• L’édifice
    historique de la commission du port de Toronto sera restauré et conservé dans
    les plans d’aménagement futur.
  • Le
    produit de la vente sera utilisé pour rembourser la dette et investir dans
    l’infrastructure

Toronto (le 1er mai 2017) – PortsToronto a annoncé aujourd’hui qu’elle a vendu
la propriété qu’elle possédait à l’angle du 30 Bay Street et du
60 Harbour Street à Oxford Properties Group (Oxford) et à l’Office
d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC), qui seront
copropriétaires à parts égales. L’édifice historique de la commission portuaire
de Toronto, qui abritent actuellement le siège social de PortsToronto et qui
est situé à l’emplacement de la propriété qui comprend un stationnement en
surface, sera restauré et conservé comme partie intégrante d’un plan
d’aménagement futur. La vente a été conclue aujourd’hui, et la transaction est
évaluée à 96 millions de dollars, dont une partie sera payable au cours
des trois prochaines années.

Le produit de cette vente
sera utilisé pour soutenir le mandat fédéral de PortsToronto de gérer ses
activités de façon autonome en vue de réinvestir des fonds dans la sécurité
maritime, la protection de l’environnement, les programmes communautaires et
l’infrastructure de transport. Le ministre fédéral des Transports a consenti à
modifier les lettres patentes de PortsToronto pour permettre la conclusion de
la vente.

« Le quartier sud est un secteur bourgeonnant pour le
développement commercial et résidentiel de Toronto, compte tenu de son
emplacement optimal, de l’accès au transport en commun et des
commodités », a affirmé Robert Poirier, président du conseil
d’administration de PortsToronto. « Nous nous réjouissons du fait que
cette vente se traduira par d’autres occasions de faire une meilleure
utilisation de la propriété, par ailleurs compatible avec le mandat fédéral de
PortsToronto et les lettres patents qui la régissent. Le produit de la vente
servira à rembourser la dette et à investir dans l’infrastructure, notamment
pour réparer les murs de quai et les entrepôts portuaires vieillissants, à
construire une route de “dernier kilomètre” et un accès ferroviaire dans la
zone du port, à améliorer la navigation dans les secteurs du port et à soutenir
notre programme de responsabilité sociale d’entreprise », a-t-il
poursuivi.

« Oxford est enthousiaste au sujet de cet emplacement
puisque PortsToronto l’a choisi comme son partenaire pour un nouvel aménagement
il y a cinq ans » a déclaré Michael Turner, vice-président
directeur, Canada, Oxford. « Il s’agit d’un édifice exceptionnel, et nous
continuerons d’améliorer l’emplacement, pour maximiser sa valeur et les
avantages qui en découleront pour la communauté », a-t-il ajouté.
 

« L’acquisition du 30 Bay Street s’intègre
bien à notre stratégie de gestion de portefeuille d’immeubles à bureaux
canadiens, par laquelle nous misons sur les marchés clés comme celui de
Toronto », a affirmé Peter Ballon, directeur général et chef,
placements immobiliers, de l’OIRPC. « La proximité d’une importante plaque
tournante du transport et d’un secteur résidentiel urbain qui s’agrandit constitue
un attrait dans l’aménagement futur de l’emplacement. Nous nous réjouissons à
l’idée de collaborer avec Oxford pour cet investissement », a-t-il ajouté.

L’édifice de la commission du port de Toronto, construit sur
la propriété et abritant le siège social de PortsToronto, sera restauré et
conservé dans l’aménagement futur de l’emplacement.

« L’édifice de la
commission du port de Toronto a été construit sur le bord de l’eau en 1918; il
convenait à une organisation qui présentait un intérêt pour le port et ses
activités commerciales », a affirmé Geoffrey Wilson, chef de la
direction de PortsToronto. « Depuis ce temps, les travaux de remplissage
ont permis d’étendre la zone riveraine au sud et ont fait en sorte que
l’édifice se trouve à proximité d’un quartier financier en expansion. La vente
de cette propriété présente des avantages financiers évidents pour notre
organisation, mais elle offre également l’avantage de mieux l’utiliser et de
s’assurer que l’édifice sera restauré et intégré à un nouvel aménagement dont
profiteront les futures générations », a-t-il renchéri.

