Loading indicator

Entrez le terme de recherche

FAQs

gettyimages 1014698414 Edited

FAQ

Obtenez les réponses aux questions les plus fréquentes à l’égard de RPC investissements.

À propos de RPC Investissements

Une loi du Parlement a créé L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (RPC Investissements) en 1997 afin d’investir les actifs de la caisse pour maximiser les rendements tout en évitant des risques de perte indus et compte tenu des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du Régime de pensions du Canada (RPC). Nous investissons des fonds dans l’intérêt des 20 millions de cotisants et de bénéficiaires du RPC. Nous appliquons les normes les plus rigoureuses en matière de gestion de placements, de transparence et de reddition de comptes.

Le RPC a été créé en 1966.  Au fil du temps, la situation budgétaire du RPC s’est détériorée en raison de nombreux facteurs, dont l’évolution démographique.

En 1995, le Bureau de l’actuaire en chef du Canada a publié son 15e rapport actuariel sur le RPC et a conclu que le « Compte du RPC serait complètement épuisé avant la fin de 2015 ». Puisque toute modification législative apportée au Régime de pensions du Canada doit être approuvée par les deux tiers des provinces qui représentent la même proportion de la population nationale, des ministres des Finances de l’ensemble du pays devaient collaborer pour mettre sur pied une solution.  À la suite de négociations intensives, une entente a été conclue en 1997. Elle prévoyait entre autres l’augmentation des cotisations, la légère modification des prestations et la création de Régime de pensions du Canada Investissements.

Nous rendons des comptes au Parlement et aux ministres des Finances fédéral et provinciaux, qui sont les gérants du RPC. Cependant, nous sommes régis et gérés de manière indépendante du RPC et n’avons pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Nous prenons très au sérieux notre responsabilité envers les Canadiens et exerçons nos activités en respectant notre mandat, soit dégager un rendement maximal tout en évitant des risques de perte indus.

Oui. La Loi sur l’OIRPC comporte des mesures de protection contre les risques d’ingérence politique. RPC Investissements exerce ses activités sans lien de dépendance avec les gouvernements fédéral et provinciaux et est guidé par un conseil d’administration professionnel indépendant hautement qualifié.  Les membres de la direction de RPC Investissements ne relèvent pas des gouvernements, mais bien du conseil d’administration de RPC Investissements, qui approuve les politiques de placement, définit avec la direction l’orientation stratégique de l’organisme et prend les décisions opérationnelles essentielles.

RPC Investissements aide le RPC à s’acquitter de ses obligations envers les cotisants et les bénéficiaires canadiens. À cette fin, les gouvernements canadiens ont conçu un modèle de gouvernance unique, qui permet à RPC Investissements de fonctionner comme un organisme de placement professionnel, dont le mandat purement commercial est lié exclusivement au placement.  Tous les actifs gérés par RPC Investissements sont tout à fait distincts des fonds publics.

Toutefois, nous rendons des comptes au Parlement et aux ministres des Finances fédéral et provinciaux, qui sont les gérants du RPC. La Loi sur l’OIRPC établit un régime rigoureux de responsabilité à l’égard du public en vertu duquel notre conseil d’administration et notre direction sont tenus responsables de leur rendement.  Nous surpassons également les exigences prescrites par la loi et faisons tous les efforts possibles pour nous assurer que notre gérant fédéral, nos gérants provinciaux et les Canadiens soient au courant de nos activités.

Oui, les Canadiens pourront compter sur le RPC pour leur retraite.

Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef du Canada effectue un examen indépendant de la viabilité du RPC pour les 75 prochaines années.

En décembre 2019, dans son rapport triennal le plus récent, le Bureau de l’actuaire en chef a réaffirmé que le RPC, à savoir le RPC de base et le RPC supplémentaire, allait demeurer viable, à ses taux de cotisation actuels prévus par la loi, tout au long de la période de 75 ans visée par le rapport (c.-à-d. jusqu’en 2093), sur la base d’hypothèses actuarielles reconnues. Ces taux sont de 9,9 % pour le RPC de base, tandis que les taux pour le RPC supplémentaire sont toujours en cours d’instauration progressive : 2 % à compter de 2023 et 8 % à compter de 2024.

L’actuaire en chef suppose que les placements du RPC de base et du RPC supplémentaire généreront respectivement un taux de rendement réel moyen de 3,95 % et de 3,38 % par an au cours de cette période après avoir tenu compte de l’inflation et de tous les frais et dépenses de placement.

