skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

  • Ce partenariat stratégique entre les deux organisations vise à soutenir la croissance continue et l’optimisation de la région du nord-est 
  • Williams consolide une participation de 100 % dans Utica East Ohio Midstream (« UEO ») et obtient le droit d’exploitation 
  • Williams devrait recevoir environ 1,34 milliard de dollars en contrepartie d’une participation de 35 % dans la coentreprise combinée UEO-Ohio Valley Midstream (« OVM »), ce qui lui procure un montant net d’environ 600 millions de dollars une fois les frais de l’opération et la participation dans UEO payés et lui permet de réduire sa dette et de financer sa solide croissance dans la région 
  • Ce partenariat favorisera les synergies tirées de l’exploitation conjointe de UEO et de OVM

Tulsa, Oklahoma./Toronto, Canada -18 mars 2019 - Williams (NYSE: WMB) annonce aujourd’hui une série de transactions qui établiront une nouvelle plateforme pour l’optimisation de ses activités du secteur intermédiaire dans les bassins Marcellus et Utica dans le cadre d’un partenariat à long terme avec l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC).

Williams et l’OIRPC ont conclu une entente définitive visant l’établissement d’une coentreprise de 3,8 milliards de dollars américains qui englobera la participation de 100 % de Williams dans Ohio Valley Midstream system (« OVM ») et sa participation de 100 % dans Utica East Ohio Midstream system (« UEO »). L’OIRPC investira environ 1,34 milliard de dollars (sous réserve des rajustements de clôture) en contrepartie d’une participation de 35 % dans la coentreprise. Williams conservera une participation de 65 %, exploitera la nouvelle entité et consolidera les résultats financiers de la coentreprise dans ses états financiers. 

Parallèlement à la signature de l’entente avec l’OIRPC visant l’acquisition d’une participation de 35 % dans la coentreprise, Williams a fait l’acquisition de la participation résiduelle de 38 % dans UEO de Momentum Midstream et en obtiendra le droit d’exploitation. L’acquisition de UEO a été signée et conclue aujourd’hui. UEO effectue essentiellement le traitement et le fractionnement du gaz naturel et des liquides de gaz naturel dans la zone de gaz de schiste Utica, dans l’est de l’Ohio.

Williams prévoit réaliser des synergies grâce à la possession commune en regroupant UEO et OVM, ce qui créera une plateforme plus efficiente au chapitre des dépenses en capital dans la région. La société réduira ainsi ses charges d’exploitation et ses frais d’entretien, créera une capacité accrue et des avantages pour les producteurs de la région.

« L’acquisition de la participation résiduelle dans UEO et la création d’un partenariat avec l’OIRPC contribuent à la consolidation de notre position déjà enviable dans le nord-est, affirme Alan Armstrong, président et chef de la direction de Williams. Grâce à ces transactions, nous pourrons mettre en place une plateforme nous permettant de poursuivre notre optimisation et notre croissance, de diminuer notre endettement, de réduire les dépenses en immobilisations d’OVM liées à la capacité de traitement et de fractionnement et de réaliser d’autres synergies par l’exploitation combinée des systèmes ».

« Cette coentreprise procurera à l’OIRPC une exposition additionnelle au très attrayant marché nord-américain du gaz naturel. Elle cadre de plus avec notre intérêt accru à l’égard de la transition énergétique, a indiqué Avik Dey, directeur général et chef, Énergie et ressources à l’OIRPC. La coentreprise est un excellent complément à notre récent investissement dans Encino Acquisition Partners, un client clé d’UEO et d’autres actifs de collecte de Williams. Ces transactions remarquables dans des bassins hautement attrayants consolident notre stratégie visant à s’exposer au marché intermédiaire américain, qui plus est aux côtés d’un partenaire reconnu et chevronné tel que Williams. Nous nous réjouissons à l’idée de faire grandir cette nouvelle coentreprise au fil
du temps ».

« Nous avons pu constater directement la rigueur avec laquelle le personnel d’UEO s’emploie à travailler de façon sécuritaire, fiable et conforme du point de vue de l’environnement; nous sommes donc très heureux d’accueillir ces employés au sein de Williams, a affirmé Michael Dunn, chef de l’exploitation de Williams. Williams se réjouit de pouvoir aider Encino et l’OIRPC à optimiser leur important investissement dans le bassin grâce à une prestation de services sécuritaire, fiable et économique ».

Le produit en espèces obtenu par Williams en contrepartie de la vente de sa participation de 35 % de la coentreprise à l’OIRPC servira à compenser le prix de l’acquisition d’UEO. Le reste servira à financer le vaste et attrayant portefeuille de capital de croissance et à réduire l’endettement de Williams.

La clôture de l’investissement de l’OIRPC dans la coentreprise, qui devrait avoir lieu au deuxième ou au troisième trimestre de 2019, n’est assujettie qu’aux conditions habituelles, y compris l’obtention de l’approbation des organismes de réglementation.

Williams prévoit fournir des prévisions de résultats financiers 2019 à jour dans le communiqué de ses résultats du premier trimestre de 2019.

