13 janvier 2003

TORONTO (le 13 janvier 2003) – L’Office d’investissement du RPC a annoncé aujourd’hui son premier placement immobilier commercial sous forme de participation dans une coentreprise visant cinq centres commerciaux.

Il a affecté 200 millions de dollars à Osmington Inc. afin de constituer un portefeuille d’immeubles locatifs en copropriété offrant des possibilités de valeur ajoutée et donc un potentiel de croissance supérieur à celui des cycles immobiliers normaux. Une deuxième stratégie est encore à formuler pour constituer un portefeuille immobilier de base de haute qualité, qui sera détenu à long terme. Ces deux stratégies permettront de diversifier l’actif du Régime de pensions du Canada au-delà des seules actions et obligations et d’améliorer le rendement corrigé du risque de l’ensemble du portefeuille à long terme.

Voici en quoi consiste le premier engagement concernant le portefeuille axé sur la valeur ajoutée :

• 200 millions de dollars, à investir sur trois ans dans des immeubles de bureaux, des magasins de détail et des propriétés industrielles, dans le cadre d’un programme de placement en coentreprise avec Osmington Inc., qui seront gérés par Osmington et sa filiale, Redcliff Realty Advisors Inc. Ces deux sociétés gèrent environ un milliard de dollars de biens immeubles pour des investisseurs institutionnels canadiens et la société Osmington proprement dite. Le premier placement effectué conjointement avec l’Office est l’acquisition, pour environ 300 millions de dollars, de cinq centres commerciaux vendus par la Corporation Cadillac Fairview et situés à Thunder Bay, Sudbury, Hamilton, Stoney Creek et Cornwall. Ce portefeuille totalise un peu plus de 2,2 millions de pieds carrés d’espace locatif, qui est pratiquement entièrement loué.

« L’annonce d’aujourd’hui marque une première étape dans la constitution de notre portefeuille à rendement réel qui, au fil des années, pourra comprendre de l’infrastructure, des ressources naturelles et des obligations à rendement réel, ainsi que de l’immobilier », a indiqué le président et chef de la direction de l’Office, John MacNaughton. « Cette diversification, qui fait partie de notre stratégie globale de placement, nous aidera à réduire la volatilité de l’ensemble de notre portefeuille et offrira un rendement corrigé du risque attrayant. »

« Nous commençons à constituer un portefeuille axé sur la valeur ajoutée en faisant l’acquisition d’un petit groupe de centres commerciaux qui sont déjà rentables tout en offrant des possibilités d’accroissement du rendement », a précisé Mark Weisdorf, vice-président – Placements sur les marchés privés à l’Office. « Grâce à de nouveaux engagements envers d’autres partenaires et à une utilisation prudente du levier financier, nous pourrions porter la valeur de ce nouveau portefeuille à un milliard de dollars. » Les mesures permettant d’ajouter de la valeur comprendront une restructuration et un refinancement, un nouveau marchandisage des centres commerciaux, une révision des baux, une réaffectation des locaux et des améliorations sous forme de réaménagements et de rénovations.

M. Weisdorf a expliqué que la stratégie axée sur la valeur ajoutée à court terme est plus opportuniste et plus proactive que la stratégie de détention de biens immeubles de base à long terme et qu’elle est davantage fondée sur le principe du risque élevé pour un rendement élevé.

« Nous prendrons notre temps pour élaborer notre portefeuille de base, qui comprendra des biens immeubles plus importants et plus complexes, offrant un rendement de placement stable et un risque faible à modéré, a-t-il ajouté. Fidèle à notre démarche disciplinée, nous n’achèterons des biens que s’ils offrent un rendement corrigé du risque qui correspond à nos critères. Notre stratégie axée sur la valeur ajoutée se concentrera initialement sur le Canada, tandis que notre stratégie de base sera mondiale. »

À long terme, l’Office compte placer jusqu’à cinq pour cent de l’actif du Régime de pensions du Canada dans de l’immobilier et de l’infrastructure. Compte tenu des prévisions, selon lesquelles son actif géré devrait atteindre 160 milliards de dollars d’ici 2012, il pourrait ainsi placer jusqu’à huit milliards de dollars dans de l’immobilier et de l’infrastructure en moins de 10 ans.

L’Office d’investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d’État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont placées dans des actions afin de compenser le portefeuille d’obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office aidera le Régime à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L’Office, qui a son siège social à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. On trouvera de plus amples renseignements sur l’Office à l’adresse www.oirpc.ca.

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à :
Mark Weisdorf
Vice-président – Placements sur les marchés privés
416 868-1538

OU

Ian Dale
Vice-président – Communications et relations avec les
intéressés
416 868-4086

13 janvier 2003

TORONTO (le 13 janvier 2003) - L'Office d'investissement du RPC a annoncé aujourd'hui son premier placement immobilier commercial sous forme de participation dans une coentreprise visant cinq centres commerciaux.