Outre les attentes à l’égard des rendements futurs, cet examen tient compte de nombreux facteurs, notamment les suivants :

  • le nombre croissant de cotisants et l’augmentation des revenus d’emploi;
  • le ratio grandissant des bénéficiaires de prestations de retraite aux cotisants;
  • l’augmentation prévue de l’espérance de vie.

Le prochain examen actuariel, qui sera effectué en 2022, abordera l’état des RPC de base et supplémentaire au 31 décembre 2021.

Au 31 mars 2019, le rendement nominal net annualisé de la caisse du RPC sur une période de dix ans, soit 11,1 % (ou son rendement réel net de 9,2 %), est nettement supérieur à l’hypothèse formulée par l’actuaire en chef pour cette période.

FAQ Sustainability of the CPP table FR

RPC Investissements est distinct du gouvernement du Canada et ne participe pas à l’administration des cotisations ou des prestations du RPC, car cette tâche revient à Emploi et Développement social Canada (EDSC). Le rôle de RPC Investissements est d’investir l’actif de la caisse du RPC qui n’est pas affecté au versement des prestations courantes.
Pour en apprendre davantage sur les cotisations et les prestations du RPC, veuillez consulter le site Web de Service Canada ou composer le 1-800-277-9914 (sans frais au Canada et aux États-Unis) ou le 1-613-957-1954 (à frais virés) en dehors du Canada et des États-Unis puisque l’administration du programme RPC incombe à Service Canada.

Autres ressources gouvernementales pratiques :

Emploi et Développement social Canada (EDSC) / Service Canada
Régime de pensions du Canada – Aperçu
Coordonnées du Régime de pensions du Canada
Calculatrice du revenu de retraite canadienne
Bonification du Régime de pensions du Canada

Ministère des Finances du Canada – RPC supplémentaire
Document d’information sur la bonification du Régime de pensions du Canada (RPC)
Document d’information : Renforcement du Régime de pensions du Canada

Agence du revenu du Canada 

Régime de pensions du Canada (RPC)
Régime de pensions du Canada supplémentaire

Il n’existe qu’un seul RPC. Cependant, en 2016, les gouvernements fédéral et provinciaux ont décidé d’élargir le RPC afin d’offrir de futures prestations bonifiées aux travailleurs qui cotisent. En sa qualité de gestionnaire de placements de la caisse du RPC, RPC Investissements a la responsabilité d’investir prudemment les montants additionnels découlant de la bonification du RPC. RPC Investissements a commencé à investir les cotisations du RPC au début de 1999 et a reçu les premières cotisations au RPC supplémentaire en janvier 2019.

Tant le RPC de base que le RPC supplémentaire tireront pleinement parti du réseau mondial, du savoir-faire, des stratégies de placement et du cadre de gouvernance du risque de RPC Investissements. La stratégie de RPC Investissements est de construire une seule caisse résiliente visant un rendement solide pour les deux comptes.

RPC Investissements a élaboré une structure de placement qui répondra aux différentes exigences en matière de financement des RPC de base et supplémentaire. Cette structure assurera l’équité entre les comptes du RPC de base et du RPC supplémentaire; elle fera également en sorte qu’ils bénéficient des forces de RPC Investissements et qu’ils aient un portefeuille largement diversifié possédant des caractéristiques de risque distinctes et appropriées.

Nos Placements

RPC Investissements se concentre sur les rendements à réaliser sur un très long horizon de placement. Il cherche donc à construire un portefeuille dont l’actif est diversifié sur un horizon à long terme.

La composition actuelle de l’actif (au 31 mars 2019) est la suivante :

•  Actions de sociétés ouvertes : 33,2 %
• Actions de sociétés fermées : 23,7 %
• Titres à revenu fixe* : 19,1 %
• Actifs réels : 24 %

* Les titres à revenu fixe comprennent les obligations d’État, les titres de créance, les liquidités et les stratégies axées sur le rendement absolu, sauf les émissions externes de titres de créance.

FAQ asset mix chart FR

En tant qu’organisme de placement d’envergure mondiale, nous investissons dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des obligations, des titres de créance de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures ainsi que dans d’autres secteurs. Nous voulons que les Canadiens soient informés au sujet de notre stratégie de placement et de ce qu’elle implique pour notre façon de gérer leur argent. Nous divulguons nos placements sur une base annuelle, à la fin de l’exercice (31 mars).

