Toronto, Canada (le 12 décembre 2016) – Aujourd’hui, l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (l’Office) a annoncé la signature d’une entente visant l’acquisition d’une participation de 50 % dans un portefeuille diversifié d’immeubles de bureaux et propriétés de commerce de détail haut de gamme en Nouvelle-Zélande auprès du Public Sector Pension Investment Board (PSP Investments). La participation de 50 % est évaluée à [580 millions de dollars néo-zélandais (545 millions de dollars canadiens)], dont un placement en actions de 230 millions de dollars néo-zélandais (216 millions de dollars canadiens). La transaction est assujettie aux conditions habituelles. PSP Investments conserve une participation de 50 %. Le portefeuille continuera d’être géré par AMP Capital, société avec laquelle l’Office fait déjà affaire en Australie.‎
Le portefeuille comprend 13 immeubles de bureaux bien situés et centres commerciaux haut de gamme et sa superficie totale est d’environ 268 000 mètres carrés (2,9 millions de pieds carrés). Situées principalement à Auckland et Wellington, les propriétés sont au cœur du quartier des affaires et dans les régions métropolitaines, qui sont en expansion.

« Cette entente est une rare occasion d’acquérir un portefeuille diversifié comprenant des immeubles de bureaux et propriétés de commerce de détail haut de gamme en Nouvelle-Zélande, marché où la population et le tourisme connaissent une croissance soutenue, a déclaré Jimmy Phua, directeur général et chef des placements immobiliers en Asie pour l’Office. Cette acquisition nous procure une présence forte sur le marché immobilier commercial néo-zélandais. Elle nous permet aussi d’établir un partenariat avec PSP Investments, un partenaire de longue date qui partage notre vision, et de renforcer nos liens avec AMP Capital. »

La transaction devrait être conclue lorsque les conditions habituelles seront satisfaites et que les organismes de réglementation auront donné leur approbation.

Au 30 septembre 2016, les placements de l’Office sur le marché immobilier mondial s’élevaient à 38,4 milliards de dollars canadiens.

À propos de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada

L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 19 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du RPC, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York et à São Paulo. Au 30 septembre 2016, la caisse du RPC s’élevait à 300,5 milliards de dollars canadiens. Pour de plus amples renseignements sur l’OIRPC, vous pouvez consulter le www.oirpc.com ou nous suivre sur LinkedIn ou Twitter.

Toronto, Canada (le 12 décembre 2016) – Aujourd’hui, l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (l’Office) a annoncé la signature d’une entente visant l’acquisition d’une participation de 50 % dans un portefeuille diversifié d’immeubles de bureaux et propriétés de commerce de détail haut de gamme en Nouvelle-Zélande auprès du Public Sector Pension Investment Board (PSP Investments). La participation de 50 % est évaluée à [580 millions de dollars néo-zélandais (545 millions de dollars canadiens)], dont un placement en actions de 230 millions de dollars néo-zélandais (216 millions de dollars canadiens). La transaction est assujettie aux conditions habituelles. PSP Investments conserve une participation de 50 %. Le portefeuille continuera d’être géré par AMP Capital, société avec laquelle l’Office fait déjà affaire en Australie.‎
Le portefeuille comprend 13 immeubles de bureaux bien situés et centres commerciaux haut de gamme et sa superficie totale est d’environ 268 000 mètres carrés (2,9 millions de pieds carrés). Situées principalement à Auckland et Wellington, les propriétés sont au cœur du quartier des affaires et dans les régions métropolitaines, qui sont en expansion.

« Cette entente est une rare occasion d’acquérir un portefeuille diversifié comprenant des immeubles de bureaux et propriétés de commerce de détail haut de gamme en Nouvelle-Zélande, marché où la population et le tourisme connaissent une croissance soutenue, a déclaré Jimmy Phua, directeur général et chef des placements immobiliers en Asie pour l’Office. Cette acquisition nous procure une présence forte sur le marché immobilier commercial néo-zélandais. Elle nous permet aussi d’établir un partenariat avec PSP Investments, un partenaire de longue date qui partage notre vision, et de renforcer nos liens avec AMP Capital. »

La transaction devrait être conclue lorsque les conditions habituelles seront satisfaites et que les organismes de réglementation auront donné leur approbation.

Au 30 septembre 2016, les placements de l’Office sur le marché immobilier mondial s’élevaient à 38,4 milliards de dollars canadiens.

À propos de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada

L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 19 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du RPC, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York et à São Paulo. Au 30 septembre 2016, la caisse du RPC s’élevait à 300,5 milliards de dollars canadiens. Pour de plus amples renseignements sur l’OIRPC, vous pouvez consulter le www.oirpc.com ou nous suivre sur LinkedIn ou Twitter.

Contenu de l'article

POUR PLUS D'INFORMATIONS, CONTACTEZ

Dan Madge
Directeur principal, Relations avec les médias

Téléphone: +1 416 868 8629
dmadge@cppib.com

 

Mei Mavin
Directrice, Communications d’entreprise

Téléphone: +1 646 564 4920
mmavin@cppib.com