skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Nous prenons des mesures pour que nos stratégies de placement suivent le rythme du changement mondial, a déclaré notre président et chef de la direction, Mark Machin, le 15 octobre au Fortune Global Forum. 

« Nous avons mis sur pied un groupe spécialisé, appelé  Placements thématiques, qui repère des sources de croissance ou de perturbation structurale, notamment les innovations technologiques, les modèles d’affaires et les données démographiques », explique-t-il.  
Global Fortune

Par exemple, notre groupe Placements thématiques se concentre sur six principaux thèmes – le vieillissement, les consommateurs les plus actifs (en particulier les milléniaux), la croissance tant des populations de retraités que de la classe moyenne en Chine et en Inde, les données et l’analytique, l’automobilité et la perturbation énergétique.

Le commerce électronique, qui constitue de l’avis de Mark Machin la tendance dominante en matière de consommation des 15 dernières années, retient l’attention puisqu’il recoupe tant les placements immobiliers dans le secteur du commerce de détail de l’OIRP que ses placements plus récents dans les centres de logistique et les sociétés de services de livraison qui soutiennent les détaillants en ligne. 

Pour suivre le rythme des possibilités, il importe également que les investisseurs institutionnels élargissent leur champ de vision en ce qui concerne les marchés émergents, en particulier dans la région Asie-Pacifique.

Cela a amené l’OIRP à approfondir son exploration des placements en Chine et en Inde. 

« Il est prévu que d’ici à 2025, la région Asie-Pacifique représentera environ 40 % du PIB nominal mondial et 50 % de la population mondiale », observe M. Machin. «  Cette région figurera aussi pour environ 30 % de la consommation des ménages.  »

L’OIRP a effectué des placements substantiels en Chine, soit 37,1 G$, ce qui équivaut à environ 10 % de l’actif total de la caisse du

Et ces nombres sont appelés à augmenter. D’ici à 2025, nous nous attendons à ce que les placements dans les marchés émergents s’établissent au tiers environ du portefeuille de l’OIRP.

Nous prenons des mesures pour que nos stratégies de placement suivent le rythme du changement mondial, a déclaré notre président et chef de la direction, Mark Machin, le 15 octobre au Fortune Global Forum. 

« Nous avons mis sur pied un groupe spécialisé, appelé  Placements thématiques, qui repère des sources de croissance ou de perturbation structurale, notamment les innovations technologiques, les modèles d’affaires et les données démographiques », explique-t-il.  
Global Fortune

Par exemple, notre groupe Placements thématiques se concentre sur six principaux thèmes – le vieillissement, les consommateurs les plus actifs (en particulier les milléniaux), la croissance tant des populations de retraités que de la classe moyenne en Chine et en Inde, les données et l’analytique, l’automobilité et la perturbation énergétique.

Le commerce électronique, qui constitue de l’avis de Mark Machin la tendance dominante en matière de consommation des 15 dernières années, retient l’attention puisqu’il recoupe tant les placements immobiliers dans le secteur du commerce de détail de l’OIRP que ses placements plus récents dans les centres de logistique et les sociétés de services de livraison qui soutiennent les détaillants en ligne. 

Pour suivre le rythme des possibilités, il importe également que les investisseurs institutionnels élargissent leur champ de vision en ce qui concerne les marchés émergents, en particulier dans la région Asie-Pacifique.

Cela a amené l’OIRP à approfondir son exploration des placements en Chine et en Inde. 

« Il est prévu que d’ici à 2025, la région Asie-Pacifique représentera environ 40 % du PIB nominal mondial et 50 % de la population mondiale », observe M. Machin. «  Cette région figurera aussi pour environ 30 % de la consommation des ménages.  »

L’OIRP a effectué des placements substantiels en Chine, soit 37,1 G$, ce qui équivaut à environ 10 % de l'actif total de la caisse du

Et ces nombres sont appelés à augmenter. D’ici à 2025, nous nous attendons à ce que les placements dans les marchés émergents s’établissent au tiers environ du portefeuille de l’OIRP.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.