skip content
Loading indicator

Entrez le terme de recherche

Rapport annuel de l’exercice 2021

3generations Women Edited

Rapport annuel de l’exercice 2021

Notre portefeuille largement diversifié et notre approche de gestion active ont permis de bâtir une Caisse résiliente pour les retraités d’aujourd’hui et pour les décennies à venir.

Parcourir le rapport

La caisse d’Investissements RPC continue de produire de solides rendements, ce qui contribue à assurer la pérennité du Régime de pensions du Canada pendant des générations.

Nous invitons nos parties prenantes à lire notre rapport annuel 2021 pour en savoir plus sur notre rendement.

Télécharger le rapport annuel 2021

Faits saillants de l’exercice 2021

541,5
milliards de dollars

Caisse au 30 septembre 2021

3,8
pour cent

Taux de rendement (nominal net) pour le deuxième trimestre de l’exercice 2022

19,8
milliards de dollars

Revenu net après déduction de tous les coûts d’Investissements RPC de l’exercice 2022

Message du président

Depuis sa création, l’organisme exerce ses activités en fonction d’un mandat précis, soit celui de contribuer à préserver la viabilité du RPC, le fondement de l’épargne-retraite de la majeure partie de la population canadienne, au moyen de placements. Ce sens du devoir est la raison pour laquelle notre organisme n’a pas interrompu ses activités au cours de cette période extrêmement difficile.

Viabilité du RPC

D’après le plus récent rapport triennal de l’actuaire en chef du Canada, le RPC sera viable pendant la période de 75 années projetée dans ce rapport.

Les projections de la caisse, soit l’actif combiné du RPC de base et du RPC supplémentaire, sont fondées sur les projections nominales du 30e Rapport actuariel du Régime de pensions du Canada, au 31 décembre 2018.
1 Représente l’actif total réel de la caisse au 31 mars 2021.

Message du président

Lisez ce que John Graham, notre président et chef de la direction, a à dire sur l’exercice 2021.

Pour en savoir plus

Message du président

Message du président

Depuis sa création, l’organisme exerce ses activités en fonction d’un mandat précis, soit celui de contribuer à préserver la viabilité du RPC, le fondement de l’épargne-retraite de la majeure partie de la population canadienne, au moyen de placements. Ce sens du devoir est la raison pour laquelle notre organisme n’a pas interrompu ses activités au cours de cette période extrêmement difficile.

John Graham
Président et chef de la direction

J’ai l’honneur de vous présenter ma toute première mise à jour annuelle.

Il est impossible de passer en revue le dernier exercice sans d’abord souligner les vastes répercussions de la COVID-19. La pandémie a mis à rude épreuve la santé physique et mentale, le moral et la sécurité financière de la population canadienne, et nous n’aurions pu imaginer toute l’étendue de ses répercussions. La capacité de l’humain à faire preuve d’ingéniosité et d’innovation pour régler les problèmes les plus urgents a également été éprouvée. Nous avons parcouru ensemble bien du chemin au cours de cette période.

En dépit de ces conditions extrêmes, je suis heureux de vous annoncer que la caisse et notre organisme se sont montrés résilients affichant un rendement net de 20,4 pour cent, déduction faite de tous les coûts, le rendement le plus élevé jamais enregistré. Le versement des prestations au titre du Régime de pensions du Canada (RPC) s’est poursuivi, et la viabilité à long terme du RPC a été préservée et renforcée. Nous avons conservé notre perspective à long terme à l’égard des marchés, poursuivi la constitution de portefeuilles diversifiés à l’échelle mondiale et tablé sur nos structures de gouvernance et de gestion des risques pour faire face à la pandémie.

Depuis sa création, l’organisme exerce ses activités en fonction d’un mandat précis, soit celui de contribuer à préserver la viabilité du RPC, le fondement de l’épargne-retraite de la majeure partie de la population canadienne, au moyen de placements. De Toronto à Sydney, en passant par Mumbai, j’ai pu constater de mes propres yeux le sentiment de mission et l’énergie de nos gens au travail devant leur écran d’ordinateur. Ce sens du devoir est la raison pour laquelle notre organisme n’a pas interrompu ses activités au cours de cette période extrêmement difficile.