Vous trouverez dans les listes suivantes des renseignements sur la plupart de nos placements.

Veuillez noter que notre politique d’information stipule que « nous ne communiquons pas de renseignements sur les placements à l’étude ou qui ne sont pas finalisés, et nous respectons les ententes de confidentialité avec les tiers ». Nous ne publions pas de renseignements sensibles sur le plan commercial.

Nous nous mesurons à la concurrence internationale afin d’acquérir et de gérer des actifs des marchés publics et privés en vue d’optimiser les rendements et de créer une valeur durable. Nous disposons d’équipes à l’échelle mondiale qui possèdent une expertise approfondie et une connaissance des marchés locaux. Nous veillons à ce que la caisse soit diversifiée sur le plan des actifs et des régions géographiques afin de générer des rendements solides, de la rendre plus résiliente face à la volatilité des marchés et de protéger les intérêts des bénéficiaires actuels et futurs contre d’autres facteurs pouvant influer sur le financement du RPC.

FAQ global diversification by region chart FR

En général, nous ne répondons pas à des propositions de placement non sollicitées.

Afin d’avoir un portefeuille diversifié, RPC Investissements investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. RPC Investissements a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Il est l’un des plus grands investisseurs institutionnels au monde et recherche des occasions de placement qui répondent à ses critères, notamment sur le plan de la taille.

Vous pouvez en apprendre davantage sur la stratégie de placement et notre stratégie de placement ici.

Le marché canadien n’a pas la taille voulue pour satisfaire aux exigences relatives au rendement et au risque de la caisse du RPC. Notre mission consiste à constituer et à pouvoir verser les prestations de retraite futures des 20 millions de cotisants et bénéficiaires du RPC, et à dégager un rendement maximal tout en évitant des risques de perte indus et compte tenu des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du RPC.  La majorité des facteurs démographiques et économiques qui influent sur la durabilité du RPC sont à caractère national.  Par conséquent, la diversification mondiale de la caisse est essentielle à la gestion de ces risques.

Au 31 mars 2019, les placements canadiens comptaient pour 15,5 % de notre portefeuille. Ils représenteront toujours un volet important de la caisse. Toutefois, comme nous ne voulons pas trop dépendre de la force de l’économie canadienne, nous sommes systématiquement à la recherche d’occasions de diversification à l’échelle internationale. La diversification du portefeuille par catégorie d’actif et par région constitue un élément essentiel de la stratégie de placement à long terme de RPC Investissements.

Comme il a été mentionné au point #3, dans son rapport triennal le plus récent, le Bureau de l’actuaire en chef du Canada a réaffirmé que la caisse du RPC allait demeurer viable, à ses taux de cotisation actuels, tout au long de la période de 75 ans visée dans son rapport, sur la base d’hypothèses actuarielles reconnues. On suppose que les placements du RPC de base et du RPC supplémentaire généreront respectivement un taux de rendement moyen annuel de 3,95 % et de 3,38 % au cours de cette période après avoir tenu compte de l’inflation et de tous les frais et dépenses de placement.

Au 31 mars 2019, le rendement nominal net annualisé de la caisse du RPC sur une période de dix ans, soit 11,1 % (ou son rendement réel net de 9,2 %) est nettement supérieur à l’hypothèse formulée par l’actuaire en chef pour cette période.

Il convient de souligner que les taux de rendement de 3,95 % et de 3,38 % ne sont pas les objectifs de l’OIRPC. Notre mandat consiste à maximiser le rendement tout en évitant les risques de perte indus et en tenant compte des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du RPC. De fait, nos programmes de placement sont conçus en fonction de notre mandat.

RPC Investissements utilise des indices de référence pour évaluer le rendement du portefeuille global (niveau de la caisse) afin de pouvoir mesurer et évaluer objectivement le rendement de ses placements. Nos indices de référence sont nos portefeuilles de référence pour les RPC de base et supplémentaire qui représentent les possibilités de placements publics à gestion passive que la caisse détiendrait normalement. Les portefeuilles de référence du RPC fournissent un indice de référence clair pour les rendements totaux à long terme des portefeuilles de placements des RPC de base et supplémentaire. Les portefeuilles de référence des comptes des RPC de base et supplémentaire se distinguent l’un de l’autre afin de témoigner des différents niveaux de risques ciblés avec prudence pour leurs portefeuilles de placements à long terme respectifs. Du côté du RPC de base, RPC Investissements a adopté un portefeuille de référence composé à 85 % d’actions mondiales et à 15 % d’obligations nominales émises par des gouvernements au Canada. Du côté du RPC supplémentaire, RPC Investissements a adopté un portefeuille de référence composé à 50 % d’actions mondiales et à 50 % d’obligations nominales émises par des gouvernements au Canada.

