Depuis la crise financière de 2008, les dangers de la vision à court terme ont fait l’objet de nombreux débats, mais les mesures concertées pour y remédier se font attendre. Dans leur article Focusing Capital on the Long Term, paru en janvier 2014 dans la Harvard Business Review, Dominic Barton, de McKinsey & Company, et Mark Wiseman, de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada, affirmaient que le moyen le plus réaliste et le plus efficace de faire avancer les choses est de modifier les stratégies et philosophies de placement de ceux qui forment la pierre angulaire de notre système capitaliste, à savoir les gros propriétaires d’actifs, que l’impulsion doit venir d’eux, et que s’ils adoptent des stratégies de placement conçues pour maximiser les résultats à long terme, il est probable que d’autres acteurs essentiels comme les gestionnaires d’actifs, les conseils d’administration et les dirigeants d’entreprises leur emboîteront le pas.

Lors d’un récent sondage mené auprès de gestionnaires de caisses de retraite publiques et privées et de fonds souverains, un nombre écrasant de répondants ont reconnu que, même si la capacité d’investir à long terme est un avantage, ils ne disposent pas toujours de stratégies ou d’outils efficaces pour réaliser leurs aspirations de placement à long terme.

 La création de Focusing Capital on the Long Term (FCLT), qui réunit plus de 20 professionnels en placement chevronnés, issus de neuf organismes de placement institutionnels qui, collectivement, représentent un actif sous gestion de plus de 6 billions de dollars, vise à remédier à cela et à fournir des outils de placement à long terme aux investisseurs institutionnels, à savoir les propriétaires d’actifs (caisses de retraite, fonds souverains, compagnies d’assurance vie, fonds communs de placement et autres fonds de placement) et les gestionnaires d’actifs (sociétés de gestion de placements et gestionnaires de portefeuilles à l’interne). Le FCLT avait pour mission de proposer aux investisseurs institutionnels des mesures concrètes pour réorienter leurs stratégies de portefeuille et méthodes de gestion afin de miser sur la création de valeur à long terme et devenir de puissants défenseurs de la vision à long terme dans toute la chaîne de valeur des placements.

Nos travaux ont conduit à une série de recommandations dans cinq champs d’action que tous les investisseurs institutionnels doivent examiner : la philosophie de placement, l’énoncé sur la prise de risque, le processus d’analyse comparative, les évaluations et la rémunération incitative, et les mandats de placement. Nous sommes convaincus que ces cinq champs d’action permettront aux investisseurs institutionnels d’améliorer les résultats à long terme pour leurs portefeuilles, pour les sociétés dans lesquelles ils investissent et, au bout du compte, pour l’ensemble des parties prenantes.

Le Long-Term Portfolio Guide est le fruit de la collaboration de neuf institutions : OIRPC, BlackRock, Caisse de dépôt et placement du Québec, Capital Group, GIC, New Zealand Superannuation Fund, Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, PGGM et Washington State Investment Board. Il propose aux investisseurs institutionnels des mesures concrètes pour réorienter leurs stratégies de portefeuille et méthodes de gestion afin de miser sur la création de valeur à long terme et devenir de puissants défenseurs de la vision à long terme dans toute la chaîne de valeur des placements.

Lire le rapport complet (en anglais seulement).    

Depuis la crise financière de 2008, les dangers de la vision à court terme ont fait l’objet de nombreux débats, mais les mesures concertées pour y remédier se font attendre. Dans leur article Focusing Capital on the Long Term, paru en janvier 2014 dans la Harvard Business Review, Dominic Barton, de McKinsey & Company, et Mark Wiseman, de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada, affirmaient que le moyen le plus réaliste et le plus efficace de faire avancer les choses est de modifier les stratégies et philosophies de placement de ceux qui forment la pierre angulaire de notre système capitaliste, à savoir les gros propriétaires d’actifs, que l’impulsion doit venir d’eux, et que s’ils adoptent des stratégies de placement conçues pour maximiser les résultats à long terme, il est probable que d’autres acteurs essentiels comme les gestionnaires d’actifs, les conseils d’administration et les dirigeants d’entreprises leur emboîteront le pas.

Lors d’un récent sondage mené auprès de gestionnaires de caisses de retraite publiques et privées et de fonds souverains, un nombre écrasant de répondants ont reconnu que, même si la capacité d’investir à long terme est un avantage, ils ne disposent pas toujours de stratégies ou d’outils efficaces pour réaliser leurs aspirations de placement à long terme.

 La création de Focusing Capital on the Long Term (FCLT), qui réunit plus de 20 professionnels en placement chevronnés, issus de neuf organismes de placement institutionnels qui, collectivement, représentent un actif sous gestion de plus de 6 billions de dollars, vise à remédier à cela et à fournir des outils de placement à long terme aux investisseurs institutionnels, à savoir les propriétaires d’actifs (caisses de retraite, fonds souverains, compagnies d’assurance vie, fonds communs de placement et autres fonds de placement) et les gestionnaires d’actifs (sociétés de gestion de placements et gestionnaires de portefeuilles à l’interne). Le FCLT avait pour mission de proposer aux investisseurs institutionnels des mesures concrètes pour réorienter leurs stratégies de portefeuille et méthodes de gestion afin de miser sur la création de valeur à long terme et devenir de puissants défenseurs de la vision à long terme dans toute la chaîne de valeur des placements.

Nos travaux ont conduit à une série de recommandations dans cinq champs d’action que tous les investisseurs institutionnels doivent examiner : la philosophie de placement, l’énoncé sur la prise de risque, le processus d’analyse comparative, les évaluations et la rémunération incitative, et les mandats de placement. Nous sommes convaincus que ces cinq champs d’action permettront aux investisseurs institutionnels d’améliorer les résultats à long terme pour leurs portefeuilles, pour les sociétés dans lesquelles ils investissent et, au bout du compte, pour l’ensemble des parties prenantes.

Le Long-Term Portfolio Guide est le fruit de la collaboration de neuf institutions : OIRPC, BlackRock, Caisse de dépôt et placement du Québec, Capital Group, GIC, New Zealand Superannuation Fund, Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, PGGM et Washington State Investment Board. Il propose aux investisseurs institutionnels des mesures concrètes pour réorienter leurs stratégies de portefeuille et méthodes de gestion afin de miser sur la création de valeur à long terme et devenir de puissants défenseurs de la vision à long terme dans toute la chaîne de valeur des placements.

Lire le rapport complet (en anglais seulement).    

Contenu de l'article

POUR PLUS D'INFORMATIONS, CONTACTEZ

CPPIB
Dan Madge
Directeur principal, Relations avec les médias
T: +1 416 868 8629
dmadge@cppib.com

 

FCLT
Samantha Nelson
Edelman
+1 212 704 4589
+1 917 482 9989
Samantha.nelson@edelman.com