skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Une expérience mondiale approfondie qui correspond à l’importante diversification internationale de la caisse du RPC

Toronto, Canada (Le 19 mai 2016) Le conseil d’administration de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (l’Office) a annoncé aujourd’hui que Mark Machin, actuellement administrateur délégué principal et chef des placements internationaux, a été nommé président et chef de la direction; il entrera en fonction le 13 juin 2016. Mark Wiseman, l’actuel président et chef de la direction, a informé le conseil qu’il comptait quitter l’Office pour occuper un poste de haut dirigeant auprès de la société BlackRock.

« Mark Machin a joué un rôle déterminant dans l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de l’Office ces quatre dernières années en démontrant sans cesse une profonde connaissance de nos activités et de notre culture, a dit Mme Heather Munroe-Blum, présidente du conseil d’administration de l’Office. « Au sein de l’Office, l’étendue des compétences en matière de leadership est impressionnante et, dans le cadre de notre programme de développement de la relève, nous avons considéré plusieurs excellents candidats à l’interne. Suivant un rigoureux processus, le conseil a convenu à l’unanimité que Mark Machin était le candidat idéal pour diriger l’organisation qui amorce le prochain chapitre de son mandat. »

Entré à l’Office en mars 2012, Mark Machin a été responsable de la coordination des activités d’investissement internationales de l’organisation, veillant à la gestion des relations d’expertise-conseil à l’échelle mondiale ainsi qu’à la direction de l’organisation à l’échelle internationale. Avant de travailler à l’Office, il a passé 20 ans chez Goldman Sachs, où il était au moment de son départ ??? vice-président du conseil de la division Asie hors Japon, dont les bureaux sont situés à Beijing. En plus d’avoir dirigé la division des services bancaires d’investissement de Goldman Sachs en Asie hors Japon pendant six ans, M. Machin avait auparavant été chef des divisions des marchés des titres de participation et de financement de Goldman Sachs en Asie. Il était membre du comité de gestion pour l’Asie de Goldman Sachs et du comité de gestion du capital à l’échelle de l’entreprise.

« C’est un grand honneur d’avoir été sélectionné par le conseil d’administration pour diriger cette organisation exceptionnelle, a dit M. Machin.  L’équipe de la haute direction a engagé l’organisation dans une direction très prometteuse.  Je suis particulièrement enthousiaste à l’idée de prendre la barre à un moment où l’Office joue un rôle de plus en plus important à l’échelle mondiale, investissant et gérant le portefeuille pour assurer la croissance à long terme et la viabilité de la caisse du RPC. Je suis conscient du fait que les Canadiens confient leur argent à l’Office et comptent sur nous pour assurer leur rente à la retraite.  C’est une responsabilité de taille, que j’assume avec respect et détermination. »

La nomination de M. Machin arrive à un moment où la caisse de RCP a investi environ 81 % de son actif à l’extérieur du Canada. Cette diversification géographique est l’un des facteurs qui favorisent la viabilité de la caisse à long terme.

« Dans un avenir prévisible, nous maintiendrons vraisemblablement la surpondération au Canada, qui représente moins de 3 % de l’économie mondiale, a dit Mme Munroe-Blum. Les titres canadiens en portefeuille représentent environ 53 milliards de dollars. »

« Au-delà du portefeuille, la caisse du RPC est, en raison de sa nature même, fortement liée à l’évolution du Canada. D’importants facteurs ayant une incidence sur sa viabilité, notamment les taux de fécondité, l’espérance de vie, l’immigration et la participation au marché du travail, reposent tous sur les événements qui se produiront ici. C’est pourquoi l’Office a reconnu il y a longtemps qu’il est prudent de diversifier en investissant une part importante de la caisse à l’extérieur du pays pour le bien des bénéficiaires, et nous continuerons de peaufiner la diversification géographique comme le veut notre perspective à long terme. La stratégie internationale de l’Office a pris son envol sous la direction de M. Wiseman, et M. Machin est la personne idéale pour en assurer l’évolution constante », a dit Mme Monroe-Blum.