RPC Investissements utilise ces portefeuilles de référence en tant qu’indices de référence qui lui permettent d’effectuer des comparaisons entre les rendements totaux, le risque global des portefeuilles et la valeur ajoutée en dollars, après déduction de tous les frais.

La juste valeur est définie comme le prix qui serait reçu pour la vente d’un actif ou payé pour le transfert d’un passif lors d’une transaction normale entre des intervenants du marché à la date d’évaluation.

La juste valeur est une mesure fondée sur le marché et, par conséquent, elle tient compte des facteurs que les intervenants du marché prennent en considération lorsqu’ils fixent le prix d’un placement ou d’un passif lié au placement.

Les cours des actions sont utilisés pour évaluer la juste valeur des placements négociés dans un marché actif, comme les actions de sociétés ouvertes et les obligations négociables.

Lorsque le marché d’un placement n’est pas actif, comme pour les actions de sociétés fermées, les titres de créance privés, les actifs réels et les dérivés hors cote, la juste valeur est déterminée au moyen de techniques d’évaluation qui maximisent l’utilisation des données observables sur les marchés comme les multiplicateurs d’autres sociétés comparables cotées en Bourse.

Les techniques additionnelles comprennent l’utilisation de données relatives aux dernières transactions conclues dans des conditions de concurrence normale, l’utilisation de la juste valeur actuelle d’un autre placement essentiellement semblable, l’analyse de la valeur actualisée des flux de trésorerie, le recours à des modèles d’évaluation et d’autres méthodes d’évaluation reconnues dans le secteur du placement.

Pour en savoir plus sur nos pratiques en matière de valorisation, regardez la vidéo ci-dessous :

Gouvernance et opérations

Le processus de mise en candidature des administrateurs de RPC Investissements vise à faire en sorte que seules soient nommées au conseil des personnes ayant des compétences pertinentes et souhaitées dans le domaine du placement, des affaires et des finances.

Il s’agit d’un processus de nomination bien défini et comportant plusieurs étapes.  Le gouverneur en conseil nomme les administrateurs sur la recommandation du ministre fédéral des Finances.  Avant d’effectuer ses recommandations, le ministre fédéral doit consulter les ministres des Finances des provinces participantes.

Le ministre des Finances du Canada peut nommer (et a déjà nommé par le passé) un comité des candidatures composé de représentants de chacune des provinces participantes ainsi qu’un représentant qu’il aura nommé lui-même qui le conseilleront par rapport aux candidats potentiels. À mesure que ce processus a évolué, RPC Investissements a commencé à prendre des mesures de son propre chef : sous la supervision du comité de gouvernance du conseil d’administration, les services d’un cabinet de recrutement sont retenus et RPC Investissements recommande des candidats au comité des candidatures gouvernemental. Le comité des candidatures recommande alors au ministre des Finances fédéral des candidats en vue de leur nomination ou du renouvellement de leur mandat.

Le conseil publie les avis de poste à pourvoir sur le site Web de RPC Investissements. Le public peut alors prendre connaissance des compétences essentielles qu’on exige d’un administrateur et proposer des candidats. Les noms ainsi obtenus augmentent le bassin de candidats sélectionnés par les agences externes de recrutement de cadres. Cela nous permet de réunir le plus grand nombre possible de candidats hautement qualifiés.

Pour de plus amples renseignements, voir le conseil d’administration.

Gérer les activités de placement de l’une des caisses de retraite les plus importantes du monde suppose l’apport d’un personnel très qualifié qui possède une solide expérience de la gestion de placement, de la construction de portefeuille et de la gestion des risques. Une rémunération concurrentielle est essentielle pour attirer et fidéliser les gens de grand talent qui sont chargés de mettre sur pied et de gérer les programmes de placement hautement perfectionnés de RPC Investissements.

