations De RPC Investissements
janvier 22, 2019

Vous êtes à un guichet automatique bancaire lorsque votre fils de 10 ans vous demande un nouveau drone à faire voler dans le parc.

Comme votre budget est serré, vous expliquez à votre fils que la famille ne peut se permettre une telle dépense maintenant. Alors, il pointe le guichet automatique et vous dit : « Tu n’as qu’à retirer plus d’argent. »

Pareil moment montre l’importance d’enseigner aux enfants les dures réalités financières de la vie – un guichet automatique ne produit pas de l’argent à volonté, on ne peut pas retirer plus d’argent que ce dont on dispose.

Et il est aussi l’occasion de donner une leçon de parcimonie et de parler des avantages de commencer tôt à épargner.

 

Une sagesse louable

Apprendre à épargner tôt dans la vie est une leçon dont chacun peut bénéficier. Peu importe que vous ayez 5, 15 ou 25 ans, mettre de l’argent de côté pour les temps difficiles est payant.

Vous pouvez vous en servir pour rembourser un prêt d’études, investir sur le marché immobilier, puis commencer à épargner en vue de la retraite.

En allongeant votre horizon temporel – un terme que les conseillers financiers utilisent pour désigner la période entre aujourd’hui et le moment où vous aurez besoin de votre épargne pour assurer votre subsistance –, vous pouvez tirer avantage des rendements de votre épargne.

Ce qui se fait de deux façons essentiellement.

La première façon est la capitalisation, un phénomène qui se produit lorsque les intérêts provenant de votre épargne sont ajoutés à l’argent que vous avez mis de côté et rapportent eux aussi des intérêts. Au fil des décennies, il peut en découler d’importantes liquidités additionnelles.

La deuxième façon est le rendement du capital investi. Investir tôt dans des fonds, des actions ou des titres à revenu fixe vous permet de faire fructifier vos avoirs, si les cours de ces placements augmentent à long terme. Vous pouvez investir dans des CELI, des REER ou ce que les conseillers appellent des comptes non enregistrés. Parlez à un conseiller financier qualifié, si vous avez besoin de conseils.

Vous pouvez aussi vous habituer à considérer l’épargne comme une facture à payer régulièrement.

Vous pouvez mettre de côté un montant fixe, disons 200 $ par mois quand vous êtes jeune, de façon à ce qu’épargner devienne une habitude. En vieillissant, vous pourrez graduellement augmenter ce montant.

Ou, vous pouvez épargner un certain pourcentage de chaque paie, disons 5 % au début, que vous augmenterez au fil des ans.

 

La parcimonie, une première étape seulement

Développer une discipline financière est l’un des moyens les plus faciles de se constituer un patrimoine. On ne s’enrichit pas en dépensant tout son argent.

Et la parcimonie revêt plusieurs formes – comme se restreindre à deux ou trois repas à l’extérieur chaque mois et s’accorder une période de réflexion de 48 heures avant de faire de folles dépenses. Il peut aussi être utile d’éloigner quelques dépensiers de votre cercle social, car ils peuvent faire dérailler votre épargne.

Mais faire preuve de parcimonie ne suffit pas. C’est une chose de ne pas dépenser, et c’en est une autre de mettre cet argent dans des comptes distincts auxquels vous n’aurez pas accès pour payer les dépenses de votre ménage.

Apprendre à suivre les deux étapes du processus peut vous aider à atteindre vos objectifs financiers.

 

Investissements RPC : Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. Investissements RPC n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.

Vous êtes à un guichet automatique bancaire lorsque votre fils de 10 ans vous demande un nouveau drone à faire voler dans le parc.

Comme votre budget est serré, vous expliquez à votre fils que la famille ne peut se permettre une telle dépense maintenant. Alors, il pointe le guichet automatique et vous dit : « Tu n’as qu’à retirer plus d’argent. »

Pareil moment montre l’importance d’enseigner aux enfants les dures réalités financières de la vie – un guichet automatique ne produit pas de l’argent à volonté, on ne peut pas retirer plus d’argent que ce dont on dispose.

Et il est aussi l’occasion de donner une leçon de parcimonie et de parler des avantages de commencer tôt à épargner.

 

Une sagesse louable

Apprendre à épargner tôt dans la vie est une leçon dont chacun peut bénéficier. Peu importe que vous ayez 5, 15 ou 25 ans, mettre de l’argent de côté pour les temps difficiles est payant.

Vous pouvez vous en servir pour rembourser un prêt d’études, investir sur le marché immobilier, puis commencer à épargner en vue de la retraite.

En allongeant votre horizon temporel – un terme que les conseillers financiers utilisent pour désigner la période entre aujourd’hui et le moment où vous aurez besoin de votre épargne pour assurer votre subsistance –, vous pouvez tirer avantage des rendements de votre épargne.

Ce qui se fait de deux façons essentiellement.

La première façon est la capitalisation, un phénomène qui se produit lorsque les intérêts provenant de votre épargne sont ajoutés à l’argent que vous avez mis de côté et rapportent eux aussi des intérêts. Au fil des décennies, il peut en découler d’importantes liquidités additionnelles.

La deuxième façon est le rendement du capital investi. Investir tôt dans des fonds, des actions ou des titres à revenu fixe vous permet de faire fructifier vos avoirs, si les cours de ces placements augmentent à long terme. Vous pouvez investir dans des CELI, des REER ou ce que les conseillers appellent des comptes non enregistrés. Parlez à un conseiller financier qualifié, si vous avez besoin de conseils.

Vous pouvez aussi vous habituer à considérer l’épargne comme une facture à payer régulièrement.

Vous pouvez mettre de côté un montant fixe, disons 200 $ par mois quand vous êtes jeune, de façon à ce qu’épargner devienne une habitude. En vieillissant, vous pourrez graduellement augmenter ce montant.

Ou, vous pouvez épargner un certain pourcentage de chaque paie, disons 5 % au début, que vous augmenterez au fil des ans.

 

La parcimonie, une première étape seulement

Développer une discipline financière est l’un des moyens les plus faciles de se constituer un patrimoine. On ne s’enrichit pas en dépensant tout son argent.

Et la parcimonie revêt plusieurs formes – comme se restreindre à deux ou trois repas à l’extérieur chaque mois et s’accorder une période de réflexion de 48 heures avant de faire de folles dépenses. Il peut aussi être utile d’éloigner quelques dépensiers de votre cercle social, car ils peuvent faire dérailler votre épargne.

Mais faire preuve de parcimonie ne suffit pas. C’est une chose de ne pas dépenser, et c’en est une autre de mettre cet argent dans des comptes distincts auxquels vous n’aurez pas accès pour payer les dépenses de votre ménage.

Apprendre à suivre les deux étapes du processus peut vous aider à atteindre vos objectifs financiers.

 

Investissements RPC : Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. Investissements RPC n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.