Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Notre stratégie de placement

gettyimages 82634286 Edited

Notre Stratégie De Placement

Notre stratégie de placement vise à créer un portefeuille équilibré et diversifié à l’échelle mondiale qui optimisera le rendement à long terme en évitant les risques de perte indus.

Notre stratégie de placement est structurée dans une optique à long terme de manière à pouvoir résister à n’importe quelles conditions de l’économie ou du marché. Elle couvre toutes les grandes catégories d’actif, gère les facteurs de risque importants et englobe quelque 30 programmes de placement distincts.

Parce que nous investissons sur les marchés publics et privés ainsi que dans l’ensemble des catégories d’actif, nous sommes en mesure de trouver un juste équilibre entre le risque et le rendement tout en dégageant une plus-value appréciable au moyen de la gestion active. Cette approche globale nous permet de produire un rendement durable à long terme pour les Canadiens.

Pour sélectionner les placements qui feront partie de notre portefeuille, nous partons toujours des principes suivants:

  • maintenir une perspective à long terme;
  • tirer parti de la croissance économique générale en assumant un degré de risque approprié;
  • choisir des programmes de placement et des types d’actifs ayant des facteurs de risque et de rendement sous-jacents distincts;
  • éviter de dépendre de façon excessive du rendement provenant d’un pays, d’une devise ou d’une région;
  • investir de manière stratégique en fonction de l’évolution des conditions économiques et des marchés.

Notre approche repose sur un cadre de placement conçu avec soin, une gestion active du portefeuille par nos gestionnaires de portefeuille qualifiés, internes et externes, ainsi qu’un portefeuille considéré dans sa globalité.

Notre stratégie de placement vise à créer un portefeuille équilibré et diversifié à l’échelle mondiale qui optimisera le rendement à long terme en évitant les risques de perte indus.

Nos portefeuille de référence, portefeuille cible et portefeuille stratégique constituent les principaux éléments de notre cadre général de gouvernance qui oriente nos choix de placement. Chacun de ces portefeuilles joue un rôle important et nous aide à :

  • créer et développer un portefeuille optimal d’actifs et de programmes en fonction d’un degré de risque cible global défini;
  • rééquilibrer continuellement les profils risque-rendement dans le portefeuille de placement réel selon un ensemble de paramètres définis.

Portefeuille de référence

Pour établir les éléments de notre stratégie de placement, nous commençons par définir notre tolérance au risque. Nous élaborons ensuite le mécanisme qui nous servira à atteindre le degré de risque cible souhaité dans notre portefeuille réel.

C’est dans notre portefeuille de référence qu’est exprimé ce degré de risque cible. Ce portefeuille constitue l’indice de référence que nous utilisons pour les rendements dans le portefeuille de placement réel.

Notre portefeuille de référence actuel est un portefeuille diversifié à l’échelle mondiale et composé de titres négociés en bourse qui peuvent être acquis à un coût minime. Le risque cible du portefeuille de référence correspond au risque représenté par 85 % d’actions mondiales et 15 % d’obligations du gouvernement du Canada.

Nous examinons et rajustons le portefeuille de référence tous les trois ans, après la publication du rapport actuariel du Régime de pensions du Canada préparé par l’actuaire en chef.

Portefeuille stratégique

Le portefeuille stratégique représente notre plan en matière de diversification du portefeuille de placement pour au moins les cinq prochaines années. Il est composé de six catégories d’actif distinctes et quatre régions qui devraient offrir, selon nous, une diversification et des rendements supérieurs. Il assume le même risque absolu total que le portefeuille de référence.

Nous constituons le portefeuille stratégique en optimisant les profils risque-rendement à long terme sous-jacents du portefeuille. Nous cherchons à produire un rendement net à long terme beaucoup plus élevé que celui du portefeuille de référence en misant sur la diversification par catégories d’actif, facteurs de risque et programmes de placement gérés activement. Nous examinons et rajustons ce portefeuille tous les trois ans en même temps que le portefeuille de référence.

Portefeuille cible

Le portefeuille cible définit la composition visée du portefeuille de placement en fonction des catégories d’actif et des régions pour l’année courante. À partir des profils risque-rendement sous-jacents que nous recherchons, ce portefeuille établit les fourchettes de pondération en tenant compte du portefeuille stratégique ainsi que des contraintes liées aux ressources et aux coûts.

