skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Toronto, Canada (le 2 novembre 2018) : L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) établit un partenariat avec le Creative Destruction Lab (CDL) afin d’enrichir ses connaissances en matière de technologies émergentes et d’élargir son réseau de partenariat avec des entrepreneurs et des entreprises de premier plan.

Le programme CDL est un programme à l’intention des entreprises en phase de démarrage, fondé par le professeur Ajay Agrawal de l’École de gestion Rotman de l’université de Toronto, qui réunit des entreprises dans le domaine scientifique avec des entrepreneurs en série, des investisseurs providentiels et des investisseurs de capital-risque en vue de bâtir des entreprises à fort potentiel de croissance. Ce nouveau partenariat avec CDL contribuera à éclairer la perspective de l’OIRPC à l’égard des technologies émergentes au sein des secteurs de l’intelligence artificielle et de l’énergie, et de leur application tant aux sociétés de portefeuille existantes qu’aux occasions de placement futures.

« À l’OIRPC, nos activités sont axées sur l’avenir », a déclaré Mark Machin, président et chef de la direction de l’OIRPC. « Afin de financer les caisses de retraite pendant des décennies, nous nous devons de nous investir dans les secteurs et les idées qui façonneront les économies de ces temps à venir. Les prestations futures seront en partie versées au moyen de placements dans des sociétés qui sont tout juste fondées à l’heure actuelle, tout comme les prestations d’aujourd’hui sont payées par nombre de sociétés qui en étaient à leurs balbutiements lorsque les cotisations ont débuté. En apprenant des entrepreneurs qui jouent un rôle de premier plan dans l’évolution de secteurs comme celui de l’énergie, et d’autres qui façonnent les secteurs comme celui de l’IA, nous pouvons contribuer à bâtir et à soutenir cet avenir. »

« Il s’agit d’un partenariat unique. Il est rare de voir une collaboration entre une organisation de gestion d’actifs à grande échelle et un programme universitaire de haute technologie destiné à des entreprises en démarrage. Toutefois, nous partageons une même vision à l’égard du rôle des progrès technologiques dans l’évolution industrielle. Nous sommes tous deux optimistes quant à la valeur que nous pouvons apporter l’un à l’autre aux fins de l’amélioration de notre caractère concurrentiel dans nos marchés respectifs », a ajouté Sonia Sennik, directrice générale du CDL.

Au sein de la suite de programmes en IA et en énergie du CDL, les entreprises collaboreront avec des mentors afin de prioriser le temps et les ressources, d’obtenir des capitaux auprès d’investisseurs visionnaires et d’établir des liens avec des scientifiques et des inventeurs de premier plan. Le processus d’établissement d’objectifs du CDL, au cœur du programme, aide les sociétés à éviter les distractions et à mettre l’accent sur ce qui importe le plus au moment de faire la transition depuis des projets scientifiques vers des entreprises comportant un potentiel de croissance.

À propos de l’OIRPC

L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’OIRPC investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Au 30 juin 2018, la caisse du RPC totalisait 366,6 milliards de dollars canadiens. Pour de plus amples renseignements sur l’OIRPC, veuillez consulter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedInFacebook ou Twitter.

À propos du Creative Destruction Lab

Le Creative Destruction Lab est un programme à l’intention des entreprises scientifiques à fort potentiel de croissance qui sont en phase de démarrage. Son programme de neuf mois jumelle des fondateurs avec des entrepreneurs expérimentés et des investisseurs afin d’établir des objectifs ciblés et mesurables qui visent à maximiser la valorisation du capital-actions. Mis sur pied en 2012 par le professeur Ajay Agrawal de l’École de gestion Rotman de l’université de Toronto, le programme CDL compte désormais des pôles à Vancouver, Calgary, Montréal, Halifax et New York. 

Depuis sa création en 2012, les sociétés qui ont participé aux programmes du CDL ont créé plus de 3,1 milliards $ (CA) en capital-actions. Les anciens des programmes du CDL comprennent Thalmic Labs (Waterloo), Atomwise (San Francisco), Deep Genomics (Toronto), Automat (Montréal), Kyndi (Palo Alto) et Heuritech (Paris).

Toronto, Canada (le 2 novembre 2018) : L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) établit un partenariat avec le Creative Destruction Lab (CDL) afin d’enrichir ses connaissances en matière de technologies émergentes et d’élargir son réseau de partenariat avec des entrepreneurs et des entreprises de premier plan.

