19 septembre 2007

Auckland (N.-Z.), le 19 septembre 2007 – En réponse à la spéculation continue et à l’activité du marché, l’Office a confirmé aujourd’hui son intention de soumettre une proposition visant à acquérir une participation minoritaire importante dans Auckland International Airport Limited (AIAL). 

Suite à sa déclaration du 3 septembre, l’Office confirme qu’il a formulé une convention cadre de fusion dont il discutera avec AIAL lors d’une rencontre prévue pour le 20 septembre. 

La convention cadre de fusion formulée par l’Office donnerait aux actionnaires le choix entre trois options, dont l’une porterait sur le rachat en espèces de 3,70 $ par action. Les deux autres options, qui représenteront une valeur allant jusqu’à 3,90 $ par action, porteront sur une combinaison de paiement en espèces et d’émission de nouveaux titres visant à procurer un rendement supérieur tout en préservant la notation de bonne qualité d’AIAL. Chacune de ces trois options pourrait faire l’objet d’une certaine graduation en fonction de l’acceptation des diverses options par les actionnaires. 

L’Office annonce aussi qu’il a reçu un engagement de financement ferme relativement à sa proposition. 



L’Office d’investissement du RPC 

L’Office place, pour le compte de 16 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Au 30 juin 2007, la valeur de la caisse du RPC était de 120,5 milliards de dollars canadiens (162,5 milliards de dollars néo-zélandais). Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en Bourse, des actions de sociétés fermées, de l’immobilier, des obligations indexées sur l’inflation, de l’infrastructure et des titres à revenu fixe. 

L’Office est responsable devant le Parlement et les ministres des finances fédéral et provinciaux. 

Son siège social se trouve à Toronto et sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. Il n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. 

Joel Kranc 
Directeur des communications 
416 874-5163 
jkranc@cppib.ca

19 septembre 2007

Auckland (N.-Z.), le 19 septembre 2007 – En réponse à la spéculation continue et à l’activité du marché, l’Office a confirmé aujourd’hui son intention de soumettre une proposition visant à acquérir une participation minoritaire importante dans Auckland International Airport Limited (AIAL). 

Suite à sa déclaration du 3 septembre, l’Office confirme qu’il a formulé une convention cadre de fusion dont il discutera avec AIAL lors d’une rencontre prévue pour le 20 septembre. 

La convention cadre de fusion formulée par l’Office donnerait aux actionnaires le choix entre trois options, dont l’une porterait sur le rachat en espèces de 3,70 $ par action. Les deux autres options, qui représenteront une valeur allant jusqu’à 3,90 $ par action, porteront sur une combinaison de paiement en espèces et d’émission de nouveaux titres visant à procurer un rendement supérieur tout en préservant la notation de bonne qualité d’AIAL. Chacune de ces trois options pourrait faire l’objet d’une certaine graduation en fonction de l’acceptation des diverses options par les actionnaires. 

L’Office annonce aussi qu’il a reçu un engagement de financement ferme relativement à sa proposition. 



L’Office d’investissement du RPC 

L’Office place, pour le compte de 16 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Au 30 juin 2007, la valeur de la caisse du RPC était de 120,5 milliards de dollars canadiens (162,5 milliards de dollars néo-zélandais). Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en Bourse, des actions de sociétés fermées, de l’immobilier, des obligations indexées sur l’inflation, de l’infrastructure et des titres à revenu fixe. 

L’Office est responsable devant le Parlement et les ministres des finances fédéral et provinciaux. 

Son siège social se trouve à Toronto et sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. Il n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. 

Joel Kranc 
Directeur des communications 
416 874-5163 
jkranc@cppib.ca