skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Soyez assuré que le Régime de pensions du Canada est résilient malgré les turbulences des marchés actuels

cpp425 Hero Image V147

Récemment, Investissements RPC a eu le plaisir de recueillir directement l’avis des Canadiens, nos hauts dirigeants ayant parcouru le pays pour tenir des assemblées publiques en personne, suivies d’une rencontre virtuelle nationale.

Ce que j’ai entendu, c’est que les Canadiens s’inquiètent de l’économie mondiale et des répercussions sur leur sécurité à la retraite. Ce n’est pas surprenant, compte tenu des nouvelles auxquelles nous avons tous été confrontés cette année.

Le coût de la vie préoccupe tout le monde, l’inflation ayant atteint des sommets inégalés depuis des décennies. L’invasion de l’Ukraine par la Russie et les mesures de politique monétaire de la Banque du Canada, de la Réserve fédérale américaine et de nombreuses autres banques centrales occidentales ont fait de cette année une année particulièrement volatile sur les marchés financiers. J’ai également entendu vos préoccupations au sujet du monde dont les générations futures hériteront, dans un contexte où les changements climatiques représentent une menace pour l’existence.

Il est compréhensible que ce contexte fasse en sorte que les Canadiens aient des préoccupations à l’égard de leur avenir financier.

Ce que je peux vous dire, c’est que, dans un monde aux prises avec l’incertitude géopolitique et économique, les 21 millions de cotisants et de bénéficiaires qu’Investissements RPC soutient chaque jour peuvent avoir la certitude que la caisse du Régime de pensions du Canada (RPC) sera là pour eux à la retraite.

Le Bureau de l’actuaire en chef du Canada est chargé d’évaluer la viabilité à long terme du RPC tous les trois ans. Dans son plus récent examen, le Bureau de l’actuaire en chef a confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC demeurait viable sur un horizon de 75 ans.

Cela signifie que, pour les générations à venir, les Canadiens peuvent compter sur le RPC pour qu’il serve de base à leur retraite, de même qu’à leur épargne et à leur régime de retraite d’employeur, pour ceux qui ont la chance d’en avoir un.

En tant que pays, nous pouvons être fiers de bénéficier de la base financière qu’offre la caisse du RPC. Depuis la création d’Investissements RPC en 1997, nous avons mis l’accent sur la croissance de la caisse du RPC en plaçant ses actifs. Et nous avons fait beaucoup de chemin depuis le transfert initial de 12,1 millions de dollars du RPC en 1999, qui nous a donné un tremplin pour nos premiers placements.

Nous ne sommes pas à l’abri des conditions qui ont perturbé les marchés cette année, mais notre approche prudente et diversifiée nous a permis de faire preuve de résilience. Nous avons récemment annoncé qu’Investissements RPC a terminé son deuxième trimestre d’exercice avec un actif de 529 milliards de dollars, soit une augmentation de 6 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent. Le repli des marchés boursiers et des titres à revenu fixe qui a persisté tout au long du trimestre a limité le rendement de nos activités de placement à 0,2 %, ce qui a néanmoins surpassé les principaux marchés boursiers mondiaux, y compris l’indice S&P 500, qui a chuté de 5,3 % au cours de la même période.

Notre approche à long terme est l’un des avantages d’Investissements RPC, en particulier lors de périodes comme celle-ci, où il semble que l’humeur des marchés puisse fluctuer d’un jour à l’autre. Notre stratégie de gestion active qui consiste à investir dans l’ensemble des catégories d’actif et des régions vise à produire des rendements à long terme. Ce style de placement a donné lieu à un rendement net sur 10 ans de 10,1 % à la fin de septembre 2022.

Notre approche à long terme signifie que les 21 millions de Canadiens qui dépendent du RPC peuvent être rassurés de savoir que nous ne pourchassons pas les placements qui sont la saveur du mois, qui pourraient être les plus à la mode et les plus prometteurs sur les marchés un jour, pour ensuite s’effondrer le lendemain. Nous sommes des investisseurs et non des spéculateurs.

À l’approche de la fin de l’année civile, il n’y a pas de fin immédiate en vue pour l’incertitude qui a perturbé les marchés et l’économie jusqu’ici en 2022. Néanmoins, je fais preuve d’un optimisme prudent.

Pourquoi?

Grâce au mandat et à l’approche distinctifs d’Investissements RPC, nous sommes bien placés pour surmonter les obstacles.

Les périodes à venir pourraient encore être difficiles, mais nous créons de la valeur pour des générations à venir.

John Graham est chef de la direction d’Investissements RPC, l’organisme de placement mondial qui gère la caisse du RPC. Cet article d’opinion a été publié par le Financial Post le 1 décembre 2022.