Ce sens du devoir m’a également amené à délaisser ma carrière en sciences pour me joindre à Investissements RPC il y a plus d’une décennie. Et peu avant la clôture de notre exercice, après avoir exercé diverses fonctions au sein d’Investissements RPC, j’en suis devenu président et chef de la direction. Notre organisme a toujours cherché à créer un bassin important de talents, et ce fut un honneur pour moi d’accepter ce poste.

La diligence dont nous faisons preuve afin d’aider à protéger la caisse ne faiblira pas; c’est là mon engagement envers vous. Nous n’abandonnerons jamais les valeurs, la culture et les principes de placement qui ont fait de l’organisme ce qu’il est aujourd’hui.

Je tiens surtout à ce que vous sachiez que la caisse ne cesse de progresser grâce à une surveillance plus que jamais accrue de notre stratégie à long terme, alors que nous avançons dans son exécution et que nous sommes sur la bonne voie pour devenir une caisse de un billion de dollars. Nous amorçons donc le prochain exercice dans cet état d’esprit et avec la capacité de devenir le meilleur investisseur au monde dans notre catégorie.

Notre performance

Plus que jamais, les défis auxquels nous avons été confrontés au cours du dernier exercice ont mis la caisse à l’épreuve. Cette situation a renforcé notre conviction selon laquelle le fait de travailler ensemble au sein de nos différents services de placement et d’agir à l’unisson sur les marchés nous permettront toujours de faire naître des occasions de croissance intéressantes et de préserver la caisse.

La caisse a affiché de bons rendements au cours de l’exercice 2021, et ces résultats indiquent que notre stratégie est sur la bonne voie. La caisse a enregistré une hausse pour s’établir à 497,2 milliards de dollars, compte tenu d’un bénéfice net de 83,9 milliards de dollars et de cotisations nettes de 3,7 milliards de dollars. L’actif de la caisse a franchi la barre du demi-billion de dollars, une étape importante qui met en lumière la force de notre stratégie de gestion active. À la création d’Investissement RPC en 1999, on estimait que la caisse n’atteindrait pas cet actif avant 2028. Et pourtant, nous avons atteint cet objectif environ sept ans plus tôt que prévu, et l’actif surpasse aujourd’hui les prévisions de 175 milliards de dollars. Nous n’aurions pu imaginer à l’époque disposer de l’empreinte mondiale et des programmes de placement diversifiés qui nous caractérisent aujourd’hui.

Afin de rendre compte des résultats de notre stratégie de placement à gestion active, nous présentons une comparaison de la valeur ajoutée en dollars des rendements de nos placements, déduction faite de tous les coûts, par rapport aux rendements de notre portefeuille de référence combiné, qui représente un portefeuille à gestion passive composé d’actions et d’obligations des marchés publics que la caisse pourrait autrement détenir si Investissements RPC n’avait pas appliqué une stratégie de gestion active.

La pondération en actions mondiales des portefeuilles de référence du RPC de base et du RPC supplémentaire s’établit à 85 pour cent et à 50 pour cent, respectivement. Ces portefeuilles ont affiché des rendements supérieurs au cours de l’exercice, grâce à la forte remontée des marchés boursiers mondiaux découlant des mesures de relance budgétaire qui ont inondé le marché en réaction à la COVID-19. Nos portefeuilles de placement ont connu une croissance moins spectaculaire, quoique bien supérieure à la fourchette requise pour assurer la viabilité à long terme de la caisse. En fin de compte, les portefeuilles de référence et la caisse se sont comportés comme nous le prévoyions au cours de l’exercice, comme ce fut le cas à la fin de l’exercice précédent dans un contexte fondamentalement différent, lorsque nos placements sur les marchés privés ont atténué l’incidence du repli des marchés. Notre valeur ajoutée en dollars s’est établie à une valeur négative de 35,3 milliards de dollars, ou un pourcentage négatif de 10,0 pour cent, par rapport à notre portefeuille de référence combiné pour l’exercice considéré, et les rendements des portefeuilles de référence du RPC de base et du RPC supplémentaire se sont établis à 30,5 pour cent et à 17,0 pour cent, respectivement.

