19 juin 2002

TORONTO (le 19 juin 2002) – L’Office d’investissement du RPC a annoncé aujourd’hui que, grâce à quatre nouvelles ententes portant sur des placements privés, il avait affecté environ 500 millions de dollars, en l’espace d’une année à peine, à des placements en capital-risque au Canada.

” Au cours des trois prochaines années, ces engagements devraient aider entre 50 et 100 entreprises canadiennes dynamiques à accroître leurs chances de réussite “, a déclaré Mark Weisdorf, vice-président – Placements sur les marchés privés à l’Office d’investissement du RPC. ” Au cours de l’année passée, nous avons fourni environ 10 pour cent du nouveau capital-risque réuni au Canada. Nous allons continuer à chercher des partenaires ayant fait leurs preuves dans le domaine du capital-risque afin de placer les fonds futurs du RPC en tirant parti de possibilités de croissance dont bénéficiera l’ensemble de la population canadienne “.

Depuis juin 2001, l’Office d’investissement du RPC s’est engagé à fournir 905 millions de dollars à six gestionnaires canadiens de fonds de capitaux propres, dont 409 millions de dollars sont affectés à des occasions de rachats et 497 millions de dollars à des placements en capital-risque.

Voici en quoi consistent les derniers engagements :

• 200 millions de dollars, dont 100 millions sont destinés à un ” fonds de fonds “, géré par EdgeStone Capital Partners, de Toronto, qui effectuera des placements de 5 à 10 millions de dollars dans d’autres fonds canadiens de capital-risque. En outre, 100 millions de dollars ont été affectés à un fonds connexe qui effectuera des co-investissements directs dans des sociétés commanditées par les sociétés de capital-risque du fonds de fonds. L’Office a déjà affecté 200 millions de dollars à d’autres fonds EdgeStone.

• 200 millions de dollars à la société MDS Capital Corp., de Toronto, en vue de placements dans le secteur des sciences de la vie. L’Office d’investissement du RPC a en outre acquis une participation directe de 10 pour cent dans MDS Capital Corp.

• 40 millions de dollars à la société Skypoint Capital, de Kanata, qui investit dans des entreprises canadiennes en phase de démarrage fournissant des semi-conducteurs et des composants optiques, de l’équipement de communication de données et des logiciels pour la gestion et le soutien de l’infrastructure de réseau.

Les trois autres partenaires canadiens de placements privés déjà annoncés sont Clairvest Group Inc., Borealis Capital Corporation et Brascan Financial Corporation.

L’Office d’investissement du RPC a également affecté 2 milliards de dollars à des sociétés américaines de financement par capitaux propres, dont 375 millions de dollars de capital-risque, ainsi que 537 millions de dollars à des sociétés européennes de gestion de fonds de rachats.

” Notre engagement en matière de capital-risque est sensiblement plus élevé au Canada qu’aux États-Unis, surtout par rapport à la taille du marché. Nous faisons en effet un effort particulier pour trouver les meilleures occasions de placement chez nous avant d’aller voir trop loin à l’étranger “, a précisé M. Weisdorf.

L’Office d’investissement du RPC entend placer jusqu’à 10 pour cent de l’ensemble de son actif dans des actions de sociétés fermées. Jusqu’à présent, il a affecté 3,5 milliards de dollars canadiens à 24 sociétés en commandite gérées par 20 sociétés de financement par capitaux propres. Les fonds ainsi affectés seront tirés pour être investis au cours des prochaines années. Au 31 mars 2002, 458 millions de dollars canadiens, soit environ 3,2 pour cent de l’ensemble de l’actif de l’Office d’investissement du RPC, étaient investis dans des actions de sociétés fermées.

Le reste de l’actif de l’Office est investi principalement dans des fonds qui reproduisent des indices boursiers au Canada, aux États-Unis et hors de l’Amérique du Nord. Les placements sur les marchés privés devraient permettre d’obtenir à long terme un rendement supérieur à celui des actions de sociétés ouvertes.

L’Office d’investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d’État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont investies dans des actions afin de compenser le portefeuille d’obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office d’investissement du RPC aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L’Office d’investissement du RPC, qui a son siège social à Toronto et dont la régie et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à : 

Mark Weisdorf
Vice-président – Placements sur les marchés privés
 416-868-1538

19 juin 2002

TORONTO (le 19 juin 2002) - L'Office d'investissement du RPC a annoncé aujourd'hui que, grâce à quatre nouvelles ententes portant sur des placements privés, il avait affecté environ 500 millions de dollars, en l'espace d'une année à peine, à des placements en capital-risque au Canada.

