skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

C’est un appel téléphonique auquel on ne peut s’attendre – et qui a d’abord rendu Annie Shi un peu anxieuse. 

Lorsqu’elle a passé son examen de CPA en septembre dernier, personne ne lui avait dit que CPA Ontario appelait directement les candidats pour leur annoncer qu’ils figuraient au palmarès

Annie Shi Edit v3

« Lorsque j’ai reçu l’appel, je pensais en fait qu’il y avait un problème avec mon dossier ou quelque chose de ce genre. Et puis, ils ont dit qu’ils avaient en fait de bonnes nouvelles », dit l’analyste en rotation de notre équipe Finances, analyse et gestion du risque.

C’est une belle réussite. Seulement 1 % des candidats à l’examen figurent au palmarès – ce qui représente environ 60 candidats parmi les plus de 6 000 qui se sont présentés à l’examen national de CPA en 2018. 

La diplômée de l’Université de Waterloo fait remarquer les excellents résultats obtenus par le programme qu’elle a suivi pour garantir que les candidats réussissent l’examen, et 16 de ses camarades de classe figurent aussi au palmarès. 

Mme Shi a grandi à Toronto, elle a toujours aimé résoudre des problèmes et a concentré ses études sur les mathématiques. Cela l’a conduite vers le programme hybride de l’Université de Waterloo en mathématiques et en comptabilité.

La prochaine étape était la maîtrise en comptabilité de l’Université de Waterloo. Le programme de maîtrise est axé sur la rédaction de trois ou quatre études de cas par semaine et s’est terminé par l’examen de CPA de septembre dernier.

L’examen lui-même dure 13 heures et se déroule sur trois jours, ce qui demande de ne pas écouter ses camarades pendant les repas ou les pauses pour éviter de paniquer. 

« C’est plus mental qu’autre chose. Vous êtes dans une salle avec 2 000 autres personnes toutes penchées sur leur ordinateur, dit-elle. Je n’aurais jamais pensé en sortant de cet examen avoir aussi bien réussi. » 

L’Université de Waterloo est aussi réputée pour son programme d’enseignement coopératif, et travailler pour un cabinet d’experts-comptables est ce qui a finalement éveillé l’intérêt de Mme Shi pour le programme de rotation des analystes de l’OIRPC.

« L’OIRPC a de nombreuses structures complexes de placement et j’ai pensé qu’être exposée à un environnement complexe au début de ma carrière serait bénéfique, nous explique-t-elle. Mon équipe m’a permis de m’attaquer à des problèmes auxquels je n’aurais pas pu être confrontée si j’étais restée dans un cabinet d’experts-comptables ou si j’étais allée dans un autre secteur. »

Ces défis lui ont permis de développer son esprit d’analyse. 

« Les personnes que j’ai rencontrées ont été d’un grand soutien, dit-elle. Construire ce réseau m’aidera réellement dans ma carrière, surtout en tant que jeune personne qui vient de commencer dans le monde des affaires.

Le programme de rotation des analystes de trois ans de l’OIRPC est parfaitement adapté pour cela. Le programme permet d’évoluer au sein des différents groupes organisationnels d’une même équipe et offre aux candidats CPA l’occasion d’approfondir les connaissances nécessaires pour le titre de CPA.

Je vais utiliser cette chance pour continuer à apprendre autant que je peux », dit Mme Shi. 

C’est un appel téléphonique auquel on ne peut s’attendre – et qui a d’abord rendu Annie Shi un peu anxieuse. 

Lorsqu’elle a passé son examen de CPA en septembre dernier, personne ne lui avait dit que CPA Ontario appelait directement les candidats pour leur annoncer qu’ils figuraient au palmarès

Annie Shi Edit v3

« Lorsque j’ai reçu l’appel, je pensais en fait qu’il y avait un problème avec mon dossier ou quelque chose de ce genre. Et puis, ils ont dit qu’ils avaient en fait de bonnes nouvelles », dit l’analyste en rotation de notre équipe Finances, analyse et gestion du risque.

C’est une belle réussite. Seulement 1 % des candidats à l’examen figurent au palmarès – ce qui représente environ 60 candidats parmi les plus de 6 000 qui se sont présentés à l’examen national de CPA en 2018. 

La diplômée de l’Université de Waterloo fait remarquer les excellents résultats obtenus par le programme qu’elle a suivi pour garantir que les candidats réussissent l’examen, et 16 de ses camarades de classe figurent aussi au palmarès. 

Mme Shi a grandi à Toronto, elle a toujours aimé résoudre des problèmes et a concentré ses études sur les mathématiques. Cela l’a conduite vers le programme hybride de l’Université de Waterloo en mathématiques et en comptabilité.

La prochaine étape était la maîtrise en comptabilité de l’Université de Waterloo. Le programme de maîtrise est axé sur la rédaction de trois ou quatre études de cas par semaine et s’est terminé par l’examen de CPA de septembre dernier.

L’examen lui-même dure 13 heures et se déroule sur trois jours, ce qui demande de ne pas écouter ses camarades pendant les repas ou les pauses pour éviter de paniquer. 

« C’est plus mental qu’autre chose. Vous êtes dans une salle avec 2 000 autres personnes toutes penchées sur leur ordinateur, dit-elle. Je n’aurais jamais pensé en sortant de cet examen avoir aussi bien réussi. » 

L’Université de Waterloo est aussi réputée pour son programme d’enseignement coopératif, et travailler pour un cabinet d’experts-comptables est ce qui a finalement éveillé l’intérêt de Mme Shi pour le programme de rotation des analystes de l’OIRPC.

« L’OIRPC a de nombreuses structures complexes de placement et j’ai pensé qu’être exposée à un environnement complexe au début de ma carrière serait bénéfique, nous explique-t-elle. Mon équipe m’a permis de m’attaquer à des problèmes auxquels je n’aurais pas pu être confrontée si j’étais restée dans un cabinet d’experts-comptables ou si j’étais allée dans un autre secteur. »

Ces défis lui ont permis de développer son esprit d’analyse. 

« Les personnes que j’ai rencontrées ont été d’un grand soutien, dit-elle. Construire ce réseau m’aidera réellement dans ma carrière, surtout en tant que jeune personne qui vient de commencer dans le monde des affaires.

Le programme de rotation des analystes de trois ans de l’OIRPC est parfaitement adapté pour cela. Le programme permet d’évoluer au sein des différents groupes organisationnels d’une même équipe et offre aux candidats CPA l’occasion d’approfondir les connaissances nécessaires pour le titre de CPA.

Je vais utiliser cette chance pour continuer à apprendre autant que je peux », dit Mme Shi. 

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.