Le cadre de rémunération de RPC Investissements satisfait aux principes de rémunération du G20 et dans certains cas les dépasse, ce qui nécessite un important volet de rémunération variable ainsi qu’une période prolongée d’évaluation du rendement et d’échelonnement de la rétribution. La méthode de rémunération de RPC Investissements est directement liée au rendement des placements et à la performance individuelle des employés. La rémunération totale est fondée en grande partie sur le rendement et est liée à la performance sur une période mobile de cinq ans, conformément à l’accent mis par RPC Investissements sur le rendement des placements à long terme.

Le calcul de la rémunération totale tient compte de trois facteurs :
a) Le rendement total de la caisse du RPC et le revenu de placement réalisé qui excède celui de nos indices de référence;
b) La performance du groupe et du service;
c) Le rendement par rapport à des objectifs individuels préétablis.

Afin de générer un rendement solide, RPC Investissements s’est engagé à trouver et à saisir de façon efficace et économique les occasions de placement les plus intéressantes à l’échelle mondiale.  Nous sommes convaincus que, grâce à nos avantages comparatifs à titre d’investisseur, la stratégie de gestion active de RPC Investissements générera des rendements intéressants à long terme.
Nous divulguons nos coûts sur une base annuelle. Au 31 mars 2019, nos coûts totaux étaient les suivants :

  • Frais d’exploitation : les frais d’exploitation reflètent les coûts directs engagés dans la gestion de la caisse du RPC. Les frais d’exploitation totaux se sont élevés à 1 203 millions de dollars cette année, soit un ratio des frais d’exploitation de 32,8 pb, comparativement à 1 053 millions de dollars au cours de l’exercice 2018, soit un ratio de 31,5 pb. Les frais d’exploitation sont demeurés relativement stables au cours d’une période de 5 ans.
  • Coûts de transaction : Les coûts de transaction de l’exercice 2019 ont totalisé 477 millions de dollars, comparativement à 401 millions de dollars au cours de l’exercice précédent, soit une augmentation de 76 millions de dollars. Les rendements des placements sont présentés déduction faite de ces coûts. Les coûts de transaction varient d’une année à l’autre, car ils sont directement liés au nombre, à la valeur et à la complexité des activités de placement au cours d’une période donnée. Au cours de l’exercice 2019, nous avons effectué 69 opérations à l’échelle mondiale évaluées à plus de 300 millions de dollars.
  • Gestion totale des placements : Les honoraires totaux versés aux gestionnaires d’actifs externes se sont élevés à 1 586 millions de dollars à l’exercice 2019, ce qui représente une baisse par rapport au total de 1 738 millions de dollars à l’exercice 2018.  Cette somme comprend les 1 138 millions de dollars en frais de gestion versés principalement aux fonds de capital-investissement et aux fonds de couverture ainsi que les 448 millions de dollars liés au rendement des placements. La baisse de 152 millions de dollars sur 12 mois découle des commissions de performance plus faibles versées aux gestionnaires de fonds externes en raison du rendement inférieur des stratégies de placement sur les marchés des actions publiques aux deuxième et troisième trimestres.

Ces frais témoignent des ressources requises pour maintenir et développer les infrastructures, les processus, les systèmes et le personnel de RPC Investissements qui sont nécessaires au soutien des activités internationales de l’organisme, qui compte aujourd’hui huit bureaux.

Notre stratégie de placement consiste à bâtir un portefeuille résilient et durable sur un horizon exceptionnellement long. Afin de mieux comprendre le rendement de RPC Investissements, compte tenu de nos perspectives à long terme, nous surveillons les rendements à valeur ajoutée cumulatifs depuis le début de la gestion active, lesquels s’élevaient à 29,2 milliards de dollars au 31 mars 2019 après déduction de tous les coûts de RPC Investissements.

Investissement durable

Lorsque les administrations provinciales et fédérale du Canada ont établi RPC Investissements, elles ont incorporé dans la loi habilitante l’objectif de maximiser le rendement tout en évitant les risques de perte indus. Nous sommes explicitement tenus d’agir au mieux des intérêts des cotisants et des bénéficiaires et de tenir compte des facteurs qui ont une incidence sur les obligations financières du RPC. La clarté de notre mandat répond à l’énorme défi que constituent les placements visant à enregistrer une croissance satisfaisante dans le but de soutenir la caisse du RPC.

Nous croyons que la prise en compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans nos décisions de placement et nos activités de gestion de portefeuille se traduira par le meilleur rendement à long terme de la caisse du RPC. L’approche d’une entreprise à l’endroit des facteurs ESG constitue souvent un bon indicateur de la qualité de l’entreprise, ainsi que de l’efficacité de son équipe de direction et de son conseil d’administration; elle est aussi révélatrice de son rendement sur le long terme.