Le rendement de l’exercice considéré doit être évalué dans le contexte de notre horizon de placement multigénérationnel. Si les pressions à court terme peuvent avoir une influence marquante sur les résultats annuels, elles peuvent passer quasi inaperçues dans une perspective générationnelle. À titre d’exemple, au cours de l’exercice 2015, nous avons enregistré un rendement annuel net de 18,2 pour cent, un sommet alors inégalé avant celui de l’exercice considéré. Pourtant, au cours de l’exercice 2009, soit à peine six ans plus tôt, nous affichions une perte historique de 18,6 pour cent en raison de la crise financière mondiale. Les investisseurs qui effectuent des placements diversifiés à long terme s’attendent à obtenir ce genre de résultats annuels très contrastés. Comme je l’ai assuré à mes amis et à mes voisins, Investissements RPC a été conçu pour résister à ces fluctuations annuelles. Nous surpassons toujours largement les prévisions en ce qui a trait aux rendements requis pour assurer la viabilité à long terme du RPC. Les rendements nets sur cinq et sur 10 exercices de 11,0 pour cent et de 10,8 pour cent, respectivement, témoignent de la pertinence de notre stratégie.

Pourquoi nous demeurons un investisseur mondial et diversifié

La COVID-19 a donné lieu à une accélération rapide dans certains secteurs, et bon nombre de nos thèses d’investissement à long terme ont porté leurs fruits plus tôt que prévu, dans l’intérêt de la caisse. La demande à l’égard des services de télémédecine et de formation en ligne et des services des centres d’exécution de la logistique, par exemple, s’est accrue en dépit du contexte de récession mondiale.

De nos jours, les risques sont nombreux à l’échelle mondiale, mais notre stratégie consistant à investir dans un éventail de catégories d’actifs répartis dans divers pays et libellés dans diverses devises nous permet de gérer ces risques. Nous veillons à ce que la caisse obtienne des rendements appropriés par rapport aux risques que nous prenons, notamment en ce qui a trait aux questions d’ordre géopolitique et aux enjeux liés aux changements climatiques et à la réputation. Cette approche unique contribue à nous distinguer lors de l’analyse des placements et l’exécution de notre stratégie. À titre d’exemple, nous nous appuyons sur notre expertise régionale pour bien comprendre les caractéristiques de risque liées à une course aux capitaux et aux technologies de plus en plus intense entre l’hémisphère oriental et l’hémisphère occidental, une capacité que peu d’investisseurs peuvent se targuer de posséder.

À mi-chemin dans la mise en œuvre de notre stratégie 2025

Il y a quatre ans, j’ai eu le privilège de contribuer à l’élaboration de notre stratégie à l’échelle de l’organisme. Aujourd’hui, à titre de président et chef de la direction, je demeure déterminé à poursuivre sa mise en œuvre.

Nos priorités demeurent les mêmes, notamment :

  • Développer nos capacités en matière de données et d’analytique;
  • Poursuivre notre croissance et la diversification de nos placements à titre d’investisseur mondial sur les marchés émergents;
  • Perfectionner davantage nos talents et favoriser l’évolution de notre culture

Afin de réaliser ces priorités, nous avons créé au cours de l’exercice 2021 le poste de chef des placements, en nommant Edwin Cass, afin de tenir compte de la taille et de la complexité croissantes de la caisse. Nous avons également accueilli Frank Ieraci, qui a été nommé directeur général principal et chef mondial, Actions à gestion active, au sein de l’équipe de la haute direction. MM. Ieraci et Cass sont tous deux champions de l’utilisation de la recherche fondée sur les données et de l’analytique avancée pour accroître le rendement à long terme. De plus, Deborah Orida a endossé un nouveau rôle, soit celui de directrice générale principale et chef mondiale, Actifs réels, et elle fera ainsi bénéficier une autre composante de la caisse de sa vaste expérience en matière de placements. Puis, au début de l’exercice 2022, Andrew Edgell est devenu directeur général principal et chef mondial, Placements en instruments de crédit, amenant son expertise technique à l’équipe de la haute direction.