Il a affecté 200 millions de dollars à Osmington Inc. afin de constituer un portefeuille d'immeubles locatifs en copropriété offrant des possibilités de valeur ajoutée et donc un potentiel de croissance supérieur à celui des cycles immobiliers normaux. Une deuxième stratégie est encore à formuler pour constituer un portefeuille immobilier de base de haute qualité, qui sera détenu à long terme. Ces deux stratégies permettront de diversifier l'actif du Régime de pensions du Canada au-delà des seules actions et obligations et d'améliorer le rendement corrigé du risque de l'ensemble du portefeuille à long terme.

Voici en quoi consiste le premier engagement concernant le portefeuille axé sur la valeur ajoutée :

• 200 millions de dollars, à investir sur trois ans dans des immeubles de bureaux, des magasins de détail et des propriétés industrielles, dans le cadre d'un programme de placement en coentreprise avec Osmington Inc., qui seront gérés par Osmington et sa filiale, Redcliff Realty Advisors Inc. Ces deux sociétés gèrent environ un milliard de dollars de biens immeubles pour des investisseurs institutionnels canadiens et la société Osmington proprement dite. Le premier placement effectué conjointement avec l'Office est l'acquisition, pour environ 300 millions de dollars, de cinq centres commerciaux vendus par la Corporation Cadillac Fairview et situés à Thunder Bay, Sudbury, Hamilton, Stoney Creek et Cornwall. Ce portefeuille totalise un peu plus de 2,2 millions de pieds carrés d'espace locatif, qui est pratiquement entièrement loué.

« L'annonce d'aujourd'hui marque une première étape dans la constitution de notre portefeuille à rendement réel qui, au fil des années, pourra comprendre de l'infrastructure, des ressources naturelles et des obligations à rendement réel, ainsi que de l'immobilier », a indiqué le président et chef de la direction de l'Office, John MacNaughton. « Cette diversification, qui fait partie de notre stratégie globale de placement, nous aidera à réduire la volatilité de l'ensemble de notre portefeuille et offrira un rendement corrigé du risque attrayant. »

« Nous commençons à constituer un portefeuille axé sur la valeur ajoutée en faisant l'acquisition d'un petit groupe de centres commerciaux qui sont déjà rentables tout en offrant des possibilités d'accroissement du rendement », a précisé Mark Weisdorf, vice-président - Placements sur les marchés privés à l'Office. « Grâce à de nouveaux engagements envers d'autres partenaires et à une utilisation prudente du levier financier, nous pourrions porter la valeur de ce nouveau portefeuille à un milliard de dollars. » Les mesures permettant d'ajouter de la valeur comprendront une restructuration et un refinancement, un nouveau marchandisage des centres commerciaux, une révision des baux, une réaffectation des locaux et des améliorations sous forme de réaménagements et de rénovations.

M. Weisdorf a expliqué que la stratégie axée sur la valeur ajoutée à court terme est plus opportuniste et plus proactive que la stratégie de détention de biens immeubles de base à long terme et qu'elle est davantage fondée sur le principe du risque élevé pour un rendement élevé.

« Nous prendrons notre temps pour élaborer notre portefeuille de base, qui comprendra des biens immeubles plus importants et plus complexes, offrant un rendement de placement stable et un risque faible à modéré, a-t-il ajouté. Fidèle à notre démarche disciplinée, nous n'achèterons des biens que s'ils offrent un rendement corrigé du risque qui correspond à nos critères. Notre stratégie axée sur la valeur ajoutée se concentrera initialement sur le Canada, tandis que notre stratégie de base sera mondiale. »

À long terme, l'Office compte placer jusqu'à cinq pour cent de l'actif du Régime de pensions du Canada dans de l'immobilier et de l'infrastructure. Compte tenu des prévisions, selon lesquelles son actif géré devrait atteindre 160 milliards de dollars d'ici 2012, il pourrait ainsi placer jusqu'à huit milliards de dollars dans de l'immobilier et de l'infrastructure en moins de 10 ans.

L'Office d'investissement du RPC, créé en décembre 1997, est une société d'État qui investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont placées dans des actions afin de compenser le portefeuille d'obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office aidera le Régime à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L'Office, qui a son siège social à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. On trouvera de plus amples renseignements sur l'Office à l'adresse www.oirpc.ca.

Pour de plus amples renseignements, s'adresser à :
Mark Weisdorf
Vice-président - Placements sur les marchés privés
416 868-1538

OU

Ian Dale
Vice-président - Communications et relations avec les
intéressés
416 868-4086