Conformément à notre engagement de divulguer nos activités en matière d’investissement responsable, notre Rapport annuel sur l’investissement durable présente un examen détaillé de nos activités et réalisations. Pour en savoir plus sur notre approche en la matière, veuillez consulter la section sur l’investissement durable de notre site Web.

Nos efforts à l’égard de l’investissement durable se concentrent sur trois sujets principaux : l’intégration, l’engagement et la collaboration.

  • Les risques et les occasions liés aux facteurs ESG sont incorporés dans nos décisions de placement et nos activités de gestion de portefeuille en tant que pratiques standard. Compte tenu du mandat de RPC Investissements qui consiste à vouloir obtenir le rendement maximal sans augmenter indûment le risque de perte, nous intégrons les facteurs ESG dans nos analyses de placement et dans d’autres considérations liées au placement; ou, inversement, nous ciblons les placements sur la base des seuls facteurs ESG.
  • Gestionnaires actifs, nous avons à cœur d’améliorer le rendement à long terme des sociétés dans lesquelles nous investissons en nous engageant individuellement ou en collaborant avec d’autres investisseurs. Nous encourageons les sociétés à mieux informer les investisseurs et à adopter à l’égard des facteurs ESG de meilleures pratiques qui jouent, selon nous, un rôle de premier plan pour leur rendement à long terme. Nous utilisons le spectre complet de l’engagement qui va de l’exercice réfléchi de nos droits de vote par procuration aux entretiens menés directement avec le président du conseil d’administration. À l’heure actuelle, notre programme d’engagement comprend cinq grands axes : les changements climatiques, l’eau, les droits de la personne, la rémunération des cadres dirigeants et l’efficacité du conseil.
  • Nous travaillons avec des sociétés qui cherchent à améliorer la transparence et les normes ESG, qui effectuent des recherches et participent aux appels à commentaires sur les règlements liés aux facteurs ESG et à leur défense. Nous participons activement aux initiatives qui mettent l’accent sur ces aspects, comme les pratiques en matière de gouvernance, et d’autres facteurs plus larges comme la promotion d’une pensée à plus long terme dans le monde des placements et des entreprises. Ces efforts renforcent notre capacité en tant qu’investisseur d’accroître le rendement à long terme de la caisse du RPC.

RPC Investissements est d’avis que les changements climatiques constituent l’un des enjeux physiques, sociaux, technologiques et économiques les plus importants à l’échelle mondiale. Compte tenu de la durée exceptionnellement longue de notre horizon de placement, nous nous préoccupons activement des changements climatiques afin d’accroître et de préserver la valeur économique de notre portefeuille, conformément à nos objectifs. Nos décisions sont prises dans l’intérêt des bénéficiaires actuels et futurs – y compris en ce qui a trait aux titres que nous achetons, détenons ou vendons et au moment indiqué pour le faire. À cette fin, nous examinons et évaluons attentivement les données, la science et les prévisions prudentes dont nous disposons. La transition des marchés mondiaux de l’énergie vers des sources à faibles émissions de carbone aura des répercussions de grande portée pour les investisseurs.

RPC Investissements travaille depuis plus de dix ans à cerner ces répercussions et à prendre les mesures qui s’imposent, et nous comptons accélérer nos travaux au cours des prochaines années. Nous nous sommes posés en chef de file en vue d’inciter les sociétés à améliorer leurs divulgations et leurs pratiques en matière de changements climatiques et avons contribué à élaborer des normes à cet effet.  Nous estimons qu’il incombe aux sociétés de faire preuve de transparence envers leurs intervenants lorsqu’il est question des défis que posent les changements climatiques.  Nous aspirons à jouer un rôle de premier plan parmi les propriétaires et les gestionnaires d’actifs dans la compréhension des risques et des occasions de placement liés aux changements climatiques. Pour l’aider à aborder les risques et les occasions, RPC Investissements a mis sur pied un programme de changements climatiques composé de six volets. Depuis 2017, il a investi plus de 2 milliards de dollars dans des projets d’énergie renouvelable. Cette initiative a permis à RPC Investissements de diversifier son portefeuille alors même que les sources, la production et l’usage d’énergie à émissions de carbone diminuent à l’échelle mondiale.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.