L’Office publie également les résultats de son exercice 2016 aujourd’hui. Il y a maintenant une décennie que l’organisation a adopté sa stratégie de gestion active, et le moment est bien choisi pour faire le bilan de ses importantes réalisations.

« M. Wiseman laisse tout un défi à son successeur, mais le conseil est convaincu que ce dernier le relèvera brillamment, a ajouté Mme Munroe-Blum. Depuis qu’il est avec nous, M. Machin a gagné la confiance, le respect et l’admiration des employés et des partenaires. »

Mark Wiseman est entré au service de l’OIRPC il y a 11 ans. Depuis sa nomination au poste de président et chef de la direction le 1er juillet 2012, il s’est employé à élaborer une vision pluriannuelle mieux adaptée aux activités de l’OIRPC et à son horizon de placement exceptionnellement long, et a perfectionné les stratégies de placement et d’attraction de talents, l’aménagement organisationnel, l’expansion mondiale et les systèmes informatiques.

« La décision de quitter l’OIRPC a été extrêmement difficile à prendre et a fait l’objet d’une longue réflexion », a indiqué M. Wiseman. « L’OIRPC est une organisation hors du commun, vouée à un avenir prospère et durable. Les membres de la haute direction ont toute ma confiance et c’est avec fierté que je suivrai de près les succès de la stratégie mondiale à long terme de l’OIRPC. Je considère comme un grand privilège d’avoir pu œuvrer auprès de l’OIRPC pendant plus d’une décennie. Je considérerai toujours cette expérience comme l’un des principaux faits d’armes de ma carrière. »

M. Wiseman est entré au service de l’OIRPC en 2005 à titre de vice-président principal des placements privés, et a été nommé vice-président à la direction des placements en 2010, chargé de l’ensemble des activités de placements. À compter du 13 juin 2016, date à laquelle Mark Machin prendra ses nouvelles fonctions, et jusqu’au 5 septembre 2016, M. Wiseman agira à titre de conseiller principal auprès du conseil d’administration afin d’assurer une transition harmonieuse. Il n’occupera plus les fonctions de président et chef de la direction et ne participera plus directement aux activités de l’OIRPC.

« Je me concentrerai dorénavant sur le soutien à apporter au conseil d’administration pour garantir une transition harmonieuse et réussie, mais je ne crois pas qu’il s’agira là d’une tâche très difficile », a souligné M. Wiseman. « Comme j’ai travaillé étroitement avec Mark Machin pendant plusieurs années, il ne fait aucun doute à mes yeux qu’il a toutes les qualités requises pour jouer ce rôle de manière irréprochable et qu’il saura mener l’OIRPC dans la nouvelle étape de son développement. Son expérience internationale, son sens aigu du domaine des placements et son engagement envers le succès de l’organisation en font de lui le candidat idéal pour diriger l’OIRPC à ce stade de son évolution. Je sais également qu’il pourra profiter du soutien des membres de l’exceptionnelle équipe de la haute direction de l’OIRPC. »

Pendant la période où M. Wiseman a occupé le poste de président et chef de la direction de l’OIRPC, l’actif de l’organisation a augmenté de plus de 100 milliards de dollars et son expansion internationale s’est poursuivie, notamment grâce à l’ouverture de bureaux dans de grands marchés à fort potentiel à long terme, comme São Paulo et Mumbai.

« Mark Wiseman a su mettre à profit son expertise en placement et ses qualités de leader pour faire progresser notre stratégie de gestion active et notre compétitivité à l’échelle mondiale, tout en élaborant une vision ambitieuse pour l’OIRPC », a affirmé Mme Munroe-Blum. « En mettant l’accent sur le développement des capacités de l’OIRPC, il a permis à nos équipes de conclure de manière prudente des opérations parmi les plus importantes et les plus complexes du monde, et de créer de la valeur pour des décennies à venir. Le conseil tient à remercier Mark pour sa longue contribution et son immense dévouement envers le mandat de l’OIRPC. Nous sommes fiers de ses réalisations des 11 dernières années et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions à BlackRock. »

Nous dévoilerons en temps voulu le nom du successeur de M. Machin au poste de directeur général principal et chef des placements internationaux et des placements de l’Asie, et M. Machin conservera d’ici là ses responsabilités.