PortsToronto a publié la
semaine dernière ses états financiers vérifiés pour 2016, et l’organisation
enregistre sa neuvième année consécutive de croissance rentable. Les quatre
principales opérations d’exploitation de PortsToronto – Aéroport Billy
Bishop de Toronto, Port de Toronto, Marina de l’avant-port, Biens et
autres – ont été rentables en 2016, générant dans l’ensemble des recettes
de 59,7 millions de dollars en 2016, ce qui représente une hausse de
4,5 % par rapport aux 57,1 millions de dollars déclarés en 2015. Le
revenu net a augmenté, passant de 5,9 millions de dollars en 2015 à
6,7 millions de dollars en 2016.

À propos de PortsToronto (http://www.portstoronto.com)

Depuis plus de 100 ans, PortsToronto
(anciennement l’Administration portuaire de Toronto) travaille avec ses
partenaires des gouvernements fédéral, provincial et municipal à l’amélioration
de la croissance économique de la Ville de Toronto et de la région du Grand
Toronto. PortsToronto possède et exploite l’Aéroport Billy Bishop de Toronto,
qui a accueilli plus de 2,7 millions de passagers en 2016; la Marina de
l’avant-port, l’une des grandes marinas d’eau douce du Canada; les terminaux
maritimes 51 et 52, qui offrent à des entreprises des services de transport, de
distribution, d’entreposage et de conteneurs au Port de Toronto. PortsToronto
s’engage à soutenir des collectivités fortes, saines et viables et a investi
plus de 9 millions de dollars depuis 2009 dans des initiatives de bienfaisance
et des programmes environnementaux qui profitent notamment aux collectivités du
secteur riverain de Toronto. PortsToronto mène ses activités conformément à la
Loi maritime du Canada et elle est dirigée par un conseil d’administration
composé de neuf membres représentant les trois ordres de gouvernement.

  • L’édifice historique de la commission du port de Toronto sera restauré et conservé dans les plans d’aménagement futur.
  • Le produit de la vente sera utilisé pour rembourser la dette et investir dans l’infrastructure

Toronto (le 1er mai 2017) – PortsToronto a annoncé aujourd’hui qu’elle a vendu la propriété qu’elle possédait à l’angle du 30 Bay Street et du 60 Harbour Street à Oxford Properties Group (Oxford) et à l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC), qui seront copropriétaires à parts égales. L’édifice historique de la commission portuaire de Toronto, qui abritent actuellement le siège social de PortsToronto et qui est situé à l’emplacement de la propriété qui comprend un stationnement en surface, sera restauré et conservé comme partie intégrante d’un plan d’aménagement futur. La vente a été conclue aujourd’hui, et la transaction est évaluée à 96 millions de dollars, dont une partie sera payable au cours des trois prochaines années.

Le produit de cette vente sera utilisé pour soutenir le mandat fédéral de PortsToronto de gérer ses activités de façon autonome en vue de réinvestir des fonds dans la sécurité maritime, la protection de l’environnement, les programmes communautaires et l’infrastructure de transport. Le ministre fédéral des Transports a consenti à modifier les lettres patentes de PortsToronto pour permettre la conclusion de la vente.

« Le quartier sud est un secteur bourgeonnant pour le développement commercial et résidentiel de Toronto, compte tenu de son emplacement optimal, de l’accès au transport en commun et des commodités », a affirmé Robert Poirier, président du conseil d’administration de PortsToronto. « Nous nous réjouissons du fait que cette vente se traduira par d’autres occasions de faire une meilleure utilisation de la propriété, par ailleurs compatible avec le mandat fédéral de PortsToronto et les lettres patents qui la régissent. Le produit de la vente servira à rembourser la dette et à investir dans l’infrastructure, notamment pour réparer les murs de quai et les entrepôts portuaires vieillissants, à construire une route de “dernier kilomètre” et un accès ferroviaire dans la zone du port, à améliorer la navigation dans les secteurs du port et à soutenir notre programme de responsabilité sociale d’entreprise », a-t-il poursuivi.