Trois réalisations importantes au cours de l’exercice :

Tout d’abord, nous estimons que les entreprises qui comprennent réellement les risques, les occasions et les incidences des changements climatiques offriront les occasions de placement les plus rentables au sein de l’économie mondiale au cours des prochaines décennies. Notre stratégie de placement nous permet de repérer ces entreprises. Notre programme sur les changements climatiques est davantage intégré à nos processus et à nos activités de placement, et comprend des outils pour évaluer les dommages économiques associés aux différents scénarios de transition énergétique et de changements climatiques lors de la sélection de placements et de la conception de notre portefeuille. En agissant à titre de partenaire d’investissement à long terme engagé, nous nous attendons à ce que la caisse soit de moins en moins exposée à des actifs associés à des émissions de gaz à effet de serre au fil du temps.

Ensuite, nous avons continué d’améliorer notre approche en matière de gestion des risques. Au cours de l’exercice, nous avons renforcé notre cadre intégré de gestion des risques au moyen d’une nouvelle politique élargie offrant les mesures de protection nécessaires pour gérer une crise et préserver la stabilité financière et les activités de la caisse. Notre approche a porté ses fruits au cours de la pandémie, car elle nous a permis d’accorder la priorité à la santé et à la sécurité des employés, à la capacité de nous acquitter de nos obligations envers le RPC et d’autres contreparties et au respect des seuils de tolérance à l’égard des risques de placement et des risques non liés aux placements approuvés par le conseil. Nous avons été en mesure d’agir de façon décisive au cours de l’exercice, car nous disposions déjà de mécanismes de gestion des risques avant la pandémie de COVID-19, ce qui comprend une structure permettant de recueillir et d’évaluer rapidement de l’information en contexte de crise.

Enfin, nous avons constaté que nos professionnels font davantage preuve d’innovation dans l’ensemble de la caisse, comme en témoigne l’effort ciblé visant à tirer parti de la proximité de notre bureau de San Francisco avec un écosystème de technologies de pointe. Nous pouvons maintenant offrir régulièrement à nos collègues à l’échelle mondiale un accès à l’expertise et aux relations que nous avons établies dans la Silicon Valley. À titre d’exemple, nous nous sommes entretenus en privé avec les directeurs financiers de certaines sociétés de portefeuille et avons organisé un événement axé sur la résolution de problèmes de société complexes. Nous avons repensé les moyens de travailler en collaboration en jouant le rôle de rassembleur entre nos professionnels en placement, des gestionnaires de placement externes ainsi que des leaders d’opinion et des entrepreneurs de la région de la baie de San Francisco.

Depuis maintenant plus de dix ans que je travaille auprès d’Investissements RPC, je suis convaincu que l’organisme présente un potentiel exceptionnel. Nous exerçons nos activités au cœur d’un créneau peu commun dans le secteur financier, et nous possédons des connaissances et une perspective que seule la gestion d’un portefeuille diversifié composé de plusieurs catégories d’actifs à l’échelle mondiale peut offrir. Ensemble, ces caractéristiques exceptionnelles font de notre organisme le partenaire d’investissement de choix que nous sommes devenus.

Nous prévoyons tabler sur cette réputation pour apporter plus de rigueur à la façon dont nous intégrons divers éléments de notre portefeuille et utilisons de nouveaux outils. En ce sens, trois aspects présentent un intérêt particulier : établir notre stratégie en matière de talents de manière à attirer des personnes très compétentes issues d’un large éventail de disciplines qui souhaitent travailler au sein d’un organisme au service d’un mandat précis, identifier les préjugés inconscients et les éliminer des décisions en matière de placement en tirant parti des talents et du discernement qu’apportent un milieu de travail diversifié et continuer de rechercher des occasions de placement rentables parmi les entreprises conscientes des risques, des occasions et des incidences associés aux changements climatiques.

