10 octobre 2002

TORONTO (le 10 octobre 2002) – L’Office d’investissement du RPC a annoncé aujourd’hui deux autres affectations à des fonds en vue de placements dans des sociétés fermées au cours des prochaines années.

Voici en quoi consistent ces engagements :

• 100 millions d’euros à NIB Capital Private Equity Later Stage Co-Investments II, un fonds ciblant principalement des occasions de co-investissements en Europe, qui sera géré par NIB Capital Private Equity. Cette société, fondée en 1999, est détenue en parts égales par ABP et PGGM, les deux plus grandes caisses de retraite néerlandaises dont l’actif combiné totalise environ 200 milliards d’euros (au 31 décembre 2001). Au cours des trois prochaines années, l’actif du fonds NIB Capital Private Equity Later Stage Co-Investments II fera l’objet de placements parallèles à ceux des investisseurs de premier plan, principalement en Europe de l’Ouest.

• 50 millions de dollars américains à Shroder Ventures International Life Sciences Fund III, LP, fonds géré par Shroder Ventures Life Sciences, qui a des bureaux à Boston, Londres et San Francisco. L’actif de ce fonds, qui vise à réunir 400 millions de dollars américains, sera investi, au cours des cinq prochaines années, à titre de capital-risque. Ce fonds ciblera les secteurs des sciences de la vie et des soins de santé, principalement aux États-Unis et en Europe.

L’Office d’investissement du RPC entend placer jusqu’à 10 pour cent de l’ensemble de son actif dans des actions de sociétés fermées. Jusqu’à présent, il a affecté 4,4 milliards de dollars canadiens à 30 sociétés en commandite gérées par 26 sociétés de financement par capitaux propres. Les fonds ainsi affectés seront tirés au cours des prochaines années. Au 30 juin 2002, 650 millions de dollars canadiens, soit environ 3,8 % de l’actif total de l’Office, étaient investis dans des actions de sociétés fermées.

Le reste de l’actif de l’Office est placé principalement dans des fonds qui reproduisent des indices boursiers au Canada, aux États-Unis et hors de l’Amérique du Nord. Les placements sur les marchés privés devraient permettre d’obtenir à long terme un rendement supérieur à celui des actions de sociétés ouvertes.

L’Office d’investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d’État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont placées dans des actions afin de compenser le portefeuille d’obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L’Office, qui a son siège social à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à :
Mark Weisdorf
Vice-président – Placements sur les marchés privés
416 868-1538 
www.oirpc.ca

10 octobre 2002

TORONTO (le 10 octobre 2002) - L'Office d'investissement du RPC a annoncé aujourd'hui deux autres affectations à des fonds en vue de placements dans des sociétés fermées au cours des prochaines années.

Voici en quoi consistent ces engagements :

• 100 millions d'euros à NIB Capital Private Equity Later Stage Co-Investments II, un fonds ciblant principalement des occasions de co-investissements en Europe, qui sera géré par NIB Capital Private Equity. Cette société, fondée en 1999, est détenue en parts égales par ABP et PGGM, les deux plus grandes caisses de retraite néerlandaises dont l'actif combiné totalise environ 200 milliards d'euros (au 31 décembre 2001). Au cours des trois prochaines années, l'actif du fonds NIB Capital Private Equity Later Stage Co-Investments II fera l'objet de placements parallèles à ceux des investisseurs de premier plan, principalement en Europe de l'Ouest.

• 50 millions de dollars américains à Shroder Ventures International Life Sciences Fund III, LP, fonds géré par Shroder Ventures Life Sciences, qui a des bureaux à Boston, Londres et San Francisco. L'actif de ce fonds, qui vise à réunir 400 millions de dollars américains, sera investi, au cours des cinq prochaines années, à titre de capital-risque. Ce fonds ciblera les secteurs des sciences de la vie et des soins de santé, principalement aux États-Unis et en Europe.

L'Office d'investissement du RPC entend placer jusqu'à 10 pour cent de l'ensemble de son actif dans des actions de sociétés fermées. Jusqu'à présent, il a affecté 4,4 milliards de dollars canadiens à 30 sociétés en commandite gérées par 26 sociétés de financement par capitaux propres. Les fonds ainsi affectés seront tirés au cours des prochaines années. Au 30 juin 2002, 650 millions de dollars canadiens, soit environ 3,8 % de l'actif total de l'Office, étaient investis dans des actions de sociétés fermées.

Le reste de l'actif de l'Office est placé principalement dans des fonds qui reproduisent des indices boursiers au Canada, aux États-Unis et hors de l'Amérique du Nord. Les placements sur les marchés privés devraient permettre d'obtenir à long terme un rendement supérieur à celui des actions de sociétés ouvertes.

L'Office d'investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d'État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont placées dans des actions afin de compenser le portefeuille d'obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L'Office, qui a son siège social à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Pour de plus amples renseignements, s'adresser à :
Mark Weisdorf
Vice-président - Placements sur les marchés privés
416 868-1538 
www.oirpc.ca