La coentreprise exclut les participations de Williams dans Flint Gathering, Cardinal Gathering, Marcellus South Gathering, Laurel Mountain Midstream et Blue Racer Midstream.

Pour les transactions combinées, Morgan Stanley et Marchés des capitaux CIBC ont agi à titre de conseillers financiers de Williams. Gibson Dunn a été le conseiller juridique de Williams. 

À propos de Williams
Williams (NYSE: WMB) est un fournisseur de premier ordre d’infrastructures de grande envergure et arrime les produits de gaz naturel et de liquides de gaz naturels à la demande croissante de carburants et de matières premières propres. Williams, qui a son siège social à Tulsa, en Oklahoma, est un chef de file du secteur et une société de catégorie investissement de type C-Corp exerçant ses activités dans toute la chaîne de valeur du gaz naturel, y compris la collecte, le traitement, le transport inter-États et le stockage du gaz naturel et des liquides de gaz naturel. Grâce à ses positions importantes dans les principaux bassins d’approvisionnement des États-Unis, Williams détient et exploite plus de 30 000 milles de pipelines dans l’ensemble du système, y compris Transco, le pipeline ayant le plus important volume et affichant la plus forte croissance au pays, fournissant du gaz naturel pour la production d’énergie propre, le chauffage et l’utilisation industrielle. Les activités de Williams permettent de traiter environ 30 % du gaz naturel des États-Unis. www.williams.com.

À propos de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada
L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, dans l’intérêt supérieur de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin d’avoir un portefeuille diversifié, l’OIRPC investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, à Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Au 31 décembre 2018, la caisse du RPC totalisait 368,5 milliards de dollars canadiens. Pour de plus amples renseignements sur l’OIRPC, veuillez consulter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedInFacebook ou Twitter.

Certaines parties de ce document peuvent constituer des « déclarations prospectives » au sens des lois fédérales. Bien que la société soit d’avis que les énoncés sont fondés sur des hypothèses raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas de façon importante. Ces énoncés sont produits en vertu de la règle refuge aux termes de la Private Securities Reform Act of 1995. Des renseignements additionnels sur les enjeux qui pourraient entraîner des changements importants au chapitre du rendement se trouvent dans les rapports annuel et trimestriels déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

  • Ce partenariat stratégique entre les deux organisations vise à soutenir la croissance continue et l’optimisation de la région du nord-est 
  • Williams consolide une participation de 100 % dans Utica East Ohio Midstream (« UEO ») et obtient le droit d’exploitation 
  • Williams devrait recevoir environ 1,34 milliard de dollars en contrepartie d’une participation de 35 % dans la coentreprise combinée UEO-Ohio Valley Midstream (« OVM »), ce qui lui procure un montant net d’environ 600 millions de dollars une fois les frais de l’opération et la participation dans UEO payés et lui permet de réduire sa dette et de financer sa solide croissance dans la région 
  • Ce partenariat favorisera les synergies tirées de l’exploitation conjointe de UEO et de OVM


Tulsa, Oklahoma./Toronto, Canada -18 mars 2019 - Williams (NYSE: WMB) annonce aujourd’hui une série de transactions qui établiront une nouvelle plateforme pour l’optimisation de ses activités du secteur intermédiaire dans les bassins Marcellus et Utica dans le cadre d’un partenariat à long terme avec l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC).

Williams et l’OIRPC ont conclu une entente définitive visant l’établissement d’une coentreprise de 3,8 milliards de dollars américains qui englobera la participation de 100 % de Williams dans Ohio Valley Midstream system (« OVM ») et sa participation de 100 % dans Utica East Ohio Midstream system (« UEO »). L’OIRPC investira environ 1,34 milliard de dollars (sous réserve des rajustements de clôture) en contrepartie d’une participation de 35 % dans la coentreprise. Williams conservera une participation de 65 %, exploitera la nouvelle entité et consolidera les résultats financiers de la coentreprise dans ses états financiers. 

Parallèlement à la signature de l’entente avec l’OIRPC visant l’acquisition d’une participation de 35 % dans la coentreprise, Williams a fait l’acquisition de la participation résiduelle de 38 % dans UEO de Momentum Midstream et en obtiendra le droit d’exploitation. L’acquisition de UEO a été signée et conclue aujourd’hui. UEO effectue essentiellement le traitement et le fractionnement du gaz naturel et des liquides de gaz naturel dans la zone de gaz de schiste Utica, dans l’est de l’Ohio.

Williams prévoit réaliser des synergies grâce à la possession commune en regroupant UEO et OVM, ce qui créera une plateforme plus efficiente au chapitre des dépenses en capital dans la région. La société réduira ainsi ses charges d’exploitation et ses frais d’entretien, créera une capacité accrue et des avantages pour les producteurs de la région.

