1 fevrier 2007

TORONTO, ONT. (le 1 février 2007) – L’Office d’investissement du RPC encourage les plus grandes sociétés du Canada à communiquer plus d’information sur les occasions et les risques liés aux changements climatiques en répondant au questionnaire du Carbon Disclosure Project (CDP). 

L’Office fait partie du regroupement mondial de 385 investisseurs institutionnels, dont l’actif global sous gestion se chiffre à 57 trillions de dollars américains, qui soutient ce projet. Le questionnaire a été envoyé le 1er février 2008 à plus de 3 000 entreprises dans le monde, notamment aux 200 plus grandes sociétés ouvertes du Canada. Dans ce questionnaire, les sociétés doivent mesurer et communiquer leurs émissions de gaz à effet de serre ainsi que rendre compte de leur stratégie pour gérer les occasions et les risques liés aux changements climatiques. 

En plus d’être un des signataires du CDP, l’Office commandite le Rapport du CDP pour le Canada, qui reconnaît les méthodes avant-gardistes des entreprises canadiennes concernant la transparence en matière de risques liés aux changements climatiques. 

« Il est nécessaire d’améliorer l’information sur les occasions et les risques liés aux changements climatiques par des mécanismes tels que la section Rapport de gestion du rapport annuel et le CDP, car cela permet aux investisseurs à long terme comme nous de tenir compte de leurs répercussions éventuelles sur les placements dans nos décisions en matière de placement, explique David McCann, vice-président et chef des placements relationnels de l’Office. 

« Nous croyons aussi que le comportement responsable des entreprises à l’égard des facteurs environnementaux, sociaux et relatifs à la gouvernance (ESG) peut généralement avoir une influence favorable sur la valeur à long terme pour les actionnaires », ajoute M. McCann. 

La participation de l’Office au CDP s’inscrit dans le cadre de sa Politique en matière d’investissement responsable, composée d’un programme en trois volets visant à inciter les sociétés dans lesquelles l’Office investit à présenter des informations sur les facteurs ESG et à améliorer leurs résultats dans ce domaine. 

Les éléments centraux de la politique de l’Office sont, premièrement, son engagement auprès des entreprises en exerçant ses droits de vote par procuration, en se joignant à des coalitions d’investisseurs et par des communications directes, deuxièmement, les recherches sur l’importance financière relative à long terme des facteurs ESG et, troisièmement, l’intégration des facteurs ESG à ses méthodes de placement. 



L’approche de l’Office en matière d’investissement responsable est décrite en détail dans sa Politique en matière d’investissement responsable, accessible sur le site www.oirpc.ca. 

Vous pouvez télécharger des documents d’information sur le CDP, y compris les réponses aux précédents questionnaires, à www.cdproject.net. Vous trouverez un exemplaire du Rapport canadien pour 2007 à l’adresse suivante : http://www.cdproject.net/cdp5reports.asp.




Au sujet de l’Office d’investissement du RPC 
L’Office place, pour le compte de 17 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en bourse, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des obligations indexées sur l’inflation, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’Office est responsable devant le Parlement du Canada et les ministres des Finances fédéral et provinciaux. Son siège social se trouve à Toronto, et sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L’Office n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 décembre 2007, la caisse du RPC s’élevait à 119,4 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’Office, consultez le site www.oirpc.ca. 

Joel Kranc 
Directeur des communications 
L’Office d’investissement du RPC 
416 874-5163 
Courriel : jkranc@cppib.ca

1 fevrier 2007

TORONTO, ONT. (le 1 février 2007) – L’Office d’investissement du RPC encourage les plus grandes sociétés du Canada à communiquer plus d’information sur les occasions et les risques liés aux changements climatiques en répondant au questionnaire du Carbon Disclosure Project (CDP). 

L’Office fait partie du regroupement mondial de 385 investisseurs institutionnels, dont l’actif global sous gestion se chiffre à 57 trillions de dollars américains, qui soutient ce projet. Le questionnaire a été envoyé le 1er février 2008 à plus de 3 000 entreprises dans le monde, notamment aux 200 plus grandes sociétés ouvertes du Canada. Dans ce questionnaire, les sociétés doivent mesurer et communiquer leurs émissions de gaz à effet de serre ainsi que rendre compte de leur stratégie pour gérer les occasions et les risques liés aux changements climatiques. 

En plus d’être un des signataires du CDP, l’Office commandite le Rapport du CDP pour le Canada, qui reconnaît les méthodes avant-gardistes des entreprises canadiennes concernant la transparence en matière de risques liés aux changements climatiques. 

« Il est nécessaire d’améliorer l’information sur les occasions et les risques liés aux changements climatiques par des mécanismes tels que la section Rapport de gestion du rapport annuel et le CDP, car cela permet aux investisseurs à long terme comme nous de tenir compte de leurs répercussions éventuelles sur les placements dans nos décisions en matière de placement, explique David McCann, vice-président et chef des placements relationnels de l’Office. 

« Nous croyons aussi que le comportement responsable des entreprises à l’égard des facteurs environnementaux, sociaux et relatifs à la gouvernance (ESG) peut généralement avoir une influence favorable sur la valeur à long terme pour les actionnaires », ajoute M. McCann. 

La participation de l’Office au CDP s’inscrit dans le cadre de sa Politique en matière d’investissement responsable, composée d’un programme en trois volets visant à inciter les sociétés dans lesquelles l’Office investit à présenter des informations sur les facteurs ESG et à améliorer leurs résultats dans ce domaine. 

Les éléments centraux de la politique de l’Office sont, premièrement, son engagement auprès des entreprises en exerçant ses droits de vote par procuration, en se joignant à des coalitions d’investisseurs et par des communications directes, deuxièmement, les recherches sur l’importance financière relative à long terme des facteurs ESG et, troisièmement, l’intégration des facteurs ESG à ses méthodes de placement. 



L’approche de l’Office en matière d’investissement responsable est décrite en détail dans sa Politique en matière d’investissement responsable, accessible sur le site www.oirpc.ca. 

Vous pouvez télécharger des documents d’information sur le CDP, y compris les réponses aux précédents questionnaires, à www.cdproject.net. Vous trouverez un exemplaire du Rapport canadien pour 2007 à l’adresse suivante : http://www.cdproject.net/cdp5reports.asp.




Au sujet de l’Office d’investissement du RPC 
L’Office place, pour le compte de 17 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en bourse, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des obligations indexées sur l’inflation, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’Office est responsable devant le Parlement du Canada et les ministres des Finances fédéral et provinciaux. Son siège social se trouve à Toronto, et sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L’Office n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 décembre 2007, la caisse du RPC s’élevait à 119,4 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’Office, consultez le site www.oirpc.ca. 

Joel Kranc 
Directeur des communications 
L’Office d’investissement du RPC 
416 874-5163 
Courriel : jkranc@cppib.ca