En toute gratitude

On peut tirer de nombreuses leçons de l’année difficile que nous venons de passer. De mon point de vue, l’importance de la culture, c’est-à-dire les convictions, les pratiques et les gestes des gens qui caractérisent un organisme, constitue l’une des principales leçons à tirer. Mes collègues ont fait preuve d’un courage et d’une force de caractère exceptionnels au cours de la dernière année. Ils ont surmonté des difficultés personnelles et professionnelles, ont fait preuve d’empathie les uns envers les autres, et n’ont jamais perdu de vue l’importance de leur travail pour vous. Leur résilience m’a convaincu que nous continuerons d’exceller, quoi que nous réserve l’avenir. Je tiens à exprimer ma plus sincère gratitude à ces professionnels et aux membres de leur famille qui les ont soutenus pendant ces nombreuses soirées et fins de semaine où ils ont dû travailler sans relâche pour protéger la caisse au cours de la dernière année. Je les remercie au nom de tous les Canadiens.

Je me considère très chanceux d’avoir pris les rênes d’un organisme ayant largement fait ses preuves et, en ce sens, je tiens également à remercier mon prédécesseur, Mark Machin. Notre conseil d’administration a apporté un soutien indéfectible à l’organisme au cours de la dernière année. Je lui en suis reconnaissant, et je le remercie également du soutien qu’il m’a personnellement apporté au cours de la transition vers mon nouveau poste.

Par-dessus tout, je tiens à remercier les cotisants et les bénéficiaires du RPC, les travailleurs du Canada, pour la confiance qu’ils nous accordent. Je vous promets que nous continuerons à travailler avec ardeur chaque jour pour mériter cette confiance et gérer la caisse dans votre intérêt et celui des générations à venir.

Cordialement,

Le président et chef de la direction,

John Graham

Aperçu du rapport annuel

Faits saillants de 2021

Pour en savoir plus

Rapport de la présidente du conseil

Lisez ce que MmeHeather Munroe-Blum a à dire sur l’exercice 2021.

Pour en savoir plus

Rapport de la présidente du conseil

Rapport de la présidente du conseil

Aujourd’hui, deux certitudes s’imposent : premièrement, nous devons une fière chandelle à toutes les personnes qui ont risqué leur propre sécurité pour nous aider à traverser cette crise; et deuxièmement, la pandémie continuera de façonner nos vies pendant de nombreuses années.

La présidente du conseil,

Heather Munroe-Blum

Chers cotisants et bénéficiaires du Régime de pensions du Canada,

Dans notre rapport annuel de l’exercice 2020 publié peu après l’émergence de la pandémie de COVID-19, j’écrivais que nous ne connaissions pas encore pleinement les répercussions de cette pandémie.

Un an plus tard, l’incidence de la pandémie est claire : partout dans le monde, les gens ont subi des épreuves, les économies ont été perturbées et les entreprises ont été forcées de s’adapter rapidement à des défis sans précédent. Aujourd’hui, deux certitudes s’imposent : premièrement, nous devons une fière chandelle à toutes les personnes qui ont risqué leur propre sécurité pour nous aider à traverser cette crise; et deuxièmement, la pandémie continuera de façonner nos vies pendant de nombreuses années.

Je tiens à saluer les efforts extraordinaires déployés par tout le personnel durant cette année difficile. Du jour au lendemain, nous sommes passés de neuf bureaux à plus de 1 900 bureaux virtuels. Pour assurer la gestion de la caisse, nos collègues ont dû trouver un équilibre entre leurs responsabilités familiales, les préoccupations en matière de sécurité et l’accomplissement de leur travail. Ils ont dû faire preuve d’agilité et de résilience en s’adaptant à des environnements professionnels et personnels radicalement différents. Nos gens ont relevé le défi.

La surveillance des activités et de la gestion des risques de l’organisme est devenue encore plus importante au cours du dernier exercice. Tout au long de la crise, notre conseil d’administration s’est entretenu régulièrement avec la direction, a tenu davantage de réunions et a reçu des comptes rendus et des rapports améliorés concernant la santé de notre personnel et l’état de notre portefeuille de placements.

Deux facteurs sont essentiels à notre performance à titre de gestionnaire de placements mondial et en cohérence avec notre mission : un modèle de gouvernance de classe mondiale et la reddition de comptes au public. L’indépendance de l’organisme vis-à-vis de l’ingérence politique depuis sa création a joué un rôle clé dans la préservation de la caisse et dans l’instauration de la confiance du public.