À propos de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada

L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 19 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’Office, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du RPC, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, à Luxembourg, à Mumbai, à New York et à São Paulo. Au 31 mars 2016, la caisse du RPC totalisait 278,9 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’OIRPC, vous pouvez consulter le www.oirpc.com ou nous suivre sur LinkedIn ou Twitter.

Biographie de Mark Machin

Avant de travailler à l’OIRPC, M. Machin a passé 20 ans à Goldman Sachs, où il était encore tout récemment vice-président du conseil de la division Asie hors Japon. Il a travaillé en Asie plus de 20 ans et y a occupé divers postes, notamment celui de directeur de la division des services bancaires d’investissement de Goldman Sachs en Asie hors Japon pendant six ans. Il était membre du comité de gestion pour l’Asie de Goldman Sachs et du comité de gestion du capital à l’échelle de l’entreprise.

M. Machin a étudié dans des programmes de premier et de deuxième cycles de médecine et il détient un baccalauréat en sciences physiologiques de l’Oriel College, de l’Université Oxford et un baccalauréat en médecine et en chirurgie du Downing College, de l’Université de Cambridge. Il a obtenu un doctorat en médecine en 1990. Après avoir pratiqué la médecine au Royaume-Uni, il a décidé de se joindre à l’équipe du financement d’entreprises pour l’Europe de Goldman Sachs à Londres en 1991.

M. Machin est marié et a deux enfants.

Une expérience mondiale approfondie qui correspond à l’importante diversification internationale de la caisse du RPC

Toronto, Canada (Le 19 mai 2016) Le conseil d’administration de l’Office d'investissement du régime de pensions du Canada (l’Office) a annoncé aujourd’hui que Mark Machin, actuellement administrateur délégué principal et chef des placements internationaux, a été nommé président et chef de la direction; il entrera en fonction le 13 juin 2016. Mark Wiseman, l’actuel président et chef de la direction, a informé le conseil qu’il comptait quitter l’Office pour occuper un poste de haut dirigeant auprès de la société BlackRock.

« Mark Machin a joué un rôle déterminant dans l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de l’Office ces quatre dernières années en démontrant sans cesse une profonde connaissance de nos activités et de notre culture, a dit Mme Heather Munroe-Blum, présidente du conseil d’administration de l’Office. « Au sein de l’Office, l’étendue des compétences en matière de leadership est impressionnante et, dans le cadre de notre programme de développement de la relève, nous avons considéré plusieurs excellents candidats à l’interne. Suivant un rigoureux processus, le conseil a convenu à l’unanimité que Mark Machin était le candidat idéal pour diriger l’organisation qui amorce le prochain chapitre de son mandat. »

Entré à l’Office en mars 2012, Mark Machin a été responsable de la coordination des activités d’investissement internationales de l’organisation, veillant à la gestion des relations d’expertise-conseil à l’échelle mondiale ainsi qu’à la direction de l’organisation à l’échelle internationale. Avant de travailler à l’Office, il a passé 20 ans chez Goldman Sachs, où il était au moment de son départ ??? vice-président du conseil de la division Asie hors Japon, dont les bureaux sont situés à Beijing. En plus d’avoir dirigé la division des services bancaires d’investissement de Goldman Sachs en Asie hors Japon pendant six ans, M. Machin avait auparavant été chef des divisions des marchés des titres de participation et de financement de Goldman Sachs en Asie. Il était membre du comité de gestion pour l’Asie de Goldman Sachs et du comité de gestion du capital à l’échelle de l’entreprise.