Étant donné que la pondération relative des catégories d’actif et le niveau de risque du portefeuille de placement réel varient chaque jour, le portefeuille cible nous sert de guide lorsque nous rééquilibrons le portefeuille de placement afin de le ramener vers les pondérations cibles des catégories d’actifs et des régions. De cette façon, nous nous assurons que la composition de notre portefeuille de placement actuel est conforme à ce que nous souhaitons à long terme.

Pondérations des catégories d’actif

group 9@2x

Notre stratégie de placement vise à créer un portefeuille équilibré et diversifié à l’échelle mondiale qui optimisera le rendement à long terme en évitant les risques de perte indus.

Notre rôle consiste à investir les fonds du Régime de pensions du Canada (RPC) de façon à pouvoir verser les prestations aux Canadiens pour de nombreuses générations à venir. Étant donné que nous n’avons pas besoin de vendre de placements pour nous acquitter de nos obligations et que nous avons une source de revenus fiable sous la forme de cotisations, nous pouvons fonder nos décisions de placement sur une optique à long terme qui va au-delà des cycles économiques réguliers. Notre capacité à voir au-delà du court terme – un de nos

avantages comparatifs – signifie que nous pouvons profiter d’occasions de placement qui ne sont pas accessibles à d’autres investisseurs. Nous avons la possibilité de tirer parti de la dynamique à court terme des marchés et de détenir des actifs dont le gain prendra plus de temps à se concrétiser.

Accepter la volatilité

La viabilité de la caisse du RPC, à la différence de la plupart des régimes de retraite qui ont des obligations ou des besoins en matière de financement à court terme, est moins sensible à la volatilité des actifs et des rendements. Compte tenu de notre horizon à long terme et de notre certitude à l’égard des actifs, nous pouvons tolérer les variations à court terme de la valeur des placements, tout en faisant preuve de prudence, et faire fi des cycles des marchés.

L’avantage que procurent les rendements supérieurs à long terme l’emporte sur l’effet de la volatilité plus élevée à court terme. Nous pouvons donc agir comme des investisseurs flexibles et patients capables d’assumer un risque plus élevé à court terme et de tirer parti de la volatilité en saisissant les occasions qui se présentent lors des replis des marchés.

Assumer un risque

Il existe un rapport entre le risque et le rendement. Plus le risque qu’un investisseur est prêt à accepter est élevé, plus le rendement potentiel sera élevé, pourvu que le risque soit évalué correctement. Nous pouvons prendre un risque à court terme de manière prudente et rigoureuse – dans la composition de

l’actif, nos stratégies et nos principaux placements – et ainsi accroître le rendement potentiel à long terme. En assumant un risque en contrepartie d’un rendement potentiel plus élevé, nous pouvons bâtir un portefeuille qui profitera au RPC, à ses participants et aux bénéficiaires à long terme.

Notre stratégie de placement vise à créer un portefeuille équilibré et diversifié à l’échelle mondiale qui optimisera le rendement à long terme en évitant les risques de perte indus.

Nous croyons qu’une gestion active et souple du portefeuille est essentielle si nous voulons préserver et faire fructifier les actifs dans les marchés financiers en constante évolution et produire un rendement plus élevé à long terme. La gestion active requiert un niveau élevé de compétences et d’expérience dans la gestion de portefeuille au sein de divers programmes de placement. Il s’agit de gérer des placements avec rigueur et de manière proactive afin d’obtenir des résultats supérieurs à ceux de la gestion passive de placements dans des indices du marché.

Notre décision de gérer activement tous les aspects du portefeuille n’a pas été prise à la légère. Bon nombre d’investisseurs recherchent des rendements corrigés du risque supérieurs à ceux du marché, mais relativement peu d’entre eux les atteignent de façon constante. La gestion active ne nécessite pas de compétences spécialisées ni de ressources additionnelles, mais, grâce à notre excellence opérationnelle et à notre expertise de calibre mondial, tant interne qu’externe, nous sommes mieux en mesure de gérer le risque et de dégager une valeur supérieure aux coûts connexes à long terme.