Dans ce contexte, je suis heureuse de vous annoncer que la stratégie de l’organisme demeure en bonne voie avec un rendement net sur 10 exercices de 10,8 pour cent.

Gérance de la stratégie de placement à long terme

Planification de la relève

La planification de la relève est une activité continue, et non une action ponctuelle. Des membres clés de l’équipe de la haute direction sont désignés et préparés pour une éventuelle nomination à titre de chef de la direction. Ce processus continu a permis au conseil d’administration d’avoir la clarté et la conviction nécessaires pour procéder à la nomination du nouveau président et chef de la direction, John Graham, lorsque Mark Machin a quitté ses fonctions à la fin du mois de février.

Depuis qu’il s’est joint à Investissements RPC en 2008, M. Graham a, à maintes reprises, démontré sa capacité d’innover et de mettre sur pied des activités de placement mondiales de premier ordre. Membre très respecté de l’équipe de la haute direction, M. Graham a contribué de manière déterminante à façonner et à mettre en œuvre la stratégie de notre organisme. Son engagement envers l’organisme, envers ses collègues et envers le mandat unique d’Investissements RPC est sans égal. Aussi, le conseil d’administration a convenu à l’unanimité qu’il était le candidat tout désigné pour diriger l’organisme.

Je remercie Mark Machin pour son leadership et son immense contribution à la croissance et au succès d’Investissements RPC durant son mandat à titre de chef de la direction. Mes collègues administrateurs se joignent à moi pour lui souhaiter le meilleur des succès dans ses projets futurs.

Gestion des risques

Le conseil d’administration a continué de mettre l’accent sur la gestion des risques et a approuvé une nouvelle politique de gestion intégrée des risques avec prise d’effet à l’exercice 2022. L’adoption de cette norme de classe mondiale en matière de gouvernance et de systèmes de gestion des risques arrive à point nommé.

Les changements climatiques représentent sans aucun doute l’un des plus grands défis pour les entreprises. Au cours du dernier exercice, le conseil d’administration a approuvé l’intégration d’une nouvelle ligne directrice dans nos Principes et directives de vote par procuration afin de tenir compte des répercussions des changements climatiques. Ainsi, dans le cas des sociétés qui ont manifestement échoué à gérer les risques liés aux changements climatiques et dont la valeur s’est par conséquent dépréciée, nous voterons contre le renouvellement du mandat de leurs administrateurs impliqués dans la surveillance des risques.

Engagement envers les activités d’affaires

Au cours de l’exercice 2021, un comité spécial du conseil d’administration a été mis sur pied pour examiner le mandat et les fonctions du comité de placement du conseil afin de mettre davantage l’accent sur la stratégie de placement et le rendement. Le mandat mis à jour du comité, qui a été renommé comité de stratégie de placement, a été approuvé et entrera en vigueur pour l’exercice 2022.

En matière de surveillance, les activités du conseil d’administration comprennent également l’examen annuel du budget d’exploitation. Au cours de l’exercice 2021, le ratio des charges d’exploitation s’est établi à 31,4 points de base, soit un résultat stable par rapport à la moyenne sur cinq exercices de 31,5.

Investissements RPC a tenu des assemblées publiques partout au Canada en 2020, permettant aux cotisants et aux bénéficiaires du RPC de prendre directement connaissance des nouvelles de l’organisme et de poser des questions au sujet de ses activités, mais de façon virtuelle cette fois-ci. J’ai eu l’honneur de prononcer le mot d’ouverture de chaque assemblée et j’ai été ravie du niveau d’engagement de la population canadienne.

Le conseil d’administration tient régulièrement une assemblée dans l’un des principaux marchés de l’organisme à l’échelle mondiale. Pour l’exercice 2021, notre attention s’est portée sur la région de l’Asie-Pacifique et, en raison des mesures de sécurité et de restrictions de voyage, l’assemblée s’est tenue virtuellement. Au cours de cette assemblée, le conseil s’est entretenu avec des homologues, des partenaires et des employés de la région.