" Au cours des trois prochaines années, ces engagements devraient aider entre 50 et 100 entreprises canadiennes dynamiques à accroître leurs chances de réussite ", a déclaré Mark Weisdorf, vice-président - Placements sur les marchés privés à l'Office d'investissement du RPC. " Au cours de l'année passée, nous avons fourni environ 10 pour cent du nouveau capital-risque réuni au Canada. Nous allons continuer à chercher des partenaires ayant fait leurs preuves dans le domaine du capital-risque afin de placer les fonds futurs du RPC en tirant parti de possibilités de croissance dont bénéficiera l'ensemble de la population canadienne ".

Depuis juin 2001, l'Office d'investissement du RPC s'est engagé à fournir 905 millions de dollars à six gestionnaires canadiens de fonds de capitaux propres, dont 409 millions de dollars sont affectés à des occasions de rachats et 497 millions de dollars à des placements en capital-risque.

Voici en quoi consistent les derniers engagements :

• 200 millions de dollars, dont 100 millions sont destinés à un " fonds de fonds ", géré par EdgeStone Capital Partners, de Toronto, qui effectuera des placements de 5 à 10 millions de dollars dans d'autres fonds canadiens de capital-risque. En outre, 100 millions de dollars ont été affectés à un fonds connexe qui effectuera des co-investissements directs dans des sociétés commanditées par les sociétés de capital-risque du fonds de fonds. L'Office a déjà affecté 200 millions de dollars à d'autres fonds EdgeStone.

• 200 millions de dollars à la société MDS Capital Corp., de Toronto, en vue de placements dans le secteur des sciences de la vie. L'Office d'investissement du RPC a en outre acquis une participation directe de 10 pour cent dans MDS Capital Corp.

• 40 millions de dollars à la société Skypoint Capital, de Kanata, qui investit dans des entreprises canadiennes en phase de démarrage fournissant des semi-conducteurs et des composants optiques, de l'équipement de communication de données et des logiciels pour la gestion et le soutien de l'infrastructure de réseau.

Les trois autres partenaires canadiens de placements privés déjà annoncés sont Clairvest Group Inc., Borealis Capital Corporation et Brascan Financial Corporation.

L'Office d'investissement du RPC a également affecté 2 milliards de dollars à des sociétés américaines de financement par capitaux propres, dont 375 millions de dollars de capital-risque, ainsi que 537 millions de dollars à des sociétés européennes de gestion de fonds de rachats.

" Notre engagement en matière de capital-risque est sensiblement plus élevé au Canada qu'aux États-Unis, surtout par rapport à la taille du marché. Nous faisons en effet un effort particulier pour trouver les meilleures occasions de placement chez nous avant d'aller voir trop loin à l'étranger ", a précisé M. Weisdorf.

L'Office d'investissement du RPC entend placer jusqu'à 10 pour cent de l'ensemble de son actif dans des actions de sociétés fermées. Jusqu'à présent, il a affecté 3,5 milliards de dollars canadiens à 24 sociétés en commandite gérées par 20 sociétés de financement par capitaux propres. Les fonds ainsi affectés seront tirés pour être investis au cours des prochaines années. Au 31 mars 2002, 458 millions de dollars canadiens, soit environ 3,2 pour cent de l'ensemble de l'actif de l'Office d'investissement du RPC, étaient investis dans des actions de sociétés fermées.

Le reste de l'actif de l'Office est investi principalement dans des fonds qui reproduisent des indices boursiers au Canada, aux États-Unis et hors de l'Amérique du Nord. Les placements sur les marchés privés devraient permettre d'obtenir à long terme un rendement supérieur à celui des actions de sociétés ouvertes.

L'Office d'investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d'État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont investies dans des actions afin de compenser le portefeuille d'obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office d'investissement du RPC aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L'Office d'investissement du RPC, qui a son siège social à Toronto et dont la régie et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Pour de plus amples renseignements, s'adresser à : 

Mark Weisdorf
Vice-président - Placements sur les marchés privés
 416-868-1538