Diversification des actifs et des risques

Nous détenons d’importants placements dans les principales catégories d’actif partout dans le monde, chacune ayant son propre profil risque-rendement. Notre portefeuille diversifié est investi dans les marchés publics (sociétés ouvertes et obligations gouvernementales), les marchés privés (actions et titres de créance) et les actifs réels comme l’immobilier, les infrastructures, les ressources naturelles et les terres agricoles.

Stratégies de sélection des placements

Nos gestionnaires ont recours à diverses stratégies d’achat, de pondération et de vente de placements individuels et peuvent produire une plus-value en périodes de hausse et de repli des marchés. Le résultat est le suivant :

  • nous achetons des titres sous-évalués de sociétés ouvertes et vendons ceux qui sont surévalués;
  • nous participons à certaines des plus importantes opérations et occasions de placement dans des sociétés privées dans le monde;
  • nous gérons le rythme de participation dans les placements privés (actions et titres de créance) au moyen d’une évaluation rigoureuse plutôt qu’en atteignant des quotas;
  • grâce aux placements thématiques, nous cernons les tendances à long terme et tirons parti de l’évolution de la situation macroéconomique.

Activités de gestion stratégique

Nous rajustons périodiquement notre portefeuille pour tenir compte des occasions du marché et des points de vue sur les placements à court et à moyen terme. Par exemple

  • nous anticipons les grandes tendances à partir des prix du marché et des ratios de l’analyse fondamentale et nous orientons le portefeuille de manière stratégique en conséquence;
  • nous anticipons les fluctuations relatives des devises, des marchés boursiers, des marchés obligataires et des produits de base, et nous apportons sans cesse des rajustements tactiques;
  • nous agissons en tant que propriétaire engagé et actif de placements directs dans des actions, des biens immobiliers et des infrastructures ainsi que par l’intermédiaire de nos placements à long terme dans de nombreuses sociétés ouvertes afin de favoriser de meilleures pratiques opérationnelles, environnementales, sociales et de gouvernance.

Notre stratégie de placement vise à créer un portefeuille équilibré et diversifié à l’échelle mondiale qui optimisera le rendement à long terme en évitant les risques de perte indus.

Premier facteur influant sur la robustesse à long terme de notre portefeuille, la diversification est notre principal outil de gestion du risque global. Nous diversifions le portefeuille de quatre façons:

  1. Diversification des actifs : Nous investissons dans les grandes catégories d’actif, dont les actions de sociétés ouvertes et de sociétés fermées, les obligations, les titres de créance privés et les actifs réels.
  2. Diversification des risques : Nous équilibrons et gérons l’exposition aux facteurs de risque et de rendement distincts qui sous-tendent les secteurs de placement et la gestion active.
  3. Diversification géographique : Nous investissons dans plus de 40 pays développés ou émergents de façon à ne pas concentrer indûment le portefeuille dans un seul marché, y compris le Canada dont l’économie et le marché financier sont relativement petits. Notre présence partout dans le monde, par l’intermédiaire de nos bureaux internationaux, nous permet d’assurer une meilleure diversification mondiale de nos placements et de mieux gérer les risques.
  4. Diversification des programmes : Notre portefeuille renferme des éléments et des stratégies interdépendants – quelque 30 programmes de placement distincts – qui, ensemble, forment un tout cohérent. Aborder les décisions de placement en tenant compte d’un large éventail de points de vue permet à la caisse de saisir des occasions provenant de presque toutes les perspectives possibles.
diversification

Notre stratégie de placement vise à créer un portefeuille équilibré et diversifié à l’échelle mondiale qui optimisera le rendement à long terme en évitant les risques de perte indus.

Au moment de prendre une décision concernant l’achat d’un titre ou la vente d’un actif en vue de financer ce placement, nous examinons le portefeuille dans sa globalité, et non une seule catégorie d’actif. Autrement dit, nous ne cherchons pas à atteindre un niveau de participation cible dans une catégorie d’actif donnée. Nous regardons plutôt la situation dans son ensemble, au-delà des étiquettes (comme les « actions » ou les « infrastructures »), et cherchons à maintenir le niveau cible de chaque profil risque-rendement sous-jacent dans le portefeuille global.

Pour ce faire, nous mettons en œuvre une approche du portefeuille global qui est rigoureuse et qui nous permet d’analyser le profil risque-rendement de chaque placement selon ses dimensions fondamentales dans le contexte de l’ensemble du portefeuille.