Renouvellement du conseil d’administration

Au fil des ans, le conseil d’administration a recruté de nouveaux membres en suivant un processus conforme à notre engagement à atteindre les normes mondiales les plus élevées en matière de gouvernance d’entreprise, d’indépendance et de diversité, dans le cadre de notre mandat public. Par conséquent, notre conseil d’administration présente aujourd’hui encore plus de diversité en ce qui a trait à l’âge, au genre, au leadership et à l’expérience des affaires sur la scène internationale.

La distinguée National Association of Corporate Directors des États-Unis a récompensé nos efforts en désignant Investissements RPC comme l’un des trois récipiendaires de son prix NACD NXT de 2020. Nous sommes la première société canadienne à recevoir cette distinction, qui rend hommage à des conseils d’administration pour l’excellence de leur stratégie de création de valeur à long terme axée sur la diversité et l’innovation.

En juillet dernier, nous avons accueilli Boon Sim au sein du conseil d’administration, en remplacement de l’administrateur sortant Jackson Tai. M. Sim nous apporte un éventail impressionnant d’expériences à l’échelle mondiale dans les domaines de la finance, des technologies et des soins de santé.

Les mandats d’Ashleigh Everett, de John Montalbano et de Mary Phibbs ainsi que le mien ont tous été renouvelés.

En conclusion

Il est difficile de trouver des mots qui expriment pleinement mes remerciements et ma fierté pour le travail accompli par nos employés, la haute direction et mes collègues administrateurs au cours du dernier exercice. Tout au long de cette crise, ils n’ont épargné aucun effort pour servir les intérêts des 20 millions de cotisants et de bénéficiaires du RPC, démontrant ainsi leur profond engagement envers cet organisme et son mandat public.

La présidente du conseil,

Heather Munroe-Blum, O.C., O.Q., Ph. D., F.R.S.C.

Message du président

Lisez ce que John Graham, notre président et chef de la direction, a à dire sur l’exercice 2021.

Pour en savoir plus

Viabilité de la caisse

En savoir plus sur la viabilité à long terme de la caisse.

Pour en savoir plus

Viabilité de la caisse

Investissements RPC a l’importante mission d’assurer que la sécurité financière à la retraite de la population Canadienne repose sur de solides assises.

Nous avons pour mandat de gérer les fonds du Régime de pensions du Canada (le RPC) dans l’intérêt des cotisants et des bénéficiaires. Nos professionnels chevronnés investissent à l’échelle mondiale en vue d’obtenir un rendement maximal tout en évitant les risques de perte indus et en tenant compte des facteurs pouvant avoir un effet sur le financement du RPC. Nous adoptons une approche à long terme rigoureuse à l’égard de la gestion de la caisse.

Nous sommes sur la bonne voie pour contribuer au maintien de la viabilité du Régime de pensions du Canada.

Le RPC est conçu pour fournir une source stable de revenue de retraite aux Canadiens, aujourd’hui et pour les générations futures. Les rendements obtenus de nos placements favorisent notre endurance.

Le Bureau de l’actuaire en chef surveille la viabilité à long terme de chaque composante du régime. Tous les trois ans, le Bureau de l’actuaire en chef produit un rapport sur la situation financière du RPC de base et du RPC supplémentaire pour les 75 prochaines années.

Le dernier rapport, publié en décembre 2019, a de nouveau confirmé que les deux composantes du RPC demeurent viables, selon les taux de cotisation prévus par la loi au 31 décembre 2018.

Le graphique ci-dessous présente les prévisions globales du 30e rapport du Bureau de l’actuaire en chef relativement aux actifs, compte tenu de l’évolution future des données démographiques, de la conjoncture économique et du contexte de placement. La croissance de la caisse repose sur deux facteurs : les cotisations nettes des participants au RPC et le revenu net tiré des placements.

D’ici 2050, le total de la caisse devrait atteindre 3 billions de dollars (1,6 billion de dollars, après ajustement de la valeur en fonction du taux d’inflation anticipé).

Viabilité du RPC

D’après le plus récent rapport triennal de l’actuaire en chef du Canada, le RPC sera viable pendant la période de 75 années projetée dans ce rapport.

Les projections de la caisse, soit l’actif combiné du RPC de base et du RPC supplémentaire, sont fondées sur les projections nominales du 30e Rapport actuariel du Régime de pensions du Canada, au 31 décembre 2018.
1 Représente l’actif total réel de la caisse au 31 mars 2021.