« L’acquisition de la participation résiduelle dans UEO et la création d’un partenariat avec l’OIRPC contribuent à la consolidation de notre position déjà enviable dans le nord-est, affirme Alan Armstrong, président et chef de la direction de Williams. Grâce à ces transactions, nous pourrons mettre en place une plateforme nous permettant de poursuivre notre optimisation et notre croissance, de diminuer notre endettement, de réduire les dépenses en immobilisations d’OVM liées à la capacité de traitement et de fractionnement et de réaliser d’autres synergies par l’exploitation combinée des systèmes ».

« Cette coentreprise procurera à l’OIRPC une exposition additionnelle au très attrayant marché nord-américain du gaz naturel. Elle cadre de plus avec notre intérêt accru à l’égard de la transition énergétique, a indiqué Avik Dey, directeur général et chef, Énergie et ressources à l’OIRPC. La coentreprise est un excellent complément à notre récent investissement dans Encino Acquisition Partners, un client clé d’UEO et d’autres actifs de collecte de Williams. Ces transactions remarquables dans des bassins hautement attrayants consolident notre stratégie visant à s’exposer au marché intermédiaire américain, qui plus est aux côtés d’un partenaire reconnu et chevronné tel que Williams. Nous nous réjouissons à l’idée de faire grandir cette nouvelle coentreprise au fil
du temps ».

« Nous avons pu constater directement la rigueur avec laquelle le personnel d’UEO s’emploie à travailler de façon sécuritaire, fiable et conforme du point de vue de l’environnement; nous sommes donc très heureux d’accueillir ces employés au sein de Williams, a affirmé Michael Dunn, chef de l’exploitation de Williams. Williams se réjouit de pouvoir aider Encino et l’OIRPC à optimiser leur important investissement dans le bassin grâce à une prestation de services sécuritaire, fiable et économique ».

Le produit en espèces obtenu par Williams en contrepartie de la vente de sa participation de 35 % de la coentreprise à l’OIRPC servira à compenser le prix de l’acquisition d’UEO. Le reste servira à financer le vaste et attrayant portefeuille de capital de croissance et à réduire l’endettement de Williams.

La clôture de l’investissement de l’OIRPC dans la coentreprise, qui devrait avoir lieu au deuxième ou au troisième trimestre de 2019, n’est assujettie qu’aux conditions habituelles, y compris l’obtention de l’approbation des organismes de réglementation.

Williams prévoit fournir des prévisions de résultats financiers 2019 à jour dans le communiqué de ses résultats du premier trimestre de 2019.

La coentreprise exclut les participations de Williams dans Flint Gathering, Cardinal Gathering, Marcellus South Gathering, Laurel Mountain Midstream et Blue Racer Midstream.

Pour les transactions combinées, Morgan Stanley et Marchés des capitaux CIBC ont agi à titre de conseillers financiers de Williams. Gibson Dunn a été le conseiller juridique de Williams. 

À propos de Williams
Williams (NYSE: WMB) est un fournisseur de premier ordre d’infrastructures de grande envergure et arrime les produits de gaz naturel et de liquides de gaz naturels à la demande croissante de carburants et de matières premières propres. Williams, qui a son siège social à Tulsa, en Oklahoma, est un chef de file du secteur et une société de catégorie investissement de type C-Corp exerçant ses activités dans toute la chaîne de valeur du gaz naturel, y compris la collecte, le traitement, le transport inter-États et le stockage du gaz naturel et des liquides de gaz naturel. Grâce à ses positions importantes dans les principaux bassins d’approvisionnement des États-Unis, Williams détient et exploite plus de 30 000 milles de pipelines dans l’ensemble du système, y compris Transco, le pipeline ayant le plus important volume et affichant la plus forte croissance au pays, fournissant du gaz naturel pour la production d’énergie propre, le chauffage et l’utilisation industrielle. Les activités de Williams permettent de traiter environ 30 % du gaz naturel des États-Unis. www.williams.com.

À propos de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada
L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) est un organisme de gestion de placements professionnel qui place, dans l’intérêt supérieur de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin d’avoir un portefeuille diversifié, l’OIRPC investit dans des actions de sociétés cotées en bourse et de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’OIRPC, dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Il a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, à Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Au 31 décembre 2018, la caisse du RPC totalisait 368,5 milliards de dollars canadiens. Pour de plus amples renseignements sur l’OIRPC, veuillez consulter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedInFacebook ou Twitter.

Certaines parties de ce document peuvent constituer des « déclarations prospectives » au sens des lois fédérales. Bien que la société soit d’avis que les énoncés sont fondés sur des hypothèses raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas de façon importante. Ces énoncés sont produits en vertu de la règle refuge aux termes de la Private Securities Reform Act of 1995. Des renseignements additionnels sur les enjeux qui pourraient entraîner des changements importants au chapitre du rendement se trouvent dans les rapports annuel et trimestriels déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.


Contenu de l'article

Communications avec les médias

Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC)

Darryl Konynenbelt
Directeur, Relations mondiales avec les médias
dkonynenbelt@cppib.com 
Tél. : +1 416 972 8389

Williams 

Communications avec les médias

Keith Isbell
Tél. : +1 918 573 7308

Communications avec les investisseurs

Grace Scott
Tél. : +1 918 573 1092

John Porter
Tél. : +1 918 573 0797

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.