skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

La gestion d’un bassin de placements prometteurs à long terme représente un défi constant, selon le directeur général et chef du bureau en Amérique latine du COIRP, Rodolfo Spielmann. 

À l’occasion d’une séance présentée au Forum économique mondial de São Paulo, Rodolfo Spielmann a exposé la stratégie qui sous-tend l’engagement de 10,9 milliards de dollars du COIRP dans la région. 

« En tant qu’investisseurs à long terme … nous achetons dans une optique de durée », a-t-il dit dans le cadre d’une séance du FEM le 15 mars, intitulée « Boosting Latin American Infrastructure ». 

CPPIB Latin America head talks infrastructure at WEF - Panel

Spielmann a observé que les pays qui offrent des possibilités attrayantes d’investissement dans l’infrastructure font bien trois choses :

  • Ils créent un bassin de projets évolutifs de longue durée en faisant appel à différents ministères – transports, environnement, finances, mines et énergie – et en établissant un programme commun, échelonné sur de nombreuses années, de mise en œuvre de ces projets dans différents segments et secteurs d’activité. 
  • Ils proposent des transactions extensibles dans des friches industrielles ou des zones mixtes qui, contrairement aux zones vertes, ne présentent pas de risques liés à l’obtention de permis et aux retards. Après le cycle d’investissement initial, ces transactions offrent des possibilités d’attirer d’autres investisseurs pour les phases ultérieures – un concept appelé « recyclage d’actifs ». 
  • Ils offrent un cadre réglementaire stable et cohérent dans le temps.

CPPIB Latin America head talks infrastructure at WEF - Speaker Low Res« Ces trois facteurs ont l’air simples, mais il est difficile de les mettre en œuvre et d’y donner suite », dit monsieur Spielmann. « Cependant, ce sont les repères dont nous avons besoin pour nous guider dans ces pays afin que ces projets prennent forme et démarrent véritablement à une échelle élargie. » 

Le COIRPC est un investisseur de plus en plus important en Amérique latine. Rodolfo Spielmann ajoute que si le Brésil est la porte d’entrée dans la région de nombreux investisseurs institutionnels, des perspectives sont maintenant offertes partout en Amérique latine. 

Les placements en Amérique latine du COIRPC sont ventilés comme suit :

  • 5,8 milliards de dollars canadiens dans des actifs infrastructuraux et agricoles;
  • 2,1 milliards de dollars canadiens sous forme d’investissements directs dans l’immobilier, avec des partenaires régionaux;
  • 1,2 milliard de dollars canadiens dans des fonds d’actions de sociétés ouvertes et des fonds de capital-investissement;
  • 1,8 milliard de dollars canadiens dans d’autres instruments, notamment des titres de créance privés et des titres de participation de sociétés ouvertes.

Au 31 décembre 2017, ces investissements représentent 3,2 % des actifs totaux du Fonds du RPC. De plus, en raison de son orientation à long terme, le COIRPC est en position favorable pour agir en tant que partenaire d’investissement de premier plan dans la région. 

« Nous ne recherchons pas la liquidité pour bon nombre de nos placements de sorte que nous disposons d’un horizon à long terme », a indiqué Rodolfo Spielmann au cours de la séance. « L’enjeu n’est pas tant la disponibilité du capital que celle des projets. » 

Les moyens financiers considérables des investisseurs institutionnels en quête de placements dans l’infrastructure créent des occasions que les pouvoirs publics peuvent saisir pour lancer de grands projets, simplement en accordant des incitatifs fiscaux.

« C’est un processus d’apprentissage pour les investisseurs institutionnels que nous sommes : il s’agit d’apprendre à collaborer avec les gouvernements et de ne pas tirer de conclusions ni prendre de décisions précipitées », souligne-t-il. « Ce processus s’inscrit dans la durée… mais on dirait que la plupart de ces placements présentent un intérêt stratégique réel à long terme. »

La gestion d’un bassin de placements prometteurs à long terme représente un défi constant, selon le directeur général et chef du bureau en Amérique latine du COIRP, Rodolfo Spielmann. 