« Oxford est enthousiaste au sujet de cet emplacement puisque PortsToronto l’a choisi comme son partenaire pour un nouvel aménagement il y a cinq ans » a déclaré Michael Turner, vice-président directeur, Canada, Oxford. « Il s’agit d’un édifice exceptionnel, et nous continuerons d’améliorer l’emplacement, pour maximiser sa valeur et les avantages qui en découleront pour la communauté », a-t-il ajouté. 

« L’acquisition du 30 Bay Street s’intègre bien à notre stratégie de gestion de portefeuille d’immeubles à bureaux canadiens, par laquelle nous misons sur les marchés clés comme celui de Toronto », a affirmé Peter Ballon, directeur général et chef, placements immobiliers, de l’OIRPC. « La proximité d’une importante plaque tournante du transport et d’un secteur résidentiel urbain qui s’agrandit constitue un attrait dans l’aménagement futur de l’emplacement. Nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec Oxford pour cet investissement », a-t-il ajouté.

L’édifice de la commission du port de Toronto, construit sur la propriété et abritant le siège social de PortsToronto, sera restauré et conservé dans l’aménagement futur de l’emplacement.

« L’édifice de la commission du port de Toronto a été construit sur le bord de l’eau en 1918; il convenait à une organisation qui présentait un intérêt pour le port et ses activités commerciales », a affirmé Geoffrey Wilson, chef de la direction de PortsToronto. « Depuis ce temps, les travaux de remplissage ont permis d’étendre la zone riveraine au sud et ont fait en sorte que l’édifice se trouve à proximité d’un quartier financier en expansion. La vente de cette propriété présente des avantages financiers évidents pour notre organisation, mais elle offre également l’avantage de mieux l’utiliser et de s’assurer que l’édifice sera restauré et intégré à un nouvel aménagement dont profiteront les futures générations », a-t-il renchéri.

PortsToronto a publié la semaine dernière ses états financiers vérifiés pour 2016, et l’organisation enregistre sa neuvième année consécutive de croissance rentable. Les quatre principales opérations d’exploitation de PortsToronto – Aéroport Billy Bishop de Toronto, Port de Toronto, Marina de l’avant-port, Biens et autres – ont été rentables en 2016, générant dans l’ensemble des recettes de 59,7 millions de dollars en 2016, ce qui représente une hausse de 4,5 % par rapport aux 57,1 millions de dollars déclarés en 2015. Le revenu net a augmenté, passant de 5,9 millions de dollars en 2015 à 6,7 millions de dollars en 2016.

À propos de PortsToronto (http://www.portstoronto.com)

Depuis plus de 100 ans, PortsToronto (anciennement l’Administration portuaire de Toronto) travaille avec ses partenaires des gouvernements fédéral, provincial et municipal à l’amélioration de la croissance économique de la Ville de Toronto et de la région du Grand Toronto. PortsToronto possède et exploite l’Aéroport Billy Bishop de Toronto, qui a accueilli plus de 2,7 millions de passagers en 2016; la Marina de l’avant-port, l’une des grandes marinas d’eau douce du Canada; les terminaux maritimes 51 et 52, qui offrent à des entreprises des services de transport, de distribution, d’entreposage et de conteneurs au Port de Toronto. PortsToronto s’engage à soutenir des collectivités fortes, saines et viables et a investi plus de 9 millions de dollars depuis 2009 dans des initiatives de bienfaisance et des programmes environnementaux qui profitent notamment aux collectivités du secteur riverain de Toronto. PortsToronto mène ses activités conformément à la Loi maritime du Canada et elle est dirigée par un conseil d’administration composé de neuf membres représentant les trois ordres de gouvernement.

Contenu de l'article

Communications avec les médias:

Deborah Wilson
Vice-présidente, Communications et Affaires publiques
PortsToronto
T: 416-863-2028
Courriel: Deborah.wilson@portstoronto.com