Le programme CDL est un programme à l’intention des entreprises en phase de démarrage, fondé par le professeur Ajay Agrawal de l’École de gestion Rotman de l’université de Toronto, qui réunit des entreprises dans le domaine scientifique avec des entrepreneurs en série, des investisseurs providentiels et des investisseurs de capital-risque en vue de bâtir des entreprises à fort potentiel de croissance. Ce nouveau partenariat avec CDL contribuera à éclairer la perspective de l’OIRPC à l’égard des technologies émergentes au sein des secteurs de l’intelligence artificielle et de l’énergie, et de leur application tant aux sociétés de portefeuille existantes qu’aux occasions de placement futures.

« À l’OIRPC, nos activités sont axées sur l’avenir », a déclaré Mark Machin, président et chef de la direction de l’OIRPC. « Afin de financer les caisses de retraite pendant des décennies, nous nous devons de nous investir dans les secteurs et les idées qui façonneront les économies de ces temps à venir. Les prestations futures seront en partie versées au moyen de placements dans des sociétés qui sont tout juste fondées à l’heure actuelle, tout comme les prestations d’aujourd’hui sont payées par nombre de sociétés qui en étaient à leurs balbutiements lorsque les cotisations ont débuté. En apprenant des entrepreneurs qui jouent un rôle de premier plan dans l’évolution de secteurs comme celui de l’énergie, et d’autres qui façonnent les secteurs comme celui de l’IA, nous pouvons contribuer à bâtir et à soutenir cet avenir. »

« Il s’agit d’un partenariat unique. Il est rare de voir une collaboration entre une organisation de gestion d’actifs à grande échelle et un programme universitaire de haute technologie destiné à des entreprises en démarrage. Toutefois, nous partageons une même vision à l’égard du rôle des progrès technologiques dans l’évolution industrielle. Nous sommes tous deux optimistes quant à la valeur que nous pouvons apporter l’un à l’autre aux fins de l’amélioration de notre caractère concurrentiel dans nos marchés respectifs », a ajouté Sonia Sennik, directrice générale du CDL.

Au sein de la suite de programmes en IA et en énergie du CDL, les entreprises collaboreront avec des mentors afin de prioriser le temps et les ressources, d’obtenir des capitaux auprès d’investisseurs visionnaires et d’établir des liens avec des scientifiques et des inventeurs de premier plan. Le processus d’établissement d’objectifs du CDL, au cœur du programme, aide les sociétés à éviter les distractions et à mettre l’accent sur ce qui importe le plus au moment de faire la transition depuis des projets scientifiques vers des entreprises comportant un potentiel de croissance.

À propos de l’OIRPC

L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, pour le compte de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’OIRPC investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Au 30 juin 2018, la caisse du RPC totalisait 366,6 milliards de dollars canadiens. Pour de plus amples renseignements sur l’OIRPC, veuillez consulter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedInFacebook ou Twitter.

À propos du Creative Destruction Lab

Le Creative Destruction Lab est un programme à l’intention des entreprises scientifiques à fort potentiel de croissance qui sont en phase de démarrage. Son programme de neuf mois jumelle des fondateurs avec des entrepreneurs expérimentés et des investisseurs afin d’établir des objectifs ciblés et mesurables qui visent à maximiser la valorisation du capital-actions. Mis sur pied en 2012 par le professeur Ajay Agrawal de l’École de gestion Rotman de l’université de Toronto, le programme CDL compte désormais des pôles à Vancouver, Calgary, Montréal, Halifax et New York. 

Depuis sa création en 2012, les sociétés qui ont participé aux programmes du CDL ont créé plus de 3,1 milliards $ (CA) en capital-actions. Les anciens des programmes du CDL comprennent Thalmic Labs (Waterloo), Atomwise (San Francisco), Deep Genomics (Toronto), Automat (Montréal), Kyndi (Palo Alto) et Heuritech (Paris).

Contenu de l'article

Pour en savoir plus :

Office d’investissement du RPC

Darryl Konynenbelt
Directeur, Relations mondiales avec les médias
dkonynenbelt@cppib.com 
Tél. : +1 416 972 8389

Creative Destruction Lab

James Liu
Chef du marketing, Creative Destruction Lab
james.liu@creativedestructionlab.com

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.