« C’est un grand honneur d’avoir été sélectionné par le conseil d’administration pour diriger cette organisation exceptionnelle, a dit M. Machin.  L’équipe de la haute direction a engagé l’organisation dans une direction très prometteuse.  Je suis particulièrement enthousiaste à l’idée de prendre la barre à un moment où l’Office joue un rôle de plus en plus important à l’échelle mondiale, investissant et gérant le portefeuille pour assurer la croissance à long terme et la viabilité de la caisse du RPC. Je suis conscient du fait que les Canadiens confient leur argent à l’Office et comptent sur nous pour assurer leur rente à la retraite.  C’est une responsabilité de taille, que j’assume avec respect et détermination. »

La nomination de M. Machin arrive à un moment où la caisse de RCP a investi environ 81 % de son actif à l’extérieur du Canada. Cette diversification géographique est l’un des facteurs qui favorisent la viabilité de la caisse à long terme.

« Dans un avenir prévisible, nous maintiendrons vraisemblablement la surpondération au Canada, qui représente moins de 3 % de l’économie mondiale, a dit Mme Munroe-Blum. Les titres canadiens en portefeuille représentent environ 53 milliards de dollars. »

« Au-delà du portefeuille, la caisse du RPC est, en raison de sa nature même, fortement liée à l’évolution du Canada. D’importants facteurs ayant une incidence sur sa viabilité, notamment les taux de fécondité, l’espérance de vie, l’immigration et la participation au marché du travail, reposent tous sur les événements qui se produiront ici. C’est pourquoi l’Office a reconnu il y a longtemps qu’il est prudent de diversifier en investissant une part importante de la caisse à l’extérieur du pays pour le bien des bénéficiaires, et nous continuerons de peaufiner la diversification géographique comme le veut notre perspective à long terme. La stratégie internationale de l’Office a pris son envol sous la direction de M. Wiseman, et M. Machin est la personne idéale pour en assurer l’évolution constante », a dit Mme Monroe-Blum.

L’Office publie également les résultats de son exercice 2016 aujourd’hui. Il y a maintenant une décennie que l’organisation a adopté sa stratégie de gestion active, et le moment est bien choisi pour faire le bilan de ses importantes réalisations.

« M. Wiseman laisse tout un défi à son successeur, mais le conseil est convaincu que ce dernier le relèvera brillamment, a ajouté Mme Munroe-Blum. Depuis qu’il est avec nous, M. Machin a gagné la confiance, le respect et l’admiration des employés et des partenaires. »

Mark Wiseman est entré au service de l’OIRPC il y a 11 ans. Depuis sa nomination au poste de président et chef de la direction le 1er juillet 2012, il s’est employé à élaborer une vision pluriannuelle mieux adaptée aux activités de l’OIRPC et à son horizon de placement exceptionnellement long, et a perfectionné les stratégies de placement et d’attraction de talents, l’aménagement organisationnel, l’expansion mondiale et les systèmes informatiques.

« La décision de quitter l’OIRPC a été extrêmement difficile à prendre et a fait l’objet d’une longue réflexion », a indiqué M. Wiseman. « L’OIRPC est une organisation hors du commun, vouée à un avenir prospère et durable. Les membres de la haute direction ont toute ma confiance et c’est avec fierté que je suivrai de près les succès de la stratégie mondiale à long terme de l’OIRPC. Je considère comme un grand privilège d’avoir pu œuvrer auprès de l’OIRPC pendant plus d’une décennie. Je considérerai toujours cette expérience comme l’un des principaux faits d'armes de ma carrière. »

M. Wiseman est entré au service de l’OIRPC en 2005 à titre de vice-président principal des placements privés, et a été nommé vice-président à la direction des placements en 2010, chargé de l’ensemble des activités de placements. À compter du 13 juin 2016, date à laquelle Mark Machin prendra ses nouvelles fonctions, et jusqu’au 5 septembre 2016, M. Wiseman agira à titre de conseiller principal auprès du conseil d’administration afin d’assurer une transition harmonieuse. Il n’occupera plus les fonctions de président et chef de la direction et ne participera plus directement aux activités de l’OIRPC.

