skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

11 avril 2008

Auckland (Nouvelle-Zélande), le 11 avril 2008 – L’Office d’investissement du RPC (l’Office) s’est dit déçu, aujourd’hui, du refus de sa demande relative à l’Overseas Investment Act. 

La demande relative à l’Overseas Investment Act présentée par l’Office devait être approuvée pour que son offre de prise de contrôle partielle d’Auckland International Airport devienne inconditionnelle. 

L’offre avait déjà obtenu les niveaux d’acceptation et d’approbation nécessaires de la part des actionnaires. 

« Nous sommes évidemment très déçus de cette décision », a indiqué Graeme Bevans, vice-président et chef des placements en infrastructures de l’Office. 

« L’Office remercie les 29 000 actionnaires, majoritairement néo-zélandais, d’Auckland International Airport qui l’ont soutenu et qui ont accepté son offre », a-t-il ajouté. 

Conformément aux modalités de l’offre, celle ci est maintenant devenue caduque. Les actionnaires qui ont accepté l’offre peuvent maintenant disposer de leurs titres comme bon leur semble.

Au sujet de l’Office d’investissement du RPC 
L’Office d’investissement du RPC place, pour le compte de 17 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Au 31 décembre 2007, la caisse du RPC s’élevait à 119,4 milliards de dollars canadiens (148,7 milliards de dollars néo-zélandais), dont 2,5 milliards de dollars canadiens (3,1 milliards de dollars néo-zélandais) représentaient des placements en infrastructures. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en Bourse, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des obligations indexées sur l’inflation, des infrastructures et des titres à revenu fixe. 

Le siège social de l’Office d’investissement du RPC se trouve à Toronto, et sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L’Office n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. 

UBS a agi à titre de conseiller financier et Bell Gully, à titre de conseiller juridique auprès de l’Office.

Au Canada

Joel Kranc

Office d’investissement du RPC

416 874-5163 

jkranc@cppib.ca

Nouvelle-Zélande

Coran Lill

Consultus

+64 27 600 8602 

clill@consultus.co.nz

ou

Bridget Agnew

Consultus

+64 27 486 3534 

bagnew@consultus.co.nz

11 avril 2008

Auckland (Nouvelle-Zélande), le 11 avril 2008 – L’Office d’investissement du RPC (l’Office) s’est dit déçu, aujourd’hui, du refus de sa demande relative à l’Overseas Investment Act. 

La demande relative à l’Overseas Investment Act présentée par l’Office devait être approuvée pour que son offre de prise de contrôle partielle d’Auckland International Airport devienne inconditionnelle. 

L’offre avait déjà obtenu les niveaux d’acceptation et d’approbation nécessaires de la part des actionnaires. 

« Nous sommes évidemment très déçus de cette décision », a indiqué Graeme Bevans, vice-président et chef des placements en infrastructures de l’Office. 

« L’Office remercie les 29 000 actionnaires, majoritairement néo-zélandais, d’Auckland International Airport qui l’ont soutenu et qui ont accepté son offre », a-t-il ajouté. 

Conformément aux modalités de l’offre, celle ci est maintenant devenue caduque. Les actionnaires qui ont accepté l’offre peuvent maintenant disposer de leurs titres comme bon leur semble.


Au sujet de l’Office d’investissement du RPC 
L’Office d’investissement du RPC place, pour le compte de 17 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Au 31 décembre 2007, la caisse du RPC s’élevait à 119,4 milliards de dollars canadiens (148,7 milliards de dollars néo-zélandais), dont 2,5 milliards de dollars canadiens (3,1 milliards de dollars néo-zélandais) représentaient des placements en infrastructures. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en Bourse, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des obligations indexées sur l’inflation, des infrastructures et des titres à revenu fixe. 

Le siège social de l’Office d’investissement du RPC se trouve à Toronto, et sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L’Office n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. 

UBS a agi à titre de conseiller financier et Bell Gully, à titre de conseiller juridique auprès de l’Office.

Au Canada

Joel Kranc

Office d’investissement du RPC

416 874-5163 

jkranc@cppib.ca

Nouvelle-Zélande

Coran Lill

Consultus

+64 27 600 8602 

clill@consultus.co.nz

ou

Bridget Agnew

Consultus

+64 27 486 3534 

bagnew@consultus.co.nz

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.