skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Toronto, Canada (20 novembre 2018) : L’OIRPC appuie un large éventail de perturbations et devient lui-même une force perturbatrice.

Voilà le message qu’a livré aujourd’hui Mark Machin, chef de la direction de l’OIRPC, à 300 personnes réunies au Cercle canadien, à Toronto.

M. Machin a donné une explication détaillée des changements de pouvoir qui s’opèrent actuellement sur les plans technologique, démographique et économique, du vieillissement de la population à l’intelligence artificielle, et comment le fonds de placement, qui gère un actif de 366 milliards de dollars, doit tenir compte de leur incidence à long terme.

Cdn Club Screenshot« L’intelligence artificielle, l’apprentissage machine, l’explosion de l’automatisation, les vastes quantités de données, l’Internet des objets, la montée de la technologie financière, le passage aux véhicules autonomes… la liste est longue! À l’OIRPC, nous avons l’obligation d’analyser comment ces technologies perturbent des secteurs spécifiques qui pourraient avoir une incidence sur nos placements, aujourd’hui et au cours des prochaines décennies.  

« Comme nous misons gros, parfois des milliards de dollars, nous devons être des experts de ce que j’appelle les conséquences de faire des affaires…

« Que nous accueillions favorablement les perturbations ou devenions la force perturbatrice, notre obligation première consiste à produire des rendements financiers solides, année après année. Nous ne perdons jamais de vue le fait le plus important : que nous travaillons pour le compte de 20 millions de Canadiens. 

« En obtenant un rendement solide et fiable, la viabilité de la caisse sera assurée pour de nombreuses générations à venir. » 

M. Machin a souligné le fait que la plupart des résultats trimestriels de la caisse affichent des rendements sur 5 ans et sur 10 ans qui sont nettement supérieurs aux prévisions de l’actuaire en chef pour les 75 prochaines années. 

À propos de l’OIRPC
L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’OIRPC investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, à Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Au 30 septembre 2018, la caisse du RPC totalisait 368,3 milliards de dollars canadiens. Pour obtenir plus de renseignements sur l’Office, veuillez visiter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedInFacebook ou Twitter.

Toronto, Canada (20 novembre 2018) : L’OIRPC appuie un large éventail de perturbations et devient lui-même une force perturbatrice.

Voilà le message qu’a livré aujourd’hui Mark Machin, chef de la direction de l’OIRPC, à 300 personnes réunies au Cercle canadien, à Toronto.

M. Machin a donné une explication détaillée des changements de pouvoir qui s’opèrent actuellement sur les plans technologique, démographique et économique, du vieillissement de la population à l’intelligence artificielle, et comment le fonds de placement, qui gère un actif de 366 milliards de dollars, doit tenir compte de leur incidence à long terme.

Cdn Club Screenshot« L’intelligence artificielle, l’apprentissage machine, l’explosion de l’automatisation, les vastes quantités de données, l’Internet des objets, la montée de la technologie financière, le passage aux véhicules autonomes… la liste est longue! À l’OIRPC, nous avons l’obligation d’analyser comment ces technologies perturbent des secteurs spécifiques qui pourraient avoir une incidence sur nos placements, aujourd’hui et au cours des prochaines décennies.  

« Comme nous misons gros, parfois des milliards de dollars, nous devons être des experts de ce que j’appelle les conséquences de faire des affaires…

« Que nous accueillions favorablement les perturbations ou devenions la force perturbatrice, notre obligation première consiste à produire des rendements financiers solides, année après année. Nous ne perdons jamais de vue le fait le plus important : que nous travaillons pour le compte de 20 millions de Canadiens. 

« En obtenant un rendement solide et fiable, la viabilité de la caisse sera assurée pour de nombreuses générations à venir. » 

M. Machin a souligné le fait que la plupart des résultats trimestriels de la caisse affichent des rendements sur 5 ans et sur 10 ans qui sont nettement supérieurs aux prévisions de l’actuaire en chef pour les 75 prochaines années. 

À propos de l’OIRPC
L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’OIRPC investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, à Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Au 30 septembre 2018, la caisse du RPC totalisait 368,3 milliards de dollars canadiens. Pour obtenir plus de renseignements sur l’Office, veuillez visiter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedInFacebook ou Twitter.

Contenu de l'article

Pour en savoir plus :

Office d’investissement du RPC

Darryl Konynenbelt
Directeur, Relations mondiales avec les médias
dkonynenbelt@cppib.com 
Tél. : +1 416 972 8389

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.