13 novembre 2002

TORONTO (le 13 novembre 2002) – L’Office d’investissement du RPC a annoncé aujourd’hui l’affectation de plus de un demi-milliard de dollars à trois fonds de capitaux propres, dans le cadre de placements de rechange moins volatils que les marchés boursiers.

Les derniers engagements, visant des sommes qui seront prélevées au cours des prochaines années pour être placées dans des sociétés fermées, portent à 5 milliards de dollars le total affecté aux placements sur les marchés privés. Jusqu’à présent, l’Office a placé 1,1 milliard de dollars dans des actions de sociétés fermées et de l’immobilier, contre 15,8 milliards de dollars dans des actions de sociétés ouvertes. L’objectif à long terme est de placer jusqu’à 15 pour cent du total de l’actif constitué d’actions dans des placements de rechange, tels que les actions de sociétés fermées, l’immobilier et l’infrastructure.

Voici en quoi consistent les derniers engagements :

• 100 millions de dollars américains à JP Morgan Partners Global Investors Fund, parrainé par JP Morgan Partners, la branche du financement par capitaux propres de JP Morgan Chase & Company, société financière mondiale dont le siège social se trouve à New York. JP Morgan Partners, qui a huit bureaux répartis dans le monde entier, vise un portefeuille très diversifié de placements, comprenant du capital-risque, des capitaux propres de croissance et des rachats de petites et moyennes entreprises à l’échelle mondiale. Au cours des 18 dernières années, la société JP Morgan Chase et les entités dont elle est issue ont investi plus de 11,2 milliards de dollars dans des rachats de petites et moyennes entreprises. On s’attend à voir ce fonds investir, dans le cadre d’un programme de placement qui s’étendra sur les cinq prochaines années, des capitaux totalisant jusqu’à 8 milliards de dollars américains, dont JP Morgan Chase devrait fournir jusqu’à 6,25 milliards.

• Un maximum de 125 millions de dollars américains à Thomas Weisel Global Growth Partners II, fonds de fonds parrainé par Thomas Weisel Partners, banque d’affaires et d’investissement qui cible les secteurs de croissance de l’économie américaine. Ce fonds, qui vise à réunir jusqu’à 400 millions de dollars américains, comprend trois instruments de placement qui permettront d’investir respectivement dans du capital-risque, par l’intermédiaire de fonds établis de premier ordre, dans des fonds émergents prometteurs et dans des achats sur le marché secondaire.

• 81 millions de dollars américains à l’acquisition, avec Paul Capital Partners, société de financement par capitaux propres et partenaire stratégique de l’Office, d’un portefeuille de participations sur le marché secondaire de 150 millions de dollars américains. Ce portefeuille, qui consiste en 16 participations dans des sociétés fermées, principalement dans le secteur des rachats, sera géré par Paul Capital Partners.

Jusqu’à présent, l’Office a affecté 4,9 milliards de dollars canadiens à 33 sociétés en commandite gérées par 28 sociétés de financement par capitaux propres.

L’actif de l’Office est placé principalement dans des fonds qui reproduisent des indices boursiers au Canada, aux États-Unis et hors de l’Amérique du Nord. Le rendement des actions de sociétés fermées devrait être supérieur, à long terme, à celui des actions de sociétés ouvertes.

L’Office d’investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d’État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont placées dans des actions afin de compenser le portefeuille d’obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L’Office, qui a son siège social à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à :
Mark Weisdorf
Vice-président – Placements sur les marchés privés
416 868-1538 
www.oirpc.ca

13 novembre 2002

TORONTO (le 13 novembre 2002) - L'Office d'investissement du RPC a annoncé aujourd'hui l'affectation de plus de un demi-milliard de dollars à trois fonds de capitaux propres, dans le cadre de placements de rechange moins volatils que les marchés boursiers.

Les derniers engagements, visant des sommes qui seront prélevées au cours des prochaines années pour être placées dans des sociétés fermées, portent à 5 milliards de dollars le total affecté aux placements sur les marchés privés. Jusqu'à présent, l'Office a placé 1,1 milliard de dollars dans des actions de sociétés fermées et de l'immobilier, contre 15,8 milliards de dollars dans des actions de sociétés ouvertes. L'objectif à long terme est de placer jusqu'à 15 pour cent du total de l'actif constitué d'actions dans des placements de rechange, tels que les actions de sociétés fermées, l'immobilier et l'infrastructure.

Voici en quoi consistent les derniers engagements :

• 100 millions de dollars américains à JP Morgan Partners Global Investors Fund, parrainé par JP Morgan Partners, la branche du financement par capitaux propres de JP Morgan Chase & Company, société financière mondiale dont le siège social se trouve à New York. JP Morgan Partners, qui a huit bureaux répartis dans le monde entier, vise un portefeuille très diversifié de placements, comprenant du capital-risque, des capitaux propres de croissance et des rachats de petites et moyennes entreprises à l'échelle mondiale. Au cours des 18 dernières années, la société JP Morgan Chase et les entités dont elle est issue ont investi plus de 11,2 milliards de dollars dans des rachats de petites et moyennes entreprises. On s'attend à voir ce fonds investir, dans le cadre d'un programme de placement qui s'étendra sur les cinq prochaines années, des capitaux totalisant jusqu'à 8 milliards de dollars américains, dont JP Morgan Chase devrait fournir jusqu'à 6,25 milliards.

• Un maximum de 125 millions de dollars américains à Thomas Weisel Global Growth Partners II, fonds de fonds parrainé par Thomas Weisel Partners, banque d'affaires et d'investissement qui cible les secteurs de croissance de l'économie américaine. Ce fonds, qui vise à réunir jusqu'à 400 millions de dollars américains, comprend trois instruments de placement qui permettront d'investir respectivement dans du capital-risque, par l'intermédiaire de fonds établis de premier ordre, dans des fonds émergents prometteurs et dans des achats sur le marché secondaire.

• 81 millions de dollars américains à l'acquisition, avec Paul Capital Partners, société de financement par capitaux propres et partenaire stratégique de l'Office, d'un portefeuille de participations sur le marché secondaire de 150 millions de dollars américains. Ce portefeuille, qui consiste en 16 participations dans des sociétés fermées, principalement dans le secteur des rachats, sera géré par Paul Capital Partners.

Jusqu'à présent, l'Office a affecté 4,9 milliards de dollars canadiens à 33 sociétés en commandite gérées par 28 sociétés de financement par capitaux propres.

L'actif de l'Office est placé principalement dans des fonds qui reproduisent des indices boursiers au Canada, aux États-Unis et hors de l'Amérique du Nord. Le rendement des actions de sociétés fermées devrait être supérieur, à long terme, à celui des actions de sociétés ouvertes.

L'Office d'investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d'État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont placées dans des actions afin de compenser le portefeuille d'obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L'Office, qui a son siège social à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Pour de plus amples renseignements, s'adresser à :
Mark Weisdorf
Vice-président - Placements sur les marchés privés
416 868-1538 
www.oirpc.ca