« Je me concentrerai dorénavant sur le soutien à apporter au conseil d’administration pour garantir une transition harmonieuse et réussie, mais je ne crois pas qu’il s’agira là d’une tâche très difficile », a souligné M. Wiseman. « Comme j’ai travaillé étroitement avec Mark Machin pendant plusieurs années, il ne fait aucun doute à mes yeux qu’il a toutes les qualités requises pour jouer ce rôle de manière irréprochable et qu’il saura mener l’OIRPC dans la nouvelle étape de son développement. Son expérience internationale, son sens aigu du domaine des placements et son engagement envers le succès de l’organisation en font de lui le candidat idéal pour diriger l’OIRPC à ce stade de son évolution. Je sais également qu’il pourra profiter du soutien des membres de l’exceptionnelle équipe de la haute direction de l’OIRPC. »

Pendant la période où M. Wiseman a occupé le poste de président et chef de la direction de l’OIRPC, l’actif de l’organisation a augmenté de plus de 100 milliards de dollars et son expansion internationale s’est poursuivie, notamment grâce à l’ouverture de bureaux dans de grands marchés à fort potentiel à long terme, comme São Paulo et Mumbai.

« Mark Wiseman a su mettre à profit son expertise en placement et ses qualités de leader pour faire progresser notre stratégie de gestion active et notre compétitivité à l’échelle mondiale, tout en élaborant une vision ambitieuse pour l’OIRPC », a affirmé Mme Munroe-Blum. « En mettant l’accent sur le développement des capacités de l’OIRPC, il a permis à nos équipes de conclure de manière prudente des opérations parmi les plus importantes et les plus complexes du monde, et de créer de la valeur pour des décennies à venir. Le conseil tient à remercier Mark pour sa longue contribution et son immense dévouement envers le mandat de l’OIRPC. Nous sommes fiers de ses réalisations des 11 dernières années et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions à BlackRock. »

Nous dévoilerons en temps voulu le nom du successeur de M. Machin au poste de directeur général principal et chef des placements internationaux et des placements de l’Asie, et M. Machin conservera d’ici là ses responsabilités.

À propos de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada

L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 19 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’Office, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du RPC, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, à Luxembourg, à Mumbai, à New York et à São Paulo. Au 31 mars 2016, la caisse du RPC totalisait 278,9 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’OIRPC, vous pouvez consulter le www.oirpc.com ou nous suivre sur LinkedIn ou Twitter.

Biographie de Mark Machin

Avant de travailler à l’OIRPC, M. Machin a passé 20 ans à Goldman Sachs, où il était encore tout récemment vice-président du conseil de la division Asie hors Japon. Il a travaillé en Asie plus de 20 ans et y a occupé divers postes, notamment celui de directeur de la division des services bancaires d’investissement de Goldman Sachs en Asie hors Japon pendant six ans. Il était membre du comité de gestion pour l’Asie de Goldman Sachs et du comité de gestion du capital à l’échelle de l’entreprise.

M. Machin a étudié dans des programmes de premier et de deuxième cycles de médecine et il détient un baccalauréat en sciences physiologiques de l’Oriel College, de l’Université Oxford et un baccalauréat en médecine et en chirurgie du Downing College, de l’Université de Cambridge. Il a obtenu un doctorat en médecine en 1990. Après avoir pratiqué la médecine au Royaume-Uni, il a décidé de se joindre à l’équipe du financement d’entreprises pour l’Europe de Goldman Sachs à Londres en 1991.

M. Machin est marié et a deux enfants.

Contenu de l'article

POUR PLUS D'INFORMATIONS, CONTACTEZ

Dan Madge
Directeur principal, Relations avec les médias
T : +1 416 868 8629
dmadge@cppib.com

 

Mei Mavin
Directrice, Communications d’entreprise
T : +44 20 3205 3515
mmavin@cppib.com

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.