21 fevrier 2003

TORONTO (le 21 février 2003) – L’Office d’investissement du RPC a annoncé aujourd’hui qu’il avait effectué un placement de 221 millions d’euros pour financer une partie de l’acquisition, pour 1,5 milliard d’euros, d’un portefeuille d’actions de sociétés fermées de Deutsche Bank, sur le marché secondaire. Il a en outre affecté jusqu’à 32 millions d’euros à des placements futurs dans ce portefeuille. Celui-ci consiste en participations dans plus de 80 sociétés fermées appartenant à des secteurs d’activités très variés, aux États-Unis et en Europe.

Ce portefeuille en phase de maturité a été acquis et sera géré par l’intermédiaire d’une nouvelle société en commandite, MidOcean Partners, L.P., constituée par l’ancienne haute direction de DB Capital Partners, la branche du financement par capitaux propres de Deutsche Bank. Paul Capital Partners et NIB Capital Private Equity, partenaires stratégiques de l’Office, ont également fait des placement importants dans ce portefeuille, de concert avec l’Office et un certain nombre d’autres investisseurs d’expérience spécialisés dans ce genre de placements, dont nos collègues du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.

« L’Office a été invité à participer à cette opération en grande partie à cause de sa réputation grandissante à titre de partenaire attrayant pour le financement par capitaux propres. Étant donné sa liquidité et son horizon de placement éloigné, il est bien placé pour profiter d’occasions intéressantes sur les marchés secondaires actifs », a précisé Mark Weisdorf, vice-président – Placements sur les marchés privés à l’Office.

 

« Cet investissement illustre notre stratégie qui consiste à tirer parti de nos relations avec des partenaires stratégiques qui possèdent une expérience précieuse des placements directs et secondaires dans des sociétés fermées. Comme il vise un portefeuille existant de sociétés, qui sera vendu au cours des cinq prochaines années, cet engagement nous permettra de bénéficier de revenus plus rapides que ceux que nous avons pris envers d’autres fonds de capitaux propres. En effet, les nouveaux fonds de capitaux propres commencent juste à tirer le capital que nous avons leur avons affecté et ne commenceront pas à vendre les sociétés en portefeuille pour réaliser leurs gains avant plusieurs années », a ajouté M. Weisdorf.

À long terme, l’Office entend investir jusqu’à 15 pour cent du total de son actif de participation dans des placements dits « alternatifs », tels que les actions de sociétés fermées, l’immobilier et l’infrastructure.

L’Office est une société d’État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont actuellement placées dans des actions et de l’immobilier afin de compenser le portefeuille de liquidités et d’obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L’Office, qui se trouve à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Son exercice commence le 1er avril et se termine le 31 mars. On trouvera de plus amples renseignements sur l’Office à l’adresse www.oirpc.ca.

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à :

Mark Weisdorf
Vice-président – Placements sur les marchés privés
416 868-1538

ou

Ian Dale
Vice-président – Communications et relations avec les
intéressés
416 868-4086 
idale@cppib.ca

21 fevrier 2003

TORONTO (le 21 février 2003) - L'Office d'investissement du RPC a annoncé aujourd'hui qu'il avait effectué un placement de 221 millions d'euros pour financer une partie de l'acquisition, pour 1,5 milliard d'euros, d'un portefeuille d'actions de sociétés fermées de Deutsche Bank, sur le marché secondaire. Il a en outre affecté jusqu'à 32 millions d'euros à des placements futurs dans ce portefeuille. Celui-ci consiste en participations dans plus de 80 sociétés fermées appartenant à des secteurs d'activités très variés, aux États-Unis et en Europe.

Ce portefeuille en phase de maturité a été acquis et sera géré par l'intermédiaire d'une nouvelle société en commandite, MidOcean Partners, L.P., constituée par l'ancienne haute direction de DB Capital Partners, la branche du financement par capitaux propres de Deutsche Bank. Paul Capital Partners et NIB Capital Private Equity, partenaires stratégiques de l'Office, ont également fait des placement importants dans ce portefeuille, de concert avec l'Office et un certain nombre d'autres investisseurs d'expérience spécialisés dans ce genre de placements, dont nos collègues du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario.

« L'Office a été invité à participer à cette opération en grande partie à cause de sa réputation grandissante à titre de partenaire attrayant pour le financement par capitaux propres. Étant donné sa liquidité et son horizon de placement éloigné, il est bien placé pour profiter d'occasions intéressantes sur les marchés secondaires actifs », a précisé Mark Weisdorf, vice-président - Placements sur les marchés privés à l'Office.

 

« Cet investissement illustre notre stratégie qui consiste à tirer parti de nos relations avec des partenaires stratégiques qui possèdent une expérience précieuse des placements directs et secondaires dans des sociétés fermées. Comme il vise un portefeuille existant de sociétés, qui sera vendu au cours des cinq prochaines années, cet engagement nous permettra de bénéficier de revenus plus rapides que ceux que nous avons pris envers d'autres fonds de capitaux propres. En effet, les nouveaux fonds de capitaux propres commencent juste à tirer le capital que nous avons leur avons affecté et ne commenceront pas à vendre les sociétés en portefeuille pour réaliser leurs gains avant plusieurs années », a ajouté M. Weisdorf.

À long terme, l'Office entend investir jusqu'à 15 pour cent du total de son actif de participation dans des placements dits « alternatifs », tels que les actions de sociétés fermées, l'immobilier et l'infrastructure.

L'Office est une société d'État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont actuellement placées dans des actions et de l'immobilier afin de compenser le portefeuille de liquidités et d'obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office aidera le Régime de pensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L'Office, qui se trouve à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Son exercice commence le 1er avril et se termine le 31 mars. On trouvera de plus amples renseignements sur l'Office à l'adresse www.oirpc.ca.

Pour de plus amples renseignements, s'adresser à :

Mark Weisdorf
Vice-président - Placements sur les marchés privés
416 868-1538

ou

Ian Dale
Vice-président - Communications et relations avec les
intéressés
416 868-4086 
idale@cppib.ca