13 novembre 2000

Toronto (le 13 novembre 2000) : Mark A. Weisdorf, dont le dernier poste était celui de chef des services bancaires d’investissement chez HSBC Securities, a été nommé vice-président -Placements sur les marchés privés, à l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada.

Il est chargé d’élaborer et de mettre en oeuvre la stratégie de l’Office d’investissement du RPC en matière d’opérations de banque d’affaires, immobilier, capital de risque, souscriptions privées, financement d’infrastructures et autres possibilités de placement sur les marchés privés.

À l’heure actuelle, l’Office d’investissement du RPC investit tous les fonds qu’il reçoit du Régime de pensions du Canada dans des fonds indiciels d’actions de marchés publics, qui reproduisent principalement l’indice composé de la Bourse de Toronto (TSE 300), l’indice S&P 500 et l’indice EAFE. La valeur de l’actif géré, qui totalisait environ 6 milliards de dollars à la fin du trimestre terminé le 30 septembre 2000, devrait dépasser 100 milliards de dollars d’ici la fin de la décennie.

« La nomination de Mark Weisdorf marque le début de notre plan consistant à explorer les avantages de la diversification au lieu de nous en tenir à notre pratique actuelle qui est d’investir dans les marchés publics par l’intermédiaire de fonds indiciels d’actions », a déclaré le président et chef de la direction de l’Office d’investissement du RPC, M. John A. MacNaughton. « Nous espérons être en mesure de lancer nos premiers placements en actions sur les marchés privés dès le printemps de 2001. »

Selon M. Weisdorf, qui a fait une carrière de 18 ans au service de trois cabinets de placement, « Les marchés privés sont moins développés au Canada qu’aux États-Unis. Ils devraient donc offrir de meilleures perspectives de croissance à long terme ».

Bien que son mandat soit mondial, M. Weisdorf a déclaré que des occasions intéressantes de placements se présentaient au Canada dans des secteurs très divers. (L’Office d’investissement du RPC est tenu d’investir au moins 75 % de son actif au coût au Canada cette année et 70 % l’année prochaine.)

M. Weisdorf est devenu comptable agréé en 1981; il a par la suite obtenu les titres d’analyste financier agréé et d’expert en évaluation d’entreprises. Il a commencé sa carrière chez Deloitte & Touche et a passé une année à la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario avant d’occuper des postes de cadre supérieur chez Merrill Lynch Canada et CIBC Wood Gundy. M. Weisdorf est entré chez HSBC Securities (Canada) Inc. en 1996 et a développé ses services de banque d’affaires. Il y a également assumé les fonctions de chef adjoint de la direction.

Au cours de sa carrière, il a non seulement aidé des entrepreneurs, des familles, des banquiers d’affaires, des investisseurs en capital de risque et d’autres intermédiaires à structurer des mises en commun de capitaux mais aussi effectué des placements sur les marchés privés et optimisé les rendements par des appels publics à l’épargne, des fusions et des ventes à des tiers. Il est expert en fusions, acquisitions, financement et services-conseils stratégiques aux entreprises de toute taille. Son expérience sectorielle couvre l’immobilier, la fabrication industrielle, les télécommunications, le traitement de données, les ressources naturelles, les services financiers, ainsi que les services de santé et les sciences de la vie.

L’Office d’investissement du RPC est une société d’État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour payer les prestations de retraite courantes. Actuellement, toutes les rentrées de fonds sont investies en actions afin de compenser le portefeuille d’environ 30 milliards de dollars détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office aidera le Régime à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L’Office d’investissement du RPC, dont la régie et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

 

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à :

John A. MacNaughton
Président et chef de la direction
416-868-4077

Mark Weisdorf 
Vice-président – Placements sur les marchés privés
416-868-1538

13 novembre 2000

Toronto (le 13 novembre 2000) : Mark A. Weisdorf, dont le dernier poste était celui de chef des services bancaires d'investissement chez HSBC Securities, a été nommé vice-président -Placements sur les marchés privés, à l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada.

Il est chargé d'élaborer et de mettre en oeuvre la stratégie de l'Office d'investissement du RPC en matière d'opérations de banque d'affaires, immobilier, capital de risque, souscriptions privées, financement d'infrastructures et autres possibilités de placement sur les marchés privés.

À l'heure actuelle, l'Office d'investissement du RPC investit tous les fonds qu'il reçoit du Régime de pensions du Canada dans des fonds indiciels d'actions de marchés publics, qui reproduisent principalement l'indice composé de la Bourse de Toronto (TSE 300), l'indice S&P 500 et l'indice EAFE. La valeur de l'actif géré, qui totalisait environ 6 milliards de dollars à la fin du trimestre terminé le 30 septembre 2000, devrait dépasser 100 milliards de dollars d'ici la fin de la décennie.

« La nomination de Mark Weisdorf marque le début de notre plan consistant à explorer les avantages de la diversification au lieu de nous en tenir à notre pratique actuelle qui est d'investir dans les marchés publics par l'intermédiaire de fonds indiciels d'actions », a déclaré le président et chef de la direction de l'Office d'investissement du RPC, M. John A. MacNaughton. « Nous espérons être en mesure de lancer nos premiers placements en actions sur les marchés privés dès le printemps de 2001. »

Selon M. Weisdorf, qui a fait une carrière de 18 ans au service de trois cabinets de placement, « Les marchés privés sont moins développés au Canada qu'aux États-Unis. Ils devraient donc offrir de meilleures perspectives de croissance à long terme ».

Bien que son mandat soit mondial, M. Weisdorf a déclaré que des occasions intéressantes de placements se présentaient au Canada dans des secteurs très divers. (L'Office d'investissement du RPC est tenu d'investir au moins 75 % de son actif au coût au Canada cette année et 70 % l'année prochaine.)

M. Weisdorf est devenu comptable agréé en 1981; il a par la suite obtenu les titres d'analyste financier agréé et d'expert en évaluation d'entreprises. Il a commencé sa carrière chez Deloitte & Touche et a passé une année à la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario avant d'occuper des postes de cadre supérieur chez Merrill Lynch Canada et CIBC Wood Gundy. M. Weisdorf est entré chez HSBC Securities (Canada) Inc. en 1996 et a développé ses services de banque d'affaires. Il y a également assumé les fonctions de chef adjoint de la direction.

Au cours de sa carrière, il a non seulement aidé des entrepreneurs, des familles, des banquiers d'affaires, des investisseurs en capital de risque et d'autres intermédiaires à structurer des mises en commun de capitaux mais aussi effectué des placements sur les marchés privés et optimisé les rendements par des appels publics à l'épargne, des fusions et des ventes à des tiers. Il est expert en fusions, acquisitions, financement et services-conseils stratégiques aux entreprises de toute taille. Son expérience sectorielle couvre l'immobilier, la fabrication industrielle, les télécommunications, le traitement de données, les ressources naturelles, les services financiers, ainsi que les services de santé et les sciences de la vie.

L'Office d'investissement du RPC est une société d'État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour payer les prestations de retraite courantes. Actuellement, toutes les rentrées de fonds sont investies en actions afin de compenser le portefeuille d'environ 30 milliards de dollars détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office aidera le Régime à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L'Office d'investissement du RPC, dont la régie et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

 

Pour de plus amples renseignements, s'adresser à :

John A. MacNaughton
Président et chef de la direction
416-868-4077

Mark Weisdorf 
Vice-président - Placements sur les marchés privés
416-868-1538