À l’occasion d’une séance présentée au Forum économique mondial de São Paulo, Rodolfo Spielmann a exposé la stratégie qui sous-tend l’engagement de 10,9 milliards de dollars du COIRP dans la région. 

« En tant qu’investisseurs à long terme … nous achetons dans une optique de durée », a-t-il dit dans le cadre d’une séance du FEM le 15 mars, intitulée « Boosting Latin American Infrastructure ». 

CPPIB Latin America head talks infrastructure at WEF - Panel

Spielmann a observé que les pays qui offrent des possibilités attrayantes d’investissement dans l’infrastructure font bien trois choses :

  • Ils créent un bassin de projets évolutifs de longue durée en faisant appel à différents ministères – transports, environnement, finances, mines et énergie – et en établissant un programme commun, échelonné sur de nombreuses années, de mise en œuvre de ces projets dans différents segments et secteurs d’activité. 
  • Ils proposent des transactions extensibles dans des friches industrielles ou des zones mixtes qui, contrairement aux zones vertes, ne présentent pas de risques liés à l’obtention de permis et aux retards. Après le cycle d’investissement initial, ces transactions offrent des possibilités d’attirer d’autres investisseurs pour les phases ultérieures – un concept appelé « recyclage d’actifs ». 
  • Ils offrent un cadre réglementaire stable et cohérent dans le temps.

CPPIB Latin America head talks infrastructure at WEF - Speaker Low Res« Ces trois facteurs ont l’air simples, mais il est difficile de les mettre en œuvre et d’y donner suite », dit monsieur Spielmann. « Cependant, ce sont les repères dont nous avons besoin pour nous guider dans ces pays afin que ces projets prennent forme et démarrent véritablement à une échelle élargie. » 

Le COIRPC est un investisseur de plus en plus important en Amérique latine. Rodolfo Spielmann ajoute que si le Brésil est la porte d’entrée dans la région de nombreux investisseurs institutionnels, des perspectives sont maintenant offertes partout en Amérique latine. 

Les placements en Amérique latine du COIRPC sont ventilés comme suit :

  • 5,8 milliards de dollars canadiens dans des actifs infrastructuraux et agricoles;
  • 2,1 milliards de dollars canadiens sous forme d’investissements directs dans l’immobilier, avec des partenaires régionaux;
  • 1,2 milliard de dollars canadiens dans des fonds d’actions de sociétés ouvertes et des fonds de capital-investissement;
  • 1,8 milliard de dollars canadiens dans d’autres instruments, notamment des titres de créance privés et des titres de participation de sociétés ouvertes.

Au 31 décembre 2017, ces investissements représentent 3,2 % des actifs totaux du Fonds du RPC. De plus, en raison de son orientation à long terme, le COIRPC est en position favorable pour agir en tant que partenaire d’investissement de premier plan dans la région. 

« Nous ne recherchons pas la liquidité pour bon nombre de nos placements de sorte que nous disposons d’un horizon à long terme », a indiqué Rodolfo Spielmann au cours de la séance. « L’enjeu n’est pas tant la disponibilité du capital que celle des projets. » 

Les moyens financiers considérables des investisseurs institutionnels en quête de placements dans l’infrastructure créent des occasions que les pouvoirs publics peuvent saisir pour lancer de grands projets, simplement en accordant des incitatifs fiscaux.

« C’est un processus d’apprentissage pour les investisseurs institutionnels que nous sommes : il s’agit d’apprendre à collaborer avec les gouvernements et de ne pas tirer de conclusions ni prendre de décisions précipitées », souligne-t-il. « Ce processus s’inscrit dans la durée… mais on dirait que la plupart de ces placements présentent un intérêt stratégique réel à long terme. »



Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.