skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Article initial : EXPANSION

La plus grande caisse de retraite du Canada souhaite investir au Mexique. L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC), qui administre l’actif de retraite de 20 millions de Canadiens, a d’abord investi dans l’autoroute à péage Arco Norte en 2016, en partenariat avec IDEAL, la division des infrastructures de Carlos Slim, et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.

Avec les mêmes partenaires, il fera maintenant l’acquisition d’une participation minoritaire dans la concession de l’autoroute Guadalajara-Tepic (CAGT), une autoroute à péage de 309 km située dans le sud du Mexique. Selon les dispositions de cette entente, IDEAL conservera une participation de 51 %, tandis que l’OIRPC et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario acquerront une participation minoritaire de 49 % (soit de 29 % et de 20 %, respectivement).

Rodolfo Pic« Notre politique d’investissement est centrée sur ce qui a véritablement du sens pour nous, et 85 % des actifs seront investis à l’extérieur du Canada afin de répartir le risque. Si le dollar canadien se déprécie ou si ses marchandises perdent de la valeur, il pourrait en résulter une certaine volatilité; cette diversification contribuera donc à stabiliser le rendement », a déclaré Rodolfo Spielmann, directeur général et chef pour l’Amérique latine, au cours d’une entrevue.

L’investissement dans les infrastructures est centré sur la recherche de fonds propres à caractère défensif, en d’autres termes, sur l’investissement à long terme de qualité qui rapporte un rendement relativement prévisible, soit de 12 % à 18 % pour le projet mexicain

« Nous sommes heureux d’investir dans cette autoroute, connue sous le nom de Pacífico Sur, puisqu’elle relie le centre et le nord du pays et sert de lien essentiel entre les villes de Guadalajara et de Tepic, à la fois pour les véhicules de transport commercial et pour la circulation des touristes », a ajouté M. Spielmann.

Le fonds a créé ce projet d’infrastructure malgré des perspectives sombres pour les investisseurs internationaux, notamment l’annulation d’un important projet de construction, soit celui du nouvel aéroport international mexicain (NAIM). Néanmoins, M. Spielmann affirme que le fonds est centré sur les perspectives à long terme et non sur la situation actuelle.

« Notre stratégie régionale actuelle repose sur des perspectives à long terme; pour une telle concession, les projets s’étendent sur une période allant de 20 à 30 ans. Nous sommes très optimistes quant aux possibilités du Mexique à long terme. L’intégration de l’Amérique du Nord au T-MEC procure un grand degré de certitude pour l’avenir », a déclaré le chef de la direction.

L’OIRPC n’exclut pas d’investir dans d’autres sous-secteurs, comme les bureaux, les activités commerciales, la logistique et les installations de distribution, de même que dans d’autres secteurs, comme les technologies, la santé, l’agroentreprise et la technologie financière.

Article initial : EXPANSION

La plus grande caisse de retraite du Canada souhaite investir au Mexique. L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC), qui administre l’actif de retraite de 20 millions de Canadiens, a d’abord investi dans l’autoroute à péage Arco Norte en 2016, en partenariat avec IDEAL, la division des infrastructures de Carlos Slim, et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.

Avec les mêmes partenaires, il fera maintenant l’acquisition d’une participation minoritaire dans la concession de l’autoroute Guadalajara-Tepic (CAGT), une autoroute à péage de 309 km située dans le sud du Mexique. Selon les dispositions de cette entente, IDEAL conservera une participation de 51 %, tandis que l’OIRPC et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario acquerront une participation minoritaire de 49 % (soit de 29 % et de 20 %, respectivement).

Rodolfo Pic« Notre politique d’investissement est centrée sur ce qui a véritablement du sens pour nous, et 85 % des actifs seront investis à l’extérieur du Canada afin de répartir le risque. Si le dollar canadien se déprécie ou si ses marchandises perdent de la valeur, il pourrait en résulter une certaine volatilité; cette diversification contribuera donc à stabiliser le rendement », a déclaré Rodolfo Spielmann, directeur général et chef pour l’Amérique latine, au cours d’une entrevue.

L’investissement dans les infrastructures est centré sur la recherche de fonds propres à caractère défensif, en d’autres termes, sur l’investissement à long terme de qualité qui rapporte un rendement relativement prévisible, soit de 12 % à 18 % pour le projet mexicain

« Nous sommes heureux d’investir dans cette autoroute, connue sous le nom de Pacífico Sur, puisqu’elle relie le centre et le nord du pays et sert de lien essentiel entre les villes de Guadalajara et de Tepic, à la fois pour les véhicules de transport commercial et pour la circulation des touristes », a ajouté M. Spielmann.

Le fonds a créé ce projet d’infrastructure malgré des perspectives sombres pour les investisseurs internationaux, notamment l’annulation d’un important projet de construction, soit celui du nouvel aéroport international mexicain (NAIM). Néanmoins, M. Spielmann affirme que le fonds est centré sur les perspectives à long terme et non sur la situation actuelle.

« Notre stratégie régionale actuelle repose sur des perspectives à long terme; pour une telle concession, les projets s’étendent sur une période allant de 20 à 30 ans. Nous sommes très optimistes quant aux possibilités du Mexique à long terme. L’intégration de l’Amérique du Nord au T-MEC procure un grand degré de certitude pour l’avenir », a déclaré le chef de la direction.

L’OIRPC n’exclut pas d’investir dans d’autres sous-secteurs, comme les bureaux, les activités commerciales, la logistique et les installations de distribution, de même que dans d’autres secteurs, comme les technologies, la santé, l’agroentreprise et la technologie financière.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.