Nous mesurons la sensibilité de chaque placement aux marchés des actions et des obligations gouvernementales, aux écarts des titres d’emprunt à effet de levier et aux autres facteurs de risque sous-jacents.

Nous croyons que le contexte du portefeuille global a son importance. Les risques étant rarement indépendants, ils ne doivent pas être mesurés isolément, mais plutôt selon l’apport de chacun à l’ensemble. En adoptant une approche du portefeuille global, nous sommes en mesure de maintenir, au fil du temps, les profils risque-rendement des éléments et de l’ensemble de notre portefeuille.

La stratégie fiscale de Investissements RPC est en accord avec son mandat et avec le statut de régime de retraite national du Canada du RPC. C’est un des éléments que nous prenons en compte dans le cadre de notre processus de placement. Notre stratégie fiscale doit être considérée dans le contexte du mode d’imposition des revenus que le RPC procure à ses 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens.

Investissements RPC est un organisme de placement mondial qui vise à assurer la pérennité du Régime de pensions du Canada (RPC) pour les générations à venir. Pour ce faire, nous plaçons les fonds du RPC pour le compte de ses 20 millions de cotisants et de bénéficiaires. Le mandat qui oriente nos activités consiste à chercher à maximiser le taux de rendement tout en évitant les risques de perte indus et en tenant compte des facteurs susceptibles d’avoir une incidence sur la capitalisation du RPC. Notre stratégie de placement vise à mettre à profit nos avantages comparatifs tout en nous assurant de demeurer fidèle à notre engagement à l’égard des pratiques d’investissement responsable.

Notre stratégie de placement est structurée de manière à pouvoir résister à n’importe quelles conditions de l’économie ou du marché; elle couvre toutes les grandes catégories d’actif, surveille les facteurs de risque importants et englobe quelque 30 programmes de placement distincts.

Grâce à cette approche, nous sommes en mesure de trouver un juste équilibre entre le risque et le rendement tout en dégageant une plus-value additionnelle au moyen de la gestion active. Notre objectif consiste à produire un rendement durable à long terme pour les Canadiens.

En tant qu’investisseur mondial à long terme, Investissements RPC mise sur des régimes fiscaux stables et prévisibles. Investissements RPC, qui a soutenu activement l’OCDE dans le cadre du projet sur l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices, comprend la nécessité pour les gouvernements de s’attaquer aux pratiques fiscales inappropriées. Nous collaborons et contribuons de façon constructive aux consultations publiques menées par les autorités fiscales et les décideurs pour bien faire comprendre notre point de vue, conformément à notre mandat consistant à maximiser le rendement tout en évitant les risques de perte indus.

Stratégie fiscale

La stratégie fiscale de l’OIRPC est en accord avec son mandat et avec le statut de régime de retraite national du Canada du RPC. C’est un des éléments que nous prenons en compte dans le cadre de notre processus de placement. Notre stratégie fiscale doit être considérée dans le contexte du mode d’imposition des revenus que le RPC procure à ses 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens.

Aux fins d’une solide politique publique, les revenus gagnés par Investissements RPC et ses filiales sont exonérés d’impôt au Canada. Les revenus de placement peuvent ainsi croître en franchise d’impôt au Canada durant la période de placement, puis les prestations de retraite des bénéficiaires du RPC sont imposées selon le taux d’imposition de ces derniers à ce moment. Il s’agit d’un traitement comparable à celui accordé aux régimes enregistrés d’épargne-retraite canadiens.

Afin d’élaborer un portefeuille de placements bien diversifié, nous investissons dans un large éventail de catégories d’actif à l’échelle mondiale; en fait, près de 85 % de notre actif est investi à l’extérieur du Canada. Par conséquent, Investissements RPC est assujetti aux lois fiscales des pays dans lesquels il fait des placements. Nous respectons nos obligations fiscales partout dans le monde et payons l’impôt exigible sur les revenus gagnés dans ces pays. Divers types d’impôt sont aussi payés par les sociétés dont les titres composent notre portefeuille de placement, selon les règles fiscales qui s’appliquent dans les territoires où ces sociétés exercent leurs activités commerciales.