Création de valeur à long terme

Lorsque nous avons commence nos activités en 1999, nous ne nous attendions pas à ce que la caisse atteigne la barre des 500 milliards de dollars avant encore les sept prochaines années, soit en 2028. Alors que nous entamons notre 22e exercice de gestion de la caisse, Investissements RPC a maintenant une avance d’environ 175 milliards de dollars par rapport à ces projections.

Faits saillants sur la viabilité de la caisse

75 ans et plus

Viabilité du RPC

Plus de 20 millions

Nombre de cotisants et de bénéficiaires

303,9 milliards $

Bénéfice net des 10 derniers exercices

10,8 %

Rendement nominal net sur 10 ans

Composition de l’actif

Au 31 mars 2021

1 Déduction faite des émissions externes de titres d’emprunt.

Diversification mondiale par région

Au 31 mars 2021

Rapport de la présidente du conseil

Lisez ce que MmeHeather Munroe-Blum a à dire sur l’exercice 2021.

Pour en savoir plus

Faits saillants sur les placements dans le monde

Pour en savoir plus

Faits saillants sur les placements dans le monde

Nous recherchons à l’échelle mondiale les meilleures occasions de placement qui soient.

La caisse est conçue pour profiter de la croissance mondiale tout en faisant preuve de résilience en période d’incertitude. Notre équipe de professionnels répartis dans neuf bureaux à l’échelle mondiale collabore en mettant à profit son expertise approfondie et ses connaissances locales pour trouver des occasions de placement, établir des liens avec des partenaires de calibre mondial et accroître la valeur de nos actifs existants.

regional Investment Highlights Frv2

Intact Corporation financière

Canada
1,2 milliard $ CA

Financement clé pour soutenir Intact Corporation financière dans son acquisition des activités de RSA au Canada, au Royaume-Uni et à l’international.

Wolf Carbon Solutions

Canada
315 millions $ CA

Soutien à la construction de l’Alberta Carbon Trunk Line, un pipeline de 240 kilomètres destiné à transporter le CO2 en Alberta.

insitro

États-Unis
150 millions $ US

Participation dans insitro, une société utilisant l’apprentissage automatique pour la découverte et le développement de médicaments.

Transurban Chesapeake

États-Unis
624 millions $ US

Participation de 15 pour cent dans Transurban Chesapeake, une entreprise de routes à péage qui exploite les voies express des autoroutes 495, 95 et 395 dans la région du Grand Washington.

TOTVS

Brésil
103 millions $ CA

Participation de 2,7 pour cent dans TOTVS, l’un des plus importants fournisseurs de solutions logicielles pour entreprises.

Embracer

Suède
499 millions €

Participation de 5,4 pour cent dans une société cotée en bourse en Suède, Embracer Group, le plus grand développeur et éditeur d’Europe sur le marché mondial des jeux vidéo.

Galileo Global Education

France
Placement en titres de capitaux propres de 550 millions €

Conclusion de l’acquisition d’une participation minoritaire importante dans Galileo Global Education, un fournisseur d’enseignement supérieur de premier plan à l’échelle mondiale et le plus grand groupe d’enseignement supérieur en Europe.

Kuaishou Technology

Chine
150 millions $ US

Investisseur principal dans le premier appel public à l’épargne de Kuaishou Technology, une plateforme mobile de partage de courtes vidéos et de diffusion et en continu en direct en Chine.

GLP Japan Income Fund

Japon
412 millions $ CA

Élargissement de notre partenariat d’aménagement fructueux avec GLP grâce à la création du plus important fonds privé à capital variable axé sur la logistique au Japon.

Virtusa

Inde
300 millions $ US

Participation de 24,99 pour cent dans Virtusa Corporation, une entreprise mondiale offrant une gamme complète de services informatiques.

Émission d’obligations vertes

Australie
150 millions $ AU

Nous avons émis nos premières obligations vertes libellées en dollars australiens, portant à quatre le nombre de devises dans lesquelles nous émettons des obligations vertes.

Viabilité de la caisse

En savoir plus sur la viabilité à long terme de la caisse.

Pour en savoir plus
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.