suyi Editv2

Deux minutes avec Suyi Kim sur les marchés émergents

janvier 17, 2020

Suyi Kim est Investissements RPC’ directrice générale principale et chef de la région Asie-Pacifique

Selon vous, quelle est la plus grande méprise ou l’angle mort le plus important dans l’évaluation des perspectives de croissance pour l’Asie-Pacifique?

Les gens ont tendance à négliger la complexité et la diversité des pays asiatiques; c’est un continent massif, dont pratiquement tous les pays connaissent une croissance et une transformation importantes.

Les gens ont tendance à négliger la complexité et la diversité des pays asiatiques; c’est un continent massif, dont pratiquement tous les pays connaissent une croissance et une transformation importantes.

Il existe différentes langues, structures réglementaires et règles, avant même que vous ne songiez à examiner différentes catégories d’actifs. Ma solution : avoir des stratégies d’investissement axées sur la compréhension des marchés locaux et la reconnaissance de leur diversité. Avant de penser à la sous-catégorisation en différentes classes d’actifs, réfléchissons d’abord à la façon dont nous pouvons métaphoriquement et littéralement parler la langue et comprendre la culture locale.

Quel a été l’aspect le plus gratifiant du renforcement de la présence de Investissements RPC en Asie?

J’ai été la première employée internationale au sein de Investissements RPC. J’ai été chargée d’ouvrir le premier bureau à Hong Kong, avec seulement quatre employés en 2008. Onze ans plus tard, nous avons plus de 100 milliards de dollars canadiens d’exposition en Asie, un effectif de 130 personnes, et nous avons ouvert des bureaux à Mumbai et à Sydney. Rien de tout cela n’aurait été possible sans le talent et l’engagement de notre personnel. L’aspect le plus gratifiant a été de voir des collègues avec qui j’ai commencé à travailler, devenir les dirigeants qui gèrent nos affaires sur le terrain, en Asie.

Qu’est-ce qui a changé dans la perception qu’ont les gens de Investissements RPC au cours de la dernière décennie?

Nous avons fait nos preuves depuis 10 ans en matière de fiabilité et de transparence. Avoir beaucoup de capital ne nous différencie pas en Asie. Ce qui nous différencie, c’est d’être un investisseur à long terme sophistiqué et d’avoir de solides talents sur le terrain. Par exemple, nous avons établi des relations avec Alibaba lorsque l’entreprise était privée et nous continuons à travailler en étroite collaboration avec elle en tant qu’entité publique jusqu’à ce jour.

Suyi Kim est Investissements RPC’ directrice générale principale et chef de la région Asie-Pacifique

Selon vous, quelle est la plus grande méprise ou l’angle mort le plus important dans l’évaluation des perspectives de croissance pour l’Asie-Pacifique?

Les gens ont tendance à négliger la complexité et la diversité des pays asiatiques; c’est un continent massif, dont pratiquement tous les pays connaissent une croissance et une transformation importantes.

Les gens ont tendance à négliger la complexité et la diversité des pays asiatiques; c’est un continent massif, dont pratiquement tous les pays connaissent une croissance et une transformation importantes.

Il existe différentes langues, structures réglementaires et règles, avant même que vous ne songiez à examiner différentes catégories d’actifs. Ma solution : avoir des stratégies d’investissement axées sur la compréhension des marchés locaux et la reconnaissance de leur diversité. Avant de penser à la sous-catégorisation en différentes classes d’actifs, réfléchissons d’abord à la façon dont nous pouvons métaphoriquement et littéralement parler la langue et comprendre la culture locale.

Quel a été l’aspect le plus gratifiant du renforcement de la présence de Investissements RPC en Asie?

J’ai été la première employée internationale au sein de Investissements RPC. J’ai été chargée d’ouvrir le premier bureau à Hong Kong, avec seulement quatre employés en 2008. Onze ans plus tard, nous avons plus de 100 milliards de dollars canadiens d’exposition en Asie, un effectif de 130 personnes, et nous avons ouvert des bureaux à Mumbai et à Sydney. Rien de tout cela n’aurait été possible sans le talent et l’engagement de notre personnel. L’aspect le plus gratifiant a été de voir des collègues avec qui j’ai commencé à travailler, devenir les dirigeants qui gèrent nos affaires sur le terrain, en Asie.

Qu’est-ce qui a changé dans la perception qu’ont les gens de Investissements RPC au cours de la dernière décennie?

Nous avons fait nos preuves depuis 10 ans en matière de fiabilité et de transparence. Avoir beaucoup de capital ne nous différencie pas en Asie. Ce qui nous différencie, c’est d’être un investisseur à long terme sophistiqué et d’avoir de solides talents sur le terrain. Par exemple, nous avons établi des relations avec Alibaba lorsque l’entreprise était privée et nous continuons à travailler en étroite collaboration avec elle en tant qu’entité publique jusqu’à ce jour.