Pour éviter que nos 20 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens paient deux fois l’impôt sur les revenus gagnés par Investissements RPC, nous avons recours à des structures de placement judicieuses et prudentes conçues pour maximiser les rendements de placement après impôt offerts aux cotisants et bénéficiaires du RPC.

Gestion du risque et gouvernance

La mise en place de structures et de processus prudents et appropriés de gestion du risque représente la pierre angulaire de notre mandat et de la stratégie de placement qui en découle, notamment la prise en compte des risques en matière fiscale dans notre processus de placement.

Le conseil d’administration de Investissements RPC supervise la gestion du risque, y compris les risques en matière fiscale. À cette fin, le Conseil, par l’entremise de ses différents comités et processus, passe en revue les systèmes et mécanismes de contrôle interne conçus pour s’attaquer aux principaux risques, y compris le risque en matière fiscale.

En ce qui concerne la direction, le chef des finances et de la gestion des risques de l’OIRPC est responsable de la stratégie fiscale de l’Office. La gestion quotidienne des risques en matière fiscale incombe au chef des services fiscaux, qui présente périodiquement un rapport au comité de vérification.

Comme pour toute autre sorte de risque, nous cherchons à réduire le risque en matière fiscale à un niveau acceptable compte tenu de notre mandat de placement et en adhérant aux contrôles et procédures intégrés dans nos politiques internes. Investissements RPC tient compte des risques suivants en matière fiscale :

  • Le risque technique – Le risque qu’une autorité fiscale conteste avec succès notre position fiscale, en tout ou en partie, en raison d’incertitudes en vertu des lois et règles fiscales pertinentes.
  • Le risque opérationnel – Le risque que certaines activités et certaines transactions ne se déroulent pas comme prévu, et que les répercussions fiscales soient différentes de celles que nous avions prévues.
  • Le risque réglementaire (lié à la modification de la loi) – Le risque que le coût fiscal prévu change avec le temps en raison de la modification des lois fiscales.

Pour chacun des risques en matière fiscale, nous avons mis en place des contrôles et des procédures afin d’atténuer les répercussions possibles sur la situation financière et la réputation, y compris en ce qui concerne le moment et la manière dont ces risques sont signalés aux autorités concernées au sein de l’Office.

Le chef des services fiscaux bénéficie du soutien de notre équipe interne de spécialistes en fiscalité évoluant dans nos différents bureaux partout dans le monde. L’équipe est composée de professionnels dûment qualifiés et expérimentés auxquels sont confiées des responsabilités précises en matière fiscale. Ils mettent à profit leur expérience et leur jugement pour évaluer le risque en matière fiscale, en collaboration avec nos services de placement et nos services internes pour gérer les risques liés à nos placements. En complément de notre savoir-faire à l’interne, nous recourons aux services de conseillers fiscaux locaux pour bien comprendre nos obligations et les risques associés en matière fiscale dans un territoire donné.

Compte tenu de la complexité des lois fiscales à l’échelle mondiale, nous recherchons des conseils professionnels pour nous aider à évaluer et à gérer le risque en matière fiscale pour soutenir notre situation fiscale. Nous n’accordons aucun crédit au faible risque de détection des positions prises. Lorsque nous sommes confrontés à des domaines du droit fiscal qui ne sont pas clairs,

nous cherchons à adopter une approche conforme aux politiques gouvernementales bien établies ainsi qu’aux pratiques du marché et à obtenir au besoin l’approbation des autorités fiscales concernées.

Le contexte fiscal mondial est en constante évolution. L’équipe interne des services fiscaux de Investissements RPC, forte de l’appui de conseillers fiscaux locaux, au besoin, surveille constamment les modifications apportées aux lois fiscales pour bien en comprendre les répercussions potentielles et pour continuer à se conformer aux lois fiscales partout dans le monde. Lorsque nous intervenons auprès des autorités fiscales à l’échelle mondiale, nous faisons preuve de transparence et divulguons aux autorités fiscales les faits pertinents en ce qui concerne nos placements et nos activités.

Le contenu de cette page Web est considéré comme étant conforme à l’obligation prévue par l’annexe 19 de la loi de finances du Royaume-Uni de 2016 pour 2017 au nom de toutes les entités concernées au sein du groupe de Investissements RPC pour l’exercice allant du 1er avril 2019 au 31 mars 2020. 

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.