Récemment, Investissements RPC a eu le plaisir de recueillir directement l’avis des Canadiens, nos hauts dirigeants ayant parcouru le pays pour tenir des assemblées publiques en personne, suivies d’une rencontre virtuelle nationale. Ce que j’ai entendu, c’est que les Canadiens s’inquiètent de l’économie mondiale et des répercussions sur leur sécurité à la retraite. Ce n’est pas surprenant, compte tenu des nouvelles auxquelles nous avons tous été confrontés cette année. Le coût de la vie préoccupe tout le monde, l’inflation ayant atteint des sommets inégalés depuis des décennies. L’invasion de l’Ukraine par la Russie et les mesures de politique monétaire de la Banque du Canada, de la Réserve fédérale américaine et de nombreuses autres banques centrales occidentales ont fait de cette année une année particulièrement volatile sur les marchés financiers. J’ai également entendu vos préoccupations au sujet du monde dont les générations futures hériteront, dans un contexte où les changements climatiques représentent une menace pour l’existence. Il est compréhensible que ce contexte fasse en sorte que les Canadiens aient des préoccupations à l’égard de leur avenir financier. Ce que je peux vous dire, c’est que, dans un monde aux prises avec l’incertitude géopolitique et économique, les 21 millions de cotisants et de bénéficiaires qu’Investissements RPC soutient chaque jour peuvent avoir la certitude que la caisse du Régime de pensions du Canada (RPC) sera là pour eux à la retraite. Le Bureau de l’actuaire en chef du Canada est chargé d’évaluer la viabilité à long terme du RPC tous les trois ans. Dans son plus récent examen, le Bureau de l’actuaire en chef a confirmé qu’au 31 décembre 2018, le RPC demeurait viable sur un horizon de 75 ans. Cela signifie que, pour les générations à venir, les Canadiens peuvent compter sur le RPC pour qu’il serve de base à leur retraite, de même qu’à leur épargne et à leur régime de retraite d’employeur, pour ceux qui ont la chance d’en avoir un. En tant que pays, nous pouvons être fiers de bénéficier de la base financière qu’offre la caisse du RPC. Depuis la création d’Investissements RPC en 1997, nous avons mis l’accent sur la croissance de la caisse du RPC en plaçant ses actifs. Et nous avons fait beaucoup de chemin depuis le transfert initial de 12,1 millions de dollars du RPC en 1999, qui nous a donné un tremplin pour nos premiers placements. Nous ne sommes pas à l’abri des conditions qui ont perturbé les marchés cette année, mais notre approche prudente et diversifiée nous a permis de faire preuve de résilience. Nous avons récemment annoncé qu’Investissements RPC a terminé son deuxième trimestre d’exercice avec un actif de 529 milliards de dollars, soit une augmentation de 6 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent. Le repli des marchés boursiers et des titres à revenu fixe qui a persisté tout au long du trimestre a limité le rendement de nos activités de placement à 0,2 %, ce qui a néanmoins surpassé les principaux marchés boursiers mondiaux, y compris l’indice S&P 500, qui a chuté de 5,3 % au cours de la même période. Notre approche à long terme est l’un des avantages d’Investissements RPC, en particulier lors de périodes comme celle-ci, où il semble que l’humeur des marchés puisse fluctuer d’un jour à l’autre. Notre stratégie de gestion active qui consiste à investir dans l’ensemble des catégories d’actif et des régions vise à produire des rendements à long terme. Ce style de placement a donné lieu à un rendement net sur 10 ans de 10,1 % à la fin de septembre 2022. Notre approche à long terme signifie que les 21 millions de Canadiens qui dépendent du RPC peuvent être rassurés de savoir que nous ne pourchassons pas les placements qui sont la saveur du mois, qui pourraient être les plus à la mode et les plus prometteurs sur les marchés un jour, pour ensuite s’effondrer le lendemain. Nous sommes des investisseurs et non des spéculateurs. À l’approche de la fin de l’année civile, il n’y a pas de fin immédiate en vue pour l’incertitude qui a perturbé les marchés et l’économie jusqu’ici en 2022. Néanmoins, je fais preuve d’un optimisme prudent. Pourquoi? Grâce au mandat et à l’approche distinctifs d’Investissements RPC, nous sommes bien placés pour surmonter les obstacles. Les périodes à venir pourraient encore être difficiles, mais nous créons de la valeur pour des générations à venir. John Graham est chef de la direction d’Investissements RPC, l’organisme de placement mondial qui gère la caisse du RPC. Cet article d’opinion a été publié par le Financial Post le 1 décembre 2022.
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.